Naviguer : Accueil > Histoire F1 > Blog article: l’Age des Titans (partie 1)

l’Age des Titans (partie 1)

Posté le 25 décembre 2009 dans la catégorie : Histoire F1

En 1934, la formule 750kg devait tout changer. La dirigeants de l’A.I.A.C.R (ancêtre de la FIA) siégeant à Paris, entendaient, par cette mesure de limitation de poids, lutter contre l’abus de puissance brute encouragé par la précédente formule Libre. C’était tout ignorer des vues de l’Allemagne Nazi dans ce domaine. Benito Mussolini, avait été le premier à avoir compris toute l’intense publicité que pouvait rapporter des victoires en course automobile. Un caractère politique qui s’accentua avec l’Allemagne Nazi : Mercedes et Auto Union devaient pour le prestige du régime, dominer dans toutes les grandes compétitions. Le nouveau chancelier, persuadé lui aussi de la valeur de la propagande obtenue par les victoires en Grand Prix, accorda d’énorme subventions aux firmes Mercedes et Auto Union afin de leur permettre de construire et de mettre au point de sensationnelles voitures de compétition. L’utilisation intensive des alliages légers, malgré leur coût, permit de jouer dans le cadre de la limite de poids sur la masse totale des châssis et des groupes motopropulseurs, capables, grâce à l’emploi de mélanges élaborées de carburants spéciaux, de délivrer d’énormes puissance, qu’une poignée de pilotes seulement, parmi les plus doués du moment fut capable de les maîtriser. Le britannique Dick Seaman et Tazio Nuvolari, furent inviter, avant la lettre, de collaborer…sur le plan sportif.

A la fin de la décennie 1930, les allemands dominaient le sport automobile et Mercedes-Benz régnait parmi les constructeurs. Cependant, malgré l’énorme appui financier nécessaire à l’entretien d’une armée de mécaniciens, du stock de voitures et de pièces, mis à disposition des voitures à croix gammée sur chaque circuit, il fallut un certain temps de mise au point pour que ces voitures révolutionnaires fassent leurs preuves. Mercedes connut une courte période d’ennuis techniques et Auto Union vit même son existence menacée. Les autres ? Maserati, Bugatti et surtout Alfa Roméo firent de leur mieux. Mais les voitures allemandes finirent par s’imposer complètement à la veille de la guerre.

Articles connexes :

2 Commentaires pour “l’Age des Titans (partie 1)”

  1. Eestlane dit:

    Ah oui, Tazio Nuvolari ! J’avais déjà lu un article sur lui.
    Merci, Marc, pour cet article instructif.


  2. isa dit:

    :shock: je ne savais pas que la limite de poids datait de si longtemps, je croyais que la formule avait toujours été libre avant guerre. il faut dire que ma période de prédilection c’est les années 60-70. très instructif, merci Marc

    je n’avais pas la télé pour suivre les grands prix des années 30. je crois que jacques lafitte présentait déjà les actualités sportives mécaniques, cependant. :mrgreen:

    déjà présents aussi: max aux drapeaux et bernie à la buvette, presque rien de changé pour eux aujourd’hui…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu