Naviguer : Accueil > Note du Mardi > Blog article: Note du mardi : Tatouage sponsoring

Note du mardi : Tatouage sponsoring

Posté le 26 avril 2011 dans la catégorie : Note du Mardi

Le 2 Février 2011, le confiseur soutien de nouveau pour cette année le pilote allemand, alors pilote de réserve chez Force India. Mais, Hulkenberg est allé plus loin encore qu’un simple sticker sur un casque ou une casquette. Il a tatoué la marque Katjes sur son avant bras.

Une innovation radicale dans le sponsoring personnel. « C’est une voie novatrice et une offre attractive pour un sponsor » explique le pilote allemand sur GPWeek. Mais l’information était un poisson d’avril. Reste que l’idée est là et représente une tendance virale du sponsoring.

En 2004, la compagnie Golden Palace avait acquis pour 10.000 dollars le front d’une dame pour inscrire en tatouage son site internet. Cette même société avait peint son adresse web sur le dos d’un boxeur, sur les seins d’un mannequin de maillot de bain et même une femme enceinte. Des opérations à quelques dizaines de milliers de dollars, mais génératrice de buzz qui ont fait connaitre la marque dans le monde entier à l’époque.

D’anonyme aux stars du sport, ce système a eu son heure de gloire en matière de marketing. L’apparence étant un signe d’identité et les marques sont attachées à leur visibilité en toute circonstance. Les trois petites griffes sur la coiffure de Karim Benzema sont très astucieuses. Une manière de contourner le nouveau sponsor de l’équipe de France, Nike qui impose des amendes envers les rebelles qui exhibent d’autres marques pendant leurs épisodes en bleu. Mais un tatouage sur l’avant bras ? voir sur la cheville ? un Swooch ou encore un Puma ou trois bandes ?

Les techniques pour effacer un tatoo s’améliorent régulièrement au point de rendre « émotionnel » le choix de se faire faire un tatouage et d’avoir la possibilité de le retirer ensuite. Les marques sont entrées dans des programmes longs terme avec leurs ambassadeurs. Des contrats de 5 à 10 ans sont désormais la norme. Un artiste comme Eminem est un fan de la marque Nike, mais n’est pas payé pour porter ses produits. Il le fait par passion et gratuitement. Mais, le tatouage, quoi qu’extrême dans son aspect pourrait être un symbole d’une appartenance qui sera payée cher par une société. D’une idée gag au départ, Nico Hulkenberg ouvrira la porte à un principe nouveau dans le futur.

Articles connexes :

5 Commentaires pour “Note du mardi : Tatouage sponsoring”

  1. 13 dit:

    C’est « Swoosh » pour Nike et pas « Smoosh » ;-)
    Sinon je ne suis vraiment pas fan du concept


  2. RedStorm dit:

    c est pas vraiment nouveau,en athlétisme, ils le faisaient déjà dans les compétitions avec l équipe national,ils mettaient des tatouages de leur équipementier perso quand c était pas le même que celui de l équipe de France


  3. Matt dit:

    « Nike qui impose des amandes » …


  4. exo dit:

    @Matt tu as raison,
    Car en fait Nike impose des noisettes!


  5. Tatouage moi :p dit:

    Heu Nike…
    Sinon si les techniques s’améliorent au point de pouvoir effacer un tatouage… on peut être certain qu’il y en aura de plus en plus et à toutes les sauces :p



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu