Naviguer : Accueil >

F1 – La vérité sur la pression d’Ecclestone envers le GP d’Australie

1 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

« Nous avons un contrat jusqu’en 2015, nous allons respecter cela. Après, nous ne savons pas vraiment. Si nous devions quitter Melbourne, nous quitterons probablement l’Australie. » lance Bernie Ecclestone dans la presse anglo-saxonne. En réalité la pression monte pour deux raisons.

En 2011, l’édition du Grand Prix d’Australie a accusé une perte financière de 38 millions d’euros. Une étude réalisé par le cabinet Ernest & Young, sur l’impact économique du GP dans la région de Victoria a révélé que la course de Formule 1 n’apporterait que 29,5 millions d’euros à l’économie locale.  Pourtant sur les trois jours, 298.000 spectateurs ont été présent dans les tribunes. Un succès populaire.

Une situation incompréhensible pour Bernie Ecclestone. Melbourne est une des rares courses du championnat à ne pas être sous la coupe de la société All Sport. C’est-à-dire qu’elle vend ses panneaux publicitaires à son profit depuis 1996. Une entorse contractuelle surtout dû aux relations étroite à l’époque entre Ron Walker et Bernie Ecclestone. Pourtant, alors que la société suisse, propriété de la Formule 1, négocie entre 700.000 et 1 millions d’euros les panneaux, les promoteurs australiens bradent de moitié leurs emplacements. La fin du contrat de Melbourne serait aussi une affaire rentable pour Ecclestone et le CVC Capital. En effet, les conditions seront désormais équivalentes aux autres et le passe-droit supprimé. Le manque à gagner pour la Formule 1 est estimé à 10 millions d’euros, sur ce secteur.

L’autre raison est la résistance des autorités (Marie, ministres surtout) à transformer la course australienne en une course de nuit. A la manière de Singapour. Depuis quelques saisons, l’heure de départ a été décalée pour être admissible pour les téléspectateurs européens. Mais, cela ressemble à un compromis. Ecclestone met la pression en promettant une réduction de la franchise (32 millions d’euros en 2012 selon le BusinessBookGP), de 30% environ, en cas de course de nuit.

Le cas australien est symptomatique de la politique Ecclestone sur les circuits. La Formule 1 doit intégralement gérer les revenus des circuits (publicités circuits) et s’adapter aux spectateurs européens, qui représentent 30% de l’audience de la Formule 1, mais 70% de ses revenus.

Ecclestone et la reprise de sa société

26 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Il est entendu d’après Auto Motor und Sport que Bernie Ecclestone, en association avec Paddy McNally et le fond d’investissement Aabar Invest pourraient reprendre la Formule 1 a CVC Capital. Alors que les rumeurs NewsCorp-Exor commencent à s’estomper. Toutefois, ce n’est pas la première fois que l’argentier de la Formule 1 tente de racheter sa propre société, après l’avoir vendu.

Extrait de Mister E, la chute de l’empire Kirch

Janvier 2002, Bernie Ecclestone passe à l’offensive afin de sauver son entreprise. Il demande à Kirch 1 milliards de dollars afin de résoudre le prêt de 1,4 milliards de dollars, initialement destiné à une introduction en bourse qui n’arrivera pas en mai 2002 comme prévus. L’investissement du groupe allemand sur la Formule 1 est de 2,9 milliards de dollars. Les banques, à partir de ce moment, ne veulent plus prêter de l’argent au groupe, pris à la gorge avec une dette de 5 milliards de dollars. Les établissements bancaires pressent Kirch pour qu’il débute ses remboursements. Son salut viendra de la vente au groupe Axel Springer AG de 11,5% qu’il détient dans ProSiebenSat ,1 soit 664 millions de dollars, et des 22% de Première, cédés à News Corp pour 1,5 milliards de dollars. La situation devient critique. Kirch demande le soutien des politiques allemands en vain. Sa chute est programmée, Kirch est poussé de vendre ses actifs.

En février 2002, Ecclestone propose 700 millions de dollars pour racheter les 75% du groupe Kirch qui refuse et qui proteste envers la presse économique qu’il accuse de colporter de mauvaises nouvelles afin que son  groupe ne puisse plus trouver une banque et une solution financière à ses créances. L’ambiance est lourde. Ecclestone est soupçonné d’avoir conclu un accord avec Daimler et FIAT afin de reprendre le contrôle de son empire et de redistribuer le capital au constructeur du GPWC. Les jours passent et finalement un premier miracle s’annonce avec un groupement de banques allemandes, qui détiennent l’équivalent de 2,7 milliards de dollars d’actifs prêtés du groupe Kirch, accepte d’offrir un nouveau prêt pour 960 millions de dollars et 40% de prise de participation. Mais tout se complique car le montage financier pour sauver le groupe allemand définit un groupement de société et un croisement de participation qui rend la prise de contrôle des banques difficiles. En effet il apparait que le groupe Axel Springer sert de fond de garantie aux banques de la société Speed Investments. C’est-à-dire 668 millions de dollars. La dette de Kirch est dévoilée par le Wall Street Journal : 11 milliard de dollars, pire que prévu.

BusinessF1 – perte de 200M$ pour le service VIP

25 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Environ 4.000 personnes ont souscrit l’offre VIP de la Formule 1. La société AllSport accuse une perte de 200 millions de dollars pour 2010.

Marketing F1 – Départ de Paddy McNally à la retraite

11 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Bernie Ecclestone indique que Paddy McNally prendra sa retraite prochainement. Une annonce étonnante. L’an denier, l’argentier de la Formule 1 avait nommé l’ancien patron d’AllSport Management, comme patron du marketing F1, nous étions en septembre 2010 (voir ici pour souvenir), pour être remplacé à la tête d’AllSport par David Campbell (voir ici).

« Paddy pense que quelqu’un de plus jeune devrait prendre en charge le sponsoring. Paddy est l’in des pères fondateurs de la Formule 1 moderne. » explique Bernie Ecclestone dans le Daily Mail.

Agé de 72 ans, McNally avait repris en charge All Sport, société affilié à la Formule 1 (via un contrat de licence) pour vendre les espaces publicitaires en 1984, puis le fameux Paddock Club déficitaire dans les années 90, puis machine à cash dans les années 2000. Cette société sera vendue au CVC Capital en 2007 pour plusieurs centaines de millions de dollars.

La F1 perdra 56,4 M€ avec l’annulation de Bahreïn

24 février 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Non classé

BahreinGP

Avec la perte du Grand Prix de Bahreïn dans le calendrier 2011, la perte directe et indirecte pour la Formule 1 se chiffre à plus de 150 millions d’euros.

Indirect pour le Bahreïn, car le Grand Prix rapportait environ 100 millions d’euros annuellement au royaume de Bahreïn. Une manne qui n’existera plus cette année et qui prendra probablement du temps à revenir à niveau dès 2012.

La Formula One perd beaucoup aussi dans l’affaire. Environ 55 millions d’euros, 56,4 millions d’euros pour être précis. La location de la piste rapportait 30 millions d’euros et ne sera pas réclamé par Bernie Ecclestone (voir ici).

Le circuit de Sakir devait accueillir 45.000 personnes pour 2011. Places avec un tarif de 120 euros, donc 5,4 millions d’euros. Il faut aussi ajouter les 34 loges à 30.000 euros environ la location, ce qui rapporte, un millions supplémentaire.

Enfin, le sponsoring, Gulf Air est le sponsor principal du circuit avec 10 millions d’euros annuels, auquel il faut ajouter environ 10 autres millions pour le sponsoring autour du circuit. Un total de 56,4 millions d’euros (76.5 millions de dollars) sera donc perdu pour la Formule 1 avec l’annulation de Bahreïn.

Sponsoring circuit : la FOTA cherche des compromis

19 juillet 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses

fota_logoLa FOTA est sous la pression de Bernie Ecclestone et AllSport sur l’affichage des sponsors durant les Grand Prix dans les garages et les paddocks. Un compromis autour du sponsoring avant les courses est dans l’air.

Les deux parties n’ont pas trouvé de solution dans les jours précédents le Grand Prix d’Angleterre à Silverstone. A quelques jours de la course allemande, la société Allsport reste sur ses positions, mais la FOTA cherche un compromis. « IL y a une différence d’opinion » indique le président de la FOTA, Martin Whitmarsh à Autosport. « Tout le monde conscience de ce sujet sensible. Nous savons tous que nous devons trouver un emplacement et nous n’avons toujours pas d’accord. »

Pris entre deux feux, la FOTA reconnait qu’AllSport et la FOM doivent travailler pour mettre en avant leur emplacement sponsoring sur les circuits. Mais rien n’est moins simple. En toile de fond se profile les prochains Accords Concordes 2012…

F1 – AllSport met la pression sur la FOTA

15 juin 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Business News F1

Bernie EcclestoneAllsport Management, propriété du CVC Capital et promoteur du sponsoring sur circuit, menace de répression les teams qui affichent leur sponsor dans et en dehors de leurs garages, dans l’enceinte du circuit. Le 10 juin, les équipes ont reçut une lettre de AllSport leur précisant qu’elle était propriétaire des affichages sur la piste et donc propriétaire des espaces dans les garages.

Immédiatement, l’ombre de Bernie Ecclestone a été perçu par les membres de la FOTA, comme une tactique contre ceux qui font pression pour le contrat Pirelli.

Interrogé par le journaliste Adam Cooper, Ecclestone le lendemain de la diffusion de la lettre a nié toute implication dans l’intention de cette lettre. « Cela n’a rien à voir avec moi. C’est AllSport qui s’occupe de tout cela. Apparemment, les équipes installent des panneaux où elles n’ont pas le droit. » Ecclestone précise que la société suisse, a la propriété sur tout le circuit.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu