Naviguer : Accueil > Business News F1, Listes > Blog article: Liste rapport salaire/point des pilotes en 2010

Liste rapport salaire/point des pilotes en 2010

Posté le 10 décembre 2010 dans la catégorie : Business News F1, Listes

TomorrowNewsF1.com vous propose un rapport utilisé par le paddock pour évaluer un investissement sur un pilote. Ce calcul utilise le rapport entre le salaire et le nombre de point inscrit par un pilote durant l’année. Nous n’avons pas comptablisé les pilotes payants de type Senna, Chandhok, di Grassi ou Yamamoto.  Voici la liste :

  • 1. Adrian Sutil : 4.167€/point
  • 2. Sébastian Vettel : 7.812€/point
  • 3. Tonio Liuzzi : 9.523€/point
  • 4. Vitaly Petrov : 14.815€/point
  • 5. Kamui Kobayashi : 15.625€/point
  • 6. Mark Webber : 17.355€/point
  • 7. Nico Hulkenberg : 31.818€/point
  • 8. Nick Heidfeld : 33.333€/point
  • 9. Jenson Button : 42.056€/point
  • 10. Sébastien Buemi : 50.000€/point
  • 11. Robert Kubica : 55.147€/point
  • 12. Nico Rosberg : 56.338/point
  • 13. Lewis Hamilton : 66.667€/point
  • 14. Jaime Alguersuari : 80.000€/point
  • 15. Pedro de la Rosa : 83.333€/point
  • 16. Felipe Massa : 97.222€/point
  • 17. Michael Schumacher : 111.111€/point
  • 18. Rubens Barrichello : 117.021€/point
  • 19. Fernando Alonso : 119.047€/point
  • 20. Timo Glock : 1M€/point
  • 21. Heikki Kovalainen : 2M€/point
  • 22. Jarno Trulli : 3M€/point

Articles connexes :

10 Commentaires pour “Liste rapport salaire/point des pilotes en 2010”

  1. plastik dit:

    Petrov n’est pas dans les pilotes payants ?


  2. Limacher Marc dit:

    Curieusement, comme Sutil il n’est pas considéré comme tel.
    En plus, comme Sutil, Petrov a apporté des points…


  3. Loyola dit:

    Le fiat que Petrov soit le garant d’un sponsoring ne signifie pas qu’il n’est pas rémunéré?

    D’un certain point de vue Alonso arrive lui aussi chez Ferrari avec un sérieux volume d’argent via le sponsoring de Santander qui est lié a sa présence.

    Dire que Petrov est un pilote payant relève pour moi de l’abus de langage, c’est un pilote garantissant une implication de certain sponsor ce qui n’a rien de méprisable.

    A moins de considérer Alonso comme un pilote payant :mrgreen:


  4. Lotus62 dit:

    Tout à fait d’accord avec Loyola.

    On peut aussi faire le même commentaire pour Schumacher qui a attiré PETRONAS (idem pour ROSSI en MotoGP).


  5. facostarr dit:

    oui, jetais sur aussi que petrov etait un pilote payant
    dommage, ca faisait de lui le pilote payant le plus meritant…alors que maintenant ca fait juste de lui un pilote mauvais ;p

    @marc: pourquoi comme sutil, de memoire sutil est paye 2-3 millions par an, difficile de lassimiler a un pilote payant (peut etre que merco en paie une partie par le jeu des reduction de prix sur les moteurs mais il reste paye par FI)


  6. Loyola dit:

    La réalité des flux financier en F1 est très difficile a décrypter.

    Entre ce que prenne les agents, ce qu’apporte les sponsors à l’écurie et/ou au pilote, la rémunération accorder par l’écurie, les clause de résulta …

    Bien difficile au final de savoir ce qui rentre dans les poches du pilote et ce qui sort des poches de l’écurie.


  7. Limacher Marc dit:

    Sutil apporte entre 3 et 5 millions d’euros par an à l’équipe Force India…


  8. plastik dit:

    Donc finalement, tous les articles indiquant que Petrov apportait 15 millions d’€ dont 7 de cash était faux…
    Dans ce cas, Senna n’est pas non plus un pilote payant, car il apporte seulement des sponsors à son équipe.
    Et tous les reproches faits à Williams pour Maldonado sont injustifiées, puisque finalement il n’est pas un pilote payant, mais juste un pilote tellement talentueux qu’il est suivi par les plus grandes entreprises de son pays, comme Alonso en fait…


  9. Loyola dit:

    exactement les pilotes payant de leur poche pour leur baquet et n’étant pas rémunéré deviennent rare de nos jour.

    Le volant de sponsors que draine un pilote est souvent un élément important du choix, ensuite évidement la part relative de ce volume d’argent apporté par le pilote et de la qualité des services que pourra amener le pilote dans le choix de son engagement est relativement variable.

    Pour être honnête, il me semble qu’actuellement il y a beaucoup plus d’écurie qui n’ont pas leur place en F1 que de pilote qui ne la doivent qu’a l’argent qu’ils drainent.

    Un soutient financier conséquent est toujours un grand plus pour débuter en F1.


  10. Loyola dit:

    Ne pas confondre fausseté d’un propos et abus de langage :wink:

    Pour la plus grande part des impétrant en F1, le talent n’est pas le seul levier de l’accès à la F1 loin s’en faut et c’est comme ça depuis très très longtemps.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu