Naviguer : Accueil > Note du Mardi > Blog article: Note du Mardi – La Formule 1 comme outil

Note du Mardi – La Formule 1 comme outil

Posté le 13 septembre 2011 dans la catégorie : Note du Mardi

« Investir en Formule 1, 50 millions d’euros pour avoir des deals à 400 millions ailleurs », voici la nouvelle philosophie de la Formule 1 depuis quelques temps. D’un outil marketing direct pour faire de la promotion de marque, la discipline devient un outil marketing indirect d’affaire. L’équipe n’est plus considérée comme un élément central, mais comme un maillon de la chaine d’affaire.

Une évolution que finalement tout le monde épouse dans le paddock. Genii Capital utilise son équipe comme vecteur d’affaire et la Formule 1 comme ambassade d’affaire. Si la discipline reine du sport automobile est toujours un produit marketing fort, mais plus pour démarché des sponsors directement. La crise économique est aussi passée par là.  Depuis 2009, très peu d’accords sponsorings, avec de nouveaux partenaires ont été signé, selon l’ancienne méthode de marketing. Désormais la Formule 1 est subventionné.

Auparavant, les équipes obtenaient des sponsors en faisant évoluer leurs monoplaces comme des outils publicitaires directs. Ensuite, les constructeurs nouaient des accords avec des partenaires sur la base d’un captage d’image de marque. Tandis que le constructeur était lui-même en Formule 1, pour capter cette image de haute technologie et de dynamisme, que produit la discipline. Un marketing vertical qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui.

Un sponsor est intéressé par la Formule 1 pour l’intérêt marketing quelle représente. Captant directement l’image de la discipline et les équipes utilisent la Formule 1 comme une ambassade d’affaire. Désormais, toutes les équipes ont désormais cette approche du marketing. De Red Bull à Team Lotus en passant par Williams et Mercedes GP.

La Formule 1 s’inspire en cela de l’industrie du cinéma. Exactement comme lorsque des marques s’associent pour un James Bond.

Nous sommes passés d’une ère ou les affaires se réalisaient verticalement par captation réciproque, à un modèle d’affaire ou l’ensemble est segmenté et les équipes utilisent non plus la Formule 1 comme impact principal d’affaire, pour démarcher des sponsors et permettre de vivre, mais d’élargir leurs affaires par cette activité qu’est la Formule 1.

Abonnez vous à la page Facebook de la Note du Mardi en cliquant ici

Articles connexes :

Un Commentaire pour “Note du Mardi – La Formule 1 comme outil”

  1. Walda dit:

    Cet article mériterait d’être compléter par des exemples.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu