Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: Honda F1, 24h après

Honda F1, 24h après

Posté le 6 décembre 2008 dans la catégorie : Analyses

Vingt quatre heures après l’annonce du retrait avec « effet immédiat » de Honda. Le temps de faire le point sur le devenir de cette équipe et des hypothèses vérifiés dans le déroulé des événements.

Ross Brawn a présenté un plan pour 2009 aux dirigeants de Honda hier en fin d’après midi au Japon. Ce plan, à fort parfum d’indépendance, signifiant une forte réduction du budget, vraisemblablement des licenciements (-500 personnes ?). Mais aussi l’assurance que la machine 2009 sera bien développée, malgré le retrait.

Honda garantissant l’argent pour le développement de la machine jusqu’à Melbourne. « Nous avons l’argent pour continuer le développement et la préparation de la nouvelle voiture jusqu’à Melbourne » Précise Nick Fry, porte parole de la cause. L’idée de Honda est de séduire le nouvel acheteur potentiel. Une annonce sera déjà établit d’ici Noël, mais la finalité sera définitivement conclue durant le mois de Janvier/Février 2009.

La prochaine RA109 sera aussi propulsée par un moteur Honda. Ce qui rejete l’hypothèse d’un moteur Ferrari. Le constructeur confirme la présence de ses moteurs. « Il est évidement opportun de réfléchir à cette situation. Mais le moteur est conçu et aussi déjà construit, il propulsera donc la voiture mais pas sous le label Honda.  » Précise Nick Fry. Signifiant que Honda va fournir une voiture complète pour 2009. A la manière de Ford avec Red Bull en 2004/2005.

Enfin le point des pilotes. Le contrat entre Button et Honda pour l’année 2009 avait inquiété. Je l’avais même remis en cause hier soir. Toutefois il semble clair que le constructeur nippon ait libéré le pilote anglais. Information confirmée par autosport.com.  Button est donc libre de tout contrat et attache pour 2009. Déjà des contacts avec Toro Rosso ont été établit, mais de possible changement, auprès de pilotes fragiles, pourraient survenir suite à l’annonce.

Honda confirme, par la voix de Nick Fry, que Rubens Barrichello et Bruno Senna sont bien sur la liste finale pour le volant 2009 de la future ex Honda. Toutefois, avec le recul nécessaire, l’annonce et le test de Bruno Senna peut être assimilé par un vieux système d’attraction d’investisseur ou sponsors potentiel. Signifiant clairement que le cas de l’équipe datait bien de plusieurs semaines déjà.

Articles connexes :

2 Commentaires pour “Honda F1, 24h après”

  1. Karim dit:

    Apparemment le retrait de Honda est très critiqué au Japon:
    Japanese newspapers levelled harsh criticism at cash-strapped Honda Motor over the weekend after its abrupt withdrawal from Formula One.

    Honda announced the shock pull-out on Friday citing the financial crisis, ending an involvement in the sport which dates back to the 1960s.

    Leading F1 commentator Jun Imamiya said Honda had simply given up after performing poorly since returning as a full constructor in 2006.

    « Honda, as we knew it in its first F1 period (1964-68) and the second period (1983-1992), didn’t give a damn and went on its way, win or lose, » Imamiya wrote.

    « Fighting right now without calling time is what F1 is all about. Not putting things off. That’s what Honda Motor Co. has taught the Japanese people, » he added.

    Another commentator, Ken Kawakita, accused Honda of deserting fans after it stirred them up « and consumed their expectations as a kind of fuel ».

    « Honda has publicly declared that ‘racing is our DNA’ and behaved as if it was a company symbolising motorsport, » he wrote in the Nikkan Sports.

    « For being that way, it is socially responsible as a member of the racing world … That responsibility is something that cannot be abandoned in such a selfish manner. »

    Honda’s team racked up just three wins over the years but its engines powered drivers including world champions Ayrton Senna and Alain Prost to 69 victories.

    Columnist Kunihiko Akai said Honda’s success in the European-dominated sport had been in important in helping Japanese overcome a collective inferiority complex.

    « Even though the Japanese people achieved their goals in technologies after they toiled in catching and overtaking the West, there remained a mental emptiness, » Akai wrote in Sunday’s Chunichi Sports daily.

    « Honda helped fill the void through F1. »

    Former F1 driver Aguri Suzuki, whose Super Aguri team folded this year, said Honda’s demise would have serious repercussions for Japan’s future in the sport.

    « F1 is a great goal for children in karting, » Aguri said.

    « With Honda’s withdrawal, that goal may seem to be crumbling down. They may possibly feel that the ‘world of dreams’ is disappearing, » he said, quoting Honda’s catchphrase.

    Former Super Aguri driver Takuma Sato, who started his career at a Honda-owned racing school, described the pull-out as a « shock. »

    « I took an interest in F1 when I saw Ayrton Senna ride a Lotus Honda at the Japan Grand Prix in 1987, » Sato said.

    « Honda’s motorsport spirit has since lived inside me as something absolute. »

    Le Buzz anti F1 bouffeur de budget capote :lol:


  2. Limacher Marc dit:

    :cool:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu