Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: Santander et la pression du retour d’image

Santander et la pression du retour d’image

Posté le 12 juillet 2011 dans la catégorie : Actualités

Dimanche en fin d’après midi, un homme est soulagé dans le stand Ferrari. Accompagnant l’ambiance de la fantastique victoire de Fernando Alonso lors du Grand Prix d’Angleterre. Un résultat qui soulage un peu l’investissement de sa société dans le sponsoring de l’équipe italienne.

Depuis le début de l’année 2011, les maigres résultats de la Scuderia Ferrari inquiétait les membres du conseil d’administration de la banque Santander. Le retour sur image (valeur médiatique), seul élément mesurable pour l’investissement de l’établissement espagnol,  n’était que de 25 millions d’euros pour les six premiers mois de l’année 2011. L’an dernier, cette somme avait été atteinte en l’espace de trois mois seulement.

Au rythme de la F150 sur la piste, le retour sur image de Santander aurait été de seulement 50/70 millions d’euros pour l’année 2011. Pour un investissement de 50 millions, concentrer sur la Scuderia Ferrari.  Cela représente un résultat trop peu important. La victoire de Silverstone va permettre de viser les 100 millions de retombé, soit quand même 150 millions de moins que l’an dernier.

Sous la pression des résultats, Banco Santander a décidé de soutenir le Grand Prix d’Espagne à Barcelone en 2012 et d’investir un peu plus d’argent dans les panneaux publicitaires pour le reste de l’année 2011. Toutefois, il semble que l’effet du duo Alonso – Ferrari ne fasse pas vraiment rêver et l’image du double champion du monde avec l’équipe italienne ne se suffit plus,  lorsque  l’ensemble ne gagne pas. Un détail qu’a compris Santander pour l’avenir.

Articles connexes :

4 Commentaires pour “Santander et la pression du retour d’image”

  1. Lucky dit:

    il faut lire entre les lignes

    … si au passage je peux un peu écorner Alonso, je le fais…

    ici c’est du délà vu

    :mrgreen:


  2. Limacher Marc dit:

    Comme quoi la parano….


  3. Lucky dit:

    « il semble que l’effet du duo Alonso – Ferrari ne fasse pas vraiment rêver et l’image du double champion du monde avec l’équipe italienne ne se suffit plus lorsque eu l’ensemble ne gagne pas. »

    c’est pas môa qui l’écrit :cool:


  4. Limacher Marc dit:

    C’est la vérité, mais ce n’est pas contre Alonso. Il y aurait eu Vettel dans la voiture, la même chose aurait été écrite dans la même situation.
    Dans un environnement hyper compétitif comme actuellement (3 équipes pour la gagne), l’image ne suffit plus et Santander qui fait de l’image (surtout) comprend qu’il faut gagner pour survivre. L’an derneir, Alonso était en lice pour le titre, cette année il est un peu plus en retrait et cela se paie cash. La Saison 2011 sera donc, côté marketing, une saison clé, après la 2010 superbe.

    C’est juste du marketing et le sujet est Santander et pas Alonso et Ferrari qui sont secondaire ici.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu