Naviguer : Accueil > F1 Leaders, Marketing > Blog article: Le pilote, la base de la promotion de la F1 ?

Le pilote, la base de la promotion de la F1 ?

Posté le 13 décembre 2011 dans la catégorie : F1 Leaders, Marketing

Dans la dernière édition du magazine de l’Institut FIA IQ, Tony Fernandes a donné son analyse sur la promotion de la Formule 1 : créer une culture capable d’être un sport d’héritage et simple à la fois. Mais certaines analyses sont erronées.

« Nous avons besoin de garder le sport simple quand il est introduit dans de nouveaux pays. Un sport comme la F1 est compliquée. Vous ne pouvez pas traiter un fan indien de la même manière d’un tifosi qui a 90 ans d’héritage à Monza et qui est très bine informés. », Précisant que le cricket a explosé en Inde lorsque les règles ont été simplifié. »

Il est vrai que la F1 n’est pas du même niveau pour un français, anglais ou italien, par rapport à un Indien, voir un Chinois.   Mais, ce que Fernandes n’a pas compris est que les fans supportent d’abords un pilote à la base. L’Espagne est un pays qui à découvert réellement la F1 via le prisme de Fernando Alonso et qui continu à le faire aujourd’hui, presque 10 ans après. Idem, durant longtemps pour l’Allemagne avec Michael Schumacher et c’est ce qu’il va se passer en France à l’avenir. Le pilote est le principal exposant de l’image. Arrive après l’équipe et ensuite la technique des voitures et le business.

« Je pense aussi que les pilotes et les équipes doivent passer plus de temps dans les pays qu’ils visitent. »

Il y a près de 10 ans, un analyste marketing avait dit que les pilotes de F1 n’avaient aucune image à l’extérieur de leur circuit. Citant David Beckham comme exemple avec la presse people. Mais, Zinedine Zidane n’a jamais été un grand spécialiste des Unes de Closer et Voici par exemple.  Pourtant il est lui aussi connu dans beaucoup de pays. La gestion de l’image est une mécanique complexe et si rester dans un pays signifie après avoir des paparazzis prenant des photos volées de la femme d’Alonso, la copine de Button ou encore les retrouvailles de Nicole et Hamilton. On revient au premier point. Le pilote est à la base du marketing de la F1.

« Il faut promouvoir plus grand, plus large les événements avec plus de couverture autour de l’événement. Une programmation pour la télévision depuis les coulisses, ainsi que plus de journalistes engagés avec l’événement et plus de télévision pour promouvoir le reste de la saison. »

D’accord mais qui va payer tout cela ? Tout le monde dans les rédactions en rêve, journalistes en tête.  Mais il n’y a plus de moyen, car la F1 est considéré comme un sport d’élite populaire, nettement moins fédérateur que le football, qui est plus facile à couvrir.

« Le Football a explosé dans de nouveaux marchés et a obtenu beaucoup d’argent quand SKY et quelques canaux de télévision sont arrivés. Il y a peut-être une leçon de cela. »

Certes, le football a explosé, mais uniquement grâce à des hommes dont l’image a été fabriquée de toute pièce par les clubs (voir le duel Messi – Ronaldo). De plus, dire que la télévision payante à permis une avancée, c’est négliger que cela à surtout permis aux fédérations d’avoir beaucoup d’argent pour les clubs, afin de satisfaire les supporters,  en permettant aux clubs d’acheter des stars.  Le football est devenu un sport de niche pour les masses, comme la F1 d’une certaine manière, mais cela tiens surtout dans son mode de diffusion et non dans la complexité technique. Mais le fond reste que le pilote est la seule star de la discipline, comme le footballeur est une star dans son club.

Votre avis ?

Articles connexes :

Un Commentaire pour “Le pilote, la base de la promotion de la F1 ?”

  1. Mickschum dit:

    Business is business…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu