Naviguer : Accueil > Note du Mardi > Blog article: Note du Mardi – Le management marketing

Note du Mardi – Le management marketing

Posté le 16 août 2011 dans la catégorie : Note du Mardi

Pour qu’une grosse production hollywoodienne soit un succès, il faut une bonne histoire, un bon héro, un bon méchant et des seconds rôles solides. Depuis quelques mois, la Formule 1 procède à un casting intéressant, ou chacun a un rôle défini par l’image projetée via son patron ou son manager.

« Le Professeur », « l’Ordinateur », « Magic » « le Lion », « le Baron Rouge », ses surnoms vous disent probablement quelque chose et vous allez rapidement associés les noms des champions sur cet objets, profession, animal ou autre. Typiquement latin, cette méthode permettait d’identifier plus rapidement un pilote champion du monde d’un autre et cela marchait. En effet, nous étions dans les années 80 et Michael Jordan était « The Airness » et Michel Platini « Le roi Michel » à la Juventus. Cette mode des surnoms c’est calmée par le temps et les diminutifs des noms des sportifs ont pris la place. Mais cela reviens progressivement.

Avec le concours des journalistes et des chefs d’équipes, la Formule 1 commence à retrouver une image du passé. Il est vrai qu’avec un plateau de cinq champions du monde, il n’avait jamais été aussi riche.

Stefano Domenicali a indiqué que Fernando Alonso « tait le meilleur de tous », rebondissant sur Flavio Briatore, brillant homme du marketing à l’ancienne, mais efficace avec son pilote. Martin Whitmarsh n’arrête pas dire « quel formidable attaquant Lewis Hamilton est », allant même dire que depuis « Ayrton Senna personne n’avait attaqué comme cela » et «que Jenson est très intelligent en course. » dans les communiqués de l’équipe McLaren. The Guardian a même été jusqu’à dire que Jenson Button était le nouveau Alain Prost. Le terme « the Teacher » est donc sorti de terre après la victoire hongroise du champion du monde 2009.

Finalement le casting est assez solide : Sébastian Vettel, jeune champion du monde tendre et sympathique. Lewis Hamilton en attaquant impossible. Jenson Button en calculateur moderne et raffiné (fini l’ère playboy). Fernando Alonso, fort de ses deux titres est donc considéré comme le pilote le plus brillant de sa génération et enfin Michael Schumacher est une légende vivante.

Un procédé qu’il est intéressant de comprendre, car sur le fond, les équipes ont besoin de leur pilotes. Pour gagner des victoires, mais aussi pour des fonctions de marketing.  Alonso a besoin d’être le meilleur, dans la meilleure équipe du monde, pour permettre à Banco Santander d’être la meilleure banque du monde. Lewis Hamilton à besoin d’être comparer comme l’héritier de Senna et un personnage spectaculaire en piste, pour augmenter son image de « bad boy » et toucher plus de contrats. Jenson Button a besoin d’une image raffinée « so british » et d’une bonne tête pour lui aussi toucher des marque de luxes. Ensuite, Sébastian Vettel a besoin de jouer sur l’aspect sympathique, mais encore un peu tendre et vulnérable. Tandis que Michael Schumacher, depuis son retour en 2010,  joue sur l’aspect « Légende vivante du sport automobile ».

Tout ceci est donc purement marketing et de management.  Ou tout le monde y trouve un intérêt. Le pilote, comme l’équipe d’ailleurs.

Articles connexes :

15 Commentaires pour “Note du Mardi – Le management marketing”

  1. King Nigel Mansell dit:

    « Le Lion », ça me rappelle quelqu’un… Mais, mais… mais on est le 16 août !!! Bingo :)


  2. Kékémaniak dit:

    @King Nigel Mansell: Je ne sais pas si ça a un rapport avec « Le Lion », mais son anniv’ était le 8 août… (j’imagine que tu ne peux l’ignorer avec le pseudo que tu portes) ;-)


  3. King Nigel Mansell dit:

    @Kékémaniak Of course, mais le 16 août marque un autre anniversaire (en plus de celui de sa fille), celui de son titre de champion du monde, obtenu le 16 août 1992 ;) CQFD.


  4. Kékémaniak dit:

    Mais c’est bien sûr, quel âne baté! :mrgreen:


  5. Limacher Marc dit:

    Je suis content le clin d’oeil a été compris ;-) :mrgreen:


  6. redstorm dit:

    et le 25 Aout ça fera 20 ans que shumi a débuter en f1 lors du GP de Belgique


  7. Jeewee dit:

    @ redstorm => oui, c’est vrai

    d’ailleurs, pour fêter ça et rebondir sur mon précédent message, je prédis pour le prochain GP une victoire du Baron Rouge après un strike de Magic sur le Lauréat (dévinez qui c’est), « Le meilleur de tous », The Teacher et Britney Spears (on en avait pas parlé de celui-là).

    C’est pas Hollywoodien, ça ?


  8. Kékémaniak dit:

    Puisque l’heure est aux souvenirs, y-a-il des vieux dinosaures qui se souviennent de « Godasse de plomb »? Bon, c’est vrai, son palmarès n’est pas des plus brillants… :mrgreen:


  9. Lucky dit:

    Godasse de plomb pas brillant ?

    débarquer en F1 et menez un GP facile devant tout le monde c’est pas si mal

    OK les résultats n’ont pas été là et puis l’épisode Ligier n’était pas brillant du tout… au niveau humain


  10. Kékémaniak dit:

    @Lucky: Relis mon post… Je parle bien du palmarès, pas du pilote que je trouvais plutôt talentueux.


  11. Lucky dit:

    @Kékémaniak : nous sommes d’accord j’ai bien écrit « OK les résultats n’ont pas été là »

    –> j’en profites pour rire un peu (rien à voir avec la réponse à Kékémaniak)

    Gerard Lopez, le président de Genii Capital : « Nous avons choisi Nick car c’est un pilote plus expérimenté que Vitaly mais il n’a pas affiché la régularité que nous attendions de lui. »

    quand j’ai dit ici même que Heidfeld était un choix par défaut et qu’un Senna ou un Kobayashi (alors en discussion avec Ferrari) auraient été mieux au niveau médiatique à défaut de grands résultats… je me suis quasiment fait « jeter », on voit le résultat aujourd’hui pour ce pauvre Nick.

    –> un petit mot à Mickschum (j’suis pas certain du pseudo exact) sur le très dangereux (et mauvais ?) Riccardo. As-tu bien analysé les résultats des 2 dernières courses ? T’as p’têt’ vu Graham Hill gagner en 1962 mais je maintiens que ta vision de la F1 actuelle me semble un peu défaillante…


  12. iso dit:

    mickshum a fait une sortie de route définitive, non? cela lui a valu drapeau noir… :roll:

    c’est qui godasses de plomb? :shock:

    ligier… au pif: jacques lafritte? non lui c’est langue de plume… :mrgreen:


  13. Lucky dit:

    godasse de plomb c’est Jean pierre Jarier qui aujourd’hui cultive des oliviers dans le sud de la France


  14. iso dit:

    @lucky: ah yes thank you!
    j’adore ce sport mais j’avoue de grosses lacunes :oops:

    enfin en même temps pour le 16 aout tout le monde fait erreur, cette date est mythique dans le monde entier car c’est la mort du king presley en 1977, d’ou peut etre le pseudo de « King Nigel Mansell »… :lol:

    en tout ca merci au deux…c’est pour ça que le 15 aout est férié, non? :mrgreen:

    ok bon là je sors définitivement, pitié pas de drapeau noir…mais ça mériterait! :roll:


  15. Kékémaniak dit:

    @iso: de mémoire, « Godasse de plomb » sans « s » à godasse car on faisait référence à sa chaussure de droite et donc l’accélérateur, la seule pédale que ce pilote semblait connaître… Tout un programme, non? :mrgreen:
    @Lucky: Jean-Pierre Jarrier propose aussi des activités événementielles atour du Grand Prix de Monaco… Voir avec votre moteur de recherche favori! ;-)



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu