Naviguer : Accueil > Transferts > Blog article: Le cas Barrichello – Williams pour 2012

Le cas Barrichello – Williams pour 2012

Posté le 1 septembre 2011 dans la catégorie : Transferts

Les spéculations indiquent que Williams cherche à remplacer Rubens Barrichello en échange d’un chèque estimé à 5 millions d’euros. Un bruit confirmé par le pilote brésilien, qui insiste sur Autosport.com en disant qu’il serait une erreur pour l’équipe anglaise de le remplacer par un pilote payant en 2012.

« Mon sentiment, en ce moment, est que Williams a des problèmes d’argents, ils doivent s’en tenir à ce qu’ils ont en ce moment : un pilote très expérimenté et très motivé, avec un jeune pilote qui se développe. » lance sur Autosport Rubens Barrichello.

La situation chez Williams est relativement difficile à décrypter. Le budget total 2011 est estimé par le BusinessBook GP 2011 à 95.6 millions d’euros. Certes, côtés sponsoring, l’équipe de Grove est largement dépendante de l’apport Vénézuélien autour de Pastor Maldonado (32 millions d’euros). Toutefois, AT&T (7.5 m€), Randstad (5m€) et Oris (2.5m€) sont des apports  importants (supérieurs à ceux de Force India et Sauber).  Mais Williams peine à séduire d’autres partenaires. Préférant faire le choix d’un modèle économique ou le sponsoring est  un complément financier. Le manque de moyens empêche toutefois de développer la voiture de manière continue cette année.

Lorsqu’en Novembre 2010, Rubens Barrichello a renouvelé son accord pour 2011, il a du consentir une forte baisse de son salaire. Passant de 5,5 millions à 4,2 millions d’euros. Mais, précisément, c’est plutôt 2,2 millions d’euros de salaire et une prime de résultats lucrative. A une condition : Si l’équipe termine 5ème du championnat du monde des constructeurs 2011, il touchera une prime de 2 millions d’euros. Actuellement, le team anglais est 9ème avec 5 points.

Rubens Barrichello souhaite donc rester deux années de plus chez Williams F1 (2012 et 2013), afin de fêter ses 20 ans de carrière, sans discontinuer et s’offrir un dernier record avant de partir à 41 ans. Mais, le brésilien ne souhaite pas une nouvelle réduction de salaire, ni avoir un contrat aux résultats.

Sur la même base que le contrat 2011, Williams aurait proposé un salaire de 3,7 millions d’euros en 2012 et une option à 4 millions en 2013. Toujours sous la forme d’une prime de 2 millions d’euros, si l’équipe termine 5ème du championnat du monde des constructeurs. Soit avec un salaire de 1 .7 et 2 millions d’euros, inférieur à ce qu’il touche aujourd’hui. Trop peu donc. Il y a une raison à cette baisse de salaire : l’analyse de Franck Williams. Qui estime que son pilote commence déjà à montrer des signes de fatigue et ne supportera pas une nouvelle saison difficile.

La situation devrait pourtant trouver une fin d’ici Novembre. Pendant ce temps, seule solution pour Barrrichello : démarcher d’autres équipes. « J’ai d’autres intérêts sur la Formule 1 et j’ai parlé à d’autres personnes aussi » lance le vétéran brésilien, qui précise qu’il a envie de courir, mais qu’il en a assez de la politique…

Articles connexes :

8 Commentaires pour “Le cas Barrichello – Williams pour 2012”

  1. Yohann dit:

    Monsieur Barrichello, merci ! Merci pour toutes ces années d’engagement, de passion, de talent et de caractère. Vous avez été l’un des plus brillant pilote de votre génération et certainement l’un des plus grand de l’histoire de la F1. Le Stirling Moss des temps modernes… Mais force est de constater qu’il est temps de laisser votre place dans un monde qui va bien plus vite que les bolides que vous menez à mervielle depuis des années ! La vérité Monsieur Barrichello, est que votre passion a eu raison de vous, car celle-çi ne sert malheureusement que des intérêts économiques, marketing et financiers bien plus puissant que les dignes valeurs sportives que vous semblez défendre vainement…

    N’êtes-vous pas celui qui retardera l’éclosion d’un jeune espoir compatriote dénommé Bruno Senna un hiver 2009 par pure obsession de gonffler une carrière déjà au bord de l’éclatement ?? Vous savez, Bruno Senna ? Le neveu d’un certain Ayrton qui vous financera une vingtaine d’année plus tôt en Formule 3 afin de vous lancer dans une carrière qui allait être l’une des plus brillante de votre génération… Votre passion n’aurrait-elle pas étouffée ces fameuses valeurs sportives et humaines qui vous sont si chères ?

    N’êtes-vous pas celui qui critique ouvertement cette écurie qui vous a apportée la très grande majorité de votre magnifique palmarès ?? Vous savez cette écurie qui favorisait cet Allemand de coéquipier à la réussite insolente… Mais ce coup çi, n’était-ce pas le poids des billets italiens qui ont eu raison de votre si chère passion ? Car pourquoi rester 6 campagnes concécutives sur ce sublime cheval noir qui se transformait en âne quand ça arrangeait son écurie ? Si ce ne sont pas les billets rouges, ce sont certainement de belles promesses qui vous regonfflait comme un pneu… Quelle confiance et quel dévouement vous avez eu envers ce monde si digne et si valeureux !!!!!!….

    Vous aller me dire Monsieur Barrichello, que cet éternel adversaire de 3 ans votre ainé use encore les gommes avec des résultats pourtant plus aussi digne que jadis. Mais si vous avez encore et toujours la conviction d’être aussi rapide voir plus que lui au volant d’un bolide Monsieur Barrichello, lui même a compris bien avant vous l’importance d’aller encore plus vite en dehors de ce bolide, dans ce fameux monde qui vous entretien. Cet homme est 7 fois champion du monde. Pas vous. Est-ce excusable ? Peut-être pas ! Mais c’est en tout cas une explication. Car dans ce monde, c’est ce qui s’appelle du crédit, et vous n’en avez plus…


  2. Kékémaniak dit:

    @Yohann: Jolie prose! Et je crois que le contenu illustre parfaitement la carrière et la situation de l’ami Rubens aujourd’hui… Un régal. :cool:


  3. Cronos dit:

    L’histoire de la F1 se souviendra plus facilement des 20 ans de Schumacher que des 20 ans de Barrichello. C’est dur mais c’est évident !


  4. Nagash dit:

    oui très joli texte de Yohan

    et ma foi ça résume très bien la situation et la carrière de Rubens


  5. Lucky dit:

    c’est humain…

    avant Barrichello il y a eu Fisichella qui s’est accroché inutilement jusqu’à se « ridiculiser » au volant de la Ferrari et d’autres encore avant… regardez Villeneuve !

    pour en revenir à Williams, 2 pilotes payants c’est de la survie… ne pas avoir de pilote expérimenté s’est se « condamner » un peu en terme d’exploitation… Lotus et Marussia l’ont bien compris… l’avantage de Willaims c’est son immense expérience qui peu un peu compenser.

    WARNING : Head est passé à la commission endurance de la FIA, ce n’est pas si anodin que ça


  6. Lucky dit:

    qui peuT un peu
    :oops:


  7. Shogun_971 dit:

    Très jolie texte Yohann, mais de là à comparer Barichello à Stirling Moss, il faut pas pousser le bouchon. Le monsieur n’en a ni le talent ni quoi que ce soit d’autres, pour moi il restera, un éternelle quiche pleureuse (cf sa saison 2009) qui n’a jamais eu ce qu’il fallait pour avoir cette petite étincelle qui vous différencie des autres. Depuis 2 ans, il axe son évolution de carrière sur son expérience, mais plus que l’expérience pour moi, il manque clairement de talent….NEXT et bye bye. Coulthard avait BEAUCOUP plus de talent que lui, Raïkkonen etc. et pourtant…alors ciao et place aux jeunes.


  8. Yohann dit:

    Ma comparaison avec Stirling Moss s’arrête au palmarès. C’était le « champion sans couronne », celui qui terminait trop souvent deuxième malgré sa bravoure. Mon rapprochement je suis d’accord doit s’arrêter là ;) même si je pense qu’on en rajoute toujours un peu sur les pilotes des anciennes générations ou les pilotes disparus trop tôt…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu