Naviguer : Accueil > Actualités, Business News F1 > Blog article: Proton confirme discuter avec Renault F1 Team

Proton confirme discuter avec Renault F1 Team

Posté le 3 décembre 2010 dans la catégorie : Actualités, Business News F1

proton_Lotus CarsAlors que Gérard Lopez a indiqué que les discussions entre Proton et Renault F1 Team ont eu lieu, mais au-delà de la Formule 1 (voir ici). Toutefois rien n’est encore signé.

Datuk Syed Zainal Abidin Syed Mohamed Tahir, directeur de Proton a confirmé au quotidien The Star que les pourparlers avec Renault F1 Team sont en cours de finalisation, ajoutant que le constructeur automobile souhaite avoir son équipe de Formule 1 dès 2011.

« Oui c’est l’intention. Une décision sera prise bientôt. Elle a été faite pour faire une plus-value de la marque Lotus. En tant qu’actionnaire nous devons nous assurer le suivit de notre marque. Nous sommes proche, que ce soit 25% ou autre, se sont des choses que nous discutons. Il est encore trop tôt pour indiquer le pourcentage exact, mais il doit y avoir une position où nous pouvons contrôler notre image et notre marque. »

Selon le patron, la Formule 1 a un impact direct sur les ventes des voitures de route.

Notons que le gouvernement malaisien étudie depuis quelques jours un projet de fusion entre ses deux constructeurs : Proton et Perodua, afin d’avoir un constructeur puissant et unique dans la région sud -est asiatique.

Articles connexes :

12 Commentaires pour “Proton confirme discuter avec Renault F1 Team”

  1. Kankwan dit:

    Serait-ce possible de voir Proton investir comme « title sponsor » avec la marque « Proton », par exemple « Proton Renault F1 team »; étant donné que Tony Fernandes, pour l’instant, a le dernier mot sur le fameux « Team Lotus »?


  2. Limacher Marc dit:

    C’est possible oui


  3. bencoull dit:

    Donc on pourrait avoir Team Lotus-Renault et Proton Renault f1 team en 2011 ? C’est plutôt pas mal ça , comme ça les marques du groupe seront toutes les 2 présente et tout le monde sera content ^^


  4. Lotus62 dit:

    L’article est également intéressant en ce qu’il parle d’une fusion envisageable entre Proton et Perodua.

    Perodua est, en effet, associé au groupe PSA dont il produit certaines voitures sous licences.

    D’autre part, NASA (copropriétaire de 1 Malaysia Racing Team – Team Lotus)est le plus gros revendeur de PERODUA.

    Cette rivalité pourrait expliquer la guerre qui se joue entre Proton et Tony FERNANDEZ par l’intermédiaire de Lotus.

    En clair, l’affaire n’est pas nécessairement terminée et pourrait être liée çà cette fusion entre Proton et Perodua (celui qui prendra la direction du nouveau groupe décidera…)


  5. Yohann dit:

    Enfin moi je dis que « Datuk Syed Zainal Abidin Syed Mohamed Tahir » placer sur « mot compte triple » ça doit faire un score de dingue au Scrable !!! :mrgreen: :mrgreen:

    Hum :arrow:


  6. Kékémaniak dit:

    Intéressant la remarque de Lotus62… Ca voudrait dire que PSA et Renault pourraient se faire une gué-guerre par constructeurs malaisiens interposés?
    @Yohann: Qu’ils entrent tous et que le dernier ferme la porte! :mrgreen: OK… :arrow


  7. facostarr dit:

    @Lotus62: cest pas possible, tu nest pas seulement un supporter de lotus, tu travailles pour eux pour connaitre a ce point tout ce qui gravite autour de cette marque???
    en tout cas, je trouve a chaque fois tes remarques pertinentes et complementaires des articles de marc


  8. Iscariote dit:

    Une question vraiment conne : …

    Proton a déjà Lotus qui est représenté sur le plateau.
    Pourquoi s’amuser à racheter Renault plutôt que de mettre un max de fonds sur Lotus? Sa serait plus correct je trouve…

    Enfin bon, je pense que si Renault revend je doute que la F1 revienne en France un jour ;)


  9. Shogun_971 dit:

    En clair, Proton discute toujours avec Renault mais il n’est plus question de F1 comme JLM le présentait antan. Pour autant le Group ne lache pas l’affaire convaincu que ces possibles pourparler (lésé) constitueront un avantage sur Team Lotus.
    C’est la première fois qu’ils communiquent vraiment dessus, alors pour moi ça reste de la com. Une technique pour rester en vie médiatiquement après que Team Lotus ait été infirmer par la FIA. De la com au rabais, un technique plus défensive qu’offensive.


  10. Lebéarnais dit:


  11. Crunch63 dit:

    Il y a quand même quelque chose qui me turlupine depuis quelque temps dans ces histoires. J’ai l’impression qu’il y a une logique différente de celle que l’on veut bien nous présenter.

    Je m’explique :
    - l’arbre qui cache le reste de la forêt est constitué de l’affaire autour du nom Lotus et de la fourniture du moteur Renault. On nous dit que la fourniture du moteur à Lotus Racing est conditionnée à la disparition du nom Lotus pour les monoplaces de Tony Fernandes. Vient s’ajouter par dessus la rumeur d’un rachat des parts Renault par Proton pour recréer Lotus Renault. Or, aux dernières nouvelles, si Lotus racing n’existera plus l’année prochaine, sa nouvelle dénomination devient Team Lotus d’après la liste des engagés FIA, et non pas 1 Malaysia Racing, comme cela nous a été présenté.

    - Un autre élément d’interrogation reste la possible prise de participation de Proton dans Renault F1 Team. Si l’on suit le scénario tel qu’on nous l’a proposé, l’annonce de ce rapprochement aurait du avoir lieu à Abhu Dabi. Or depuis un mois, il ne se passe rien. De plus, à la lecture de l’interview de Gérard Lopez, celui parle de discussion entre Genii Capital et Proton, pas de discussion entre Renault et Proton. On pourra aussi garder à l’esprit le coup de gueule de Total se plaignant de ne pas être informé par Renault des tractations en cours. Mais peut-être que la réalité est qu’il n’y a aucune discussion entre Proton et Renault mais seulement entre Genii et Proton. Il y a surement plus d’intérêt pour Genii de faire travailler les sociétés qu’elle possède en portefeuille, n’oublions pas que Genii Capital est d’abord un fond d’investissement spécialisé dans les hautes technologies à forte valeur ajoutée.

    -L’imbrogio autour de Perodua évoqué par Lotus 62 rend les choses un peu plus obscures. Uns société liée à PSA, travaillant majoritairement avec le partenaire principal de Fernandes et Lotus Racing, serait sur le point de fusionner avec Proton qui se rapprocherait de Renault. Une « guerre » franco-française en Malaisie, dont les protagonistes possèdent un partenaire commun (Total) qui ne serait au courant de rien. Plutôt bizarre tout ça.

    - Dernier élément qui devraient interpeler beaucoup plus que ce que j’ai pu lire jusque-là : la relance du RDD. Sur ce point, je ne comprends pas la raison qui peut pousser un constructeur à relancer une filière alors qu’elle serait en train de se désengager presque complétement de la formule 1, se contentant d’un rôle de simple motoriste. Pour le coup, cette annonce m’a paru complètement incongrue par rapport à tout ce qui nous a été raconté autour de l’imbroglio Lotus, Proton, Renault.

    Il y a donc une logique qui m’échappe complètement. Je veux bien passer pour un ignare et un incompétent mais quand même. Mon sentiment est qu’on nous ballade un peu et que finalement les choses seront peut-être beaucoup plus simple et rejoignant la logique de départ de toute cette affaire.

    A savoir :
    - Lotus Racing deviendrait Team Lotus

    - Le gouvernement malaisien aurait décidé de ramener Proton à la raison en mettant en avant l’intérêt national.

    - Proton pourrait s’appuyer sur Team Lotus pour la F1 et se concentrer sur les autres programmes sportifs en cours de mise en place.

    - Des accords de technologies seraient en cours entre Proton et Genii (et uniquement Genii). La technologie maitrisée par Renault n’étant pas la moindre, celle-ci peut être proposée selon un modèle économique proche de celui mis en place par Toyota depuis son départ de la F1, à savoir proposer sa technologie à des clients en tant que prestataire. Ceci pourrait être un aide précieuse pour Proton qui, avouons-le, ne manque pas d’air en nous présentant 4 ou 5 programmes sportifs parallèles, soit tout autant que le nombre de modèle Lotus qu’ils comptent sortir d’ici 2015. Encore faut-il disposer des compétences et des bureaux d’études nécessaires. Pour Genii cela constituerait une nouvelle source de revenu non négligeable pour financer l’activité F1.

    - Enfin, Reanult F1 team devrait rester Renault F1 team, éventuellement avec le nom Proton ou Lotus associé en tant que partenaire. Dans cette optique, la relance du RDD aurait une place logique.

    Pour Renault l’objectif final poursuivi par Carlos Ghosn pourrait ainsi se réaliser : faire de la F1 gratuitement tout en restant en haut de l’affiche, notamment en terme de communication et de marketing.
    Pour Genii, la mise à disposition de la technologie Reanult est un point fort pour la rentabilité de ses activités.
    Pour Proton, un accès à la technologie Renault serait un relais de croissance rapide et efficace pour la réussite de ses programmes sportifs et industriels très ambitieux.
    Pour Tony Fernandes et son Team lotus, l’accord avec Renault et l’utilisation du nom Lotus sont à la fois un gage de reconnaissance du sérieux de l’écurie et du travail effectué, un retour à la raison dans leurs relations avec Proton, une transparence dans sa capacité d’évolution (les ingénieurs Renault seront à même de voir ce qui se passe dans l’écurie), un bras armé pour Proton qui pourra se faire une place en F1 sans en posséder la technologie.

    Au final, on pourrait voir se réaliser le scénario de départ simple et logique : redonner à Lotus son aura d’autrefois.
    La question qui reste en suspens et : pourquoi tout ces écrans de fumée ? S’agit-il vraiment d’un accord industriel difficile à trouver ? Ou s’agit-il d’une affaire d’orgueil mal placé de certaines personnes ?
    Le fait est que dans tout ce que l’on nous raconte, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, vous ne trouvez pas ?


  12. Limacher Marc dit:

    La réflexion de Cunrch63 est très intéressante, mais aussi troublée par le flux d’information. Avoir un maximum d’information ne permet pas d’offrir une vision plus clair des choses.

    Concernant l’information sur le changement de nom Lotus Racing en Team Lotus et la clause du moteur Renault. La logique est simple : Team Lotus n’a aucun lien avec Lotus Cars ! C’est cela qu’il faut comprendre une bonne fois pour toute. En faite, la clause indiquait que le nom de Lotus ne soit plus utilisé. Mais en rapport direct avec la marque automobile (le principe de la licence). Mais avec Team Lotus, indépendant du constructeur. On contourne la clause de manière astucieuse.

    Enfin, comme tu l’a compris, je parle de Renault F1 Team, et pas de Renault Sport ou Renault S1. Donc le deal c’est bien entre Genii Capital et Proton.

    Perodusa, a surtout des liens avec le groupe Toyota qui contrôle directement et indirectement 50% de son capital à ce jour (Daihatsu surtout), l’accord avec PSA est une joint-venture de diversification à la chinoise.

    L’histoire du RDD est un projet de Genii Capital via Gravity Management. Ensuite attention, le sigle RDD a été indiqué, mais pas sa signification ! C’est à dire que le « R » ne sera pas obligatoirement Renault. De plus, je pense qu’une fusion avec Gravity sera annoncé selon toute logique. Donc, je pense que le projet RDD sera une sous marque de Gravity à terme afin d’aider les pilotes dans leur métier.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu