Naviguer : Accueil >

F1 – Grève pilote, DRS et lutte d’influence

8 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Petite lutte d’influence autour du système DRS. Sébastian Vettel meneur d’une position pour limiter l’usage du système d’aileron arrière ajustable est soutenu par Vitaly Petrov et Nick Heidfeld, tandis que Michael Schumacher, Nico Rosberg et les pilotes Ferrari et McLaren estiment d’avoir aucun problème avec le système.

« Je sais que certains pilotes ont changé d’avis. Durant cet hiver, tous les pilotes étaient unis, mais maintenant certaines équipes ont développé des solutions avec des pédales, de sorte que ces pilotes disent que tout va bien, alors, peut-être disent t’ils cela parce qu’ils pensent avoir un avantage que nous n’avons pas, mais je suis du même avis. Le DRS est de trop. » explique Nick Heidfeld à la presse à Sepang.

Juste avant le Grand Prix d’Australie, la révélation que McLaren, Mercedes et Ferrari disposait d’un système différent de la concurrence pour actionner le système DRS a été dévoilé (voir ici pour souvenir). Les 6 pilotes de ses équipes estiment donc, ne pas avoir de problème.

Toutefois, ce que précise Nick Heidfeld est intéressant, car il démontre que les pilotes, avant l’utilisation massive de leurs nouvelles monoplaces étaient contre le DRS dans son application comme donnée supplémentaire. Les revendications d’utilisation uniquement en course et non plus en Essais libres et en Qualification. Sur le principe, la FIA a coupé la poire en deux, le système n’est pas actif durant les deux premiers tours d’un pilote, mais son usage reste limité.

Depuis l’Australie, fort du soutien d’au moins 12 pilotes, la menace de grève restera toutefois fragile. Est-ce que les pilotes Force India resteront rebelles ? Puis surtout, quels rôle les petites équipes qui sont muettes sur cette histoire ont t’elles ? Enfin, la position de Sauber et STR reste ambigüe. L’ensemble est donc trop fragile pour être agité comme une menace de grève. Car, réellement, seuls les pilotes Red Bull et Renault ont vraiment pris position. Le reste suivra le plus fort.

GP Malaisie 2011 – zone activation DRS

7 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

La FIA a indiquée que le DRS va devenir un outil plus efficace en Malaisie que lors du Grand Prix d’ouverture de la saison en Australie.

La zone d’activation sera fixée à 207 m avant le virage 15, il faut que le pilote soit à moins d’une seconde de sa cible. Si c’est le cas, l’aileron DRS sera activé 5m après le virage 15 pour établir un dépassement dans la ligne droite des stands.

F1 – La FIA modifiera le DRS dès Sepang…

29 mars 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Suite à l’affaire du DRS, assez stérile dans son utilisation durant le Grand Prix d’Australie, Charlie Whithing avait indiqué hier (voir ici pour en avoir plus) que le système sera revue après le Grand Prix de Chine, dans le cas de son inefficacité en course.

Selon le journaliste Adam Cooper, la FIA ne pourrait pas attendre ses deux courses pour agir et envisage, dans un premier temps une  zone de d’action qui pourrait être porté à 700 m ou de manière aléatoire selon les circuits. Rappelons que la zone d’action du DRS à Melbourne était de 867 m.

Cooper indique que le DRS sera activé sur la ligne droite des stands à Sepang, ce qui est étonnant car le virage conditionnant cette ligne droite est articulé autour d’une autre longue ligne droite.

Autre effet, il semblerait qu’il y aura, à l’avenir, plusieurs zones d’actions du DRS sur le circuit. Au moins deux. Mais, pas pour tout de suite, cette décision devant être entériné par le Conseil Mondial après le Grand Prix de Chine.

F1 – Le DRS ajusté après le GP de Chine

28 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Technique F1

Charlie Whiting a déclaré que le système DRS (aileron arrière ajustable) sera « ajusté » après le Grand Prix de Chine par la FIA.

Dans le quotidien suisse, Le Temps, le directeur de coure de FIA a déclaré : «  il est vrai que l’efficacité de ce système à Melbourne n’a pas été idéal. La ligne droite était trop courte et le virage conditionnant cette ligne droite trop rapide. Nous allons voir ce qu’il se passe en Malaisie et en Chine, puis adapter le système selon les besoins. »

« Selon les besoins », ce qui pourrait dire que le système, sur des circuits comme Monaco, Valencia ou d’autres, ne sera probablement pas activé durant la course. Une adaptabilité nécessaire, tant le système n’a pas été d’un grand bénéfice. Pis, comme nous l’avons vu avec Webber et Alonso durant la course, le système c’est activé au virage 14 pour le virage 16, mais une seconde sur un secteur très sinueux ne représente pas le résultat de la ligne droite. Il serait peut-être plus intéressant de baisser la marge à 500 millièmes, ce qui offre des voitures plus proches et un bénéfice plus important qu’une seconde.

L’idée n’est pas ridicule, son application doit être affinée et adapté en fonction des circuits du calendrier.


Page 2 sur 212


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu