Naviguer : Accueil > Automobile, Entrepreneurs > Blog article: Reprise de Lotus Group par Genii Capital : réponse en Mars

Reprise de Lotus Group par Genii Capital : réponse en Mars

Posté le 8 février 2012 dans la catégorie : Automobile, Entrepreneurs

Alors que Kimi Raikkonen dominait la première journée de test de Jerez au volant de la E20, le patron du fond d’investissement luxembourgeois, Genii Capital, Gérard Lopez confirme son intérêt pour la reprise du constructeur de voiture de sport Lotus Cars Ltd.

En octobre dernier, le trio composé de Dany Bahar, Eric Boullier et Gérard Lopez n’avait pas démenti l’intérêt d’une reprise du constructeur anglais par le fond luxembourgeois. 10 jours plus tard, Proton démentait fermement cette perspective. Mais, discrètement Genii Capital mandatait durant tout le mois de Décembre des analystes financiers pour étudier les comptes de la filiale du constructeur malaisien. Le résultat de cette étude restera secret, mais peu encourageante, d’après certain échos qui nous avait été parvenue à ce moment-là. L’affaire ne semblait pas bien engagée.

Toutefois, le lendemain de la présentation de la E20, Gérard Lopez a réaffirmé son intérêt pour Lotus Cars. « Globalement, je pense que nous avons montré de l’intérêt. Si nous croyons qu’il y a quelques choses de bon qui peut être fait par l’acquisition de cette société. »

En Janvier, le gouvernement malaisien a vendu 42,7% du capital de Proton Holding Behard au consortium DRB – Hicom pour environ 410 millions de dollars. Une situation nécessaire par rapport aux dettes du groupe automobile malaisien. Toutefois,  Gérard Lopez indique qu’un accord avec le nouveau propriétaire est possible et une vente de Lotus Group est sur le bonne voie : « Vous saurez dans les prochaines semaines, si oui ou non ils veulent vendre. Peut-être entre le milieu ou fin Mars. »

Articles connexes :

7 Commentaires pour “Reprise de Lotus Group par Genii Capital : réponse en Mars”

  1. Lotus 62 dit:

    Tony FERNANDEZ a-t-il oublié toute envie de rachat de Lotus? Associer Lotus et Caterham dans une même société ne poserait aucun problème :twisted:


  2. Limacher Marc dit:

    L’autre question est : en a t’il les moyens…?


  3. Lotus 62 dit:

    @Marc: d’accord mais c’est vrai aussi pour GENII. On parle d’une valmorisation de Group Lotus à 600 Millions d’Euros…et il faudra encore au moins 3 ou 400 millions de plus pour finaliser le plan de BAHAR. Cela fait, en gros, le prix payé en 2008 pour Aston Martin.

    Mais FERNANDEZ est Malais et a le chic pour racheter des sociétés en difficulté pour pas cher (voir ses deux compagnies aériennes).


  4. Kékémaniak dit:

    @Lotus 62: Inconditionnel de la marque Lotus depuis toujours (sans doute comme toi), la fusion Lotus-Catherham que tu évoques m’effraie au plus haut point. Pour essayer d’être bref et simple: Les directions prises par Lotus/Proton/Bahar avec ses modèles de route s’éloignent du fameux « Light is right » cher au génialissime Sir Chapman et du même coup de ses clients fidèles. En abandonnant des modèles comme l’Elise, Lotus sort de son « marché de niche » pour se confronter à des concurrents spécialistes des GTs (tels que Porsche), dans un segment plus coûteux mais pas forcément plus rentable où il devra se reconstruire une clientèle (qui diffère de celle d’aujourd’hui). Lotus prend des risques qui pourraient être fatal à la marque.
    Dans ce contexte défavorable, Catherham pourrait devenir l’unique choix des anciens clients Lotus. Sauf que si le destin de Caterham est lié à la chute de Lotus, il n’y aurait plus aucune alternative… Quel cauchemar! ;-)


  5. Lotus 62 dit:

    @kékémaniak

    Tout d’abord, je plaisantait. Ensuite, d’accord avec toi sur le risque pris par la direction actuelle de Lotus. Colin CHAPMAN, en dépit de son génie, avait fait la même erreur en lançant la trioisième génération de Lotus (Elite-Eclat-Esprit). A la fin des années 60 – début des 70, Lotus produisait plus de 3000 véhicules par an et gagnait de l’argent. Chapman a voulu monter en gamme pour deux raisons: d’abord il construisait des voitures qui lui plaisaient et, en vieillissant, il s’était embourgeoisé et ensuite il pensait, comme BAHAR aujourd’hui, que Lotus ne pourrait survivre qu’en vendant des voitures plus haut en gamme, donc plus chères.

    Ce fut un échec pour deux raisons: d’abord les clients de Lotus n’avaient pas tous eu la chance de Chapman de s’enrichir et ensuite Lotus n’avait aucune image sur ce marché plus haut de gamme…qu’ils ont, en outre, attaqué avec des moteurs 4 cylindres manquant de noblesse sur ce nouveau marché et des voitures trop artisanales.

    Quand on connait la gamme, les clients et l’usine d’aujourd’hui, on a du mal à croire que Lotus pourra concurrencer Porsche et Ferrari dans trois ans…

    Pour revenir à une fusion Caterham – Lotus, cela pourrait néanmoins avoir deux avantages: d’une part FERNANDEZ gère son argent (il n’est pas un « simple employé » comme BAHAR) et serait peut-être plus réaliste, d’autre part si Caterham se concentre sur le créneau actuel de Lotus, le groupe ainsi formé ne perdrait pas la clientèle actuelle… et les bénéfices qui vont avec (car Caterham est rentable et Lotus, bien géré, devrait l’être : l’Elise est un succès commercial dont l’étude est amortie depuis longtemps)…cela dit, je partage tes craintes pour l’avenir de Lotus même et peut-être surtout racheté par GENII qui recherche le profit à court terme et non un investissement à long terme comme FERNANDEZ (il a racheté Air Asia il y a déjà plus de dix ans).


  6. Kékémaniak dit:

    @Lotus 62: Effectivement, je n’avais pas saisi la subtile ironie de ton message initial. :oops:
    Pour le reste, je partage 100% de ton analyse.


  7. Limacher Marc dit:

    Pour la valorisation de Lotus, il semblerait que c’est nettement moins que les 600 millions annoncés par les gens de Proton pour faire fuir. Les dettes sont très importantes (trop même), donc le deal tournerait autour de 250 millions d’euros maximum selon ce que je comprends.

    Après pour la dette, c’est une question de deal…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu