Naviguer : Accueil > Politique > Blog article: Le RRA est à un carrefour de son existence

Le RRA est à un carrefour de son existence

Posté le 14 octobre 2011 dans la catégorie : Politique

Avec l’atmosphère de méfiance ambiante qui s’est installé dans le paddock, l’accord sur la restriction des ressources (ou RRA) entre les équipes semble être à un vrai carrefour. Pour rappel, après les spéculations qui ont touché Red Bull, c’est au tour de l’écurie Mercedes d’être visée par les rumeurs à cause du recrutement d’Aldo Costa et Geoff Willis aux côtés de Bob Bell et Ross Brawn. Avant la réunion FOTA prévue dimanche matin (voir notre info ici), quelques patrons d’écurie se sont retrouvés lors de la traditionnelle conférence de presse FIA du vendredi.

« Chacune des équipes et chacun des directeurs d’écurie continuent d’assurer à la FOTA qu’ils respectent bien les limitations de budget prévues dans cet accord », a commencé par rappeler Martin Whitmarsh, team principal de McLaren et président de l’association des écuries de F1. « Nous avons réalisé beaucoup de choses avec le RRA. Mais est-il parfait ? Il ne le sera jamais tant qu’on reste dans la suspicion et la paranoïa. Si une équipe se porte bien ou fait un bon travail, c’est toujours plus commode de supposer qu’elle y arrive de façon douteuse ou quelque chose comme ça. C’est dans la nature de la Formule 1. Il y a toujours des potins dans le paddock mais, pour l’instant, il n’y a aucune preuve d’une quelconque violation de ces accords ».

Christian Horner, le patron de l’écurie Red Bull, est bien sûr allé dans le sens de Martin Whitmarsh. « Je pense que Martin a très bien résumé la réalité », a-t-il commencé. « Le RRA est quelque chose de positif pour la F1 et aussi pour notre entreprise. Et il joue sûrement un rôle dans le fait qu’une équipe comme Red Bull parvient à rivaliser avec Ferrari, McLaren ou Mercedes ».

Vers un RRA nouvelle génération ?

« Maintenant, il y a probablement eu plus de spéculations à propos de notre équipe que sur les autres », a poursuivi Horner en rappelant que l’accord actuel touchera à sa fin à la fin de l’année prochaine. « Les bonnes performances attisent la paranoïa. Mais Red Bul est en faveur du RRA de façon très claire. Cet accord initial a été conçu lors de la crise financière de fin 2008. C’était une chose responsable mais, maintenant, je pense que nous devons nous concentrer sur un nouvel accord plus viable, plus transparent et peut être d’une durée plus longue. Un accord plus clair qui ne favorise plus les commentaires ou la politique. C’est quelque chose de fondamental pour nous et nous espérons que dans les prochains moins, les équipes seront en mesure d’atteindre cet objectif ».

Pour Mercedes GP, le RRA actuel doit aussi être revu et corrigé. « Nous respectons l’accord mais, je pense aussi qu’il est à un carrefour de son existence », a rebondi Ross Brawn devant ses confrères. « Trois ou quatre équipe doivent contrôler leurs ressources en ce moment pour éviter de mordre la limite tandis que pour sept ou huit autres équipes, le RRA ne signifie rien car elles seront toujours en dessous de la limite. Nous sommes des partisans de l’idée du RRA mais pour nous, son respect doit pouvoir être beaucoup mieux contrôlé. Les équipes doivent donc se réunir pour trouver une solution… ou les commentaires, les rumeur, les insinuations et la méfiance vont continuer comme en ce moment ».

Source  : NextGen Auto

Tags: ,

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu