Naviguer : Accueil > Exclusif, Grand Prix, Politique > Blog article: Le retour politique du GP d’Argentine

Le retour politique du GP d’Argentine

Posté le 15 mars 2012 dans la catégorie : Exclusif, Grand Prix, Politique

L’annonce fait le tour du web. La présidente de l’Argentine, Christina Kirchner a annoncé qu’elle a conclu un accord avec Bernie Ecclestone de trois années (2013,2014 et 2015) et que la course sera située à Mar del Plata. Toutefois, le circuit n’existe pas et l’annonce cache une volonté politique.

« Pour nous cela est très important, parce que, après le football, la Formule 1 est le deuxième sport préféré des Argentins. La Formule 1 fait partie de l’histoire de l’Argentine, c’est quelque chose que nous gagnons si nous avons une course. » lance la présidente en chute dans les sondages depuis une année et relançant un vieux modèle qui a fait son succès. En Août 2009, l’Etat, sous sa direction, avait acheté les droits du football argentin pour 110 millions d’euros environ pendant 5 ans, afin d’assurer la gratuité des retransmissions.

Ceci est l’arbre qui cache la pampa argentine. Car la situation cache un volet politico-économique de première ampleur. Il existe toujours une crise au Malouine (Falkan). Depuis 30 ans, l’Angleterre et l’Argentine cumule les tensions. La principale raison est le Pétrole devenu enjeux prioritaire du pays. Les sous-sols marins de l’Ile et sa région dispose d’une réserve de 6 à 60 milliards de barils (ou 13 milliards selon d’autres sources), ce qui permettrait à l’Argentine d’avoir une réserve pour 20 ans. L’or noir arrive à un tel niveau que le pétrolier Repsol YPF est en conflit dans la province de Chubut, car le gouvernement force la société ibérique a abandonné quatre de ses concessions. Une action en justice a débuté hier mercredi.

La situation économique en Argentine se dégrade selon plusieurs médias, les impôts augmentent à tous les niveaux, l’agriculture n’est plus le principal levier, les gisements de gaz (abondant en Patagonie) ne sont pas exploités, faute d’investissement. L’opposition appelle à la une libération plus importante de l’économie du pays. L’Union Européenne exige le respect des accords commerciaux. Car des produits anglais sont boycottés. Cette sortie de Kirchner sur le Grand Prix de Formule 1, propriété des anglais sonne comme un symbole de bonne volonté. Mais l’accord de trois années semble un peu court pour être réaliste, alors que Bernie Ecclestone vise des accords de 7 à 10 ans pour l’organisation des courses de Formule 1.

Articles connexes :

8 Commentaires pour “Le retour politique du GP d’Argentine”

  1. Lotus 62 dit:

    Les argntins devraient cesser de rêver: les Falklands n’ont jamais été argentines (quelques années sous domination espagnoles durant la colonisation) et, surtout, la population à 95% veut rester anglaise.

    L’Angleterre n’étant pas encore une dictature militaire n’accepetra jamais de laissr tomber ses concitoyens…surtout si ceux-ci sont assis sur une montagne de pétrole et des poissons.

    Car outre le pétrole, les Falklands dispsent également d’une ZEE de 200 miles particulièrement poissoneuse et rentable!

    Ajoutez à cela une volonté nationaliste, reliquat (comme en France avec la Nouvelle Calédonie par exemple) de la période colonaliste et les argentins peuvent perdre tout espoir.

    Allez demander aux Espagnols s’ils croient vraiment que l’Angleterre quittera Gibraltar dans les prochaines années!


  2. Zdek69 dit:

    Pas de géo politique ici stp ;D
    Les Malouines je m’en tape !
    Qu’Anglais, Argentins et peuples des Falklands se retrouvent autour d’une table et décident de leurs avenir …

    De toute façon 2012 est notre dernière année … Tout finira façon Mad Max, Soleil Vert et Hokuto No Ken ;D


  3. EstebanF1 dit:

    @ Zdek69
    La F1 ne peut pas être un sport mondial et faire fi de la géopolitique… Autrement quid de Barhein, la Russie, la Chine en 2004 etc etc même l’éventuel retour du GP de France est une histoire de politique…


  4. EstebanF1 dit:

    @ Zdek69
    Mais c’est vrai que de toute façon le 21/12/12 tout ceci n’aura plus beaucoup d’importance :mrgreen:


  5. Lotus 62 dit:

    C’est vrai que les conflits entre la GB et l’Argentine n’ont rien à faire en F1… mais il est incontestable que tous les Grand Prix (à ma connaissance en tout cas) qui sont arrivés ou revenu au calendrier ces 10-15 dernières années ont été financés par des fonds publics.

    Même les Américains (pourtant si attachés au libéralisme) font financer AUSTIN par des fonds publics. L’Australie, le Canada, la Belgique,… n’existeraient plus sans les subsides publics…et la France n’a aucune chance de revenir sans financement public.

    Pourtant, il reste quelques vieux GP qui, sauf erreur sont rentables sans subventions (Monaco, la Grande-Bretagne).

    Dès lors, je reconnais que mon commentaire ci-dessus était peut-être innaproprié sur ce forum…mais, par contre, l’article initial à un sens, autant que d’annoncer un GP aux USA ou en Corée ou la fin des deux P en Espagne en raison des alés des financements publics.

    Mais on pourrait, peut-être dans une prochaine intersaison où il n’y aura rien d’autre à raconter, se pencher sur ce problème de financement…et sur ce qui permet à certains, très rares, de s’en passer.


  6. Zdek69 dit:

    Loin de moi l’idée de lancer la polémique … Je me fous royalement de tout lol lol lol

    N’empêche que les GP en Afrique du Sud ont su attirer l’oeil (de Sauron ??) du monde entier sur une situation politique « différente » de la vision occidentale (« progressiste » ???) et que quelque part à un quelconque niveau a su la faire évoluer … Pour le bien du peuple.


  7. Limacher Marc dit:

    C’est surtout pour vous dire que la Formule 1 est utilisée, mais qu’il n’y a pas réellement d’intention …


  8. voyage Argentine dit:

    J’aime cette info ! C’est une autre raison de visiter et d’apprécier l’Argentine pour apprécier les bolides de la Formule 1, le pays de Fangio.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu