Naviguer : Accueil > Technique F1 > Blog article: Moteur 2013 – Vers un retour à l’équivalence technique

Moteur 2013 – Vers un retour à l’équivalence technique

Posté le 13 avril 2011 dans la catégorie : Technique F1

Opposé au futur moteur turbo downsizing, Bernie Ecclestone cherche des soutiens auprès des constructeurs pour continuer la vie des V8 atmosphérique aujourd’hui.

Durant l’hiver 2010/2011, la FOTA a consulté à plusieurs reprises la FIA pour favoriser l’option de prolonger les moteurs d’aujourd’hui jusqu’en 2015, avec une réduction du régime moteur et un allongement de la durée de vie (seulement 5 moteur s par années au lieu de 8 aujourd’hui). (voir ici et ici pour souvenir). Mais, la Fédération Internationale, malgré quelques concessions a imposée en Décembre dernier,  le prochain moteur turbo de 2013, via une unanimité des constructeurs de la FOTA.

Ecclestone envisage de demander à la Commission de la F1 de proposer que le moteur V8 soit conservé en 2013. Son argument « sonore » reste léger par rapport à d’autres impératifs. Mais, l’argentier de la Formule 1 relance un vieux principe oublié depuis près de 10 ans en Formule 1 : l’équivalence technique.

Hormis le V10 3L Toro Rosso en 2006, seule exception de ses dernières années, la FIA a imposée uniformément un moteur V10, puis V8 sans pluralité aucune. Mais depuis la création de la discipline reine, et même depuis la course automobile sur circuit, l’équivalence entre un moteur turbo et un atmosphérique a toujours été la norme :

  • 1950 – 1951 : Moteur atmo 4500cm3 – Turbo 1500cm3
  • 1952-1953 : Moteur atmo 2000cm3 – Turbo 500cm3
  • 1954-1960 : Moteur atmo 2500cm3 – Turbo 750cm3
  • 1961 – 1965 : Moteur atmo 1500cm3 – Turbo 500cm3
  • 1966-1987 : Moteur atmo : 3000cm3 – Turbo 1500cm3
  • 1988 : Moteur atmo 3500cm3 – Turbo 1500cm3 (bridé)

Ensuite, une cylindrée atmosphérique a été imposée de 1989 à 1999, avant que la FIA impose l’architecture V10 unique en 2000, puis V8 en 2006. Le principe de l’équivalence va permettre de faire une transition en douceur, comme dans les années 80. Offrant ainsi des alternatives techniques aux teams entre un moteur turbo (qui aura des soucis de fiabilité) et un moteur atmosphérique éprouvé et bridé.

Depuis quelques temps, Ecclestone cherche à diviser le pouvoir de Jean Todt. Son idée de relancer la FISA il y a quelques mois allait dans ce sens (voir ici pour souvenir). D’un part, l’argentier s’oppose à la rigidité de la présidence Todt et de l’autre fait entrevoir les limites de sa vision d’avenir pour la Formule 1.

Articles connexes :

5 Commentaires pour “Moteur 2013 – Vers un retour à l’équivalence technique”

  1. mat07 dit:

    Et la vision de bernie pour la F se limite à la vision de SON compte en banque….

    C’est lui qui (a) tue la F1 avec ses GP au bout du monde sur des circuits ennuyeux et ses droits d’organisation exorbitants.


  2. kimi80 dit:

    d’accord avec mat07 bernie pence qu’a son fric et tue la f1


  3. Tarod dit:

    C’est assez rare que tous les constructeurs soient d’accord sur un sujet important… et il faut que Bernie aille foutre la merde :x


  4. Shogun971 dit:

    opposé au fuutr bloc moteur Downsizé. Le downsizing c’est l’action de réduire la cylindré pour délivrer des performance quasi similaires et ça ne désigne pas un moteur dont la cylindrée à été réduite dans le mm objectif.


  5. jitte dit:

    mat07
    ++
    « circuits ennuyeux et ses droits d’organisation exorbitants. »

    B.E. au bucher :twisted:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu