Naviguer : Accueil >

Guide F1 2012 de David Bénard

11 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Divers

Nous voilà maintenant à quelques jours du GP d’Australie, qui va marquer le début d’une nouvelle saison de Formule 1que l’on espère plus palpitante que la précédente. Comme l’an passé, je vais tenter de vous livrer mon pronostic sur le nom du prochain champion du monde en passant en revue l’ensemble de la grille 2012. Voici donc un rapide tour d’horizon des forces en présence ainsi que du calendrier, chargé, qui nous attend cette année…

Voir ici pour découvrir le guide complet de David Bénard

F1 : les 10 Grand Prix les plus marquants de 1986 à aujourd’hui

19 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Listes

Après le magnifique GP du Canada que nous venons de vivre (du moins pour ceux qui ont pu le voir), j’ai décidé de me remémorer tous les meilleurs moments que j’ai pu vivre durant ces 25 dernières années à suivre attentivement avec plus ou moins de passion le championnat du monde de Formule 1. Vous allez donc découvrir ma sélection, totalement subjective évidemment, des 10 Grand Prix qui m’ont le plus marqués sur la période 1986/2010…

N’allez pas croire que j’ai sélectionné ici seulement les plus belles victoires de mes pilotes favoris, que nenni ! Si bien entendu ils font forcément bonnes figures dans cette sélection, j’ai avant tout privilégié l’émotion et l’intensité qui a pu se dégager de ces courses, d’où quelques surprises…

Découvrir les 10 GP les plus marquants depuis 1986 de David Bénard en cliquant ici

Senna, un hommage tout à la gloire d’Ayrton

1 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

J’ai eu le privilège d’assister à une projection presse de Senna (pompeusement sous-titré Sans peur, sans limite, sans égal), le documentaire consacré au triple champion du monde de Formule 1 et primé cette année au Festival de Sundance. Si le film rend parfaitement hommage tant à l’homme qu’au champion, le puriste que je suis regrette que l’histoire soit trop scénarisée, tantôt tronquée tantôt arrangée, et que le parti pris du départ tourne parfois à la mauvaise foi. A voir donc, mais avec certaines réserves…

Lire la suite sur le blog de David Bénard en cliquant ici

La F1 sur Internet : les liens

26 février 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Vous êtes très libre de cliquer sur le lien ci-dessous :
Les liens incontournables de David Bénard pour suivre la F1 sur le net

Heidfeld ou Kubica, pour Lotus Renault c’est du pareil au même !

19 février 2011 | 23 commentaires
Catégorie : View

Sans surprise, Lotus Renault vient d’annoncer l’engagement de Nick Heidfeld pour palier à l’absence de son pilote vedette Robert Kubica. Bonne opération pour l’équipe qui ne devrait pas perdre au change…

Sur le papier, il ne fait donc aucun doute que Nick Heidfeld est l’homme de la situation. De tous les pilotes “libres” il est non seulement le plus expérimenté mais aussi le plus complet, fiable et apte à développer correctement une monoplace (a fortiori bien née)…

Vous êtes libre de cliquer sur ce lien pour lire la suite sur le blog de David Bénard

Ayrton Senna, le film : la bande-annonce

13 novembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Media

L’année prochaine devrait sortir sur grand écran un peu partout dans le monde Senna, un documentaire du Britannique Asif Kapadia sur le destin exceptionnel du triple champion du monde de Formule 1. Le film promet d’être riche en images d’archives et en témoignages…

Lire la suite de l’article sur le blog de David Benard en cliquant ici

F1 – James Hunt entre sexe, drogues et F1

27 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Histoire F1

Plaisirs et vitesse, tel était le cocktail favori et détonant de James Hunt, pilote emblématique des années 70 et champion du monde de Formule 1 en 1976. Si tout le monde connait plus ou moins la vie dissolue du pilote, une nouvelle biographie du champion, signée Tom Rubython, revient en détails (crus) sur ces frasques. Vous avez dit trash ?

Lire la suite de l’article sur James Hunt sur le blog de David Benard en cliquant ici

Sir Jack Brabham, le documentaire ultime !

10 avril 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Je vous propose de découvrir une nouvelle vidéo exceptionnelle (souvenez-vous des images du GP de Grande-Bretagne 1950) concernant cette fois-ci l’immense Jack Brabham. Il s’agit d’un documentaire diffusé à l’occasion des 50 ans de son premier titre de champion du monde…

Revivez la légende Brabham à travers une demi-heure d’interviews avec le mythique champion (et constructeur), des images d’archives incroyables et les interventions d’Alan Jones et Sir Stirling Moss.

Par David Benard – journaliste – voir son parcours en cliquant ici – collaborateur pour Tomorrownewsf1.com

F1 – Michael Schumacher et Mercedes : le transfert du siècle !

30 décembre 2009 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses

C’était dans l’air depuis plusieurs semaines, puis devenu officieux… c’est désormais officiel : Michael Schumacher sera pilote Mercedes GP en 2010. Le septuple champion du monde de Formule 1 a signé un contrat de trois ans avec la firme allemande. De fait, il s’agit-là d’une signature historique. Explications…

1. C’est le retour en piste d’une légende

Évidemment il y aura toujours des sceptiques mais Michael Schumacher est bel et bien une légende de la F1. Son palmarès et son implication dans le sport ces 20 dernières années en font un personnage incontournable et un pilote étalon pour la nouvelle génération. Son retour en F1 après trois saisons off est un évènement colossal. Si sa motivation est sans nulle doute au top, reste à savoir ce qu’il adviendra de lui sur la piste. Nous aurons tout le temps de nous pencher sur la question dans les semaines qui viennent.

2. Il signe chez Mercedes

La boucle est (enfin) bouclée pour Michael qui, rappelons-le, est un pur produit Mercedes. Il a longtemps été soutenu (financièrement et sportivement) par la marque à l’étoile et rappelons qu’il formait avec Heinz-Harald Frentzen, Karl Wendlinger et Fritz kreutzpointner le Mercedes Jr Team, appelé à briller en F1 dans les années 90. Si Schumacher a (plus que) brillé, ce ne fût au grand dam de Mercedes jamais sous ses couleurs. De nombreuses approches entre le champion du monde allemand et McLaren eurent lieu mais aucune n’aboutirent. C’est finalement plusieurs années après sa (première) retraite sportive que les deux parties se retrouvent enfin. C’est aussi et surtout le mariage entre le plus titré des pilotes de l’histoire et l’écurie la marque allemande la plus prestigieuse. L’occasion enfin pour Mercedes de célébrer son retour officiel en F1 avec le pilote le plus prestigieux dans ses rangs, comme cela avait été le cas (Juan-Manuel Fangio) lorsqu’elle avait dû quitter la catégorie reine du sport auto il y a plus de 50 ans…

3. Cet accord met en scène les deux plus grandes équipe de sport automobile

Michael Schumacher quitte donc Ferrari après 14 saisons de bons et loyaux services pour s’en aller rejoindre Mercedes. Il fait ainsi le lien, symbolique, entre les deux plus prestigieux noms du sport automobile mondial. Schumacher, Ferrari, Mercedes, que de noms prestigieux impliqués dans cette signature ! Quant à Ferrari, elle vient de perdre coup sur coup ses deux champions du monde (Räikkönen et Schumacher). L’héritage risque d’être bien pesant sur les épaule de Fernando Alonso…

4. Il revient pour gagner

Avec Michael Schumacher, ne vous attendez pas à un retour tiède : le pilote allemand revient pour gagner. Avec Ross Brawn à la barre de Mercedes GP et Jean Todt à la tête de la FIA (qui a dit que j’étais mauvaise langue là ?), il a assurément mis toutes les chances de son côté pour un retour gagnant. Rendez-vous en mars 2010 à Bahreïn !!!

Par David Bénard(voir son blog) – journaliste et amateur de sport automobile et de rock n’ roll (entre autres choses…).

Actuellement : A la recherche d’un emploi de journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou de responsable éditorial.

Rédacteur pigiste pour Etoiles passion, magazine automobile, et Nouvelle vague, magazine musical.

F1 – Sebastian Vettel et Mark Webber vous souhaitent un joyeux Noël

20 décembre 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Media

[David Benard] Découvrez les deux vidéos enregistrées par ces deux petits plaisantins…

Les deux équipiers de Red Bull Racing vous souhaitent, en chanson, de joyeuses fêtes.

Tous les voeux de Sebastian Vettel (hum…) :

A présent, ceux de Mark Webber (à moins qu’il ne s’agisse de…) :

Par David Bénard(voir son blog) – journaliste et amateur de sport automobile et de rock n’ roll (entre autres choses…).

Actuellement : A la recherche d’un emploi de journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou de responsable éditorial.
Rédacteur pigiste
pour Etoiles passion, magazine automobile, et Nouvelle vague, magazine musical.

Le meilleur de la F1 sur Twitter

24 octobre 2009 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités, Media

twitter_logo

Quel est le point commun entre Rubens Barrichello et Romain Grosjean ? Ils gèrent tous les deux un compte sur Twitter et partagent ainsi réflexions et photos avec leurs fans. Découvrez ma petite liste sélective des pilotes, journalistes et blogueurs à suivre…

Des pilotes à suivre

Il y a quelques semaines je vous révélais qu’aux Etats-unis, les pilotes étaient furieusement accros à Twitter (les pilotes d’IndyCar se lâchent sur Twitter). Ce n’est manifestement pas pareil pour leurs homologues de la F1. En ce qui concerne les pilotes 2009, seuls Button et Piquet Jr disposent d’un compte. Notez que la majorité des autres pilotes engagés sont représentés via des comptes de fans qui permettent tout de même de se tenir au courant de leurs actualités. Voici donc quelques liens à connaître :

- retrouvez Rubens Barrichello sur Twitter;
- retrouvez Nelson Piquet Jr sur Twitter;
- retrouvez Romain Grosjean sur Twitter;
- retrouvez Jenson Button sur Twitter.

Mention spéciale à Forza Felipe, qui suit le (bon) rétablissement de Felipe Massa. Le pilote pourrait en faire prochainement son propre compte. A suivre.

S’informer en direct

Je vous épargne les comptes des écuries, sans grand intérêt excepté le très amusant RedBullF1spy… Du côté des médias, la plupart ressemblent à de simples flux RSS (voir Autosport et/ou ITV). Citons plutôt les comptes de quelques journalistes et blogueurs (sélection personnelle) qui vous permettent notamment de suivre en « live » les séances d’essais et les courses, mais aussi les coulisses et les rumeurs du circus :

- retrouvez James Allen sur Twitter;
- retrouvez Jon Noble sur Twitter;
- retrouvez Keith Collantine (F1Fanatic) sur Twitter.

Plus surprenant, nous noterons également la présence de Christophe Malbranque (TF1), visiblement bien plus à l’aise et agréable à suivre sur Twitter que sur TF1…

Si vous connaissez d’autres comptes pertinents, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Par David Bénard(voir son blog) – journaliste et amateur de sport automobile et de rock n’ roll (entre autres choses…).

N’hésitez pas à le contacter.

Actuellement : A la recherche d’un emploi de journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou de responsable éditorial.
Rédacteur pigiste
pour Etoiles passion, magazine automobile, et Nouvelle vague, magazine musical.

Nigel Mansell s’éclate en LMS

18 septembre 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Comme prévu, Nigel Mansell a effectué son grand come-back en compétition le week-end dernier lors des 1000 km de Silverstone. Pour la toute première fois de sa carrière, à 56 ans, il conduisait un prototype LMP1 dans une course d’endurance. Un bonheur ne venant jamais seul c’était également la première fois qu’il partageait le volant avec son fils Greg…

A bord de leur Ginetta-Zytek, Lawrence Tomlinson, Greg et Nigel mansell se sont finalement classés 28ème au général, la faute à de nombreux problèmes techniques. Le compte rendu complet de ce grand retour à la compétition est à découvrir sur King Nigel Mansell, le blog consacré exclusivement au champion du monde 1992 de Formule 1.

Par David Bénard(voir son blog) – journaliste et amateur de sport automobile et de rock n’ roll (entre autres choses…).

N’hésitez pas à le contacter.

Actuellement : A la recherche d’un emploi de journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou de responsable éditorial.
Rédacteur pigiste
pour Etoiles passion, magazine automobile, et Nouvelle vague, magazine musical.

F1 – Une femme pilote en F1, mais qui et pour quoi faire ?

30 juillet 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

Une femme pilote en F1 en 2010, Bernie Ecclestone en rêve (« Ce serait fantastique d’avoir une femme pilote noire et juive dans la F1, aurait-il déclaré il y a quelques mois…) et beaucoup y croient dur comme fer. Il y a ceux qui fantasment sur une possible venue de Danica Patrick bien sûr, mais c’est peut-être finalement une Suissesse au palmarès famélique qui pourrait créer la surprise…

Lire la suite sur le blog de David Benard

F1 – De la nostalgie dans le F1 Racing de juillet

21 juillet 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Après avoir failli m’étouffer en voyant la couverture du dernier F1 Racing (Jeannot Alési en couverture en juillet 2009, forcément ça (d)étonne, surtout quand l’actualité du moment est aussi explosive…), je ravale vite ma salive et prend le clavier pour finalement vous inciter, tous, à lire ce numéro…

Alési, Mansell, Capelli, (Wilson) Fittipaldi au sommaire

Bonne surprise, l’interview que livre le Français est très intéressante. Sans langue de bois, comme souvent avec lui, il revient sur une époque que. Petit aparté…

Lire la suite sur le blog de David Bénard

Interview de Nigel Mansell dans F1 Racing

21 juin 2009 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Nostalgie. Dans le dernier numéro de F1 Racing (celui avec Fernando Alonso en couverture), six pages sont consacrées à Nigel Mansell et plus particulièrement à son rapport privilégié avec Silverstone et son public…

L’interview est intéressante bien sûr, et j’espère qu’elle permettra aux plus jeunes lecteurs de mieux comprendre l’engouement unique qui a lié le public anglais au champion du monde 1992. Courrez vite acheter ce numéro ! On notera d’ailleurs la pique savoureuse envoyée à son vieil « ami » Nelson Piquet : « il a écrit une chronique dans F1 Racing il y a quelques années, où il a reconnu avoir insulté ma famille. C’est triste que quelqu’un doive s’abaisser à ce point après tant d’années, non ? Mais les gens sont comme ça. Moi j’étais au-dessus de tout ça. »

Pour ceux qui n’ont pas connu cette époque grandiose et l’invasion de la piste par les fans, voici une piqûre de rappel :

Par David Benard : A la recherche d’un emploi de journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou de responsable éditorial. Rédacteur pigiste pour Etoiles passion, magazine automobile, et Nouvelle vague, magazine musical.

F1 – Double diffuseur : La contre expertise de TomorrowNewsF1

16 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

David Benard et Thierry P donnent leur CONTRE expertise sur le verdict sur l’affiaire du double diffuseur en exclusivité pour TomorrowNewsF1 :

David Benard, à la recherche d’un emploi comme journaliste (rédacteur/chef de rubrique) ou responsable éditorial. Rédacteur pour Nouvelle Vague, magazine musical et Etoile Passion, magazine automobile. Contributeur pour Tomorrownewsf1.com :

C’est donc sans surprise que le Tribunal de la FIA a jugé légal le système de doubles diffuseurs utilisés depuis le début de la saison, et avec succès, par les écuries Brawn, Toyota et Williams. Décision logique puisque, rappelons-le, ces diffuseurs ont été maintes fois contrôlés et toujours reconnus conformes par les commissaires de pistes (lors des essais de cet hiver, en Australie puis enfin en Malaisie). Force est de reconnaitre que le reste du plateau l’à eu bien mauvaise, à commencer par les tops teams vexés de ne pas y avoir pensé ou, c’est selon, d’avoir sous-évalué cette option. L’affaire est désormais close et ces diffuseurs pourront être utilisés toute la saison. Tout le monde est même invité à les adopter.

Alors que va-t-il se passer maintenant ? L’ensemble des monoplaces devraient rapidement être dotées du fameux appendice, sans doute d’ici au GP d’Espagne à Barcelone. Mais d’ici là les points pris ne seront plus à prendre et Brawn et Toyota (et Williams à un échelon moindre) peuvent être fiers de leur « coup ». Que Button profite aussi de ses 11 points d’avance sur Alonso, 14 sur Hamilton et 15 sur les deux pilotes Ferrari, son avance pourrait fondre à l’approche de l’été et des hautes températures. Car si l’égo de ces Messieurs de chez Ferrari, McLaren, Renault et consorts ressort sonné de ce début de saison, gageons que ces mêmes blessés seront prompts à rebondir. Quoi qu’il en soit, Brawn a réussi des débuts sensationnels sur les cendres de Honda et quel que soit le résultat final de cette saison, les hommes de Ross Brawn (ainsi que ceux de Toyota et de Williams) auront été plus malins que les autres à interpréter un règlement finalement plus ouvert qu’on ne le pensait. Tout est question d’interprétation et là c’est une bonne nouvelle !

A mon avis, Red Bull (avec ou sans ces fameux diffuseurs, Adrian Newey travaillant apparemment à une solution alternative), Ferrari, BMW et Renault (comprenez Alonso) devraient rapidement arriver, au moins, au niveau des Brawn. La hiérarchie risque donc d’être bouleversée mais ceux qui ont tiré les premiers pourraient bien récolter quelques lauriers en fin d’année. Allez savoir…

Prochain rendez-vous avec nos amis (sic) de la FIA dès 29 avril et leur « jugement » concernant McLaren, aux conséquences redoutées…

Thierry P : Editeur de la version espagnole de TomorrowNewsF1.com : es.tomorrownewsf1.com

Lors de la dernière semaine de Mars, toutes les équipes sont surprises par les temps de la Brawn. Les ingénieurs et pilotes s’aperçoivent très vite que cette voiture conçue par Ross Brawn possèdent un diffuseur plus performant que le leurs. Mais nous sommes à 10 jours de Melbourne, donc le seul moyen était de mettre la pression sur la FIA et de dénoncé la vraie fausse légalité du système. N’oublions pas que nous sommes en pleine guerre FIA-FOTA et la Fédération laisse pourrir le truc pendant que les Brawn, Williams et Toyota raflent les deux premiers Grand Prix.

La FIA, sous pression, décide d’examiner l’appel de Ferrari, Renault et Red Bull pour la forme sachant que les équipes ont déjà prévus des nouveautés pour la Chine et que le délai est trop tardif pour changer quoi que ce soit. Sauf que Ferrari semble être le dindon de la farce.

Conclusion, le duo Mosley-Ecclestone vient de faire gentiment un affront à la FOTA tout en ménageant le suspens pour la saison. Finalement tu ne peux pas apprendre à des professionnels à braquer une banque si tu n’a commis aucun délit toi-même.

Lire aussi mon analyse « Double Diffuseur : analyse et explications » en cliquant ICI



Guide F1 2009 : les engagés

27 mars 2009 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses

(Davidbenard.free.fr) Après un point sur le changement radical de règlement technique, voici une revue complète des troupes à l’entame de cette saison qui s’annonce comme particulièrement incertaine, du fait d’un changement drastique du règlement donc, mais aussi de l’interdiction des essais privés entre les Grands Prix. Découvrez les forces en présence et les favoris de cette saison…

Les Ferrari devant ?

Soyons clair, comme tous les ans ou presque, les favoris en ce début d’année sont bien les Ferrari. Les statistiques parlent d’elles mêmes et, refonte du règlement technique ou pas, les plus aptes à réagir demeurent encore et toujours les rouges. D’ailleurs, la nouvelle Ferrari semble bien née. Si la F60 a relativement peu roulée, elle s’est toujours placée parmi les plus rapides (certes, derrière les monoplaces de Brawn GP) sur les divers circuits qu’elle a arpentés, et “sans forcer” dixit Massa. Ajoutez-y le meilleur duo de pilotes du circus 2009, qui plus est en quête, qui (Räikkönen) de rachat, qui (Massa) de revanche, et vous avez là deux sérieux candidats pour le titre. Notez que Ferrari prévoit d’utiliser le KERS d’entrée.

Le défi de BMW

S’il est une équipe qui paraît maitriser le KERS justement, c’est bien l’ambitieuse BMW, qui fait figure de challenger n°1 cette saison. La voiture est prête depuis longtemps (l’équipe planche dessus depuis la mi-2008) et relativement compétitive si l’on en croit les essais libres de cet hiver. Côté pilotes, je place Kubica (très surestimé quoi qu’incontestablement doué et fiable) et Heidfeld (pour le coup franchement sous-estimé car les deux pilotes se valent vraiment) exactement sur le même plan, ce qui pourrait d’ailleurs nuire à l’équipe avec le temps. J’ai toutefois du mal à imaginer BMW devant tout le monde et à mon avis il va leur être difficile de faire beaucoup mieux qu’en 2008 (à savoir 3ème du championnat constructeur et une victoire en GP). A suivre de près quand même, surtout en début de saison où les gros points seront toujours bons à prendre…

Le cas Alonso

Contrairement à ses rivales ci-dessus, Renault ne pourra compter que sur un pilote pour la gagne. En ce début d’année 2009, difficile d’ailleurs de ne pas encore considérer Fernando Alonso comme le meilleur pilote du plateau, la valeur étalon, et d’en faire l’un des favoris du championnat nonobstant les qualités intrinsèques de sa voiture. Après une seconde partie de saison 2008 très réussie (deux victoires et quasiment autant de points marqués que Massa et Hamilton), le double champion du monde espagnol compte bien continuer sur sa lancée. La R29, bien que pas franchement belle à regarder, semble rouler vite or c’est précisément ce qu’on lui demande. Je croise donc les doigts pour l’Espagnol, que j’aime beaucoup. Inutile d’épiloguer sur le “cas” Piquet dont il n’y a de toute façon pas beaucoup à attendre. Qu’il retourne chez son père !

Les ambitieuses

Toyota et Williams, chacune à leur niveau, vont tout faire redorer leur image. Toyota jure ses grands dieux que 2009 va enfin être l’année de tous les succès (un premier serait déjà fantastique) mais difficile d’imaginer les Japonais rafler la mise après tant d’années et d’espoirs déchus. A Trulli et Glock de tirer maintenant le meilleur de cette monoplace visiblement bien née. A suivre.

Williams est au plus mal, sportivement et financièrement. Il va leur être bien difficile de venir se mêler régulièrement à la lutte pour les points et de faire mieux (8ème du classement constructeurs !) que l’an passé. Dernier des indépendants, Williams dispose avec Rosberg d’un pilote capable de faire des “coups”. Tout est donc possible.

Et McLaren, et Hamilton dans tout ça ?

McLaren représente à ce jour le plus gros point d’interrogation de ce début de saison. Leurs essais hivernaux ont été calamiteux, c’est peu de le dire. Alors intox ou pas ? Si Lewis Hamilton est dans le flou, Norbert Haug se déclare lui carrément pessimiste. Mais malgré cela j’ai du mal à situer McLaren dans le ventre mou du peloton. Sans jouer la gagne tout de suite, je pense quand même que l’équipe sera assez compétitive pour permettre, à terme, à son pilote numéro un de se battre pour conserver son titre. A Hamilton de montrer qu’il peux faire des miracles sans disposer forcément du meilleur package du plateau. Difficile en revanche d’imaginer le décevant Kovalainen surnager si ça va mal chez les argentés.

Quant à Force India, que l’on présente comme une équipe McLaren bis, je l’imagine mal quitter les bas fonds de la grille, même si les performances de l’écurie ne devraient vraisemblablement pas être ridicules et traduire le nivellement par le haut du plateau. Mais à mon sens Sutil et Fisichella sont bien trop tendres pour prétendre à quoi que ce soit cette année.

Quid de Brawn GP ?

Je suis un piètre pronostiqueur, mais à dire vrai je ne crois franchement pas au “miracle” Brawn GP, donc je ne pense pas qu’on verra Button et Barrichello en haut de la hiérarchie cette saison. Pour moi, leurs étincelles de cet hiver c’est du bluff et surtout un formidable moyen d’attirer les sponsors. C’est aussi une sensation de déjà vu (vous vous souvenez des Prost qui cartonnaient aux essais hivernaux et qui n’ont pas marquées le moindre point pendant la saison ?). Si je suis aussi dur, c’est que l’écart enregistré entre les voitures du Brawn GP et les autres n’est tout simplement pas normal. Soit la voiture était une hybride 2008/2009, soit elle était ultra-légère. Je peux évidemment me tromper, mais je serais très surpris de voir cette écurie jouer les premiers rôles cette saison. Ceci étant dit, Ross Brawn est un super pro, capable de bien mener sa barque. Mais un peu de patience quand même avant que cela paie ! Ah, j’oubliais : Button est aujourd’hui le favori des bookmakers avant le GP d’Australie. Dingue !

Note perso : cela serait néanmoins amusant de voir s’imposer une équipe absente de la plupart des guides parus sur cette saison à venir :)

Une canette, et plus si affinité ?

Je vais terminer par mes chouchous car, je le confesse volontiers, je suis fan de Red Bull. Pas la boisson (pouah !), mais la marque, et tout ce qu’elle apporte de frais et de rock n’ roll à la Formule 1. Je suis encore plus fan de Sebastian Vettel (RBR) et de Sébastien Bourdais (STR), donc inutile de dire qu’une fois encore je vais suivre attentivement l’évolution des taureaux en piste.

Red Bull Racing a fait la bonne opération de l’hiver en récupérant le prodige (terme ici nullement galvaudé) Vettel à la place du vétéran Coulthard. Inutile de préciser que l’équipe gagne terriblement au change. Pour peu qu’Adrian Newey ait profité de la nouvelle règlementation pour pondre une monoplace originale et compétitive, alors Vettel pourrait bien montrer le bout de son museau en tête d’un Grand Prix. Les essais hivernaux se sont d’ailleurs relativement bien passés pour RBR, sans étincelles (sans Mark Webber non plus la plupart du temps) mais Vettel a pu bien l’évaluer.

Je ne suis malheureusement pas très optimiste pour Toro Rosso. D’une part il leur sera impossible de réaliser une aussi bonne saison que l’an passé (postulat de départ qui plombe déjà le moral, Gerhard Berger l’a bien compris et a préférer déserter…). Sur le papier l’écurie apparait au niveau hiérarchique comme l’une des plus “faibles” (à relativiser car les performances ne devraient pas être trop éloignées des top teams. L’espoir Buemi est à surveiller tandis que je touche du bois pour Sébastien Bourdais.

Un nivèlement du niveau par le haut

Déjà en seconde partie de saison l’an dernier nous avions pu assister à un incroyable resserrement des forces, avec des voitures comme les Toro Rosso ou les Renault revenues au niveau, ou presque, des meilleurs. Les essais d’inter-saison nous laissent à ce sujet dans l’expectative, avec des écuries très proches en performance et des Brawn GP qui survolent la concurrence. Allons-nous avoir droit à Melbourne à une grille où 12 ou 15 pilotes vont se retrouver dans la même seconde ? Cela serait bien évidemment formidable pour le show, mais une véritable loterie en qualification.

Alors, qui pour succéder à Hamilton ?

Si la saison s’annonce relativement ouverte, je ne m’attends tout de même pas à de gigantesques surprises, et a priori la hiérarchie générale ne devrait pas être si bouleversée que ça. Hamilton, Massa, Räikkönen, Alonso : le champion du monde 2009 se trouve probablement dans ce carré d’as. Actuellement tout le monde, ou presque, se veut optimiste. Il va forcément y avoir des déçus.

De David Bénard, Chargé éditorial pour le site VODemotion, Rédacteur pigiste pour Nouvelle vague, magazine musical, et Etoiles passion, magazine automobile, est un contributeur de TomorrowNewsF1.

Guide F1 2009 : on change tout (ou presque)

21 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

(DavidBenard.free.fr) Il est grand temps, juste avant que la nouvelle saison ne soit officiellement lancée, de faire le point sur les bouleversements du règlement technique pour cette année. De l’aérodynamique aux moteurs, en passant par le fameux KERS et la prime à la victoire, zoom sur un règlement fou fou fou…

Le règlement technique complètement chamboulé

Les F1 2009 n’ont plus grand chose à voir avec leurs homologues de 2008. Moteur, pneus, ailerons, tout a été revu et corrigé. A l’arrivée on se retrouve avec des monoplaces beaucoup moins “séduisantes” que l’an passé mais plus performantes que jamais en piste. Allez, par quoi commencer ?

Première grosse claque : le retour des pneus slicks. Alors là je dis bravo, évidemment. Quelle hérésie cela avait été de les retirer de la circulation fin 1997… tout ça pour finalement les réintégrer aujourd’hui ! Les slicks offrent une adhérence maximale à la route, adhérence qui sera d’autant plus accrue que les pneus seront plus larges encore que l’an passé. Cette adhérence devrait compenser, en partie, la perte d’appui liée à la nouvelle réglementation concernant les ailerons.

Commençons par l’aileron avant, désormais (beaucoup) plus large et plus bas. De fait, les risques d’accrochages vont s’accroitre, surtout lors des départs, sans même parler de l’usure sur les vibreurs ! Toujours à l’avant, les ailerons biplans sont désormais interdits. L’aileron arrière se voit, lui, inversement réduit : plus petit et situé plus haut qu’avant. Signalons que ces changements ont été validés dans le but d’augmenter les dépassements sur la pistes. Gageons qu’ils augmenteront surtout le nombre d’incidents… sans parler de l’effet assez disgracieux que cela engendre.

En ce qui concerne le fond plat, il pourra dorénavant être plus long et plus large. Quant aux divers appendices aérodynamiques qui florissaient sur les monoplaces ces dernières années, ils ne seront plus autorisés.

KERS ou pas KERS ?

Telle est la question… Quelles écuries “oseront” se lancer avec ce système de récupération d’énergie (KERS pour Kinetic Energy Recovery System, comprenez système de récupération de l’énergie cinétique) boostant les monoplaces. Si l’adoption du KERS doit normalement favoriser la performance (on parle de 80 ch supplémentaire pendant 8% d’un tour complet), son poids lourd (près de 40 kg!) pourrait bien se révéler au final un handicap. Alors, que faire ? C’est la question que se posent les 10 écuries. Ajoutez-y les inévitables soucis de fiabilité et des interrogations quant à la sécurité du système (risques d’électrocution) et il y a fort à parier que certaines équipes n’adoptent pas trop vite cette solution. De toute façon le KERS n’est absolument pas obligatoire cette saison, il ne le sera que dans deux ans.

Vous qui avez eu le courage de lire cet article jusqu’au bout (je vous en remercie), je vous invite également à visionner cette excellent vidéo commentée par Sebastian Vettel, à travers laquelle vous allez pouvoir précisément visualiser tous ces changements.

Un champion, des victoires

Enfin, comment ne pas commenter la décision de couronner champion du monde le pilote ayant remporter le plus de courses dans l’année, quel que soit son nombre total de points ? Sur le fond je suis d’accord avec le principe, ne serait-ce que parce que l’histoire nous prouve qu’un tel système aurait récompensé les plus grands pilotes, emblématiques de leur époque : Clark et Senna auraient ainsi 4 titres, Mansell 3 titres et Piquet… 0 ! Dommage pour des pilotes comme Moss et Massa que ça ne soit pas rétroactif. Là où cela se corse c’est que cette décision ne s’applique qu’au champion du monde. Quite à aller dans ce sens, la formule des médailles d’Ecclestone était plus logique (classement complet du championnat en fonction des victoires, puis des secondes places, etc.).

Quoi qu’il en soit, cette décision pourrait ne pas faire long feu, si le successeur de Max Mosley décidait par exemple de passer à un énième mode de calcul. Car après tout, on a vu bien pire comme règlementation, comme le décompte des 11 meilleurs résultats de l’année pour ne pas remonter à trop loin (conséquence connue : Senna remporte le championnat en 1988 alors que Prost marque plus de points cette année-là). Péripétie.

Ouf !

Rendez-vous dans quelques jours pour la revue de détail des engagés et mes pronostics pour la saison :)

De David Bénard, Chargé éditorial pour le site VODemotion, Rédacteur pigiste pour Nouvelle vague, magazine musical, et Etoiles passion, magazine automobile, est un contributeur de TomorrowNewsF1.

Le match des guides F1 2009

14 mars 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

A deux semaines de l’ouverture officielle de la saison 2009 de F1, je vous propose un petit tour d’horizon des trois principaux guides disponibles dans les kiosques. Or rien ne ressemble plus à un Guide de la saison F1 qu’un autre Guide de la saison F1…

Vous allez me dire qu’une fois passé l’étape obligatoire des fiches techniques (pilotes, équipes, circuits) et des statistiques récapitulatives, il est difficile de faire original. Certes. Ajoutez-y que tous ont été pris de cours par l’actualité et l’arrivée de Brawn GP dans le grand circus. Certes-bis.

Voici donc un tour d’horizon des trois guides les plus emblématiques (n’en déplaise au “N°1 des guides F1 – sic)…

Auto hebdo, la valeur sûre

Comme tous les ans, l’hebdo nous gratifie d’un Guide bien fichu quoique paru vraiment tôt cette année (un mois avant le début du championnat). Pour un hebdo, il aurait été plus sage d’attendre peu ou prou le dernier moment et de disposer ainsi des images de toutes les voitures et pilotes engagés. J’imagine que les chiffres de ventes n’auraient toutefois pas été les mêmes… Dommage donc, mais au final ce guide, sans suprise, est très complet et c’est aussi le plus abordable.

F1i, du solide

Une sortie tôt, une jolie maquette, un guide bien fait mais sans réelle valeur ajoutée. En fait, il n’y a pas grand chose à dire sur ce guide, plutôt classique et que je conseille volontiers…

F1 Racing, l’analyse en plus

On finit par F1 Racing, la référence (n’en déplaise à certains). Le guide de la saison s’intègre dans une maquette léchée, servie par des analyses claires et objectives. La valeur ajoutée de ce guide n’a quant à elle pas de prix : 10 champions du monde (rien que ça, y compris Nigel Mansell !) donnent leur avis sur les forces et les faiblesses des principaux engagés. Cela n’engage qu’eux mais c’est toujours plus crédible qu’un quelconque “expert”. On appréciera aussi le nombre de pages plus élevé que la moyenne de ce numéro. Côté négatif, je trouve la couverture très moche (les goûts, les couleurs…) et la place accordée à Kubica aurait pu (dû) l’être à Massa. Je chipote parce que l’ensemble reste tout de même de grande qualité. Comme d’habitude.

Verdict

Vous pouvez très honnêtement acheter n’importe lequel de ce strois guides, même si ma préférence va tout de même aux deux mensuels et notamment à F1 Racing. L’important, c’est surtout que la saison soit passionnante.

De David Bénard, Chargé éditorial pour le site VODemotion, Rédacteur pigiste pour Nouvelle vague, magazine musical, et Etoiles passion, magazine automobile, est un contributeur de TomorrowNewsF1.

L’équilibre financier de la F1 en danger

1 novembre 2008 | 3 commentaires
Catégorie : Business News F1

Bel article de David Benard sur son blog que je vous conseil de lire et surtout de participer en commentaire :

A la veille de la finale de la saison au Brésil, la F1 est plongée dans une vraie inquiétude liée à la crise financière. La FIA (comprenez Max Mosley) ne badine pas avec le risque de récession qui pourrait bientôt frapper la discipline reine du sport automobile et tente donc par tous les moyens de réduire les coûts, au risque de carrément dénaturer la discipline. Jugez plutôt…

Lire la suite de l’Equilibre financier de la F1 en danger.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu