Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: Renault F1 inquiet pour son avenir

Renault F1 inquiet pour son avenir

Posté le 6 octobre 2008 dans la catégorie : Analyses

Flavio Briatore a rencontré la semaine dernière Carlos Ghosn pour parler du futur de Renault en F1, ainsi que du line-up et du budget de l’équipe. Etonnant lorsque l’on sait que tout était définitivement clarifier selon le manager italien. Reste des zones d’ombres importantes.

Renault est en difficulté commerciale. La Mégane, présentée au salon de l’auto de Paris, est son dernier salut avant la capitulation. L’objectif ? 800.0000 véhicules/an. « En dessous de ce chiffre ce sera difficile pour Renault », peut on lire dans le magazine Capital. Car 50% des bénéfices de la marque sont réalisés par ce modèle qui représente par ailleurs 30% de son total de production. Le dérapage industriel est donc interdit et l’avenir de l’équipe F1 dépend de ce modèle.

Si la Mégane n’atteint pas ses objectifs sous deux ans, « l’entreprise devra encore licencier jusqu’à 7.000 personnes pour atteindre ses objectifs de rentabilités », dixit le magazine économique. Une contrainte difficile. D’autant plus qu’à ce stade, il serait incompréhensible de conserver une équipe de Formule 1 si les résultats sont dans le rouge ou l’orange. Et si licenciement il y a (départ volontaire est plus poétique), l’Etat français, qui c’est rappelé au bon vouloir d’un Carlos Ghosn, étonné d’avoir été convoqué à l’Elysée il y a encore deux semaines, voudra des comptes et surtout des garanties. Ce que le célèbre manager est incapable de faire comprendre. En effet, « si son objectif de 6% de rentabilité n’est pas atteint d’ici 2010, il saute. » M’a ton rapporté. La pression est donc palpable.

Comment justifier une hausse de budget en pareil circonstance et surtout, le projet 2006-2009 initialement étudier pour l’équipe F1, n’a pas été respecté. L’équipe se devait d’être indépendante financièrement, à la manière de Ferrari, mais ce n’est pas le cas, le losange devant maitre la main au pot pour 2009 et 2010. Il faudra encore une fois argumenter face à un conseil d’administration de plus en plus froid et un Louis Schweitzer, garde fou de l’image Renault, mais qui commence à voir mal les projets de son ex-protégé.

A ce stade, le line up RF1 de 2009 passe au second plan, car le futur de l’équipe et son budget passe avant la prolongation ou non de Fernando Alonso pour une année.

Tags:

Articles connexes :

Un Commentaire pour “Renault F1 inquiet pour son avenir”

  1. Tomorrownewsf1.com » Blog Archive » Renault et la crise économique dit:

    [...] son investissement publicitaire pour l’année 2009 au profit de la F1 dans ces pays visés. L’objectif est donc de faire croire, paraitre en forme en temps de crise, au contraire de ses concurrents mal à l’aise avec la [...]



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu