Naviguer : Accueil >

Les manoeuvres autour du GP de Bahrein 2011

27 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses

Dans une semaine, la Fédération Internationale de l’automobile validera la réintroduction du Grand Prix de Bahreïn dans le calendrier 2011. Une réintroduction qui ne posait pas de problème il y a quelques semaines et qui est à la recherche d’un moyen d’annulation pure et simple.

En coulisse, la FIA est totalement pour une réintroduction de Bahreïn dans le calendrier. Cette décision est surtout politique. Le président Jean Todt dispose de nombreux soutien au Moyen-Orient et l’ombre d’un second mandat commence déjà à se profiler, sans froisser des alliés précieux pour l’avenir. Côté Bernie Ecclestone, les récent trouble du royaume laisse des questions en suspend et surtout une évaluation d’image si la Formule 1 s’associe avec un pays qui dispose d’une très mauvaise image aujourd’hui. La répression a fait 250 personnes portées disparus, dont le sort ne fait aucuns doutes. Les militaires sont entrés dans les hôpitaux et ont arrêté les médecins et infirmières sunnites qui soignaient les blessés chiites. Ils ont été trainés devant des tribunaux militaires. Un acte contraire aux droits de l’Homme. Bref même si le calme est revenu, la situation est encore trouble.

Enfin la FOTA est désormais contre un calendrier allongé jusqu’en Décembre. Maintenant il est temps de trouver un motif de refus pour Bahreïn, sans froisser le royaume et faire bonne figure devant la scène internationale. Seul solution se profilant : un accord unanime entre Todt, la FIA, Ecclestone et la FOTA. Seul moyen assurant une certaine sécurité sans avancer de nom et préserver les relations.

Ecclestone et la reprise de sa société

26 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Il est entendu d’après Auto Motor und Sport que Bernie Ecclestone, en association avec Paddy McNally et le fond d’investissement Aabar Invest pourraient reprendre la Formule 1 a CVC Capital. Alors que les rumeurs NewsCorp-Exor commencent à s’estomper. Toutefois, ce n’est pas la première fois que l’argentier de la Formule 1 tente de racheter sa propre société, après l’avoir vendu.

Extrait de Mister E, la chute de l’empire Kirch

Janvier 2002, Bernie Ecclestone passe à l’offensive afin de sauver son entreprise. Il demande à Kirch 1 milliards de dollars afin de résoudre le prêt de 1,4 milliards de dollars, initialement destiné à une introduction en bourse qui n’arrivera pas en mai 2002 comme prévus. L’investissement du groupe allemand sur la Formule 1 est de 2,9 milliards de dollars. Les banques, à partir de ce moment, ne veulent plus prêter de l’argent au groupe, pris à la gorge avec une dette de 5 milliards de dollars. Les établissements bancaires pressent Kirch pour qu’il débute ses remboursements. Son salut viendra de la vente au groupe Axel Springer AG de 11,5% qu’il détient dans ProSiebenSat ,1 soit 664 millions de dollars, et des 22% de Première, cédés à News Corp pour 1,5 milliards de dollars. La situation devient critique. Kirch demande le soutien des politiques allemands en vain. Sa chute est programmée, Kirch est poussé de vendre ses actifs.

En février 2002, Ecclestone propose 700 millions de dollars pour racheter les 75% du groupe Kirch qui refuse et qui proteste envers la presse économique qu’il accuse de colporter de mauvaises nouvelles afin que son  groupe ne puisse plus trouver une banque et une solution financière à ses créances. L’ambiance est lourde. Ecclestone est soupçonné d’avoir conclu un accord avec Daimler et FIAT afin de reprendre le contrôle de son empire et de redistribuer le capital au constructeur du GPWC. Les jours passent et finalement un premier miracle s’annonce avec un groupement de banques allemandes, qui détiennent l’équivalent de 2,7 milliards de dollars d’actifs prêtés du groupe Kirch, accepte d’offrir un nouveau prêt pour 960 millions de dollars et 40% de prise de participation. Mais tout se complique car le montage financier pour sauver le groupe allemand définit un groupement de société et un croisement de participation qui rend la prise de contrôle des banques difficiles. En effet il apparait que le groupe Axel Springer sert de fond de garantie aux banques de la société Speed Investments. C’est-à-dire 668 millions de dollars. La dette de Kirch est dévoilée par le Wall Street Journal : 11 milliard de dollars, pire que prévu.

Accord Concorde : Droit d’inscrpition de 19M€ au lieu de 750.000

25 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

La pression sur les prochain Accords Concordes augmente et Bernie Ecclestone présente ses cartes contre la FOTA. Pour le moment, la situation est la suivante :  l’association des constructeurs demande 75% des gains commerciaux de la Formule 1 (au lieu des 50% aujourd’hui) ou alors elle trouvera un nouveau partenaire ou une nouvelle discipline. Ecclestone ne prend pas cette menace au sérieux et explique désormais que, si les 11 équipes de la FOTA ne signent pas les Accords Concordes (2013-2017), elles devront payées un droit t’entrée plus important qu’aujourd’hui.

Dans the Daily Express, Ecclestone est cité en expliquant, que le droit d’inscription actuel de 750.000 euros,  pour chaque équipe,  sera annulé, si ses dernières ne signent pas les Accords Concordes d’ici quelques semaines. Le prochain droit d’inscription serait alors indexé sur les exigences financière de la 13ème équipe de l’an dernier : à savoir 19 millions d’euros.

Lors du projet de 13ème équipes et pour éviter des projets farfelus, Ecclestone avait placé la barre d’entrée à 19 millions d’euros de caution. Cette somme serait donc reprise pour les équipes de la FOTA. Une somme très importante que les constructeurs et leurs partenaires ne peuvent se permettre, mais aussi un argument pour Ecclestone et la FIA qui pourront refuser ainsi l’entrée de certaines équipes rebelles…

F1 – Le plan secret d’HRT

25 mai 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

Colin Kolles menace de protester contre l’utilisation des diffuseurs soufflés pour Monaco. Mais, selon Auto Motor und Sport, il devait déjà le faire pour le GP d’Espagne, mais le résultat de ses voitures durant la course l’a contraint de renoncer à ses ambitions de menaces.

Juste avant la course espagnole, Williams et HRT ont déposé une réclamation qui envisageait une protestation après la course. Adam Parr n’a pas été plus loin, tandis que Colin Kolles a ouvertement menacé pour Monaco.

Cette menace d’HRT est intéressante car l’équipe ne fait plus partie de la FOTA et qu’elle négocie un bras de fer avec Bernie Ecclestone depuis quelques temps autour des Accords Concordes individuel. L’équipe espagnole souhaite obtenir une prime 20 millions d’euros, au lieu des 10 d’aujourd’hui. Pour l’instant Ecclestone fait la sourde oreille.

Cette pression sur les diffuseurs soufflés est un plan pour permettre à HRT d’influencer son destin.

Moteur 2013 : équivalence Turbo – V8 en 2013

22 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Technique F1

Bernie Ecclestone a indiqué que lors de la réunion entre Jean Todt et les membres de la FOTA, le président de la FIA a proposée le principe de l’équivalence pour 2013 (avec option pour 2014) entre les moteurs turbo 4cyl et le V8 atmo d’aujourd’hui.

Ecclestone a salué l’esprit d’ouverture de Todt, mais doute que la solution soit finalement bonne. Lui qui a tout fait pour que cette équivalence se produise – voir  : Moteurs 2013 : vers un retour à l’équivalence technique.

Le GP de Bahreïn le 30/10 et l’Inde le 4/12 ?

19 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Il semblerait que la possibilité de retarder le GP d’Inde cette année soit une hypothèse de la FIA pour réintroduire le Grand Prix de Bahreïn dans le calendrier 2011.

Après avoir été reporté par la FIA, le Grand Prix de Bahreïn pourrait être réintroduit dans le calendrier 2011 à l’automne selon le site allemand Motorsport-Total.com. Au départ prévu pour être entre Abu Dhabi et le Brésil, il semble que la date du 30 Octobre soit l’autre option. Le problème est que cette date correspond à celui du nouveau Grand Prix d’Inde. L’idée est de reporter celui-ci au 4 Décembre.

Ce scénario qui sera dévoilé, ou non,  le 3 Juin prochain, explique les récentes rumeurs d’annulation du GP d’Inde cette année. Bernie Ecclestone ayant promis 20 courses par année jusqu’en 2012,  n’a d’autre choix que de réintroduire Bahreïn (ou avoir une option différente) dans le calendrier. Une annulation de la course de l’Emirat coûterait chère à Ecclestone (voir ici).  La bonne nouvelle est que  ce nouveau délai de 4 semaines serait aussi bénéfique pour l’Inde,  qui aura plus de temps pour se préparer.

Les trois solutions pour l’avenir de la F1

14 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

La réunion entre les patrons de Red Bull Racing, McLaren, Mercedes et Ferrari se déroulera à Stuttgart pour parler de l’avenir de la discipline reine. Hier, Luca di Montezemolo a indiqué trois pistes d’avenir pour la Formule 1.

Dans une interview pour la chaine d’information CNN, le patron de Ferrari précise qu’il faut désormais être pragmatique et qu’à la fin 2012, les Accords Concordes expireront, signifiant que le CVC disposera d’une coquille vide. Trois pistes sont alors clairement définies :

  • Renouveler le contrat avec le CVC Capital aux conditions de la FOTA (contrôle plus important de la discipline par les équipes)
  • Création d’une propre discipline
  • Trouver un partenaire remplaçant le CVC Capital

GP Turquie – un avenir en statu-quo économique ?

9 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Les autorités turques ont indiqué ce lundi, qu’après des discussions ce week-end avec Bernie Ecclestone, les discussions sont toujours en place.

« Nous discutons des plans que nous souhaitons développer avec Bernie Ecclestone. Les deux parties tentent de résoudre ce problème et comparer la situation économique d’aujourd’hui et la situation actuelle. Entre 2005 et aujourd’hui, il ya une différence de 50%. » lance le Ministre de la Jeunesse et des sports, Yunus Akgul.

Le ministre précise que le gouvernement souhaite garder la course de Formule 1, mais n’est pas près à tout (sous entendu pas à mettre les 17,5 millions d’euros demandés par Ecclestone). La tendance aujourd’hui étant à la baisse de la redevance des circuits, il n’est pas impossible qu’un statu-quo économique soit signé. Sous entendu, Bernie Ecclestone ne souhaite pas baisser le tarif actuel de 12,5 millions d’euros pour l’avenir du GP de Turquie.

TAG Group – l’autre projet similaire à EXOR en 1999

9 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Histoire F1

«Exor est la société de la famille de l’actionnaire principal du groupe Fiat. Vous avez d’autres exemples en F1 où vous avez des organisateurs qui sont actionnaires de certaines équipes. » lance Jean Todt pour conclure les débats autour du projet NewsCorp – EXOR sur le rachat de la Formule 1.

Il est vrai qu’il a existé par le passé deux exemples. L’époque était à l’introduction en bourse de la Formule 1 et deux propriétaires d’équipes ont eu l’intention de prendre le contrôle de la société de Bernie Ecclestone. En vain.

1999, La Formule 1 est à vendre, Bernie Ecclestone estime son empire à 2 milliards de dollars et cherche un partenaire afin de préparer la prochaine décennie. La banque Morgan Grenfell, mandatée par la Deutsche Banck son organisme de tutelle, prendra 12,5% de la SLEC pour 325 millions de dollars à la rentrée. Mais TAG Group était, aussi, sur les rangs et sérieusement intéressé.

Durant l’été 1999, le monde des affaires autour de la F1 fourmillait de rumeur. En plus de la banque américaine, la famille Benetton via sa structure 21 Investimenti et même Silvio Berlusconi, font l’objet de rumeurs les plus folles sur le rachat ou l’investissement dans l’empire de Bernie Ecclestone.

Pendant ce temps, Mansour Ojjeh négocie la vente d’une de ses sociétés phares : Tag Heuer. Le groupe LVMH dépose une offre de 725 millions d’euros (792 M$) afin de prendre le contrôle de l’horloger. Tag Group qui dispose de 28.5% des actions de la manufacture obtient plus de 200 millions d’euros (225 M$). Argent qu’il souhaite rapidement investir.

C’est pourquoi une offre a été faite à Bernie Ecclestone de prendre 10% de la SLEC (pour 260M$). L’offre sera refusée et Bernie Ecclestone signera avec Hellman & Friedman en décembre 1999 pour 1 milliard de dollars et 37,5%.

Le projet EXOR est donc une prolongation d’une idée introduite il y a plus de 10 ans, avec le projet de Bourse de Bernie Ecclestone, devant permettre aux équipes de Formule 1 d’être actionnaire de la discipline, pour influencer son développement…

Le Grand Prix de Bahrein prêt à être réintégrer dans le calendrier 2011

7 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Zayed Rashed Al Zayani, président du Circuit International de Bahrein, a annoncé dans une interview donné à Autosport « être prêt à accueillir le Grand Prix de Bahrein. »

Après les événements internationaux de ce début d’année, la course dans le Golfe ne pouvait avoir lieu, faisant l’objet d’un report voir même d’une rumeur d’annulation. « Nous avons juste demandé qu’elle soit reportée. Il n’a jamais été question d’annuler la course » déclare le président du circuit. « En mars, nous avons dit que nous allons continuer à surveiller la situation et c’est exactement ce que nous faisons. »

Au jour d’aujourd’hui, Zayed Rashed Al Zayani est « convaincu que tout est revenu à la normale. » Une nouvelle qui se veut rassurante et qui ouvre la perspective d’un prochain Grand Prix de Bahrein.

Bien entendu, le président du Circuit est conscient que la décision ne lui appartient pas seulement. « C’est à M. Ecclestone de tout régler. Sans son consentement, ça n’a pas d’importance ce que nous disons ou ce que disent les autres. » Une des questions à clarifier à l’avenir entre Bernie Ecclestone et Zayed Rashed Al Zayani sera évidemment la logistique.

Par contre, si aucun arrangement est trouvé pour cette année, le président du Circuit International de Bahrein se dit prêt à attendre une confirmation pour la saison 2012. Alors, la question se pose: y aura-t-il une course à Bahrein?

Droit TV – la FOTA souhaite avoir les droits de la F1

6 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Le président de la FOTA, Martin Whitmarsh a précisé que l’intérêt des équipes est désormais, d’avoir la main mise sur les droits de la Formule 1.

« Je pense qu’il est souhaitable que les équipes aient,  en fin de compte,  la propriété sur les droits commerciaux. Pour être durable vous avez besoin d’un niveau d’investissement approprié pour promouvoir et développer le sport, vous avez besoin d’une répartition appropriée des recettes aux équipes pour rendre l’ensemble durable. Si vous avez toutes ses choses et vous avez un bon propriétaire, ce ne peux qu’être positif. » a déclaré à l’agence Reuters, le président de la FOTA.

Whitmarsh précise toutefois qu’il n’y pas de scission dans l’air, la FOTA doit être respectueuse des relations avec l’actuel titulaire des droits commerciaux (CVC Capital) et entamer des négociations constructives avec lui.

Dimanche une réunion de la FOTA en prélude du GP de Turquie va discuter des derniers développements.

Moteur 2013 – La FIA favorable au projet de Pollock

5 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Graig Pollock a déclaré que la FIA soutien favorablement son projet, tandis que Bernie Ecclestone et Ferrari, étaient au courant du projet que récemment, mais ont été «extrêmement favorable». Le moteur débutera sa vie le 10 décembre 2011.

NewsCorp – EXOR : L’ombre d’un championnat parallèle…

4 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Le développement autour du rachat de la Formule 1 par NewsCorp est intéressant car il cache la véritable raison : Les Accords Concordes. En effet, c’est dans un mois que doit être signé le nouveau document,  qui va régir commercialement la Formule 1 à partir de 2013 et jusqu’en 2016/2017. Les équipes souhaitent plus d’argent (75% des revenus), alors que Bernie Ecclestone reste sourd à cette demande. Dans le même temps, il a été indiqué que CVC Capital remboursait sa dette plus rapidement que prévue. Une fenêtre d’opportunité pour les constructeurs, afin de mettre la pression.

Ce qui étonne dans les rumeurs NewsCorp est le caractère « préliminaire » des pourparlers. Rien de tel que de ruiner tout projet avec ce mot. Donc le problème n’est pas vraiment le rachat de la Formule 1, qui serait plutôt le plan B du programme. Mais, probablement l’établissement d’un championnat parallèle.

Dans son article hier, SkyNews a donné plusieurs noms intéressants pour former le consortium futur : Carlos Slim, le fond Mubadala et JC Decaux. Au final, chacun a son rôle à jouer : Carlos Slim et NewsCorp pour la partie marketing média – le fond Mubadala et EXOR SpA pour la partie financière et JC Decaux pour la vente des espaces publicitaires sur les circuits et au-delà. Toutefois, il semble que SLIM et Mubadala ne seraient plus concerner par ce projet.

En marge du GP de Chine, une rumeur indiquait que Mercedes GP et Norbert Haug était pour l’établissement d’un championnat parallèle à la Formule 1. Souvenons nous de la résistance de Ferrari sur le moteur 2013, alors qu’elle avait signé son accord en novembre 2010. La réunion au sommet Todt – di Montezemolo à Maranello,  il y a quelque semaine,  n’a pas permis d’obtenir un compromis valable.

Le retour de New Formula One

Souvenir de Juin 2009, en pleine bataille FIA – FOTA, cette dernière avait présenté un calendrier pour la saison 2010 et même demandé à IMG (International Management Group), la plus grande société marketing du monde,  d’être l’organisateur globale de son championnat. (voir ici pour souvenir). Sous la pression, Ecclestone signera un accord de paix, tout comme la FIA, un mois plus tard.

Pourtant, la FIA et Max Mosley avait menacé en 2009, d’une amende de 50 millions de dollars les équipes souhaitant partir de la Formule 1. Cette clause serait toujours active aujourd’hui. Mais, ici, nous ne parlons pas d’un départ anticipé (à l’époque la F1 vivait sur un mémorandum et non des Accords Concordes ferment), mais à « un après 2012 ».

L’argument à double tranchant de la Pay TV

La semaine dernière, Bernie Ecclestone avait indiqué, comme pour un argument imparable, que si la Formule 1 passait entre  les mains de NewsCorp, l’Union Européenne empêcherait cette vente car la discipline doit être diffusée sur les télévisions en clair (c’est une clause des Accords Concordes). En effet, la Commission Européenne avait demandé en 2001, dans son audit pour rendre plus transparent la société de Bernie Ecclestone en vu d’une introduction en Bourse, que les Accord Concordes ne répartissent aux équipes que l’argent des télévisions gratuite. C’est-à-dire de TF1, RTL, BBC etc… afin de rendre populaire et accessible la F1 aux spectateurs et désavantager la Pay TV proposée par l’empire de Leo Kirch à l’époque. (voir ici pour souvenir),

En plaine guerre d’influence en 2009, Ecclestone souhaitait utiliser cette clause pour augmenter les revenus de la Formule 1, sans redistribuer l’argent aux équipes. En effet, les chaînes payantes ne sont pas comprises dans l’Accord ! Autrefois un argument de pression, cette histoire est désormais un argument de défense. Les temps changent…

NewsCorp et la famille Agnelli visent le rachat de la F1

3 mai 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Les rumeurs de rachat de la Formule 1 continues. Il y a quelques jours, un bruit indiquait que Ferrari pourrait racheter la discipline reine. Le démenti de Bernie Ecclestone avait de quoi étonné à l’époque, tout comme la rumeur autour de la Scuderia.

En fin d’après midi, SkyNews avait indiqué un rapprochement entre NewsCorp et la société Exor SpA allait s’associer pour développer une offre de rachat de la Formule 1. Une indication qui a été confirmé par un communiqué il ya une heure environ :

« EXOR, l’un des plus importantes sociétés d’investissements d’Europe, et News Corporation, le groupe mondial des médias, confirment qu’ils sont dans les premiers stades de l’exploration, d’une possibilité de créer un consortium en vue de formuler un plan à long terme pour le développement de la Formule Un, dans l’intérêt des participants et les fans.

Au cours des semaines et mois à venir, EXOR et NewsCorp approchent des partenaires minoritaires potentiels et les principaux intervenants dans le sport. Il peut y avoir aucune certitude que cela conduira à une approche envers les propriétaires actuels de Formule Un. « 

Le 20 avril dernier, une rumeur indiquait que NewsCorp et Carlos Slim allaient prendre le contrôle de la Formule 1, avec le soutien d’un constructeur présent en Formule 1. Depuis deux semaines, Bernie Ecclestone cumule les démentis dans la presse, mais la pression monte. « CVC n’est pas intéressé à vendre » lance l’argentier de la F1 régulièrement.

Notons que EXOR est le plus grand actionnaire du constructeur automobile FIAT SpA (30% du capital) et du club de football de la Juventus de Turin. Son président est John Elkann, président de FIAT. FIAT est aussi propriétaire de Ferrari…

Lundi 2 Mai – Bahrein, le jour d’après

2 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Aujourd’hui le silence. Hier, était le dernier jours donné par la FIA pour entrevoir l’espoir d’un retour du GP de Bahreïn en 2011. Mais au final ? rien. Ce fameux silence.

Le week-end dernier, la FIA a refusée de donner un nouveau délai au royaume. Mais, aujourd’hui, la Fédération refuse de confirmer un semblant de décision. Le trouble est donc de mise. The Guardians a cherché à en savoir plus. Le porte parole de la FIA est resté mystérieux :  « Pour autant que la FIA est concernée, nous n’avons pas toute les informations pour communiquer.  Je ne peux pas vous dire si une décision sera prise aujourd’hui, demain ou le mois suivant.. »

Quelques temps plus tard, BBC Sport indiquait, via un autre porte parole qu’une annonce n’était qu’une « question heures. » mais, toujours rien. Notons que Bernie Ecclestone est resté très prudent sur le cas de Bahreïn. Le pays est toujours placé en Etat d’urgence et le trouble entre les manifestants et le gouvernement en place n’est pas pour rassurer à l’avenir. L’argentier de la Formule 1, a la semaine dernière, estimé qu’il fallait attendre Juin pour prendre une décision. Non pas pour 2011, mais 2012 et l’avenir.

Autosport a indiqué cet après-midi que les discussions avec Bahreïn étaient toujours en cours et qu’il est probable qu’une annonce sera faite en marge du GP de Turquie…

F1 – Vers une annulation définitive du GP de Bahrein en 2011 ?

29 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

D’ici quelques jours (le 1er Mai), l’échéance d’un retour  du GP de Bahrein, s’annonce difficile. La Fédération International de l’Automobile maintient la date fixe, sans prolonger un délai qui risque d’annuler complètement la course. Pour 2011 et probablement à l’avenir.

Touché par la lettre ouverte sur Facebook par les résistants au régime de Bahreïn – qui exprimait à Bernie Ecclestone le fait qu’il ne fallait pas organiser et donner raison à un régime,  agissant sur le principe de la répression pour résoudre son problème démocratique, afin de lui donner une exposition international qu’il ne mérite pas. L’argentier de la Formule 1, pour le compte de l’agence Reuters reste désormais prudent sur le dossier.

Confiant il y a encore quelques semaines, le temps semble désormais de mise. « Je suppose que nous serions sûrs d’ici début Juin ou quelque chose comme cela. »  Un adieu est presque donc imminent pour 2011. Car, il semblerait aussi que les projets de report cette saison ne soit plus à l’ordre du jour.

Ecclestone et Jean Todt vont établir une consultation commune pour la suite à prendre. Le cas est unique. Une situation qu’observe la FOTA avec confiance.

QPR : Bernie Ecclestone demande 110M€

26 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

En décembre dernier, Bernie Ecclestone est devenu propriétaire du club de football des Queens Park Rangers à hauteur de 62%. Toutefois, en Mars 2011, un communiqué du club indiquait que le club était en discussion avec des repreneurs (voir ici pour en savoir plus).

Selon le Daily Mail, Ecclestone envisage de vendre pour 110 millions d’euros le club anglais. Toutefois, la vente est soumise à une sorte de veto de Flavio Briatore. En effet, ce dernier a vendu ses parts du club, mais dispose d’une option pour reprendre les QPR si une vente est envisagée.

Le quotidien anglais indique que le club de 2ème division anglaise a pour l’exercice 2008-2009 présenté un déficit de 21 millions d’euros et 15.4 millions d’euros pour la période 2009-2010.

Bahrein – Une lettre ouverte pour Bernie Ecclestone

25 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Les manifestations pro-démorcratique ont fait une lettre ouverte sur Facebook pour demander à Bernie Ecclestone de reporter le Grand Prix de Bahreïn jusqu’à ce que le gouvernement met fin à la répression contre les manifestants.

NewsCorp – Bernie Ecclestone menace de démissionner

25 avril 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Back News

Bernie Ecclestone a indiqué qu’il quittera ses responsabilités en Formule 1, si le dessein de Rupert Murdoch et son groupe NewsCorp parvient à prendre le contrôle de son entreprise.

Dans le Sunday Times, l’argentier de la Formule 1 a déclaré : « Je suis assez vieux pour obtenir désormais une pension, si je n’obtiens plus d’emploi. Je dois être sûr que ses gens soient des gens avec qui je voudrais travailler et qu’ils veulent travailler avec moi. »

Cette menace de démission est courante lorsque le groupe anglo-saxon des médias tente de s’introduire dans un milieu. Sa réputation de prédateur est souvent présentée comme un ennemi du système actuel (en 1999, en France il y a eu une tentative de rapprochement NewsCorp – Canal + qui a fait grand bruit jusque dans l’Assemblée Nationale à l’époque). La réaction d’Ecclestone est donc similaire.

Toutefois, cette réaction de Bernie Ecclestone est intéressante et corrobore l’analyse réalisée la semaine dernière (voir ici) qui estimait que NewsCorp pourrait remplacer l’argentier de la Formule 1 dans les négociations des droits médias de la discipline. Une alternative.

Media F1 – Analyse de la rumeur News Corp

21 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

A peine la rumeur commençait son chemin médiatique qu’à 8h30, Bernie Ecclestone démentait fermement l’idée que News Corp prenne le contrôle de la Formule 1. Une démarche curieuse de l’argentier de la F1, qui n’est pas homme à réagir si vite. Il semble toutefois que la vérité est différente de la rumeur.

Selon Sky News (propriété de News Corp), le groupe de médias anglo-saxon cherche deux choses : une participation dans la Formule 1 et elle négocie aussi les droits TV via ses plates-formes. Si le premier projet n’est qu’au stade de la réflexion, cela ne devrait pas être pour la majorité du capital, mais une part d’environ 6 à 10%.

Toutefois, la négociation des droits est assez intéressante car, la rumeur associe le groupe News Corp à Carlos Slim, propriétaire de Telmex, un grand opérateur de téléphonie mobile en Amérique latine. Nous pouvons penser que l’étude de cette association porte sur les droits médias de la Formule 1. En effet, imaginez une offre de 350 millions d’euros annuels en échange des droits TV, radios, internet et téléphonie mobile ? Le CVC Capital pourrait dire oui. D’autant que la tendance de ce secteur, dans le chiffre d’affaire de la Formule 1,  est en baisse régulière depuis deux ans.

L’opération permettra aussi à News Corp – Carlos Slim de négocier au cas par cas avec les autres opérateurs (Canal + – M6, Google avec Youtube, Orange etc…) pour proposer une offre plus moderne de la Formule 1. Cette opération ne peut être chiffrée aujourd’hui, mais il existe un cas connu,  qui permet de penser que l’affaire pourrait être juteuse pour le consortium.

Le cas Robert Louis Dreyfus

Après la chute de l’empire Kirch en 2002, les droits de la Coupe du monde de football 2002 et 2006 ont été cédés pour 350 millions d’euros à  un consortium mené par Robert Louis Dreyfus (37%), Sheik Kamel (20%), Infront (33%), Martin Seinmeyer (2%) et d’ancien manager de Kirch (8%). Un accord a été trouvé avec le président de la FIFA, Sepp Blatter et un prêt a été négocié, après avoir largement utilisé la trésorerie de KirchMedia (140 millions d’euros). L’opération rapportera 1,6 milliards d’euros de droit TV.

La recette n’était pas de négocier avec une chaine une diffusion exclusive, mais discuter avec toutes les chaines de télévision d’un pays pour diffuser un maximum de match. La Coupe du monde 2006 a été aussi la première à diffuser des matchs sur internet et téléphonie mobile. La recette a été tellement rentable que la FIFA a reprise le principe à son compte pour négocier les droits de la coupe du monde 2010 (1,8 milliards d’euros de droits vendu).

Imaginons que ce principe soit repris : nous pouvons donc avoir en France, les GP Européen sur une chaine, les GP exotique sur une autre chaine et le championnat complet sur une chaine cryptée, au lieu d’un seul et unique diffuseur. Une solution qui est déjà étudié en France, semble t’il, mais au stade embryonnaire.

Toutefois, attendons, car News Corp est l’objet de nombreuses rumeurs (elle devait racheter le site Facebook, puis Linkedin pour 1 milliard de$  il y a 2 ans). Son nom est surtout destiné à obtenir une valorisation par un autre acteur qui est lui, véritablement en négociation. Mais, l’idée de voir le groupe anglo-saxon remplacer Bernie Ecclestone dans les négociations des droits médias de la F1 est une solution qui pourrait séduire le CVC Capital Partner…


Page 5 sur 18« First...3456710...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu