Naviguer : Accueil > Actualités, Analyses > Blog article: HRT : Le buzz, le réglement et l’inquiétude

HRT : Le buzz, le réglement et l’inquiétude

Posté le 5 octobre 2010 dans la catégorie : Actualités, Analyses

HRT Monza 2010L’équipe avait pourtant annoncée que Sakon Yamamoto serait de retour pour son Grand Prix national à Suzuka, après son absence « médicale » à Singapour. Pourtant, le communiqué d’Hispania Racing Team lors de son préview de la prochaine course laisse planée un doute. Vraiment ?

Contrairement à l’usage, HRT a publié un communiqué sans la voix des pilotes sur le défi de Suzuka. Au point que la machine médiatique s’emballe logiquement autour de l’identité des pilotes HRT pour le Grand Prix japonais. Mais pourtant cela est t’il logique ? Oui et non

Le règlement sportif de la Formule 1, publié par la FIA,  indique à l’article 19.1 a) que chaque équipe, durant la saison, est autorisé à utiliser quatre pilotes. Les modifications peuvent être apportées à tout moment avant le début de la séance d’essais de qualification  (…)

Depuis le début de saison, Bruno Senna, Karun Chandhock, Sakon Yamamoto et Chrisitian Klien se sont succédé au volant de la Dallara HRT depuis le début de saison. Mais le dernier remplacement de Singapour concerne l’article 19.1c) : Si un pilote désignés de l’équipe est incapable de conduire à un certain moment après la fin de la séance d’essais libre, avec le consentement des commissaires,  un changement de pilote est nécessaire. Le pilote remplaçant doit utiliser le moteur, boite de vitesse et pneus qui ont été allouées au pilote d’origine. » Un alinéa sauveur pour Yamamoto, dont il semblerait que la réalité était d’ordre financière (le chèque de 500.000 euros pour la course de Singapour n’est jamais arrivé à destination). Quoi qu’il en soit, la clause 19.1c a sauvé l’équipe, mais Yamamoto ne sera pas malade tout le temps non plus.

Interprétation or not ?

Mais le plus intéressant est le décompte complet des changements, ici il y a interprétation du règlement : Bruno Senna a été remplacé une fois lors du GP d’Angleterre par Sakon Yamamoto. Ensuite, le japonais a pris définitivement la place de l’indien Karun Chandhok à partir du Grand Prix d’Allemagne. Ce qui fait un total de 4 changements pour trois pilotes. Mais parle t’on de changement ou réellement de 4 pilotes durant la saison ? Le règlement indique le nombre de pilote en estimant qu’il n’existe que seulement deux volants par équipe à pourvoir.

Buzzzzzzzzzzz

Un buzz donc ? Probablement que oui. Remplacer Bruno Senna signifierait un procès pour non respect de contrat, hormis cas de force majeur (finance de l’équipe par exemple ?) le cas Yamamoto est plus simple : si le pilote japonais est encore « malade » mais chroniquement, il faudra  trouver une solution. Pour cela, un alinéa de l’article 19.1 a) indique ceci : d’autres modifications pour des raisons de force majeure seront examinées séparément.

Si tel est le cas du line-up HRT, cela signifie que l’équipe va très mal et que le buzz de la journée n’annonce rien de bon.

Tags: ,

Articles connexes :

5 Commentaires pour “HRT : Le buzz, le réglement et l’inquiétude”

  1. Elle dit:

    ah ? je trouve que c’est beaucoup de bruit pour peu de choses, les autos sont en route pour le japon donc quelque soit les pilotes il y en aura… et comme l’écurie va être vendue avec le « soutien » de tonton Bernie m’étonnerait que HRT ne finisse pas la saison..

    par contre chez Virgin ils ont 7 oui oui 7 propositions de pilotes argentés (bien argentés mais pas tous très talentueux) pour 2011 pas mal pour une équipe que l’on disait il y a peu ne pas finir la saison…

    chez HRT on sait que l’argent est rare donc ce n’est pas une nouvelle…
    :???:


  2. patatrice dit:

    Oui comme d’hab., HRT fait beaucoup de bruit ici ………pour rien car c’est Yamamoto qui pilote au japon :lol:


  3. Limacher Marc dit:

    C’était évident, d’où le titre d’ailleurs…


  4. patatrice dit:

    Boh tu sais Marc, je crois qu’il n’y a aucun intérêt à être inquiet(le titre) pour HRT.
    Sportivement, Humainement, cette équipe n’a pas les valeurs qu’on peut attendre de l’élite du sport auto.

    La fin de cette équipe ne serait pas une grosse perte, d’ailleurs si on parle d’avenir, il semble qu’il n’aient aucune autre solution que de rouler sur leur chassis actuels pour 2011.
    Le mirage spéculatif Toyota s’éloignant de plus en plus comme on pouvait s’y attendre.
    Reste la solution d’acheter un chassis 2010 à une autre écurie, ce qui impliquerait un changement de règlement, ce qui n’est pas à l’ordre du jour, non?

    Si les HRT semble s’être un peu rapproché des écuries de tête, on peut néanmoins observer que l’écart avec les Williams(même motorisation) reste sensiblement le même depuis 6 mois.
    Bref , rien ne bouge dans le bons sens chez les ibères :sad:


  5. Limacher Marc dit:

    ON est d’accord
    L’histoire du châssis Toyota est dans les lymbes probablement, l’équipe a des problèmes financiers et Yamamoto n’est pas un pilote financièrement fiable.

    Mais il faut bien suivre une équipe à la dérive, comme je l’ai fais avec USF1.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu