Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: NewsCorp – EXOR : L’ombre d’un championnat parallèle…

NewsCorp – EXOR : L’ombre d’un championnat parallèle…

Posté le 4 mai 2011 dans la catégorie : Analyses

Le développement autour du rachat de la Formule 1 par NewsCorp est intéressant car il cache la véritable raison : Les Accords Concordes. En effet, c’est dans un mois que doit être signé le nouveau document,  qui va régir commercialement la Formule 1 à partir de 2013 et jusqu’en 2016/2017. Les équipes souhaitent plus d’argent (75% des revenus), alors que Bernie Ecclestone reste sourd à cette demande. Dans le même temps, il a été indiqué que CVC Capital remboursait sa dette plus rapidement que prévue. Une fenêtre d’opportunité pour les constructeurs, afin de mettre la pression.

Ce qui étonne dans les rumeurs NewsCorp est le caractère « préliminaire » des pourparlers. Rien de tel que de ruiner tout projet avec ce mot. Donc le problème n’est pas vraiment le rachat de la Formule 1, qui serait plutôt le plan B du programme. Mais, probablement l’établissement d’un championnat parallèle.

Dans son article hier, SkyNews a donné plusieurs noms intéressants pour former le consortium futur : Carlos Slim, le fond Mubadala et JC Decaux. Au final, chacun a son rôle à jouer : Carlos Slim et NewsCorp pour la partie marketing média – le fond Mubadala et EXOR SpA pour la partie financière et JC Decaux pour la vente des espaces publicitaires sur les circuits et au-delà. Toutefois, il semble que SLIM et Mubadala ne seraient plus concerner par ce projet.

En marge du GP de Chine, une rumeur indiquait que Mercedes GP et Norbert Haug était pour l’établissement d’un championnat parallèle à la Formule 1. Souvenons nous de la résistance de Ferrari sur le moteur 2013, alors qu’elle avait signé son accord en novembre 2010. La réunion au sommet Todt – di Montezemolo à Maranello,  il y a quelque semaine,  n’a pas permis d’obtenir un compromis valable.

Le retour de New Formula One

Souvenir de Juin 2009, en pleine bataille FIA – FOTA, cette dernière avait présenté un calendrier pour la saison 2010 et même demandé à IMG (International Management Group), la plus grande société marketing du monde,  d’être l’organisateur globale de son championnat. (voir ici pour souvenir). Sous la pression, Ecclestone signera un accord de paix, tout comme la FIA, un mois plus tard.

Pourtant, la FIA et Max Mosley avait menacé en 2009, d’une amende de 50 millions de dollars les équipes souhaitant partir de la Formule 1. Cette clause serait toujours active aujourd’hui. Mais, ici, nous ne parlons pas d’un départ anticipé (à l’époque la F1 vivait sur un mémorandum et non des Accords Concordes ferment), mais à « un après 2012 ».

L’argument à double tranchant de la Pay TV

La semaine dernière, Bernie Ecclestone avait indiqué, comme pour un argument imparable, que si la Formule 1 passait entre  les mains de NewsCorp, l’Union Européenne empêcherait cette vente car la discipline doit être diffusée sur les télévisions en clair (c’est une clause des Accords Concordes). En effet, la Commission Européenne avait demandé en 2001, dans son audit pour rendre plus transparent la société de Bernie Ecclestone en vu d’une introduction en Bourse, que les Accord Concordes ne répartissent aux équipes que l’argent des télévisions gratuite. C’est-à-dire de TF1, RTL, BBC etc… afin de rendre populaire et accessible la F1 aux spectateurs et désavantager la Pay TV proposée par l’empire de Leo Kirch à l’époque. (voir ici pour souvenir),

En plaine guerre d’influence en 2009, Ecclestone souhaitait utiliser cette clause pour augmenter les revenus de la Formule 1, sans redistribuer l’argent aux équipes. En effet, les chaînes payantes ne sont pas comprises dans l’Accord ! Autrefois un argument de pression, cette histoire est désormais un argument de défense. Les temps changent…

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu