Naviguer : Accueil >

F1 – Button et l’ombre du contrat Ferrari

2 avril 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Jenson Button aurait reçu une offre de la Scuderia Ferrari l’an dernier, avant que le champion du monde 2009 prolonge son aventure avec McLaren. Selon l’agence de nouvelle, Agencia Estado, le britannique a eu des entretiens avec Ferrari en 2011, pour remplacer Felipe Massa en 2012, voir en 2013.

Pourtant, il semblerait bien qu’entre Mai et Septembre, la Scuderia Ferrari ait fortement envisagée le cas Jenson Button. En Juin 2011, le tabloïd News of the World avait indiqué que l’équipe italienne avait sondée l’entourage de l’anglais, pour savoir sa disponibilité en 2012, voir éventuellement en 2013. A l’époque, Ferrari était prête à mettre un contrat de trois ans (2013-2014-2015) d’un total de 54 millions d’euros.

Finalement, l’annonce de l’intérêt de l’équipe italienne a provoquée d’activation de la clause 2012 du contrat de Button avec McLaren et la victoire du GP du Canada, a simplement activée l’élaboration d’un nouveau contrat de trois années (2012-2013 et 2014), sur la base d’un salaire de 16 millions d’euros en 2012 et une augmentation en cas de titre de champion du monde. Soit un total de 54 millions d’euros.

Ce que confirme Agencia Estado, c’est que McLaren a réagi à une menace considérée par beaucoup comme lointaine, mais prise au sérieux à Woking. Les liens Button – Ferrari ont servi à activer l’option 2012 à un moment ou l’équipe anglaise ne le souhaitait pas vraiment et surtout à élaborer un nouveau contrat à l’avantage du pilote anglais, annoncé en Octobre 2011.

F1 – Liste des pilotes les mieux rémunérés en 2011

8 mars 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Listes


Pilotes de F1 les mieux rémunérés sur 2011 par Sportune
En Avril, le livre annuel du business de la F1, le Business Book GP, nous dévoilera les rémunérations des pilotes pour l’année 2012. Mais, Sportune vous dévoile en avant première les évaluations des revenus pour la saison 2011. Une évaluation basée sur le salaire des pilotes, les primes, ainsi que les revenus publicitaires. Pour la troisième année consécutive c’est Fernando Alonso qui truste la plus haute marche du podium, devançant le vétéran Michael Schumacher et l’Anglais Lewis Hamilton.

Double champion du monde 2010 et 2011,Sébastian Vettel cumule un total de 18,5 millions d’euros pour l’année dernière. La plus belle progression est à mettre au crédit de Jenson Button qui capitalise parfaitement son transfert chez McLaren et émarge à un total de 14,1 millions d’euros. Reste que le trio est en baisse par rapport à 2010. Fernando Alonso a gagné 5 millions d’euros de moins par exemple, tandis que Michael Schumacher et Lewis Hamilton ont perdu environ 4 millions d’euros par rapport à l’an dernier. La faute à des contrats publicitaires réduits et des produits dérivés moins vendeurs.

Notons que sur 26 pilotes ayant participé au championnat du monde 2011, un total de 8 sont des pilotes étant liés à un budget ou un sponsoring. Empêchant de réellement savoir leurs revenus avec précisions. La liste se contente donc de 18 pilotes qui touchent un salaire.

La grille complète des revenus des pilotes en 2011

1 – Fernando Alonso : 35 millions d’euros

2 – Michael Schumacher : 31 millions d’euros

3 – Lewis Hamilton : 29.5 millions d’euros

4 – Sébastian Vettel : 18.5 millions d’euros

5 – Jenson Button : 14.1 millions d’euros

6 – Nico Rosberg : 12.2 millions d’euros

7 – Felipe Massa : 12 millions d’euros

8 – Mark Webber : 9 millions d’euros

9 – Jarno Trulli : 4.5 millions d’euros

10 – Heikki Kovalainen : 3.5 millions d’euros

11 – Rubens Barrichello : 2.7 millions d’euros

12 – Nick Heidfeld : 2.5 millions d’euros

13 – Timo Glock : 2.2 millions d’euros

14 – Kamui Kobayashi : 1.3 millions d’euros

15 – Adrian Sutil : 1.1 millions d’euros

16 – Jaime Alguersuari : 0.8 millions d’euros

17 – Sébastien Buemi : 0.4 millions d’euros

18 – Tonio Liuzzi : 0.2 millions d’euros

F1 – Liste des primes pilotes en 2011

8 décembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Listes

En plus des salaires, les pilotes touchent des primes de résultat qu’ils cumulent. (Voir : liste des salaires 2011 des pilotes). Voici une évaluation des primes touchées par les pilotes de Formule 1en 2011. Le changement de réglementations en matière de point a boulversé certaines évaluations, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de (NC – Non Communiqué) .  (Pilotes ayant réalisés une saison complète).

En millions d’euros :

  • 1 – Sébastian Vettel  : 5.5 M€
  • 2 – Jenson Button : 2.1 M€
  • 3 – Mark Webber : 500.000 €
  • 4 – Fernando Alonso : 0
  • 5 – Lewis Hamilton : 2.1 M€
  • 6 – Felipe Massa : 1.2 M€
  • 7 – Nico Rosberg : 2.67 M€
  • 8 – Michael Schumacher : 5.32 M€
  • 9 – Adrian Sutil : 84.000 €
  • 10 – Vitaly Petrov : NC
  • 12 – Kamui Kobayashi : 60.000 €
  • 13 – Paul di Resta : NC
  • 14 – Jaime Alguersuari : NC
  • 15 – Sébastien Buemi : NC
  • 16 – Sergio Perez : NC
  • 17 – Rubens Barrichello : 0
  • 18 – Pastor Maldonado : NC
  • 19 – Jarno Trulli : 0
  • 20 – Heikki Kovalainen : 0
  • 21 – Tonio Liuzzi : NC
  • 22 – Jêrome d’Ambrosio : NC
  • 23 – Timo Glock : NC

Jenson Button et son contrat de 54 millions d’euros avec McLaren

4 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Transferts

Après le Grand Prix d’Inde, Martin Whitmarsh a vendu la mèche à propos du nouveau contrat de Jenson Button, signée il y a un mois. Au micro de la BBC le patron de l’équipe McLaren a précisé que le contrat était de trois ans. Une confirmation plutôt. Depuis le Grand Prix du Canada le champion du monde 2009 et l’équipe McLaren discutent. Le team souhaitait une prolongation de 5 ans, tandis que le pilote anglais exigeait un accord moyen terme à option, comme le précédent. Un compromis a été trouvé et l’accord tiendra donc sur 2012-2013 et 2014.

Lorsque le pilote a signé en Décembre 2009 son contrat avec McLaren, il portait sur une durée de trois saisons (2010-2011 et 2012), sous la forme d’options renouvelées tout les ans entre les deux parties.  Jenson Button, selon le BusinessBook GP, a touché en 2010 un salaire de 9 millions d’euros, puis 10 millions d’euros en 2011. Le contrat actuel avait une valeur globale de 31 millions d’euros.  Pour ce nouvel accord, l’équipe anglaise ne souhaitait plus un contrat optionnel, mais un engagement ferme du pilote, pour au moins trois années. Côté salaire, McLaren avait déjà offert, en prélude des négociations, une augmentation fixée à 16 millions d’euros pour 2012. Ce salaire augmentera en fonction des résultats de l’anglais au championnat du monde des pilotes.

Ce qui signifie que le salaire de Jenson Button évoluera à 18 millions d’euros en 2013 et 20 millions d’euros en 2014, à la condition qu’il soit champion du monde fin 2012 et fin 2013. Sur le principe, Jenson Button a signé un contrat d’une valeur de 54 millions d’euros. Mais sur le fond, ce nouveau contrat s’inspire de celui signé entre Lewis Hamilton et McLaren fin 2007. L’équipier de Button touchait un salaire de 12 millions d’euros en 2008, puis, une fois le titre de champion du monde obtenu, le salaire a été réévalué à 16 millions d’euros. Une augmentation qui n’exclu pas les primes bien entendu (700.000 d’euros la victoire, mais limité à 3 maxi payés et 1 millions d’euros le titre pilote ou constructeur), mais qui permet de revaloriser une performance et de pouvoir garder son pilote sur une période long terme de trois saisons environ.

Sébastian Vettel, l’homme qui valait 51 millions d’euros

26 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Les pilotes de Formule 1 sont des sportifs ayant de très grandes valeurs commerciales et médiatiques. Pour le compte du webzine Sportune, Tomorrownewsf1 et son fondateur Marc Limacher, ont offert leurs expertises dans l’établissement d’un classement annuel. Considèrent un sportif comme une véritable marque.

Malgré  un salaire de 8 millions d’euros en 2011, Sébastian Vettel est le pilote le plus « bakable » du monde, juste devant Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Le champion du monde 2010 et 2011 pointe dans le classement Sportune/Tomorrownewsf1,  à la 8ème place avec une valeur commerciale de 51 millions d’euros.

Un bon investissement pour Red Bull, qui parraine la carrière du jeune homme et qui a investit un total de 15 millions d’euros, depuis les débuts du jeune allemand.

Notons que Lewis Hamilton est 9ème du classement avec 50,5 millions d’euros, Fernando Alonso 14ème avec 40 millions d’euros, Jenson Button pointe à la 19ème place avec 36 millions devant Michael Schumacher 25ème avec 21,5 millions d’euros

La surprise du classement provient de Nico Rosberg, 15ème du classement avec une valeur commerciale de 36,6 millions d’euros, essentiellement dû à son salaire important chez Mercedes GP et à ses bons résultats face à son équipier septuple champion du monde. L’allemand cumule aussi des sponsors personnels aussi importants que Vettel, ce qui explique sa présence dans le classement. Il est le seul pilote n’ayant pas gagné de titre de champion du monde à être présent dans le classement.

Voir le classement Sportune/Tomorrownewsf1 complet en cliquant ici

Lebron James, Messi…: Top 25 exclusif des sportifs les plus bankable !

22 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Sportune publie ce vendredi son classement annuel des sportifs ayant la plus forte valeur commerciale en 2011, autrement dit les plus bankable du monde ! En partenariat avec le site sportune.fr et Tomorrownewsf1.com  nous avons comparé la puissance financière de chaque sportif en les considérant comme de véritables marques. « Notre étude prend en compte les revenus des sportifs, détaille Marc Limacher, fondateur de tomorrownewsf1.com et à l’origine de l’étude. Nous ajustons ensuite ce chiffre de base avec des coefficients représentant différents critères: la performance sportive du champion sur les trois dernières années, mais aussi la visibilité de son sport dans le monde et sa puissance médiatique. »

Cliquez ici pour voir le classement complet

Les 5 sportifs les plus bankable du monde valent plus de 60 millions d’euros !

Le joueur de basket NBA, Lebron James, arrive ainsi en tête de notre Top 25. La marque Lebron est estimée à 94 millions d’euros. Le footballeur du FC Barcelone, Lionel Messi, prend la deuxième place avec 82 millions d’euros, alors que le basketteur Kobe Bryant et le footballeur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, suivent dans la hiérarchie. Au total, 4 champions de football et 4 stars de la NBA intègrent les 25 premières places. Le sport le plus représenté est en fait la Formule 1. Emmené par Sebastian Vettel, le paddock place six de ses représentants dans le Top 25.

Un seul Français dans le Top 25: Sébastien Loeb

A noter la présence d’un seul Français, le pilote de rallye Sébastien Loeb. Les footballeurs tricolores sont plombés par leur manque de résultats sportifs pour concurrencer les grandes stars internationales en terme commercial. On aurait pu penser que nos représentants NBA, Tony Parker ou Joachim Noah puissent se hisser dans cette liste prestigieuse. Pour le premier, les résultats de son club, les San Antonio Spurs, sur les trois dernières saisons sont insuffisants. Pour le 2e, membre des Chicago Bulls, son éclosion au plus haut niveau est encore trop précoce.

La joueuse de tennis Maria Sharapova (20 millions d’euros), les footballeurs Fernando Torres et Zlatan Ibrahimovic (21 et 20,5 millions d’euros), ou encore le pilote moto Casey Stoner (20 millions d’euros) arrivent aux portes de notre Top 25.

Découvrez en détail et en chiffre l’ensemble de notre classement en collaboration avec le site Sportune.fr

Button a signé un nouveau contrat avec McLaren

5 octobre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Transferts

McLaren a confirmé aujourd’hui que Jenson Button a signé un nouveau contrat de plusieurs années.

Sur son fil twitter l’équipe a confirmé l’annonce « Vodafone McLaren Mercedes construit pour l’avenir en résignant @JensonButton un nouveau contrat pluriannuel avec l’équipe. »

En marge du GP d’Italie Martin Whitmarsh avait confirmé la volonté de McLaren de garder le champion du monde 2009,  pour l’an prochain et même au-delà. Un contrat sur une base de 5 ans, d’une valeur de 93 millions d’euros a été présenté au pilote anglais.

Depuis le Grand Prix du Canada, McLaren et Button discutent. Le pilote anglais est moins enclin a signé un accord de 5 ans, mais McLaren souhaite consolider son accord principal avec Vodafone et d’autres partenaires. Il est possible que l’accord porte sur 5 années, non plus ferme, mais avec une option. A savoir 2012/2013/2014 et en option 2015 et 2016.

Côté salaire, l’offre de 16 millions d’euros pour 2012 sera la base du nouvel accord. Pour 2013 et 2014 le salaire évoluera selon toute vraisemblance à 18 et 20 millions annuels. Les options 2015 et 2016 seraient du niveau de 2014. Toutefois, il n’est pas impossible que ses salaires évoluent en fonction des résultats. A la manière de Lewis Hamilton, qui augmente son salaire à chaque titre de champion du monde. Ce qui serait une mesure logique pour McLaren.

Une option indique que le pilote anglais a signé un accord de pilote de F1 jusqu’en 2014 (il aura 34 ans) et une option pour aller ailleurs dans le groupe McLaren (pilote aux 24h du Mans ou ambassadeur).

F1 – Liste cumul des salaires pilotes (update 2011)

28 septembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Listes

Voici la liste du cumul des salaires (brut, sans primes et produits annexes) des pilotes de Formule 1 actuellement sur la grille depuis le début de leur carrière :

En millions d’euros :

  • Michael Schumacher : 261 millions d’euros (depuis 1991)
  • Fernando Alonso : 150 millions d’euros (depuis 2001)
  • Jenson Button  : 99 millions d’euros (depuis 2000)
  • Rubens Barrichello : 81.2 millions d’euros (depuis 1993)
  • Felipe Massa : 66 millions d’euros (depuis 2002)
  • Lewis Hamilton : 61 millions d’euros (depuis 2007)
  • Jarno Trulli  : 61 millions d’euros (depuis 1997)
  • Nick Heidfeld : 40 millions d’euros (depuis 2000)
  • Mark Webber : 39.2 millions d’euros (depuis 2002)
  • Nico Rosberg : 26 millions d’euros (depuis 2006)
  • Heikki Kovalainen : 13.5 millions d’euros (depuis 2007)
  • Sébastian Vettel : 12.7 millions d’euros (depuis 2007)
  • Timo Glock : 7 millions d’euros (depuis 2008)
  • Adrian Sutil : 1.6 millions d’euros (depuis 2007)
  • Kamui Kobayashi : 1.5 millions d’euros (depuis 2009)
  • Tonio Liuzzi : 1.4 millions d’euros (depuis 2005)
  • Sebastien Buemi : 1.2 millions d’euros (depuis 2009)
  • Vitaly Petrov : 0.9 millions d’euros (depuis 2010)
  • Jaime Alguersuari : 0.9 millions d’euros (depuis 2009)

source BusinessBookGP 2011

View : McLaren, 2013 et l’ombre du ButtonGate

15 septembre 2011 | 15 commentaires
Catégorie : View

ViewPetite réflexion que j’ai eu par mail cette nuit et que je trouve intéressante. Si vous avez des réflexion sur les transferts ou la Formule 1, n’hésitez pas à me les envoyer à Editeur@tomorrownewsf1.com.

Je pense que l’imbroglio autour de l’année prochaine trouve une explication simple : Button, échaudé par les ButtonGate, ne veut pas se retrouver engagé sur du long terme avec McLaren … car il veut être libre de pouvoir dire oui à Ferrari pour 2013.

Beaucoup de pilotes ont la tête qui tourne pour 2013, avec la place de Massa qui sera à prendre. Button, mieux que quiconque, sait ce qu’il en coute d’être engagé chez une écurie et de ne pas pouvoir s’en libérer face à une opportunité plus intéressante dans une autre écurie, lorsqu’il a été contraint de rester chez Bar, puis inversement, quand il a failli devoir aller chez Williams alors que le vent avait tourné.

A l’inverse, McLaren sachant que Button serait pret a quitter le navire en 2013, essaye de profiter de la fenetre 2012 pour contraindre son pilote sur du long terme … et donc renoncer à Ferrari.

A priori, McLaren devrait être contrainte d’accepter la simple option pour 2012, car les remplacants de qualité pour Button sont peu nombreux sur le marché à l’heure actuelle …

View by Grand Nicolas.com

Jenson Button lance un cabinet conseil

6 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

En marge du Grand prix d’Angleterre, Jenson Button avait indiqué qu’il envisageait une carrière d’agent de pilote, après sa carrière. Une démarche à la fois rare et aussi un début de démarche de reconversion pour le pilote champion du monde 2009.

C’est désormais fait. Button et son agent, Richard Goddard, ont crée une société spécialisée dans le conseil : Sports Partnership, basée à Londres. Dont l’objectif est d’aider les jeunes pilotes à accéder à la Formule 1.

Richard Goddard explique Jenson Button ne souhaite pas une relation d’affaire avec un concourent direct, mais aurait plaisir à travailler avec un jeune pilote qui souhaite venir en Formule 1. De son coté, le champion du monde anglais a précisé que le métier de pilote de Formule 1 est très difficile : « Je comprends parfaitement la pression d’être un athlète star. J’ai appris comment se comporter avec la presse et les sponsors »

Sports Partnership n’agira pas comme un fond d’investissement pour permettre à un pilote d’accéder à la Formule 1, mais comme un cabinet conseil complémentaire. Mais il n’est pas impossible que la société joue le rôle de pont entre des sponsors –pilotes –équipes à l’avenir.

Jenson Button et l’option McLaren 2012 gelée

30 août 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Transferts

«  Eh bien, si Martin veut prendre l’option … Tout ce que vous avez à faire est dire oui, et je dis oui parce que je veux être ici l’année prochaine. C’est à l’équipe pour décider quand le faire, je dois dire que je suis très heureux avec la voiture » lance Jenson Button après le GP de Belgique. Reflet d’une situation bizarre chez McLaren.

En effet, il semble que les relations entre les deux parties aient évolués depuis le mois de Juin. Jenson Button, après sa victoire au Grand Prix du Canada,  a poussé pour rapidement signer son option pour l’année 2012. L’enthousiasme avait même poussé Martin Whitmarsh à augmenter le salaire du champion du monde 2009. Passant ainsi de 10 millions à 16 millions d’euros. Mais depuis ? Le gel.

Martin Whitmarsh est confronté à une évolution de la Formule 1. Il doit signer des contrats long termes (trois ans environ) avec des pilotes, pour assurer la santé financière de son équipe et rassurer des sponsors, d’investir sur au moins trois ans. Le temps des contrats de 5 ans est désormais révolu. Le pense t’on du côté de Woking. L’objectif est donc de signer Button et Hamilton sur de longues périodes,  pour assurer l’avenir de l’équipe.

Sauf que Jenson Button ne souhaite activer que son option 2012 et non signer un nouveau contrat. En opposition, Whitmarsh lui a proposé de lever son option, à la condition de s’engager sur un contrat de 3 ans,  avec une augmentation de salaire de 6 millions d’euros. Expliquant l’attente du moment.

Un jeu dangereux pour McLaren ? Un peu oui. L’équipe joue la montre et reste la seule véritable option pour 2012 de Jenson Button, pour remporter des courses, voir le titre de champion du monde. Un calcul à court terme, qui pourrait avoir des conséquences à l’avenir, dans les relations entre les deux parties.

Le rare métier d’ex-pilote agent de pilotes

5 août 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Jenson Button avait indiqué, en marge du Grand Prix d’Angleterre, qu’il se voyait encore piloter en Formule 1 durant 5 ans maximum, mais qu’ensuite, une carrière d’agent de pilote serait envisagé

Si le profil des agents de pilote ressemble plus à des hommes d’affaires grisonnant, aux lunettes noirs et costume dans le paddock. Ils ont des métiers d’origine bien différents : Avocat, responsable d’équipe, patron de PME, ex-pilote amateur, mais rarement ex-pilote de Formule 1.

Par le passé, il y a déjà eu des coups de main entre pilote, mais ce n’était pas des agents. Il y a eu aussi des pilotes se gérant seuls (Lauda, Piquet, Mansell, Berger, Hamilton durant un temps). Toutefois, c’est la Formule 1 moderne, qui a bouleversé le mode de rémunération des pilotes dans les années 80, qui a permis à un pilote finlandais, champion du monde 1982 avec Williams, de devenir le premier ex-pilote-agent : Keke Rosberg.

Après avoir été mis en échec par Ron Dennis pour obtenir un contrat de 2 millions de dollars en 1987 avec McLaren, le finlandais se tournera vers une carrière d’homme d’affaires pour permettre à de jeunes pilotes finlandais de venir en F1. Deux de ses poulains débuteront dans les années 90 : JJ Letho et Mika Hakkinen et plus tard Nico Rosberg, son fils

A ce jour Mika Hakkinen, avec ses deux tires de champion du monde est la plus belle réussite du duo (Rosberg -Didier Cotton, son associé). Toutefois, le champion du monde 1982, s’il est le seul de sa race à avoir été agent officiellement, un projet ce dessinait au Brésil en 1992. Un grand champion c’est associé à Julian Jakobi, pour créer une structure ASG : Pour Ayrton Senna Group. Evidemment le premier client était Senna lui-même, qui en avait profité pour quitter la multinationale IMG. Mais, le second en 1993, plus surprenant, était Alain Prost – très proche de Jakobi.

Dans les années 1993/1994, des discussions avec Jean Alesi (alors sous contrat jusqu’en 1994 avec Eddie Jordan) et Rubens Barrichello (dirigé par un pool d’homme d’affaires brésiliens) étaient les cibles de l’avenir pour le duo anglo-brésilien. Ayrton Senna voulait devenir un agent à terme.

Jenson Button après son divorce en 2002, des Robertson père et fils a créé sa propre structure, gérée par son père John et disposant de l’avocat Richard Goddard pour la négociation de son image. Mais, l’envie d’être manager tente le champion du monde 2009. Mika Hakkinen tente l’aventure depuis quelques temps autour de la sphère d’influence d’Heikki Kovalainen. Nous verrons si Jenson Button tente l’aventure à l’horizon 2017. La démarche est suffisamment rare pour la souligner.

Liste des salaires pilote 2011

7 juillet 2011 | 12 commentaires
Catégorie : Listes

Comme chaque année, TomorrowNewsF1 vous dévoile la liste des salaires des pilotes. Voici ceux estimés pour  l’année 2011 (Source : BusinessBookGP2011 – commandez le en cliquant ici)

  • 1 – Fernando Alonso  : 30 M€
  • 2 – Lewis Hamilton  : 16M€
  • 3 – Felipe Massa :  10M€
  • 4 – Jenson Button  : 10M€
  • 5 – Michael Schumacher  : 8M€
  • 6 – Nico Rosberg : 8M€
  • 7 – Sebastian Vettel : 8 M€
  • 8 – Mark Webber – 8 M€
  • 9 – Jarno Trulli : 3M€
  • 10 – Heikki Kovalainen : 3M€
  • 11- Rubens Barrichello : 2.2M€
  • 12 – Nick Heidfeld : 2 M€
  • 13 – Timo Glock : 2M€
  • 14 – Adrian Sutil : 1M€
  • 15 – Kamui Kobayashi : 1M€
  • 16 – Vitaly Petrov : 0.5M€
  • 17 – Sebastien Buemi : 0.4M€
  • 18 – Jaime Alguersuari : 0.4M€
  • 19 – Nairain Kathikeyan : 0.25 M€
  • 20 – Sergio Perez  0.2M€
  • 21 – Paul di Resta : 0.2M€
  • 22 – Tonio Liuzzi : 0.2M€
  • 23 – Pastor Maldonado : 0.2M€
  • 24 – Jerome D’Ambrosio : 0.2M€

Button – McLaren:16M€ en 2012 et nouveau contrat dans 4 semaines ?

20 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

La réaction a été rapide et donne des indications sur la prochaine approche de McLaren,  dans les dossiers de ses pilotes Jenson Button et Lewis Hamilton dans les mois avenir. Le premier, ayant été approché par Ferrari,  il y a quelques temps, pour 2012 voir plutôt 2013 a finalement obtenu ce qu’il souhaitait et même plus.

Selon The Daily Mail, McLaren a bien activée l’option 2012 du pilote anglais. Mais, ce dernier a évolué comme un nouveau contrat de trois années.  Surtout une augmentation de salaire impressionnante de 6 millions d’euros par rapport à 2011 a été décidé. Soit un salaire de non pas 12 millions d’euros, comme entendu au début, mais 16 millions d’euros. L’équivalent de son équipier Lewis Hamilton. McLaren a donc décidé d’être offensive sur les contrats de ses pilotes.

L’équipe de Woking apprécie tellement le pilote champion du monde 2009, qu’elle va lui proposer,  dans les prochaines semaines,  un nouveau contrat pour 2012-2013  avec une option pour 2014, comme il le souhaitait.

L’ombre de Ferrari aura fait réagir rapidement McLaren qui s’aligne sur la proposition de la Scuderia en matière de salaire. Une indication d’une révision de la stratégie de Martin Whitmarsh,  qui ne vise plus le long terme, mais le moyen terme (3 ans) avec son duo de pilote.

La priorité étant Button (pour activer son option le plus vite possible), McLaren s’attaquera au contrat de Lewis Hamilton, mais les concessions annoncées pour Button seront de bons augures pour le renouvellement du contrat du champion du monde 2008.

F1 – Jenson Button et Ferrari

19 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Jenson Button semble être sur la liste des pilotes pour remplacer Felipe Massa, dès l’an prochain ou au-delà de la saison 2012. Si l’option pour l’an prochain est déjà activée par McLaren, le champion du monde 2009 joue aussi le jeu des chaises musicales avec McLaren pour obtenir finalement plus d’argent de son futur contrat.

Ayant accepté les conditions de McLaren et ayant imposé les siennes – pas de contrat long terme, mais un contrat de trois ans renouvelable tout les ans – Jenson Button joue le jeu de l’avenir avec l’équipe de Woking. Selon le News of the World, Ferrari a sondé l’entourage de l’anglais pour savoir s’il était libre à la fin de l’année 2011. La victoire du pilote anglais lors du Grand Prix du Canada a remis les choses dans l’ordre durant encore quelque mois, car si l’option McLaren est activée pour 2012, reste encore 2013 à définir.

Selon une source cité par l’hebdo anglais, Ferrari souhaite revoir son duo de pilote et souhaite finalement un homme fort aux côtés de Fernando Alonso, pour gagner des titres. Pour cela, la Scuderia est prête à mettre le prix. Un contrat de 54 millions d’euros serait dans l’air pour la période 2013-2015. Plus que ce que propose McLaren à son pilote pour la même période (pour le moment).

F1 – Le prochain contrat d’Hamilton fera perdre 4M€ à McLaren

17 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

Dans les discussions sur le prochain contrat de Lewis Hamilton, Martin Whitmarsh a cédé sur la cession des droits à l’image. Un petit événement car il remet en question un modèle économique vieux de 10 ans.

Ron Dennis en restera traumatisé durant de longues années. Ses négociations avec Ayrton Senna durant les saisons 1988-1989 et 1990, lui donnerons des idées. A l’époque le manager anglais avait tout donné au pilote brésilien. Nous parlons de ses droits à l’image. C’était l’époque ou Ayrton Senna gagnait 15 millions de dollars par an en 1990, puis 22 millions de dollars en 1992 et enfin jusqu’à 36 millions de dollars en 1993. Au total, le triple champion,n du monde brésilien aura gagné durant son passage chez Mclaren l’équivalent de 48 millions de dollars. Sans que McLaren ne touche une part.

Lorsque Mercedes-Benz est entrée dans le capital de l’équipe McLaren International, le concept « corporate » est née. Assez inspiré des droits à l’image alors en vigueur dans le football,  Ron Dennis exigeait  que ses pilotes rétrocèdent 50% de leurs droits à l’image à McLaren. C’est-à-dire que si un sponsor décide d’utiliser l’image d’un de ses pilotes, ce dernier devra donner la moitié de ce qu’il aura gagné. Avec le duo Hakkinen – Coulthard, le système ne rapportait qu’un million de dollars entre 2000 et 2001. Puis, c’est avec les duos Kimi Raikkonen – David Coulthard et Kimi Raikkonen – Juan Pablo Montoya que le système a bien fonctionné. Rapportant sur la période 2002-2006 l’équivalent de 6 millions de dollars environ.

Le duo Fernando Alonso- Lewis Hamilton va permettre d’obtenir, via ce système de droit à l’image l’équivalent pour la seule année 2007, environ 4 millions d’euros (5.2M$).

Toutefois, le principe sera revu avec le renouvellement de Lewis Hamilton pour la période 2008-2012. Le futur champion du monde ne rétrocédera que 25% de ses revenus personnels.

Avec le retrait progressif de Mercedes-Benz, ce système est un modèle économique très intéressant pour McLaren. Pour la seule année 2010, elle a touchée 6,1 millions d’euros. Le plus intéressant est que ce montage permet de financer le salaire de ses pilotes indirectement. Sauf que pour l’avenir, seul Jenson Button accepte encore de jouer le jeu. Lewis Hamilton souhaite tout garder pour lui. Remettant en cause un modèle qui était pourtant séduisant. Un manque à gagner de 4 millions d’euros par an pour McLaren.

Note : Le Real Madrid utilise aussi le même procédé depuis l’époque de la première génération des « Galactiques », La rétrocession des droits d’image de ses joueurs comme  Zidane, Figo, Beckham, Ronaldo, Casillas et Raul,  lui permettait à l’époque de gagner plus de 15 millions d’euros par année.

F1 – Button – McLaren : option 2012 validée mais…

15 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Sa victoire du Grand Prix du Canada a permis d’ouvrir les négociations de manière plus détendue entre Jenson Button et l’équipe McLaren. Toutefois, une chose est clair : le champion du monde 2009 ne souhaite pas un accord ferme et à long terme.

« Pour moi, cela n’a aucun sens de signer un contrat à long terme, parce que je ne sais pas comment je me sentirais dans quelques années. J’ai envie de rester dans la course, aussi longtemps que je peux gagner » lance Jenson Button dans les médias. La réponse est clair sur la notion d’engagement souhaitée par Martin Whitmarsh et lance encore le trouble sur le futur line-up de l’équipe de Woking au-delà de 2012.

Une chose est désormais officielle et confirmée par le pilote anglais, l’option pour 2012 entre McLaren et lui a été validée récemment. Sur la même base de salaire que 2011, soit 10 millions d’euros voir 12 millions avec un peu de largesse en 2013.

Toutefois, ce n’est pas ce que souhaite Martin Whitmarsh. Confronté à des sponsors puissants (Vodafone surtout) qui transforment McLaren en une équipe très en pointe dans les aspects commerciaux et représentations, mais au détriment de la volonté propre de ses pilotes, la machine de Woking arrive dans ses limites. Jenson Button, comme Lewis Hamilton, cède une partie de ses revenus annexes (dans le cas de Button c’est 50% selon les estimations, soit un total de 1.5 millions d’euros pour chacune des parties) Un détail que le champion anglais ne souhaite modifier, au contraire de son équipier Lewis Hamilton. La différence est que Jenson Button souhaite un contrat 2012 avec une option pour 2013 et non un contrat ferme 2012-2017.

Contrat pilote – le retour de la notion d’engagement

28 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

« Si Jenson dit qu’il est totalement engagé et veut faire plus de x années, alors je soupçonne que nous pourrions parvenir rapidement à un accord. C’est un atout formidable pour l’équipe et, j’espère que ce sera une négociation rapide et facile. » estime Martin Whitmarsh en réaction des propos de Jenson Button qui souhaite terminer sa carrière avec McLaren.

La déclaration est intéressante,  car elle met en lumière la notion de temps que Martin Whitmarsh avait indiqué il y a quelques temps (le duo McLaren, Hamilton – Button jusqu’en 2017). Mais, les pilotes ont déjà refusé de signer des contrats fermes et long terme. C’est alors, subtile processus, que la notion de « l’engagement sur X années » prend tout son sens.

Lorsque Niki Lauda avait signé son contrat avec Ferrari en 1974, il y avait deux promesses : l’objectif du titre mondial et un total engagement sur plusieurs années. Il n’existait pas de contrat long terme, la plupart des contrats étaient annuels et surtout moraux. Lors du Grand Prix du Japon 1976, Lauda abandonne la course et le titre au profit de James Hunt. Une démarche,  qui a été interprétée comme étant « un manque d’engagement sur le long terme » par Enzo Ferrari et l’entourage de la Scuderia de l’époque. C’est alors, que Carlos Reutemann a été recruté en qualité de 1er pilote officielle du team italien, tandis que Lauda est désigné comme second pilote, avec très peu d’essais. En 1977 il sera champion du monde et partira, blessé chez Brabham.

Dans le même ordre d’idée, Williams (au-delà de l’aspect financier) n’a pas renouvelé les contrats de Damon Hill et Jacques Villeneuve sur le principe du manque d’engagement envers son équipe en 1996 – 1997. D’autres exemples existent.

Depuis 10 ans, les pilotes avaient des engagements fermes sur plusieurs années (souvent 3 ans). Le cas Raikkonen – Ferrari en 2009/2010, avec le dédommagement de 45 millions d’euros, accordé par l’équipe italienne est représentative de la rigidité des contrats de l’époque.

Ces histoires démontrent un changement dans les comportements Equipe – Pilotes. Le retrait des constructeurs nous offre une période intermédiaire sur les contrats et un retour en arrière. Vers une norme qui était de mise jusque dans les années 90. Le principe de l’engagement.

McLaren : 120M€ pour ses pilotes

14 avril 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Transferts

Martin Whitmarsh a, ce matin indiqué dans les médias anglais qu’il cherchait à prolonger les contrats de Lewis Hamilton et Jenson Button jusqu’en 2017. L’équipe anglaise est prête à y mettre le prix.

Actuellement en discussion pour une prolongation de contrat avec ses pilotes,  le patron de McLaren souhaite garder le duo durant les 5 années suivant l’expiration du contrat du champion du monde 2008, soit jusqu’en 2017.

Pour cela, selon The Times, l’équipe McLaren est prête à mettre sur la table un total de 120 millions d’euros pour les deux contrats sur 5 ans.

McLaren vise à prolonger Button et Hamilton jusqu’en 2017

14 avril 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

Actuellement en discussions pour l’avenir. Lewis Hamilton et Jenson Button pourraient poursuivre leurs partenariats avec l’équipe McLaren « pour 5 ans encore » lance Martin Whitmarsh et rapporté par The Guardian et la majorité de la presse anglaise ce matin.

Depuis quelques semaines, les deux pilotes McLaren cherchent à négocier avec le team de Woking de nouveaux contrats au-delà de l’expiration des accords actuels. Lewis Hamilton, dans un premier temps discute pour prolonger jusqu’en 2014 son aventure (voir ici) et Jenson Button jusqu’en 2012 (voir ici).

« Nous avons deux pilotes qui ont vraiment un lien particulier. Ils aiment travailler ensemble et en profite tous les deux. Je ne peux imaginer deux meilleurs pilotes et communiquant que Jenson et Lewis. Et nous avons les deux chez McLaren » lance Whitmarsh.

Le patron de McLaren estime que Button est positif pour Hamilton, dans sa manière d’être un pilote en dehors d’une voiture et le champion du monde 2008 a aussi évolué dans sa manière de penser au contact de Button. Button,  de son coté, souhaite mettre toute sa science pour battre Hamilton et Hamilton souhaite battre Button, mais de manière productive pour l’équipe.

Dans le Daily Star (tabloïd anglais) Hamilton donne son avis sur Button : « J’ai sous-estimé Jenson. Il est très rapide, mais il a aussi une science réel de la  course,  à partir duquel je peux apprendre. Au début de l’année dernière, j’ai eu quelques moments d’inquiétude, mais vous soyez que ce qu’il fait dans la voiture c’est pour gagner. »

L’objectif de McLaren est de garder ses pilotes le plus longtemps possible. Whitmash parle de 5 ans (soit jusqu’en 2017 environ – Button aura 37 ans et Hamilton 32 ans). Le message est clair pour la concurrence.


Page 1 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu