Naviguer : Accueil > Economie, Media > Blog article: GP Inde – les limites de la F1 dans les pays émergents

GP Inde – les limites de la F1 dans les pays émergents

Posté le 28 octobre 2011 dans la catégorie : Economie, Media

monde_bresil_inde_chine_russie_bric_g20_nucleaire_insideL’argument le plus courant lancé par un promoteur, pour justifier une piste et un Grand Prix de Formule 1,  est que la discipline reine est un stimulant pour l’économie. C’est vrai pour Monaco, Singapour, Montréal par exemple, mais cela n’est pas vraiment le cas des nouveaux pays, comme la Chine et probablement l’Inde.

Déjà la Corée du Sud, accuse le coup et doute de son avenir. Sans le soutien du gouvernement de Seoul dès 2012, l’histoire se terminera avec une perte cumulée sur 2010- 2016 de 248.5 millions d’euros. China Daily indique que Shanghai perd chaque année environ 20 millions d’euros et que CCTV, qui a acquit les droits de diffusion tv pour la Chine, grâce à un chèque de 15 millions d’euros annuels, ne diffuse aucunes données d’audience sur les Grand Prix. Mais l’impact est bas. Dans un pays avec 1,2 milliards d’habitants c’est un triste résultat. Seules données, les rentrées publicitaires de la chaine chinoise estimées par Infront Sport : 13 millions d’euros pour 2004 et seulement 1,5 millions pour 2011.

En Inde, le cricket est la discipline reine avec 135 millions de téléspectateurs pour les matches de Coupe du Monde. Jaypee Group estime que le Grand Prix d’Inde peut viser 12,5 millions de personnes devant l’écran dans le pays. Soit 1% de la population. Faible.

Faible, d’autant que l’investissement pour ce GP est colossale. 450 millions d’euros.  300 millions d’euros environ pour la piste et 150 millions pour l’allocation d’organisation des courses sur une période de 5 ans (2011-2015).  Les experts estiment que le GP d’Inde sera déficitaire comme en Corée et en Chine. Pire, l’investissement devant faire de la nouvelle piste un sommet et une référence pour un circuit moderne, après les timides Jeux du Commonwealth, n’apportera aucuns revenus à l’économie locale. Juste une dépense privée, sans l’appui du gouvernement. Un risque.

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu