Naviguer : Accueil >

F1 – Si Pirelli faisait le choix des pilotes ?

17 septembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

11_logo_pirelliImaginez que le futur manufacturier pneumatique de la Formule 1, puisse choisir les pilotes et aider à l’avenir les équipes pour obtenir tel ou tel champion dans son écurie ?

Dans les années 60 les manufacturiers de pneumatique aidait financièrement les équipes pour boucler leur budget et payer les pilotes. Tyrrell a ainsi obtenu des subventions de Dunlop (30.000 à 50.000 dollars à l’époque) pour obtenir les services de Jackie Stewart au début de leur association. Mais près de 40 ans plus tard, cette technique pourrait revenir.

Aujourd’hui, une déclaration du président de la marque Pirelli, Marco Tronchetti Provera au quotidien Corriere dello Sport, est limpide et montre une perspective qu’il faudra étudier à l’avenir. La marque italienne est un gros sponsor du club italien, Inter Milan.  Depuis quelques jours une affaire autour du transfert du joueur brésilien du Real Madrid, KAKA alimente les conversations. Mais Provera a annoncé ceci : « Oui, je veux KAKA à l’Inter ! Le brésilien est un grand champion. Restez calmes, Moratti (le président du club), n’a pas encore dit non. » En substance, Pirelli aidera le club pour obtenir les services du milieu de terrain.

Imaginons maintenant que Pirelli fasse de même pour Kimi Raikkonen ? Ou encore qu’elle préférerait un pilote dans une équipe, plutôt qu’un autre. En échange d’une prime bonus ? Si le transfert de KAKA à l’Inter Milan se réalise. Le soupçon sera permis en Formule 1.

Lehman Brothers cherche du cash pour sa dette

16 septembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Business News F1

lehman_brother_f1Placée le 15 septembre 2008 sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, la banque Lehman Brothers Holding Inc existe toujours d’une certaine manière et l’établissement demande des comptes.

Devant rembourser une dette bancaire de 613 milliards de dollars, la banque a dû liquider ses activités après sa mise en faillite. Mais, les cessions n’ont pas été jugées,  par Lehman Brothers,  comme honnête (sic) et la banque demande des comptes auprès de l’établissement canadien CIBC et lui réclame 3 milliards de dollars, qu’elle estime avoir été privée.

LBH a aussi porté plainte contre la banque anglaise Barclays en lui demandant 11 milliards de dollars et à sa rivale, JPMorgan Chase, pour un total de près de 9 milliards de dollars. Des règlements de compte prenant en compte le fait que le délai de deux années sera dépassé dans quelques jours et que l’argent des acquisitions n’a toujours pas été versé.

Disposant de 15% de la holding Delta Topco, la banque américaine est toujours présence dans le capital de la société de Bernie Ecclestone. Mais pour combien de temps ? Actuellement, Lehman Brothers dispose de 152 milliards de dollars d’actifs qu’elle espère cédés à bon prix pour rembourser sa dette.

F1 – Hispania dans la tourmente judiciaire

9 septembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

hrt

Des problèmes pour Hispania Racing Team ? Probablement. Un Cabinet d’avocats international, DLA Piper a annoncé hier qu’il entreprend des poursuites judiciaires contre l’équipe espagnole pour frais juridique impayés remontant à plus d’une année.

« Ces droits sont en suspens depuis plus d’un an et malgré de fréquents rappels, Hispania Racing a omis de payer. Ils ne nous ont donné aucune raison pour ce non-paiement. Nous sommes forcés de conclure qu’ils sont incapables de payer et nous commençons donc cette procédure. » lance John Everett de DLA Piper à Sportbusiness.com

Reste une question qui trouvera prochainement une réponse : pour quel frais juridique parle-t-on ? À l’époque l’équipe se nommait Campos Meta 1 et Hispania a récupéré les cendres du projet initial, avec ses dettes.

A suivre…

La théorie du complot bulgare

8 septembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

complotL’affaire du circuit de Formule 1 Bulgare financé par Abu Dhabi semble prêt à avoir de graves répercutions politiques et économiques entre les deux pays, suite au malentendu autour du financement du circuit de F1. Un scandale ayant un arrière goût douteux.

La semaine dernière, le ministre de l’économie Bulgare avait évoqué un accord de coopération économique entre Abu Dhabi et son pays,  afin d’investir dans des infrastructures Bulgares (y compris un circuit de F1). Un deal intéressant pour l’un et l’autre des parties (voir ici pour en savoir plus).

Toutefois, deux jours après l’annonce, la société EABG (Emirats Associated Business Group), consortium devant financer le circuit, a nié tous projets de financement de ce type et annonce avoir été invité par le Premier ministre Bulgare pour discuter de plusieurs projets.  C’est du moins c’est ce  qu’annonce la version officielle, car la vérité est bien différente.

Hier, des informations plus troublantes sont parvenues. En effet, le représentant de EABG est bien venu en Bulgarie le week end d’avant l’annonce, mais pour tenter de résoudre une affaire de chantage !  En effet, 2 -Emails, venant d’un certain Alex Tsakov, menace de kidnapper la fille du représentant de la société des Emirats en échange d’un butin de 94 millions d’euros.

L’ombre d’un complot visant à dénoncer les accords de coopérations entre Abu Dhabi et la Bulgarie est pris très au sérieux par les autorités de Sofia.

Justice : Force India et AEROLAB

20 août 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Force India

La haute de justice de Londres a publié une ordonnance obligeant Force India à payer un peu plus d’un millions d’euros de dommage et intérêt à AEROLAB.

A la suite d’une action en justice entre les deux parties depuis l’an dernier, à propos d’honoraire impayés, la somme que l’équipe indienne devra payer s’élève donc à 1, 074,730 millions d’euros,  avec pénalité de retard de 8%.

A la suite de cette action, Jean Claude Migeot, directeur d’AEROLAB sera bientôt inculpé en verte d’une plainte déposée à Bologne. Toutefois, la société italienne reste confiante dans cette affaire.

Ecclestone : vers une autre course aux Etats-Unis

18 août 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

EcclestoneBernie Ecclestone a souligné hier que le contrat de 10 ans qu’il a signé avec Austin ne garantit pas cette dernière d’une exclusivité de la Formule 1 aux Etats-Unis. L’argentier de la Formule 1 reste ouvert à la possibilité d’une seconde course de Formule 1 aux USA.

« Je voudrais préciser une chose, Austin sera le Grand Prix des Etats-Unis, mais cela ne signifie pas que nous pouvons pas avoir une autre course aux USA avec un autre nom. Je serais fou de dire non à la possibilité d’une course à New York par exemple. » lance Ecclestone sur AutoWeek.com

Il y a quelques semaines, Ron Dennis avait indiqué qu’il avait entendu dire du cercle fermé de la Formule 1, qu’en plus d’Austin, deux ou trois autres pistes seraient en concurrence.  Fin mai, Indianapolis a annoncé viser l’organisation d’une nouvelle course de Formule 1 (voir : GP USA : Indianapolis vise l’organisation aussi !), tout comme Monticello, dont les derniers rebondissements laissent penser à une ouverture du coté de la région de New York à terme.

Rappelons que de 1976 à 1980, le GP a continué à se tenir à Watkins Glen, mais sous l’appellation Grand Prix des États-Unis Est afin de le distinguer du Grand Prix des États-Unis Ouest, organisé à Long Beach en Californie.

Budget FIA 2011 : un problème de date

20 juillet 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

FIAIl y a une semaine, une rumeur indiquait que la FIA allait perdre de l’argent l’an prochain. Cette rumeur est basée sur un rapport de l’éditeur Chris Sylt pour le journal anglais Express. Dans les faits, il est indiqué qu’en 2011, la Fédération ne toucherait plus les 6,8 millions d’euros environ annuel que la FOM de Bernie Ecclestone donnait, sur la base d’un contrat de 14 ans. Mais certaines dates ne correspondent pas vraiment.

1995, Bernie Ecclestone restructure ses entreprises. La FOPA est divisée en deux parties : la FOM et la FOA.  Dans la foulée, la première signe son accord avec la FIA (jusqu’en 2009), en échange d’un paiement annuel de près de 7 millions d’euros. Un deal parfait, si l’Union Européenne n’y avait pas mis son nez à la fin des années 90. Poussant Mosley et Ecclestone à régler un deal en deux temps.

Le premier, 313 millions de dollars pour 100 ans, afin de permettre à la société de Bernie Ecclestone d’être le propriétaire des droits commerciaux de la marque F1. L’argent va servir, pour une durée de 20 ans et à la moyenne de 15 millions de dollars annuellement,  à financer des organismes autour de la sécurité routière et de l’environnement. Mais la plupart des chiffres de l’époque évoquaient un total de 360 millions de dollars. Soit une différence de 47 millions de dollars !

Cette différence s’explique simplement dans le désir de Bernie Ecclestone de continuer le contrat établit en 1995 et jusqu’en 2009. Et cela trouble particulièrement le rapport des dates.

En effet, un porte parole de la FIA a déclaré à propos de la baisse de revenus pour 2011  « Je ne peux pas vous donner de détails, mais ce n’est pas le cas. » Deux choses à comprendre :

  • 1 – que cela n’est donc pas la vérité
  • 2 – que le porte parole parle de la hausse des super licences et autres redevances pour combler le manque.

Partant du principe que l’accord n’a pas été renouvelé fin 2009, il est donc évident que le budget 2010 et 2011 de la FIA sont du même niveau. La différence est donc sur la date.  Mais un détail important est à connaitre : L’an denier, plusieurs sources,  de haut niveau,  ont indiqué que Bernie Ecclestone et la FIA de Max Mosley,  avaient signés un accord d’une durée de 7 années (jusqu’en 2016). Ce qui signifie que dans se cas là, le budget reste stable.

Dans tout les cas, le porte parole de la FIA, ne pouvait que démentir l’information car elle aurait été un aveu clair d’un conflit d’intérêt toujours présent…

Carabante obligé de vendre HRT ?

9 juillet 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Il y a un mois, José Ramon Carabante indiquait qu’il négociait avec Banco Popular un prêt de plus de 400 millions d’euros afin de refinancer la dette du groupe Hispania Group (voir : la justice contre José Ramon Carabante). Mais cet accord ne sera pas sans effet pour l’équipe F1.

La Banco Popular a exigé la vente d’actifs, afin de garantir l’obtention du prêt. Mais il s’avère que José Ramon Carabante à augmenter sa dette en ayant acquit des actifs. Par exemple, en début d’année, Carabante a acheté un terrain à Xativa, via une autre société : Inversiones Inmobiliarias Canvives.  .Ce terrain est destiné à être une garantie immobilière pour l’obtenions du prêt,  selon le site espagnol Contizalia.com. Hispania Racing Team est dans la même logique.

Au point de se demander si Carabante n’a pas acheté des actifs par la dette, afin de les vendres avec plus values pour garantir ce prêt de la Banco Popular,  qui était en négociation depuis plusieurs mois déjà…

Colin Kolles a toujours indiqué que son rôle était de créer de la valeur, et qu’il en serait ainsi avec l’équipe Hispania Racing Team. L’urgence qu’impose la banque espagnole laisse à penser que l’avenir de l’équipe est des plus flous.

D’après nos estimations, l’équipe HRT dispose d’une valeur d’environ 20 millions d’euros.

Ecclestone, Austin et les pénalités

1 juillet 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

bernie-ecclestoneEt si Bernie Ecclestone signait des contrats avec des Grand Prix avenir. Que ses courses ne s’organisent pas, et qu’il puisse toucher des pénalités ? Le modèle économique est séduisant et semble s’appliquer au prochain GP des USA à Austin.

Après l’ombre de la course coréenne, incertaine durant de longues semaines, le projet de circuit américain à Austin est dans une contrainte de temps que, beaucoup d’observateurs estiment impossible à résoudre.

La date suggéré de 2012 est jugé plutôt optimistes, mais Bernie Ecclestone insiste sur une bien curieuse manière : « L’année 2012 est ce que dit le contrat. Il pourrait se révéler coûteux pour Tavo Helmund si ce n’est pas le cas. Nous avons des clauses de pénalités, même si je ne veux pas les utiliser. »

Des clauses de pénalités ? Le nouveau modèle économique pour toucher de l’argent à tous les coups ? En faite, cette astuce a toujours été utilisée par Ecclestone par le passé. La manœuvre n’est donc pas nouvelle. Dans le cas d’Austin, le gain en cas de retard pourrait se montrer à plusieurs dizaines de millions d’euros…pour Ecclestone.

Carabante : l’homme qui valait finalement que 6M€ ?

8 juin 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Jose Ramon CarabenteLe journal El Mundo a indiqué que la fortune de Jose Ramon Carabente était de 1000 millions de dollars (donc 1 milliard de dollars), Sauf que l’intéressé dément valoir une telle somme.

Le milliardaire nie disposer d’une fortune de 1 milliard de dollars « un nombre astronomique qu’il faut traduire en pesetas » précise t’il à La Opinon de Murcia. Sauf qu’il y a un gros problème comptable.

Si sa fortune, comme le prétend Carabente, n’est pas de 1 milliard de dollars, mais de 1 milliard de pesetas, cela signifie que cette fortune est donc estimée à 6 millions d’euros (soit 7,2M$) !  Loin d’un milliardaire. Idem, si El Mundo indique que sa dette est de 450 millions d’euros, s’il faut traduire en Pesetas cela ne représente plus que 3.2 millions d’euros. Donc qui croire ?

L’homme est effectivement riche, mais doit visiblement partager une large part de sa fortune avec les banques qui l’aident dans son entreprise,  qui elle est riche d’un patrimoine important et probablement estimé à 850 millions d’euros (1 milliard de dollars). La confusion des genres entre le patrimoine d’une entreprise et le patrimoine personnel est probablement à noter.

La justice contre Jose Ramon Carabante

8 juin 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Rien ne va plus pour José Ramon Carabante, propriétaire de l’équipe Hispania Racing Team et crédité d’une prétendue fortune d’un milliard de dollars. Le promoteur immobilier est sous le coup d’une action en justice dans son pays.

Le journal Negocia a relevé hier que l’entrepreneur, via sa société Issus Corporation est contesté par Trinitario Casonva. L’objet ? la vente de Grupo Hispania à l’été 2008. Casanova a demandé 60 millions d’euros à Carabente pour le rachat du groupe immobilier espagnol. Sauf que le milliardaire n’a rien payé. Une notification lui demande de trouver une solution d’ici 15 jours (jusqu’au 22 Juin au plus tard.

Hier, le journal El Mundo dans ses pages économiques indiquait que Carabente était au bord de la faillite. Réaction immédiate de l’intéressé qui affirme ne pas être touché par la faillite. La opinion de Murcia précise que l’homme d’affaire va signer cette semaine un accord avec Banco Popular pour refinancer sa dette qui s’élèverait à 450 millions d’euros selon El Mundo.

F1 – Ecclestone : salaire +5% en 2009

2 juin 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Bernie Ecclestone

La crise ne semble pas toucher Bernie Ecclestone. L’argentier de la Formule 1 donc la fortune est estimé à plus de 4 milliards de dollars, touche un salaire annuel de la part de la holding Delta Topco. Un salaire à la hausse pour 2009.

Une hausse modeste sur le papier de 5% mais qui représente plus de 200.000 euros. En 2008, Eccletone avait touché un salaire fixé à 4,5 millions d’euros, en hausse de 15% par rapport à 2007. Pour l’année 2009, le salaire est passé à 4,7 millions d’euros.

Lire aussi : Ecclestone, salaire +15% en 2008

F1 – Espionnage : Force India demande 21M€ à Lotus !

31 mai 2010 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités

L’histoire est pourtant vieille et beaucoup pensaient qu’elle avait été réglée. Ce n’est visiblement pas le cas. Force India a porté plainte contre Lotus Racing pour plagiat. Un nouveau spygate ?

En Novembre dernier, l’équipe indienne s’inquiétait des premières images de la future Lotus, ressemblant fortement à la VJM02 de 2009. Un vrai faux scandale à l’époque (voir : Force India – Lotus : une affaire d’espionnage ?).  Mais il apparait que Force India a déposé une plainte auprès de la haute cour du Royaume-Unis pour obtenir une demande d’indemnisation envers Lotus Racing,  pour plagiat de modèle de soufflerie.

La demande a été déposée en Février 2010, selon Chris Slyt, au Royaume-Unis et en Malaisie. En plus de Lotus Racing, la plainte comprend aussi le cas de Mike Gascoyne et la soufflerie AEROLAB.  Selon l’avocat de Force India, Lotus ne respecte pas les Accords Concordes. Le document inscrit que l’équipe doit être constructeur de sa monoplace, mais s’il est prouvé que la T127 et la VJM02 sont des machines similaires dans leur maquette et que la deuxième a servi de base à la première, la FIA pourrait porter son cas sur Lotus.

Force India demande 21 millions d’euros d’indemnité à Lotus Racing, une somme qui représente le montant que devait allouer annuellement le team indien en recherche et développement.

F1 – Cosworth, une dette sur les cendres d’USF1

28 mai 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Business News F1

Le constructeur de moteur Cosworth a annoncé avoir résilié son contrat avec la défunte équipe américaine USF1.

Le 19 Mai dernier, les actifs de l’équipe basée à Charlotte ont été liquidés, telle que notifier par l’annonce aux créanciers. Cosworth de son coté cherche maintenant un règlement de la dette de l’équipe avec d’autres fournisseurs de l’équipe, via cette cession d’actifs.

Cosworth indique qu’elle avait aidé l’équipe USF1 dans son programme 2010 et surtout accepter un report de règlement à partir de 2011, estimant que le team américain souhaitait revenir l’an prochain. Mais la décision de l’arrêt du projet USF1,  oblige le fournisseur moteur à prendre des dispositions.

La dette globale de l’équipe américaine est estimée à 4 millions d’euros, dont un peu plus de 2,5 millions rien que du coté de Cosworth (voir : USF1 doit 2,5M€ à Cosworth ?).

[fake] DART GP, une équipe de F1 qui n’existe(ra) pas !

14 mai 2010 | 9 commentaires
Catégorie : View

dart-gp_2

Moi aussi je vais lancer mon équipe de Formule 1 ! Depuis quelques temps, des projets de candidature F1 émerge, tous aussi étonnant les uns que les autres. La Formule 1 et son réseau d’information est devenu un des enjeux important pour faire sa communication.

De plus en plus de projet basé sur pas grand-chose se multiplient. Stefan GP en premier lieu, puis hier Cypher Group. Devenir connu en quelques jours avec les médias est finalement devenu un jeu d’enfant, il faut juste une belle histoire à raconter à l’avance et être bien préparer. Jusqu’où ira la tendance ? Certains projets n’ont même pas le financement pour 2011 et au-delà, donc par amusement j’annonce aussi un projet d’établissement d’une équipe de Formule 1 et voici la formule :

Imaginons une équipe qui s’appellerait DART GP. La stratégie de DART GP est de ne pas venir en Formule 1 ! Seul l’intérêt médiatique, la popularité des fans, et l’établissement d’une marque comme simple carte de visite seraient planifiés.

Les objectifs de DART GP pour la Formule 1 sont simples :

  • Pour faire sérieux un logo et un dépôt de marque à l’INPI
  • Avoir un site internet sympa et social (Facebook, Twitter, Youtube)
  • Vendre des T-shirt via une boutique gratuite Speedshirt
  • Embaucher une Bimbo de téléréalité pour faire des photos sympas et apporter une touche rock and roll (et un calendrier car il n’y a pas de petit profit)
  • Faire un appel aux dons en promettant aux donateurs de voir la monoplace avant tout le monde.
  • Faire dessiner via un logiciel simple une monoplace virtuelle qui n’a rien à voir avec les standards
  • Discuter avec des pilotes, pour faire parler de soi (des pilotes médiatiques par exemple un pilote français) mais qui vont démentir rapidement, donc double communication.
  • Faire croire qu’on a déposé une lettre d’intention auprès de la FIA
  • Annoncer que le projet n’est pas viable et que nous abandonnons l’idée mais que nous reviendrons plus tard.

Tout est compris : valorisation de marque, crédibilité médiatique du projet, communication décalée, le mystère qui fait toujours plaisir, les rumeurs pour le rebondissement médiatique et enfin la fin d’une aventure qui n’avait finalement aucun avenir.

F1 – La présence d’HRT garanti par Ecclestone

14 mai 2010 | 10 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

bernie-ecclestoneLes critiques sur le manque de compétitivité des nouvelles équipes cachent la réalité de leurs finances. Si Lotus Racing semble mieux lotis que Virgin Racing par exemple, Hispania Racing est plus encore en difficulté. L’équipe espagnole lutte pour payer ses factures, toutefois, elle n’est pas menacé de disparition, c’est du moins ce qu’annonce Bernie Ecclestone.

Dans un entretien pour le Daily Telegraph, Ecclestone indique « HRT à des problèmes. Je vais les réglés. Je voudrais voir 12 équipes terminant la saison parce qu’ils ont pris l’engagement de jouer le jeu. Nous pourrions perdre l’un deux. Mais je fais mon possible pour m’assurer que cela n’arrive pas. »

Cette déclaration est importante car elle signifie beaucoup de chose. La première est qu’Ecclestone aidera l’équipe Hispania, comme il l’avait promis en Février dernier, et ce durant toute l’année. Une aide financière, directe ou indirecte.  Mais quid de 2011 ? Mystère, toutefois il n’est pas impossible que l’équipe soit vendu ou dépose le bilan. Ecclestone c’est aussi engagé à amortir les déficits de ces équipes, car il faut faire bonne figure et démontrer que la Formule 1 est un sport dynamique.

Une question d’image, simplement d’image auprès des investisseurs, des sponsors et du public.

Renault F1 s’ouvre à un nouveau partenaire d’importance

13 mai 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

RenaultLe Renault F1 Team a le plaisir d’annoncer que Tarek E. Obaid deviendra partenaire de l’écurie. Monsieur Obaid est également le cofondateur, coassocié et PDG de PetroSaudi International, une compagnie privée de gaz et de pétrole, basée à Al Khobar en Arabie Saoudite, avec des bureaux à Londres et à Genève.

Depuis décembre 2009, lorsque Genii Capital acquit la majorité des parts du Renault F1 Team marquant le début de son partenariat en F1 avec le groupe Renault, l’équipe a commencé à déployer une stratégie de revitalisation ciblée en course et en dehors des circuits.

Côté circuit, une nouvelle structure de management, deux pilotes dynamiques et un investissement d’ordre technique à Enstone ont permis de faire un début de saison 2010 prometteur qui a rétabli la crédibilité sportive du Renault F1 Team. Hors circuit, l’équipe a su séduire de nouveaux clients grâce à son pedigree sportif et à l’unique valeur ajoutée de Genii Business Exchange*.

Gérard Lopez, Président du Renault F1 Team, a commenté : « C’est un réel privilège d’annoncer que mon partenaire de longue date et ami Tarek Obaid va rejoindre le Renault F1 Team. Tarek apporte une perspective globale unique à notre entreprise au moment où nous consolidons notre modèle opérationnel et commençons à déployer un programme de développement ambitieux.  La vaste expérience de Tarek en termes d’identification et de réalisation d’opportunités d’investissements stratégiques sera crucial pour nous au moment où la marque Renault F1 Team est en pleine expansion et ce, surtout au Moyen-Orient, » a conclu Gérard Lopez. « Ce partenariat renforce également la collaboration entre les secteurs privés français et d’Arabie Saoudite. »

M. Obaid a déclaré : « Je suis heureux de rejoindre un groupe de personnes si talentueux qui a de grandes idées et des projets ambitieux. Gérard est reconnu comme un leader mondial de la finance et un créatif novateur, et je suis content de m’associer à lui. J’ai l’intention d’être un allié du Renault F1 Team pour de nombreuses années. Nous allons concentrer tous nos efforts et nos ressources pour ramener ce grand symbole de l’industrie française aux avant-postes de la Formule 1. »

F1 – Une conspiration pour comprendre la RB6 ?

12 mai 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Red Bull Renault RB6La domination des Red Bull RB6 lors du Grand Prix d’Espagne a été vécue comme une humiliation pour beaucoup d’équipes. Au point que, selon les rumeurs, les trois adversaires directs de l’équipe autrichienne conspirent pour freiner la domination de Mark Webber et Sébastian Vettel.

Selon le quotidien Bild Zeitung, un pacte secret entre McLaren, Ferrari et Mercedes implique l’échange de données sur la supériorité technique de la dernière née d’Adrian Newey.

Après avoir pensé, à tord d’ailleurs, que la Red Bull disposait d’un système de hauteur de caisse variable, le premier échange aurait démontré que l’orientation des gaz d’échappement serait un des secrets. Lors de la mise en grille des RB6, un total de six mécaniciens protégeaient la vision du système d’échappement de la monoplace.

Comprendre d’abord la RB5

L’établissement de ce pacte de coopération d’échanges d’informations entre McLaren-Mercedes et Ferrari n’est pas établit et reste à prouver. Le secret de la Red bull RB6 provient aussi de la RB5 version B ayant débutée à Silverstone 2009. Le monde de la Formule 1 a oublié un détail important, qui prouve que Red Bull n’est pas considéré comme un top team par ses rivaux : la RB5 était aussi performante que la Brawn voir plus, sans voir un vrai double diffuseur. Comprendre la voiture d’Adrian Newey de l’an dernier est peut être la meilleure solution pour évoluer.

Ross Brawn a d’ailleurs avoué après le GP d’Espagne, que Red Bull est allé dans une direction différente sur plusieurs domaines, par rapport à Mercedes GP par exemple et d’autres équipes.

F1 – La stratégie d’avenir du team HRT

6 mai 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

hrtLa messe est dite. Colin Kolles a avoué aux médias allemands la véritable stratégie de l’équipe Hispania Racing team. Une stratégie court terme.

Le manager roumain a indiqué au site sport1.de que HRT F1 team allait développer la monoplace Dallara en interne autant que possible, mais construira sa propre machine pour 2011. Un accord avec une soufflerie est sur le point d’être annoncé,  selon les échos du paddock.

Toutefois, au-delà de l’aspect technique, c’est la volonté du manager sur le team qui est maintenant plus clair : « Il a fallut 5 ans à Force India. Nous allons essayer de le faire en trois ans. » lance Kolles.

« Je ne peux pas me permettre de faire de la F1 pour moi, je crée de la valeur pour d’autres personnes. Je l’ai fait pour Midland, Spyker et la famille Mol, et ainsi de suite. L’équipe a toujours été vendu à plus value parce qu’elle avait été développée. »

Voilà la raison de l’alliance Carabantes – Kolles autour du team Hispania : faire de la valeur d’ici trois ans pour vendre l’équipe avec une importante plus value à la clé. Selon le Business Book GP 2010, l’équipe a une valeur de 20 millions d’euros.

F1 – AVON comme alternative politique à Michelin

17 avril 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1, Rumeurs

Il semblerait que le manufacturier Cooper AVON prétendrait vouloir fournir des pneus de Formule 1 dès l’an prochain. En dépit d’un accord FOTA – Michelin.

Selon Autosport, après des semaines de discussions, une source de haut rang a révélé qu’une offre pour 2011 de la marque française a été proposée par écrit à la FOTA. Le projet de Michelin serait de standardisé les fournitures de pneumatique, via un pneu de 18 pouces déjà vu en Endurance et DTM. Une mesure qui ne plait guère à Bernie Ecclestone.

Une rencontre entre la FOTA et Ecclestone en Chine ce dimanche est destiné à résoudre le plus rapidement possible le différent. Une annonce devrait être faite définitivement d’ici le GP d’Espagne pour savoir quel pneu la Formule 1 aura pour 2011.

D’où la présence d’AVON sur le terrain. Il est entendu que la marque est pilotée par Ecclestone pour devenir le fournisseur unique de pneumatique à la place de Bridgestone. La FOTA ayant compris qu’aucun espoir n’était à avoir avec la marque japonaise. Mais une partie du personnel pourrait être transféré chez AVON.

La politique se mêle aussi des pneus…


Page 3 sur 612345...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu