Naviguer : Accueil > Non classé > Blog article: Ma vérité sur Sébastien Bourdais

Ma vérité sur Sébastien Bourdais

Posté le 14 octobre 2008 dans la catégorie : Non classé

L’émission Auto Critique sur Eurosport, en plus d’être d’une longueur de propos abyssale, dénote d’un certain favoritisme et d’un « anti bourdaitissme » chronique.

Trois phrases sur la performance de Bourdais, résumée à son accrochage avec Massa. Mais le reste ? Rien. Sébastien Bourdais a fait sa meilleure course de l’année, dominant son équipier allemand, incapable de mettre les deux pneus avant dans le même endroit durant tout le week end. Et surtout, fait majeur, cette course Japonaise ne c’est pas déroulée sous une pluie battante, comme à SPA et Monza.

De plus, alors que l’on souligne le brio de Fernando Alonso, qui a gagné à la régulière une course qu’il n’aurait jamais dû gagner. Car la seule manière régulière dont le double champion du monde a procédé est d’avoir doublé Kubica dans les stands. Mais dans de vraies circonstances de course, il aurait terminé 5ème derrière Felipe Massa. Car la vérité est là, la R28 a encore bénéficier d’un coup de chance de course. Rien n’a progressé depuis la mi saison.

Alors couvrir d’or un pilote vainqueur et accusé de poissard un pilote français qui a réalisé une course solide et régulière, est troublant. La connivence et les rapports Journalistes/équipes sont en jeu. Dire du mal d’une équipe est mauvais pour les exclus relatives. Bourdais lui n’apporte rien, il est juste pilote dans une équipe italienne soutenue par une boisson méchante qui fait mal à la santé.

Kazuki Nakajima, par exemple de comparaison, très tendre au volant d’une Williams a été reconduit pour 2009, alors qu’il n’a rien démontré en termes de performance durant toute l’année. Alors Sébastien Bourdais a lui aussi toutes les chances dans la logique. Mais la logique sportive, médiatique, et commerciale se mêle à la politique et rien n’est moins sûr. L’argument de la rentabilité immédiate tue les pilotes. Il faut être performant dès la première année, alors que tout le monde sait bien qu’il faut deux ans. Après tout, Felipe Massa en 2002 et 2004 n’était pas si performant que cela face à Heidfeld et Fisichella et pourtant il se bat pour le titre en 2008, Idem pour Kubica qui l’année dernière était nulle part et qui cette année est performant. Bref pour juger d’un pilote il faut qu’il fasse deux années.

Lancer des rumeurs sur Bourdais n’est pas une bonne chose, faire des pétitions non plus, ce n’est pas à vous lecteurs de vous mobilisez, c’est à nous médias de faire le constat d’échec d’une communication atone autour du pilote français. A la fin de l’année je vous expliquerais un épisode triste autour d’une idée que j’avais eu pour aider la communication de masse autour de Bourdais, inspiré de Lewis Hamilton, et qui a été abandonnée.

Bourdais mérite d’être en Formule 1, il l’a démontré à SPA, surtout à Monza dans l’anonymat et enfin au Japon. Qu’il confirme en Chine, ce pilote est une perle talentueuse et je n’ai pas la prétention de changer le monde, contrairement à ce que certain de ses fans pensent de moi. J’inspire ce que je pense sur un pilote que j’aime beaucoup.

Tags:

Articles connexes :

9 Commentaires pour “Ma vérité sur Sébastien Bourdais”

  1. Maxime dit:

    « A la fin de l’année je vous expliquerais un épisode triste autour d’une idée que j’avais eu pour aider la communication de masse autour de Bourdais, inspiré de Lewis Hamilton, et qui a été abandonnée. »
    :shock: Impatient de savoir ce que c’est…


  2. Ben dit:

    Peut être que dans des conditions normales, Alonso n’aurait pas remporté la course, mais c’est aussi cela la F1, être là pour saisir la moindre opportunité. Et pourquoi Alonso s’est retrouvé en tête ? A cause des erreurs des prétendants au titre. Mais aussi grâce à sa voiture. Et même si la chance était de la partie, les temps au tour d’Alonso montrent le talent de ce dernier ainsi que les progrès de sa voiture. Sa victoire est donc le fruit d’une stratégie mûrement réfléchie, associée à un pilotage parfait, sans erreurs, dans une voiture performante et efficace.
    A titre de comparaison, si BMW avait progressé autant que Renault l’a fait cette année, ils auraient pu remporter les championnats.
    Quant à Bourdais, il réalise une course parfaite lorsque la voiture est à son gout, ce qui n’arrive pas souvent apparemment. Ce qui fait la force d’un champion, c’est qu’il est capable d’exploiter au maximum une monoplace réticente, comme Alonso l’a fait au cours de la saison avec la R28, ou Vettel, avec la même Toro Rosso que Bourdais.. Et les grands champions montre leur potentiel dès leur première saison, tel que Alonso, Raïkonnen, Vettel, Hamilton.. pour ne citer qu’eux.


  3. Lebéarnais dit:

    La R28 n’a pas progressé!

    Je conseille à l’auteur de consulter les stats de la FIA :

    http://www.fia.com/japangp/timing.htm

    La stratégie fait partie des courses en F1 ;)


  4. Lebéarnais dit:

    Concernant Bourdais, si Toros Rosso le garde pour 2009, il aura bien de la chance car pour l’instant aucune écurie ne s’intéresse à lui, même pas Honda qui n’a pas encore annoncé ses pilotes pour 2009.

    La F1 est un monde sans pitié :lol:


  5. Limacher Marc dit:

    Merci Lebéarnais :mrgreen:


  6. bruno dit:

    c est sur que si on attend apres l equipe et le figaro pour soutenir bourdais on n est pas arrive

    ils font preuve d un comportement totalement anti bourdais et anti francais

    juste bon a ecrire sur l equipe de france de foot c est dire


  7. norreip dit:

    Bourdais est de la trempe d’Alain prost, c’est le seul pilote sue le plateau actuel avec Alonso qui est capable d’orienter ses ingénieurs pour faire gagner 1 secondes au tour à sa voiture.
    Encore faut-il que l’équipe ait les moyens techniques et humains de suivre ses recommandations, ce que commence à faire Toro rosso qui a fait quelques petits ajustements aéro pour le Japon.
    En clair, si Alonso était chez Ferrari et Bourdais chez McLaren ils gagneraient toutes les courses à eux 2.
    Si Renault veut gagner en 2009, c’est possible, il faut que Carlos Ghosn tape du poing sur la table et oblige Briatore à mettre Bourdais avec Alonso.
    Ca fait 2 ans que renault dépensent 200 MF / an en F1 pour zéro retombées publicitaires hormis en Espagne
    Pour les salariés, c’est Franchement foutre notre fric en l’air.


  8. valentino95 dit:

    Merci pour ce formidable article plein bon sens, ça fait du bien. D’accord à 100%


  9. Tomorrownewsf1.com » Blog Archive » Il était une fois, un projet média autour de Bourdais dit:

    [...] ce billet, faisant suite à un billet sur Sébastien Bourdais, où j’escise un teaser (mon coté marketing c’est plus fort que moi désolé), que les médias [...]



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu