Naviguer : Accueil >

F1 – La puissance des moteurs 2012

29 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Listes, Technique F1

Pour le compte du site grec GoCar.gr, Mark Gallagher, ancien responsable de Cosworth en Formule 1 fait le point sur la situation des moteurs après le GP de Malaisie. Avantage Mercedes-Benz.

L’an dernier, la puissance du moteur Renault R27 n’a pas été une seule fois critiqué par les responsables de l’équipe Red Bull Racing. Contrairement en 2009 et 2010. Il faut dire que le bloc français avait bénéficié d’une mise à jour de puissance entre 2009 et 2010 qui a permis de gagner 10 cv environ. Gallagher estime que le déficit est toujours important par rapport au bloc allemand.

Le moteur R27 qui propulsait la Red Bull RB7 l’an dernier avait tiré des avantages considérables du système de diffuseur soufflé. Une solution permettant de combler le déficit de puissance relative par rapport au bloc allemand, en misant sur la plus faible consommation en carburant pour se permettre de gaspiller 10% dans le système de soufflage. Mais, la FIA a banni un concept qui compensait le manque de puissance du moteur Renault.

Au point que l’ancien patron de Cosworth estime que la puissance du moteur Renault tourne autour de 750cv et que le déficit par rapport au Mercedes est de 30 cv environ. Idem concernant le moteur Cosworth qui semblait avoir été surestimé en termes de puissance. Heikki Kovalainen avait indiqué l’an dernier que la différence entre la première version du moteur Renault et le Cosworth, dans sa Lotus,  n’était pas si importante que cela. Concernant Ferrari, il semblerait que la puissance ait peu progressée depuis 2010.

Voici l’évaluation des puissances des moteurs 2012 :

  • Mercedes – Benz : 780 cv
  • Ferrari : 765 cv
  • Renault : 750 cv
  • Cosworth : 730cv

L’avenir de PURE

13 décembre 2011 | 13 commentaires
Catégorie : Management

En Formule 1 il existe des intérêts cachés qui ne sont révélés que bien plus tard. Juste avant le Grand Prix du Brésil, les constructeurs de moteurs se sont réunis pour discuter d’un principe de RRA moteur. Ferrari, Renault, Mercedes-Benz et Cosworth étaient présent. Tout comme Craig Pollock et son projet PURE. Etonnant lorsque l’on sait que le projet de moteur suisse se présente aujourd’hui face à un avenir bouché. Sur le papier.

Ayant critiqué ouvertement la politique de Renault Sport F1 en matière de fourniture moteur à l’automne, Pollock et son projet, se heurte à la capacité de séduire une équipe avec son projet. En effet, sur le papier, être client d’un constructeur et plus valorisant que d’être client d’une société indépendante. Malgré une équipe technique prestigieuse et de haute valeur. Toutefois, les contrats des V8 expirent, pour la majorité, au 31 Décembre 2013. Il existe encore un espoir pour 2014 d’une redistribution des cartes.

L’inquiétude sur l’avenir du projet PURE est à comparer avec celle de Cosworth, qui entrevoie une réduction massive de son implication depuis 2010. De quatre équipes en 2010, une seule est officiellement créditée d’un moteur anglais en 2012 (Marussia). Tandis que l’équipe HRT a gelée ses règlements moteurs envers Cosworth, dans l’attente d’une réponse de Ferrari ou Renault. Une intégration nouvelle (à la manière de Brawn en 2009) pourrait intervenir au dernier moment, d’ici Janvier par exemple. Reste que l’avenir du manufacturier anglais est aussi trouble pour la prochaine ère du turbo en 2014.

Quelle avenir donc pour le projet PURE de Craig Pollock ?  Une solution, devenir actionnaire d’une équipe, afin qu’elle soit propulsée par son moteur. Voir proposer son moteur en échange d’une prime de 10 millions d’euros par exemple. Bref les solutions sont nombreuses. L’homme a l’expérience des montages financiers et si son projet est toujours actif aujourd’hui, c’est qu’il existe une raison.

Cosworth, à la recherche d’un partenaire constructeur pour le développement de son futur V6, semble avoir gelé la conception de ce dernier jusqu’à nouvel ordre. Ouvrant une petite brèche au projet PURE.

Une des cibles d’avenir pourrait être Marussia F1 Team. L’équipe est fortement endettée par 40 millions d’euros contractés après une saison 2010 catastrophique. Le constructeur russe Marussia Motors a résorbé une partie du trou. Mais, ne serait pas contre le fait de rebaptiser le moteur PURE au nom de sa marque et de faire comme Ferrari. Construire une machine à 100%. Ce que ne lui permet pas de faire Cosworth aujourd’hui.

Avant Poste : définiton d’un RRA moteur

30 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix du Brésil qui a vu la victoire de  Mark Webber devant Sébastian Vettel et Jenson Button.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Définintion d’un RRA moteur

Juste avant le Grand Prix du Brésil, les patrons des constructeurs moteurs pour discuter du principe du RRA pour les moteurs. Ferrari, Renault, Mercedes-Benz, Cosworth et Craig Pollock représentant son projet PURE étaient présent pour définir des principes de base d’une réduction des coûts. Quatre points ont été abordés.

  • 1 – le nombre d’employés
  • 2 – L’utilisation des bancs moteurs
  • 4 – définition des du nombre de mode test
  • 5 – performance des ordinateurs

Concrètement, le nombre d’employés est un sujet important. Renault Sport, championne du monde depuis 2010 avec Red Bull emploie 170 personnes dans son usine, tandis que Mercedes-Benz dispose de 420 personnes. Une trop grande différence qui doit être plus mesurée à l’avenir, d’autant que chez Ferrari, par exemple, il n’y a pas de définition claire du nombre d’employé moteurs dans l’équipe F1. C’est aussi une préoccupation pour Craig Pollock qui développe son projet et qui souhaite savoir jusqu’à quelle niveau il peut aller.

Pour les trois autres points, citez plus haut, l’objectif est d’uniformiser les simulations de tests pour définir le nouveau moteur 2014 et son développement futur.

Renault, Ferrari et Mercedes-Benz sont d’accord sur le principe, tandis que Cosworth et PIURE sont plus sceptiques. L’objectif est de réduire par rapport à aujourd’hui de 30% les coûts des moteur à l’horizon 2017. Un détail toutefois, cette réunion n’a pas abordé le sujet d’un budget plafonds pour les moteurs. La raison est simple. Les motoristes ne disposent pas d’une vision à long terme de leurs futurs clients. Rappelons que Renault dispose d’un contrat valable jusqu’en 2013 avec Williams et Caterham (ex Team Lotus). Le budget dépendant essentiellement du nombre d’équipes clientes.

Le V8 Renault aussi puissant que le V8 Cosworth ?

5 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Heikki Kovalainen a indiqué que le moteur Renault n’offre pas plus de puissance que le moteur Cosworth de l’an dernier. Au site irlandais, ManipeF1, le pilote finlandais précise que le moteur anglais est aussi compétitif que le français.

« Je pense que Cosworth, en termes de puissance est compétitif. Le package globale que nous recevons de Renault est plus compétitif. La différence principale est l’expérience que nous obtenons de Renault, tandis que Cosworth était tout nouveau, mais nous n’avons pas plus de puissance que l’an dernier. »

Le pilote finlandais précise que le moteur Cosworth avait une perte de puissance importante après deux courses. Ce qui n’est pas le cas avec le V8 Renault.

L’an dernier, selon les évaluations, les puissances des moteurs Renault et Cosworth sont assez similaire (entre 750 et 765 cv)

Voir la liste des puissances moteurs 2010 et 2011

Cosworth touchera 91 millions d’euros avec son V8

15 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Cosworth assure son avenir jusqu’en 2013. Il semblerait bien que le manufacturier anglais soit assurer d’obtenir un minium de deux client, mais ses contrats, signés en 2010 lui permette d’assurer l’avenir.

Team Lotus, puis Williams ont quitté le constructeur anglais pour signer chez Renault Sport F1. Cette démarche n’a pas été gratuite et ne c’est pas réglé sur une simple cassure de contrat pour cause de non performance, ou fiabilité. La rupture s’accompagne d’argent devant garantir à Cosworth l’avenir en Formule 1.

Max Mosley souhaitait que les nouvelles équipes disposent d’un moteur fiable et low cost pour débuter en 2010. A la condition de signer pour trois ans avec le manufacturier anglais.  Un accord entre Cosworth et les constructeurs de la FOTA indique que ces deniers n’équiperont une équipe que par intérêt et non pour une logique de maintien, rôle dévolu par les anglais.

Le modèle économique de Cosworth reposait sur un système simple. Lorsque l’appel d’offre des équipes 2010 a été réalisé par la FIA, chacune devant alloué 1,3 millions d’euros pour confirmer leur aspect sérieux à Cosworth. Avec ce concept, le manufacturier anglais aurait touché 13 millions d’euros tout en équipant que 4 équipes en 2010.

Puis sur les contrats avec ses partenaires et disposant d’un statut de maintien, les équipes s’engage a payé le moteur jusqu’à la fin de leur contrat. Team Lotus a réglé 13 millions d’euros de facture moteur en fin d’année dernière pour les années 2011/2012. Williams fera de même pour 2012 (6,5 millions d’euros). Soit un total de 91 millions d’euros sur la période 2009/2012, pour un moteur amorti depuis 2006.

Il est aussi entendu que Cosworth discute avec Marussia Virgin pour devenir partenaire officiel pour 2014.

Cosworth cherche partenaire pour moteur 2013

16 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Le moteur turbo 2013 est une source de soucis pour Cosworth. Neutre dans la lutte d’influence entre certains motoristes et la FIA, le manufacturer anglais estime que le 4cyl serait catastrophique économiquement pour son modèle économique. Mais, au lieu de refuser en bloc, le choix de la direction a été plutôt de trouver une solution alternative.

« Cosworth pourrait facilement faire faillite,  si elle participe à la nouvelle formule moteur » estime une voix du paddock. D’ailleurs Mark Gallagher, patron de Cosworth, a indiqué que le problème principal du moteur 2013 était son coût : « certain de nos clients estiment que passer d’un V8 à un 4cyl signifie une réduction de 50% du prix. » la difficulté économique est donc visible.

Organisation indépendante, Cosworth avait chiffré au départ le moteur turbo à 30 millions d’euros de coûts de développements. Puis, des évaluations plus approfondis ont fait gonfler le chiffre à 60, puis 75 et désormais 150 millions d’euros,  réparties sur la période 2013-2017. D’après les calculs de la société, si elle garde trois clients, elle ne gagnera que 75 millions d’euros sur la période, soit la moitié du budget.

La seule solution ? Trouver d’autres partenaires pour rebadger le moteur et obtenir une subvention. Selon certains échos, il existerait des discussions avec un grand constructeur coréen, un indien et un groupe néerlandais

Concernant le groupe automobile coréen, le nom de Hyundai – KIA revient en tête, mais le constructeur reste vague dans sa stratégie autour de la Formule 1. Côté Indien, il semble que l’objectif se nomme TATA Motors, mais, ici encore rien ne filtre. Enfin, le groupe néerlandais semble être le nouveau groupe Spyker Cars qui est devenu il y a quelques semaines, Swedish Automobile. Cette société est la propriété de Michel Mol (actionnaire de Force India et de WilliamsF1) qui a toujours aimé la Formule 1. Reste à savoir, après avoir fait introduire pour plus de 250 millions d’euros de capitaux chinois dans SAAB, si l’homme d’affaire a les capacités financière de supporter un investissement de 75 millions d’euros pour faire la promotion de sa société SAAB Automobile.

Le retour de l’introduction en bourse de Cosworth

9 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Il existerait un projet d’introduction en bourse de Corworth qui serait valorisé autour de 280 millions d’euros. Il y a une année, la rumeur indiquait la même chose (voir ici pour souvenir).

Moteur 2013 – Cosworth reste neutre

2 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses, Technique F1

Si Renault Sport a annoncé publiquement son acceptation pour le futur moteur 2013, 4cyl, 1600 cm3, le constructeur anglais Cosworth hésite encore.  Une hésitation légitime pour le seul indépendant du plateau. Au point de, finalement, rester neutre dans la décision.

Auparavant satisfait par la décision de la FIA, l’an dernier. Cosworth est désormais neutre dans les décisions avenirs concernant l’évolution du moteur 2013. Cette neutralité doit se comprendre sur deux raisons : Une raison sportive et financière. Au micro de la BBC, les responsables de la marque indiquent qu’ils ont les moyens de construire ce nouveau moteur. Mais, son coût fixé à 30 millions d’euros, il y a encore quelques mois, serait désormais fixé à 40 millions d’euros. Une augmentation importante. D’autant que la raison sportive l’emporte aussi sur l’aspect technique.

En effet, Cosworth devra amortir le coût de développement de son moteur auprès de ses clients. A l’origine, le futur bloc anglais était fixé à 10 millions d’euros par client (6.5M€ aujourd’hui pour le V8). Désormais il en sera pour 12 à 15 millions d’euros. C’est à dire au limite du principe de plafond moteur que souhaite instaurer la FOTA d’ici deux ans (voir ici pour souvenir). La neutralité de Cosworth dans cette aventure reste donc compréhensible.

F1 – La puissance des moteurs 2011

4 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes, Technique F1

Un son de cloche différent de l’an dernier. Après la victoire de Sébastian Vettel en Australie, le staff technique de Red Bull Racing n’a pas, pour la première fois critiqué le moteur Renault pour son manque de puissance.

Critiqué tout le long de l’année du titre de Red Bull Racing par Adrian Newey, la puissance du V8 Renault a bénéficié d’une remise à jour et ne semble plus vraiment subir le déficit de puissance de 2009 et 2010 (jusqu’à 30cv de différence selon les évaluations).

Jean François Caubet a indiqué après le GP d’Australie,  que désormais, le moteur français est avec le Mercedes-Benz, Ferrari et le Cosworth un moteur fort et sensiblement équivalent en termes de puissance.

Voici l’évaluation des puissances des moteurs 2011 :

  • Mercedes – Benz : 770 cv
  • Ferrari : 760 cv
  • Renault : 750 cv
  • Cosworth : 730 cv

F1 – Red Bull et son idée de moteur

5 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Histoire F1

power_by_cosworthDans une interview pour le journal  Kleine Zeitung, Dietrich Mateschitz indique qu’il n’est pas impossible que Red Bull dispose de sa propre motorisation à l’horizon 2013 : « Nous allons rester avec Renault. Mais Red Bull est en stand-by pour un partenariat intéressant. Et même l’idée de développer notre propre moteur, je pense, n’est plus si absurde. » Une idée pas si neuve que cela.

Printemps 2006, Red Bull Racing dispose d’un moteur Ferrari qui propulse sa RB2. Toutefois, la signature récente d’Adrian Newey laisse entendre des perspectives plus  heureuses. Mais coté moteur, si l’idée de devenir client de la Scuderia italienne était une bonne chose, pour évoluer ce n’était pas la solution.

Débutant la conception de la RB3, Newey avait prêché sa religion. Convaincu que pour gagner il fallait un autre moteur. Mais lequel ? En avril 2006, des approches ont eu lieu entre Red Bull et Cosworth. Kevin Kalkhoven, le propriétaire du manufacturier,  était d’accord pour 50 millions de dollars. Le moteur devait être rebaptisé, à la manière d’Illmor avec Mercedes-Benz.

A Monaco 2006, l’annonce du rachat avait fortement perturbé le jeu des moteurs et surtout l’équipe Williams, alors cliente Cosworth et  qui avait beaucoup de difficultés pour conclure son accord avec Toyota. Toutefois, le week-end monégasque a été l’ultime pour le concept Red Bull – Cosworth – Red Bull. Discrètement, Flavio Briatore avait avancé ses pions et signa une lettre d’intention pour 2007 et 2008, afin que Renaut fournisse son V8 à Red Bull Racing…

F1 – Le modèle économique de Cosworth

15 octobre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Business News F1

cosworth_k11Depuis le début de son retour en Formule 1, Cosworth dispose d’un modèle économique basé sur les déclarations de Max Mosley, à savoir quatre équipes. Mais, dans les faits, la perte de Lotus Racing n’aura pas d’effet majeur sur le petit constructeur anglais.

En effet, Cosworth a basé son équilibre sur trois équipes. Mark Gallagher, directeur technique de Cosworth, indique : « notre modèle économique est basé sur trois équipes. Quand nous avons signés durant l’Eté 2009, nous n’avions que Campos, USF1 et Virgin. Puis Lotus et Williams sont venus vers nous. Nous avons ajusté notre modèle d’affaire sur cinq équipes. Nous avons aussi pris en compte, dès l’automne 2009,  qu’il n’y aurait pas de nouvelles équipes par la suite. »

Avec la chute de l’équipe américaine USF1, l’échec d’une 13ème équipe et le départ de Lotus, Cosworth retourne donc vers un équilibre, juste,  de trois équipes (Williams – Virgin et HRT). Mais le constructeur reste à l’affût d’un nouveau client. Des discussions avec Red Bull (Toro Rosso) ont eu lieu vers la fin de l’Eté,  sans aller plus loin.

La FOTA soutien le projet Cosworth est estime que le constructeur anglais doit bénéficier de ses trois équipes. L’association estime que ses constructeurs (Ferrari-Mercedes-Benz et Renault) ne doivent fournir les équipes que suivant un intérêt stratégique et financier. Ce même intérêt anime désormais Cosworth, qui a modifié son rôle : De fournisseur la société a évolué durant l’année en partenaire technique indispensable auprès de ses clients. Une volonté de Williams F1,  étendue à l’ensemble des clients du constructeur anglais.

Chaque équipe débourse 6,5 millions d’euros en 2010 pour la fourniture des V8 Cosworth.

F1 – Cosworth confirme la fin de son contrat avec Lotus

1 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

power_by_cosworthAprès le Grand Prix d’Italie, Lotus Racing et Cosworth ont annoncé leur séparation à la fin de l’année 2010. Dans les faits, le contrat de fourniture entre les deux parties prendra fin le 30 Novembre 2010. Ce qui signifie que l’équipe dispose de son alternative.

« Lotus Racing et Cosworth ont convenu des conditions de règlement satisfaisant pour les deux parties pour assurer une fin anticipée de l’accord. » annonce le communiqué Cosworth.

Après le Grand Prix d’Italie, l’annonce indiquait un préaccord intermédiaire pouvant permettre à Lotus, en cas d’échec des discussions avec Renault, de revenir chez Cosworth.  Il est entendu que Lotus et Cosworth se sont mis d’accord pour une facture de 13 millions d’euros environ pour 2011 et 2012 (voir ici pour en savoir plus) Peut être moins…

Red Bull sans Mercedes en 2011 cherche alternative sportives et politiques

14 septembre 2010 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Red Bull Renault RB6Cela ressemble à une déclaration résignée, mais Red Bull Racing ne disposera pas d’une motorisation V8 Mercedes-Benz pour 2011.

Durant le week-end du Grand Prix d’Italie, Christian Horner, le team-manager de l’équipe autrichienne a indiqué aux journalistes allemands sur place, que les négociations de l’année 2009 entre le constructeur allemand et l’équipe Red Bull ont fait apparaitre des influences politiques et sportives qui décourage progressivement tout projet d’alliance. Pourtant,  depuis le début de l’année, Horner fait le siège de Norbert Haug, mais la situation est claire selon le manager anglais : « La situation est très claire : McLaren est un client de Mercedes,  mais dispose d’un droit de veto. On nous a expliqué cela récemment. Ils [McLaren] ne semblent pas avoir un grand désir de savoir que nous disposions d’un moteur Mercedes à l’avenir. C’était donc le cas l’an dernier, et c’est toujours d’actualité cette année. »

Une situation qui impose l’arrivée d’un second acteur dans le sillage de l’équipe autrichienne. En effet, Tim Routsis, patron de Cosworth, approche l’usine de Milton-Keyne pour sonder son intention pour les deux prochaines années. Déjà, l’an dernier une délégation du team était venue observer les caractéristiques du V8 anglais, pour ensuite redéfinir son accord avec Renault Sport.

Seule solution pour Red Bull Racing, l’espoir d’un geste de la FIA sur l’alignement des performances moteurs durant l’hiver, afin de garder la compétitivité de la prochaine RB7,  qui est définie, d’après Adrian Newey, comme une évolution radicale de l’actuelle monoplace.

Avant Poste : Cosworth et ses moteurs

14 septembre 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu dimanche soir sur le Grand Prix d’Italie qui a vu la victoire de Fernando Alonso devant Jenson Button et Felipe Massa.

Pour voir la vidéo ? Cliquez ici

Avant Poste : Cosworth et ses moteurs

Quatre clients en 2010 et peut-être deux ou trois pour 2011. Telle est l’équation de Tim Routsis, le patron de Cosworth. En effet, pour le manufacturier anglais, entre HRT et Virgin, à l’avenir relativement incertain. Lotus qui changera de moteur pour un Renault l’an prochain, il ne reste plus que Williams comme partenaire fiable pour l’an prochain. Quoi faire pour Cosworth ?

Très déçu de ne pas équipé la 13ème équipe 2011, qui n’a pas été validé par la FIA, Cosworth cherche une alternative pour l’an prochain. Selon le motoriste, HRT et Virgin doivent trouver des solutions avec Epsilon-Euskadi et Villeneuve Racing/Durango, mais le manufacturier anglais discute avec une équipe déjà en place. Un indice, c’est un team disposant ou d’un moteur Renault, ou d’un moteur Ferrari.

Cosworth estime que son business model ne peut être viable, non pas avec une fourniture de quatre équipes, mais avec deux équipes solides et une équipe supplémentaire. D’ici quelques semaines nous verrons qui Cosworth équipera pour l’an prochain.

Cosworth signe un accord d’adieux avec Lotus

13 septembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Lotus F1

Cosworth a annoncé qu’il se séparait de Lotus Racing à la fin de la saison 2010, confirmant les rumeurs d’un passage de l’équipe anglo-malaisienne du moteur anglais au moteur Renault Sport l’an prochain.

Voici le bref communiqué de Cosworth :

« Cosworth a conclu une entente de principe avec Lotus Racing lequel dispose d’un contrat de fourniture moteur, de la volonté d’arriver à une conclusion de terminer l’actuelle saison de Formule 1. Cette entente est sujette à un contrat et jusqu’à la signature de l’accord, aucune des parties ne fera de commentaires. »

F1- les dossiers de l’équipe Williams 2011-2013

13 juillet 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Williams F1 2010L’équipe Williams prépare l’avenir. Deux dossiers pour le futur, un premier dossier pour le court, moyen terme, et le second vers l’horizon 2013.

La présence de Rubens Barrichello chez Williams F1 est une bouffée d’air pure pour le team de Grove. Malgré un âge proche de la retraite, « le jeune » brésilien c’est imposé comme la colonne vertébrale technique d’un team quasiment à la dérive l’an dernier. Les progrès sont visibles, le bon retour technique et le dialogue continue entre Barrichello et les ingénieurs aident en cela. Même Nico Hulkenberg en profite. Pour ce dernier, le gain de 500 millièmes doit être trouvé d’ici la fin de l’été afin d’en faire le nouveau fer de lance de l’équipe. Mais l’idée d’une prolongation de Barrichello chez Williams en 2011, et même un projet au-delà tente le team.

Le pilote brésilien est lui-même favorable à une prolongation. Son contrat n’étant que d’une saison (2010), une nouvelle négociation est dans l’air, mais il n’y encore rien de concret pour le moment. Williams souhaite prendre son temps et voir les options disponibles, une bonne performance de Barrichello d’ici la fin de l’été serait un élément favorable pour la suite.

Une suite qui sera encore avec le moteur Cosworth en 2011 et probablement 2012. Williams F1 visant plus l’horizon 2013 comme un renouveau de son glorieux passé. Comment souvent, lorsqu’une nouvelle motorisation apparait, le team arrive à rebondir avec un constructeur – les Turbo avec Honda, les atmo en 1989 avec Renault etc… L’objectif de l’usine de Grove étant d’avoir un partenariat avec un constructeur d’ici 2013/2014. Au point de débuter maintenant les prospections.

Adam Parr indique dans Motorsport Aktuell que Williams ne cherchait pas activement un partenaire, mais qu’un partenariat du type Honda ou Renault, voir BMW serait favorisé, au détriment d’une prise de contrôle de l’équipe par un constructeur.

«  A long terme, le meilleur modèle pour une équipe indépendante est de former un partenariat avec un constructeur automobile qui fournirait les moteurs et un peu de sponsoring et nous nous occupons de la course. » indique Parr.

Des rumeurs indiquent un rapprochement avec le groupe VW…

F1 – Williams ne changera pas de moteur en 2011

28 juin 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Rubens Barrichello - Williams 2011Williams ne devrait pas changer de motorisation en 2011. Le patron de l’équipe, Adam Parr précise même les liens entre Cosworth et l’équipe anglaise. Une donnée intéressante pour l’avenir.  Malgré les rumeurs Renault….

« C’est comme un mariage, vous devez vous entendre les uns avec les autres. Bien que certaines divergences d’opinion existent, il y a des intérêts communs. » indique Adam Parr à Autosport. Par conséquent, même si la rumeur Renault pour 2011 existe, Williams restera avec Cosworth en 2011.

Toutefois, Parr précise qu’il y a eu des contacts avec Renault Sport, à l’initiative de ce dernier. Mais aucune intention de changer de motorisation n’est prévu. Mais, ne pas discuter avec le constructeur français aurait été une erreur stratégique et de dialogue.

Williams bénéficie d’un statut spécial auprès de Cosworth, chose qu’elle ne pourra pas bénéficier en étant cliente d’un constructeur. Une donnée importante pour l’équipe anglaise.

Update 08/07 : Williams confirme qu’elle disposera encore du moteur Cosworth en 2011, mais reste ouvert à un partenariat avec un constructeur.

Cosworth se prépare au retour du KERS

22 juin 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Technique F1

cosworth_k11Cosworth est prêt pour la prochaine réintroduction du système de récupération d’énergie en 2011. La société, pour garantir son avenir comme fournisseur de pointe organise un plan pour améliorer son moteur, et cela comprend le KERS.

« Nos plans pour 2011 sont en bonnes voies. Nous voulons nous assurer que nous sommes bien préparés pour le retour du KERS. » indique Mark Gallagher à Autosport.com. Le patron du motoriste anglais précise qu’il faut reconfigurer le moteur pour que les équipes clientes fassent fonctionnées leur système de récupération d’énergie.

Ce qui signifie que Cosworth ne développera pas un système propre, mais développe un bloc adaptable. L’idée du KERS Williams est dans l’air et tout indique que l’amélioration du V8 anglais tourne autour de cette future introduction.

F1 – Cosworth, Williams et la 13ème équipe

21 juin 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

power_by_cosworthCosworth a répliqué sur les rumeurs d’un changement de moteur de l’équipe Williams F1 à l’horizon 2011. Avec plusieurs précisions intéressantes.

« Nous travaillons avec Williams sur un contrat de trois ans et aucune preuve que Williams souhaite arrêter ce contrat. » revendique Mark Gallagher, manager du motoriste anglais. Signifiant que le contrat entre les deux parties correspond à la période 2010 – 2012, soit avant le changement de motorisation en 2013 et l’arrivée probable de nouveaux constructeurs.

Il est entendu par plusieurs observateurs, que les critiques sur le moteur Cosworth sont destinés à obtenir le bénéfice de la FIA de modifier le bloc pour le rendre plus performant le plus rapidement possible.

Le manager de Cosworth a aussi donné une précision importante sur la 13ème équipe :

« A une exception près, tous les candidats pour la 13ème place nous ont fait une demande. Nous avons les capacités de fournir 5 équipes. »

La seule exception est selon le magazine Auto Motor und Sport, l’équipe ART GP de Nicolas Todt et Fred Vasseur. Les spéculations indiquent que l’équipe française pourrait reprendre le châssis TF110 de Toyota et le motoriser par un moteur Mercedes (ou Renault).

F1 – La logique de fourniture moteur de la FOTA

17 juin 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

fota_logoLa semaine dernière, Ross Brawn avait lancé un droit de véto moral à Mercedes GP sur la fourniture d’une 4ème équipe. L’anglais a démenti ses propos à la presse italienne, mais à donner une donnée intéressante pour la suite. Une donnée concernant Cosworth.

« (…) Je lui ai répondu (au journaliste italien de Autosprint) que Cosworth devrait fournir des demandes de fourniture, parce que c’est ce qui a été prévu par la FIA. Elle veut garder Cosworth dans les affaires dans une situation d’urgence et doit être indépendant » précise Brawn sur Auto Motor und Sport.

Ce qui signifie que les constructeurs de la FOTA ne fourniront une équipe tiers qu’en raison d’un intérêt et non plus sur une logique de maintien. Un détail important pour comprendre les logiques de fourniture moteur dans les prochains mois pour 2011.

Par exemple : Force India est motorisé par Mercedes-Benz et la marque allemande cherche un line-up 100% allemand pour 2011, en échange d’une réduction du tarif moteur de 50%.


Page 1 sur 3123


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu