Naviguer : Accueil > Paddock Confidences > Blog article: GP Malaisie 2012 – Paddock Confidences partie 2

GP Malaisie 2012 – Paddock Confidences partie 2

Posté le 26 mars 2012 dans la catégorie : Paddock Confidences

Samedi 24 Mars

McLaren, les Accords Concorde et la Bourse

Martin Whitmarsh a indiqué que McLaren ne serait pas intéressé à obtenir une part dans la prochaine étape de la Formule1 : l’introduction en bourse. Estimant que ce programme ne fait pas partie des plans de l’entreprise pour l’avenir. En coulisse, il est estimé que McLaren souhaite désormais les mêmes avantages que Ferrari.

Le coup de Bernie Ecclestone

Lorsque Bernie Ecclestone a annoncé qu’il avait signé les Accords Concordes avec une majorité d’équipe, ses dernières ne peuvent réagir. En effet, il existe une clause de confidentialité qui oblige les signataires des précédents Accords de commenter un nouvel Accords officiellement.

Gentlemen Agreement ?

Adrian Newey a laissé entendre dans le paddock de Sepang que l’équipe Mercedes et Ross Brawn avaient rompu une sorte de gentlemen agreement technique sur certaines innovations, dont le F-Duct sur le DRS qu’utilise la Mercedes W03. Ross Brawn précise qu’il n’a jamais entendu parler de cette histoire.

Senna et Williams

Bruno Senna estime qu’il n’a pas les mêmes configurations que son équipier Pastor Maldonado. Le brésilien estime qu’il doit apprendre l’équipe et aussi partager sa voiture avec le jeune Vallteri Bottas le vendredi. Ce qui le retarde dans sa mise en route du week-end du GP.

Ferrari retour vers le futur

Luca di Montezemolo a indiqué à la chaine Sky que la situation de Ferrari aujourd’hui était similaire à celle de la fin des années 90 avec Jean Todt et Michael Schumacher.

Dimanche 26 mars

La pression sur Mercedes

Déçu par le début de saison et le feu nourri des adversaires sur l’illégalité de sa monoplace 2012. Le team Mercedes AMG estime que sa monoplace est difficile à comprendre. Il n’est pas impossible qu’une évolution plus simplifié de la W03 entrevoie le jour d’ici le GP de Bahreïn.

Relation Sauber – Ferrari ?

Après la course, Peter Sauber a été très clair : il n’y a pas d’accord entre son équipe et la Scuderia Ferrari. A propos de la victoire de Fernando Alonso sur une monoplace qui est encore très loin du niveau de performance de ses concurrents directs. Le manager suisse a aussi demandé à son pilote Sergio Perez (pilote Ferrari Academy) s’il y avait un accord entre lui et l’équipe italienne. La réponse est négative. Résumant l’ambiance après la victoire de Sepang.

Tension autour de Karthikeyan

Un aileron de Jenson Button et un pneu pour Sébastian Vettel, le tableau de chasse du GP de Malaisie du pilote HRT, Nairan Karthikeyan est impressionnant. La pression monte sur sa capacité à réellement piloter une monoplace et surtout respecter les consignes de drapeaux bleus. McLaren a été sobre avec le pilote indien, tandis que Red Bull a été très dur dans les propos de Christian Horner…

Massa et son avenir en question

Après la prestation de Perez, les rumeurs sur Massa sont de plus en plus importantes. Après le Grand Prix, Martin Whitmarsh lance qu’un changement chez Ferrari est imminent et ce dès la Chine. Stefano Dominicali, exaspéré par les questions, lance un « ce n’est pas si facile ». Pourtant le père de Sergio Perez a indiqué que l’affaire peut être rapide. Le souci de Massa serait mental et il semblerait que Ferrari prendra une décision d’ici le GP d’Espagne pour l’avenir.

Articles connexes :

19 Commentaires pour “GP Malaisie 2012 – Paddock Confidences partie 2”

  1. Cheurtra dit:

    « Le souci de Massa serait mental  »

    ça veut dire qu’il est fou et qu’ils ont peur qu’il fasse une betise s’ils le virent, ou qu’il a un blocage qui l’empêche d’aller vite ?


  2. Limacher Marc dit:

    Et toi Cheurtra le blocage sur cette phrase serait dû à quoi alors ? :mrgreen: ;-)

    La deuxième, le blocage qui l’empêche d’aller vite.


  3. Yohann dit:

    Je pense qu’il y a deux dates clés dans le déclin de Massa :

    Le GP de Budapest 2009 pour les raisons que l’on sait et le GP d’Allemagne 2010 qui a eu un gros impact sur le mental ! Depuis le Brésilien décline de plus en plus… Curieux que ce mental soit son gros point fort en 2008 et soit son gros point faible en 2012 ! En général, un pilote peut être plus ou moins bon mais garde ses forces et ses faiblesses malgré tout. Enfin je l’ai très souvent défendu mais force est d’admettre qu’il n’a plus sa place dans un top team comme Ferrari… C’est malheureux mais La Scuderia a besoin de deux grands pilotes pour avancer quelque soit la politique n°1 ou 2…

    En tout cas il faut tout de même reconnaître que pour un pilote qu’on pourrait définir d’outsider, il a dû faire face à 4 énorme champions du monde de coéquipiers : Villeneuve, Schumacher, Räikkönen, Alonso. Et a réussi à se défendre avec un rare panache face à l’une des star de la discipline qu’est un autre champion du monde Lewis Hamilton… Il n’a pas l’étoffe des noms citer, mais mérite tout de même bien mieux que la situation qu’il vie actuellement…


  4. patatrice dit:

    Ben , c’est très simple, tous les sportifs de haut niveau sont susceptibles d’être touchés un jour par le doute et cette spirale infernale et sans fin qu’il engendre. :|
    Rares sont ceux qui y échappent toute une carrière.
    Extrèmement forts ou chanceux sont ceux qui réussissent à s’en sortir.

    Il ne faut pas blâmer Massa, la pression est si forte en F1 qu’on laisse rarement le temps au pilote de se refaire.


  5. Nagita dit:

    @ Yohann et Patatrice : +2

    J’espère que Massa aura l’occasion de rebondir dans une écurie du milieu de plateau où il pourra se reconstruire et montrer que le Felipe de 2008 est toujours là.


  6. RedStorm dit:

    Je pense que Massa n a jamais eut le mental pour être champion du monde.Mais ce qui lui a fait le plus de mal c est l arrivée d Alonso chez Ferrari


  7. Fan de F1 dit:

    Concernant Karting-Keyan, il était dans le même tour que Vettel et Button. La règle des drapeaux bleus ne s’appliquait donc pas: il n’avait aucune raison de se laisser doubler et n’a pas résisté plus que de raison.
    Tant pis pour Vettel et Button si ils ne sont pas capables de doubler proprement une monoplace qui concède 7 secondes au tour à la leur. Button a reconnu son tort, Vettel ferait bien d’en faire de même car là c’est lui le « concombre ». :mrgreen:


  8. Kékémaniak dit:

    @ Yohann, Patatrice, Nagita, RedStorm et Fan de F1: +1
    Et du coup j’ai plus rien à dire, moi!… ;-)


  9. Philippe Laurent dit:

    Concernant Nairan Karthikeyan, la façon dont se sont produit les accrochages est, de mon point de vue, totalement à la charge de Vettel et Button qui se sont tous les deux rabattus sur le nez de Karthikeyan…comme s’il n’existait pas.!.
    Cela porte un nom: l’arrogance.
    Elle est claire de la part de Vettel.
    Elle l’est moins de la part de Button.
    La différence entre la F1 et la vie de tous les jours c’est que dans la vie de tous les jours l’arrogance est rarement sanctionnée.
    Elle l’est immédiatement au volant d’une F1.
    Le sport en général est une magnifique métaphore de la vie.
    La F1 en est l’extrême illustration.


  10. Fan de F1 dit:

    Bien dit Philippe Laurent :smile:


  11. Zdek69 dit:

    Phil’ Laurent : tu m’enlèves les mots de la bouche … ;D


  12. Yohann dit:

    Je ne suis qu’en partie d’accord avec toi Philippe. Certe Vettel (surtout) a été arrogant, mais comme la plupart des très grand (on ne peut pas arriver à ce niveau qu’avec du talent et de l’humilité). Mais surtout la différence entre Button et Vettel c’est que Button était parfaitement dans le même tour que l’Indien ! Ce qui n’est pas le cas de Vettel, et par concéquent, je pense que quoi qu’il arrive c’est forcéement de la faute du retardataire. La règle est clair sur les drapeaux bleus !! Si les conditions lui oblige le retardataire doit s’arrêter même si nécessaire et se mettre dehors s’il le faut !! La priorité est constament aux hommes de tête ! Alors certe, l’Allemand se rabat franchement pour reprendre sa trajectoire, mais il n’avait en aucun cas à s’est extraire pour doubler un retardataire ! C’est au retardataire de s’enlever de sa trajectoire pour laisser passer ! Je suis un peu franco dans mes propos même si je comprend parfaitement l’esprit des critique envers les champions du monde mais il y a aussi une règle…


  13. SuperTomTom dit:

    Je suis totalement d’accord avec Yohann surtout que Karthikeyan laisse passer Hamilton (il me semble …) et pour ma part je trouve que c’est lui qui se rabat sur Vettel ….


  14. Fan de F1 dit:

    1er cas: Button 100% responsable, Karting-Keyan 0% responsable. Button s’est excusé, c’est lui qui a harponné l’indien.

    2ème cas: Vettel 90% responsable, Karting-Keyan 10% responsable: il l’a laissé passer, c’est Vettel qui se jette sur la roue avant du pilote indien alors que ce dernier garde sa ligne! Que pouvait faire le pilote HRT si l’autre lui fonce dessus? A 300 km/h impossible de l’éviter. Ou alors peut-être Karting-Keyan aurait dû se jeter dans le mur, détruire sa monoplace et risquer sa vie pour laisser passer la Diva Vettel?

    Je trouve ça très sévère de critiquer Karting-Keyan de la sorte. Même si il est vrai qu’il doit son volant à des sponsors, il est tout sauf ridicule comparé à De La Rosa. Tout le contraire d’un pilote comme Yamamoto, lent et dangereux à souhait.


  15. Yohann dit:

    Mais justement FandeF1. Tu dis que Kartikeyan garde parfaitement sa ligne : hors il ne doit jamais être sur la bonne trajectoire à se moment là !! Il oblige Vettel à faire une manoeuvre dangereuse parce qu’il est sur la trajectoire des leaders !! ça faute est là je pense. C’est aux retardataires de s’adapter aux leaders, pas l’inverse.. Il y a des drapeaux bleus partouts et son équipe par radio. Certe c’est difficile à gerer mais on est en F1. On a le niveau ou on ne l’a pas…


  16. Yohann dit:

    En revanche, les réactions excessives de Vettel après courses ne sont pas dignes d’un champion du monde !


  17. Zdek69 dit:

    Karting-heyan s’écarte comme il peut et si vous regardez bien les images le prochain virage est un gauche et Vettel n’a pas à revenir à droite comme il le fait …
    Quand à ses propos sur Kart’ et « oublis » vis à vis de son écurie, elles commencent à en dire long sur le personnage qui est en train de se faite un paquet d’amis dans le paddock.


  18. Shogun_971 dit:


  19. patatrice dit:

    Yohann dans une succession droite gauche, la trajectoire de cornichons croise inmanquablement la trajectoire idéale au moins une fois.
    Vettel repart vers la gauche un peu trop tôt sans raison apparente.
    Karthikeyan reprend la trajectoire un peu trop tôt, comme si Vettel était lent.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu