Naviguer : Accueil >

F1 – Ross Brawn a appris une leçon de négociation avec Button

19 novembre 2009 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

brawngp_gpmalaisieRoss Brawn et Nick Fry ont insisté hier soir pour dire que le champion du monde 2009 a amputé de 3M€ son salaire pour rejoindre Lewis Hamilton chez McLaren.

Hier, Mercredi, l’équipe McLaren annonce que Jenson Button signe un contrat de plusieurs saisons (2+1), évalué à 9M€ par an. Toutefois, Button aurait pu gagner plus, si il n’avait pas visité l’usine de Woking la semaine dernière.

Selon le Daily Express, « Les relations entre Brawn et Button sont tombées au plus bas au moment o le champion du monde 2009 a visité l’usine McLaren de Woking. Brawn a dès lors retiré son offre de 12 millions d’euros pour 2010 » Une conversation téléphonique entre les deux champions du monde 2009 le dimanche soir a scellé le destin entre les deux hommes.

« La rupture de contrat est venu après que Button ait visité l’usine McLaren, un geste qui a choqué Brawn, qui pensaient qu’il était encore en pleine négociation avec Button » Lorsque Brawn a appelé Button,  le dimanche soir,  pour lui dire qu’une offre de 12 millions d’euros lui était faite, Button l’a refusé.

« J’ai été très déçu de la façon dont les choses se sont terminés avec Jenson » lance Ross Brawn dans le quotidien anglais.

Ensuite ? Les deux clans s’affrontent dans la presse et chacun sa version : The Times affirme (source Button) que ni Button, ni ses conseillers n’ont reçut des appels de Mercedes depuis plus d’une semaine. Alors que de l’autre (Brawn) on affirme le contraire.

« Nous pensons qu’il a été mal conseillé et avait la tête tournée vers McLaren et son prestige. Nous pensons que c’est une décision émotive plutôt que d’ordre financière. » Conclu Nick Fry, dans le Daily Mirror.

Finalement la véritable cause, restera que Ross Brawn a voulu jouer avec Jenson Button et a finalement perdu. Proposer un salaire de 6M€ durant deux mois, pour ensuite,  au dernier moment le doublé, reste une grosse erreur. Ross Brawn, s’il est un bon gestionnaire sur la piste, a appris une grande leçon de négociation : Comprendre ce que l’autre voulait. A savoir : la confiance.

F1[note] – Moteur universel, polémique Bourdais et l’aveu de Brawn sur Button

7 avril 2009 | 5 commentaires
Catégorie : Non classé

J’avoue que l’actualité ne m’inspire guère de billet intéressant. Trois sujets m’intéressent mais je ne sais pas comment les abordés : Le moteur universel, la polémique sur Bourdais dans Auto Critique et la remarque de Brawn sur Button.

Pour le moteur universel, Max Mosley a annoncé hier qu’il étudie un projet, pour 2013, d’un moteur capable d’être à la fois utilisé en WRC, en WTCC, en F1, en F2 et même en F3. Donc la F1 sera propulsé par un moteur à 4cyl…ce qui ne m’encourage guère.

Pour la polémique autour de Bourdais sur Auto Critique hier soir, je regrette le ton employé par Eurosport et cette émission sur le cas Bourdais. Si Lionel Froissart a été corporate, les arguments de Franck Lagorce me choque et je ne comprends pas son insistance à dénoncer le double programme de Bourdais. Surtout avec la suppression des essais privés durant la saison F1 je ne vois pas où peut être le problème, ni l’intérêt de Largorce dans cette affaire…

Enfin la déclaration de Brawn sur Button : « J’ai fait une erreur de ne pas choisir Jenson pour Ferrari à l’époque, il a le même style que Michael (Schumacher) » C’était en 2004 lorsque des contacts entre le pilote anglais et la Scuderia ont été pris. Sauf que Ferrari a choisi Raikkonen pour remplacer Schumacher, estimant que Button était un pilote fainéant et irrégulier, tout cela sur la base d’une analyse d’un manager du paddock très connu.

[Exclusif] Deal Brawn GP Virgin : 250.000$ par course

30 mars 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Le groupe Virgin a signé un accord avec Brawn GP. Accord qui a été largement relayé dans les médias, mais ce contrat agit sur plusieurs niveaux. Branson l’avouait lors de la présentation « d’ici 3 ou 4 semaines un accord définitif sera signé. » Pour l’instant l’équipe touche 250.000 dollars pour le GP d’Australie.

Après avoir signé un contrat de fourniture avec Henri Llyod, pour une année et 800.000 dollars, Brawn continu son entreprise de séduction « low cost » auprès d’annonceurs potentiels. Pour le moment l’accord avec Virgin Group court sur une année et sur deux Grand Prix mais sera susceptible d’être étendu vers d’autres horizons.

Toutefois, de « plusieurs dizaines de millions de livres » comme l’annonçait la presse anglais, on se contentera de 10 millions de dollars de sponsoring cette année et d’une participation dans le capital de l’équipe. Mais le team gardera son nom en 2009 mais en changera en 2010 pour Virgin GP selon le désir de Richard Branson, le fondateur de Virgin Group.

Brawn séduit plus facilement des partenaires « low cost » car son budget est déjà établit et la stratégie est d’offrir des emplacements quasi gratuitement pour avoir mieux en 2010. D’ailleurs les contrats actuels ont une clause pour 2010 en cas de résultat de l’équipe.

Le nouveau contrat sera établit entre Virgin et Brawn pour le GP d’Espagne en Mai 2009.

Note : la compagnie aérienne Qatar Airways a été contactée pour devenir le commanditaire de l’équipe, tout comme Quantas la compagnie australienne.

Edito : Tounesol et les énnemis du progrès

30 mars 2009 | 1 commentaire
Catégorie : View

Souvenez-vous, le professeur Tournesol était sourd. Il n’entendait donc pas les appels à la prudence, de ceux qui exagèrent les règles du « principe de précaution ». Voilà pourquoi le savant à la barbichette était créatif. Pour le meilleur (la fusée qui emporta Tintin sur la Lune) et pour le pire (son arme de destruction massive convoitée par l’affreux colonel Sponz).

L’innovation présente toujours des risques, mais s’en passer est plus risqué encore. Elle seule fait désormais la différence, dans la compétition automobile entre des équipes riches à millions et ceux qui n’ont pour avantage que de complété le plateau. Hors avec le déplacement d’Adrian Newey de McLaren à Red Bull et de Ross Brawn de Ferrari à Honda (puis Brawn), la donne change, les cerveaux vont en fond de grille et tout est bouleversé.

Souvenez vous hier matin, Jenson Button dominait le Grand Prix et derrière lui ? Sébastian Vettel et sa RB5 dessinée par Adrian Newey.

Ces petites équipes investissent trois fois moins que les grosses, mais l’ingéniosité de ses mythes de l’ingénierie démontre que lors d’un changement de réglementation, ils restent les meilleurs. Déjà en 1998, McLaren avait profité du talent de Newey pour revenir sur le devant de la scène. Idem d’ailleurs pour Ferrari à la même époque.

Alors que la FIA fustige les budgets des constructeurs, que Max Mosley considère comme mal utilisés. Une équipe donne une leçon sur le terrain australien pourtant jardin de McLaren- Renault et Ferrari depuis presque dix ans.

Avoir de l’argent de signifie pas avoir du génie, mais juste avoir des ressources. Brawn va licencier 270 personnes, aspect cynique de l’économie de marché. Le sacrifice d’hommes et de femmes qui ont participés à cette victoire et qui seront remercier d’ici quelques semaines avec le sentiment du devoir accomplis. Une belle jambe en faite.

Toutefois, Ferrari et Renault proteste contre les diffuseurs magiques, alors que par le passé elles n’ont pas été rose de soupçons techniques. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond en F1. A moins que ce ne soit comme l’indique le Mirror aujourd’hui : un nouvel ordre mondial qui s’installe.

.


Page 2 sur 212


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu