Naviguer : Accueil > Analyses, Business News F1 > Blog article: Lotus Group : entre recadrage et modèle d’affaire bis

Lotus Group : entre recadrage et modèle d’affaire bis

Posté le 3 juin 2011 dans la catégorie : Analyses, Business News F1

Il y a quelques temps, lors d’un diné avec les journalistes, Dany Bahar avait évoqué la possibilité que Proton se désengage de Lotus Cars et qu’une possibilité de Joint venture ou rachat par un constructeur (Toyota) voir d’une introduction en Bourse sont en projet. Alors, l’inquiétude pouvait craindre le pire. A cela, Proton a déjà réagit.

Dès le 31 Mai et sous la pression de Proton, Dany Bahar a réaffirmé que le constructeur malaisien était à 100% avec la marque anglaise (voir ici). Une remise à l’heure des pendule qui ne cache toutefois pasun futur plan de licenciement de  99 personnes  et que certain projet auront du mal à survivre au plan d’affaire proposé par le PDG de Lotus.

Nous entendons par les déclarations de Bahar une mauvaise interprétation des propos. Proton a garanti 1 milliards d’euros d’investissement pour l’avenir de Lotus. Une garantie bancaire sous forme de caution. A charge à Bahar de garantir un modèle d’affaire pour rembourser ce prêt de la Khazanah Nacional Berhad. Le développement de la gamme est donc une logique. Mais la création d’une seconde usine dans le Norfolk est pour le moment au point mort et environ 270 millions d’euros ont été trouvé auprès de banques chinoises et asiatiques pour assurer les premiers remboursements du prêt qui devait pourtant débuter en 2015, mais le temps presse.

Bahar dispose d’un plan qui consiste à introduire un autre partenaire à terme dans Lotus, si les retards sur le plan s’étendent dans le temps. Ceci n’est donc qu’une projection d’avenir, mal interprété. Pour l’instant, Proton laisse un répit à Bahar, mais ce dernier est sommé de mesurer ses interventions à l’avenir.

Tags: ,

Articles connexes :

2 Commentaires pour “Lotus Group : entre recadrage et modèle d’affaire bis”

  1. jeronimo dit:

    What is it, redadrage?


  2. Lotus62 dit:

    Comment peut-on espérer rembourser un milliard de prêts en vendant 2500 voitures par an (et encore, je suis gentil car actuellement c’est de l’ordre de 1700)? Le premier nouveau modèle n’apparaîtra que fin 2013, donc n’atteindra réellement sa vitesse de croisière, au mieux, qu’en 2015… soit la dernière année du plan de BAHAR!!! En supposant même que cette New Esprit soit une réussite (ce que j’espère franchement), atteindre les 2000 exemplaires par an sera une gageure (Lamborghini les atteints à peine avec sa Gallardo). Et même ainsi, 5000 exemplaires par an sera un maximum. On est loin des 7à 8000 annoncé par BAHAR. Aston Martin y est arrivé… mais en plus de dix ans. BAHAR annonce réussir le même pari en à peine 5 ans… et en partant d’une marque qui n’a pas du tout l’image haut de gamme qu’avaient ASTON MARTIN ou BENTLEY.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu