Naviguer : Accueil >

Renault F1, anticipation de la crise à Viry-Chatillon ?

13 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Beaucoup d’agitation chez Renault depuis plusieurs jours, peu de communication, mais beaucoup de veille d’article. Hier, le groupe a demandé une aide de 9 milliards d’euros à l’Etat Français. Toutefois la rumeur est là et bien là, Viry Chatillon est bien touché par la crise.

En Mai 2008, Fanatic F1 vous avait relayé une information obtenu par le Canard Enchainé, relatant que le constructeur français allait supprimer 50% de ses effectifs moteur à Viry. La raison ? Un manque de moyen de restructuration pour être au niveau de compétitivité des autres constructeurs. La vraie raison ? Une anticipation de réduction de coûts sur le gel moteur.

Hors lors des mesures FOTA/FIA annoncés lors du dernier mois de l’année 2008, Renault F1 pouvait disposer d’une grâce présidentiel pour mettre au niveau ses moteurs. Mesures qu’elle avait déjà largement anticipées depuis Septembre, selon les bruits de couloirs. Mais toutefois la roue tourne.

En effet, une réunion exceptionnelle le 18 Décembre 2008, chez Renault avait pour but une mise au point précise du programme 2009. Rien n’a filtré, sauf une redifinition des budgets de Enstone et de Viry. Hors des mesures ont, nous le découvrons, été prisent de réduire les effectifs de la section moteur, largement avant la date prévue.

Selon les rumeurs Renault va supprimer 52 postes à Viry Chatillon, et demande une réduction de salaire au reste de l’effectif voir de gelé ceux ci..

Mesure radicale qui restera un prolongement de la mesure de Mai 2008. Le département moteur du losange, utilisant les réformes FOTA-FIA pour déjà réduire ses effectifs, alors que ses concurrents ne le feront qu’après l’été. Une mauvaise nouvelle donc. Confirmée Graeme Hackland, le manager présent à Enstone :« la situation est grave (…) », mais précise que des licenciement sont prévisibles :« c’est triste mais cela va probablement arriver. »

De source entendue, l’inquiétude monte dans le morale, l’espoir d’une R29 très compétitive en début de saison est acquise, mais la suite du développement laisse planer des doutes sérieux si un grain de sable vient à perturber le bel ensemble, boulonné par un Flavio Briatore, qui doit préparer et définitivement se trouver un successeur d’ici 2010. D’un Carlos Ghosn qui s’inquiète du cours de bourse du constructeur et d’un conseil d’administration inquiet de ses performances financières pour l’année 2009.

Les cierges brûlent et les prières vont en direction d’un titre mondial 2009 pour sauver le programme.

Daimler Benz va bien, merci !

5 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Le constructeur automobile allemand Daimler a renoncé à reprendre Volvo Cars, filiale suédoise en difficultés de l’Américain Ford, indique l’hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître dimanche. « Le patron de Daimler, Dieter Zetsche, avait laissé minutieusement examiner un possible rachat ces dernières semaines et avait reconnu une série d’inconvénients possibles », rapporte le magazine.

Acquise pour 6,4 milliards de dollars en 1999 par le groupe Ford, la marque suédoise est donc à vendre. BMW a été contacté avant Daimler, mais l’exigence du groupe américain de souhaité du cash pour le rachat (estimé à 4 milliards d’euros) et non des échange d’action.

Toutefois, l’information est intéressante, car elle prouve que le groupe allemand Daimler (Mercedes Benz) dispose d’une bonne santé financière en ce début d’année 2009, malgré le refus de samedi dernier de racheter Volvo, pour des raisons d’économies d’échelles insuffisantes.

La fraude Madoff et les sponsors de la F1

18 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

La liste des banques touchées par la gigantesque fraude Madoff, portant sur quelques 50 milliards de dollars, s’allonge d’heure en heure, et s’étend à travers la planète.

La Banque Santander, deuxième banque européenne de par sa capitalisation, a annoncé dimanche soir que les clients de son fonds spéculatif Optimal, pouvaient perdre jusqu’à 2,3 milliards d’euros.

RBS (Royal Bank of Scotland) a indiqué pour sa part lundi matin qu’elle pourrait perdre jusqu’à 450 millions d’euros dans cette affaire.

Shell a annoncé hier avoir perdu 45 millions de dollars, sur son fonds de pension.

Il semble qu’ING et le Crédit Suisse ne sont pas touchés directement par la fraude.

Une rumeur persistante

18 décembre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Nous avons eu écho de nombreuses rumeurs concernant le prochain retrait d’un constructeur de la Formule 1, confirmant d’autres précédentes rumeurs qui ne font qu’insister depuis 15 jours.

Ce qui semble assez probable ; Williams ayant annoncé le retrait prochain d’un ou de deux constructeurs, information confirmé par Max Mosley. Une réunion d’urgence sera établit dans le courant de la journée et une annonce pourrait intervenir dans les prochains jours mais ne sera effective qu’à la fin 2009.

Après avoir effectué une petite enquête, il semble que le constructeur en question a beaucoup investit ses deux dernières années et cet investissement aurait une grande valeur foncière. Toutefois, conscient de la situation et de sa situation, un préavis d’une année a été accordé, malgré la situation économique, ce qui a été confirmé par une rumeur hier en fin de journée.

Selon nos informations, Toyota et Renault sont les maillons faibles. Toyota perdant beaucoup d’argent et ayant donné comme objectif la victoire en 2009 sinon un retrait serait effectif, voir progressif, en deux temps selon les rumeurs. Tandis que Renault, est la seule équipe qui n’a pas confirmée sa présence de manière officielle sa présence en 2009 et ses récentes annonces sont plutôt alarmistes. Il est aussi a noté que le constructeur a demandé une rallonge à l’Etat Français après avoir déjà utilisé ce moi ci 280 millions d’euros de prêt, comme l’a indiqué un rapport de l’agence Bloomberg hier.

Plus de détail dans les prochains jours.

STR et Honda à prix discount

8 décembre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Avec deux équipes à vendre, Toro Rosso et Honda, la Formule 1 voie planer la menace d’un plateau réduit à 16 voitures, dès 2009. Alors que la FIA précise que douze équipes peuvent être inscrite et touchée les droits FOM.

Lorsque Red Bull a racheté la Scuderia Toro Rosso, l’objectif était de la vendre très rapidement. La crise n’aidant pas ce type de décision, la rumeur du retrait de Red Bull Racing qui en a découlé restera parfaitement infondée et fantaisiste. Gerhard Berger a vendu ses parts, le prix qu’il les avaient obtenu en 2006, sans bénéfice. Le climat économique imposant un réalisme douloureux, la valeur de l’équipe a été divisée par deux, passant de 100 millions d’euros à 50.

Toro Rosso est donc estimée à 50 millions d’euros. Red Bull Technology fournissant le châssis, Ferrari le moteur/boite/kers. Le reste, les actifs non corporels, cédé à prix discount, ou presque. Le repreneur futur, héritera d’une usine remise à niveau, d’un personnel motivé, d’un châssis Red Bull et d’un ensemble moteur Ferrari.

Le cas Honda est différent, le constructeur souhaitant que son ex équipe de F1 soit dans les paddocks en 2009, le prix pourrait être en forte baisse. J’avais annoncé 150 millions de dollars vendredi, mais le président de Honda a confirmé une vente « à bas prix » de l’équipe. Laissant entendre que l’affaire se réglera sous la forme de cash (80/90M€ ?). Toutefois, le cas Jaguar/Ford revient en mémoire. L’équipe anglaise avait été cédée pour 1€ symbolique à Red Bull, qui avait garantie les emplois durant 3 ans et un minimum de 100 millions d’euros de budget par an. Ce type de projet de vente pourrait être dans les têtes des décideurs nippons qui semblent vouloir tourner la page F1 très rapidement, sans faire de scandale et de drame sociaux collatéraux.

Salaire F1 : la fin d’une époque

27 octobre 2008 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

La fin d’une époque. Celle ou un pilote pouvait demander toujours plus d’argent à son team jusqu’à disposer de salaire plus important que Michael Schumacher lui-même. Mais la crise est, surtout la peur de certain pilote de ne plus avoir de volant, enchaine une tendance : la réduction de salaire.

Mark Webber, c’est vu refuser son augmentation, demandée par son agent Flavio Briatore. L’australien signera pour le même salaire que le précédent contrat. Avec même une dévaluation à la conversion Euros/Dollars.

De son coté, Kimi Raikkonen a accepté une réduction importante de son salaire en 2010. Tandis que Rubens Barrichello, ne se propose à Honda que pour 6 millions d’euros en 2009, deux fois moins qu’en 2008. Reculant le forcing de Bruno Senna.

Enfin Fernando Alonso demande 35 millions de dollars pour 2009 envers Renault F1, mais tout indique que ce sera moins. Le montage financier se développera autour d’un salaire de base et d’une prime de titre de champion du monde pour atteindre cette somme.

Toutefois Fernando Alonso assure une tendance dure, la baisse des salaires pour 2009 et pour 2010. Reculant ainsi l’arrivée de jeune pilote, qui avait pour eux, un salaire moindre. La fin des salaires à plus de 40 millions de dollars par an est bel est bien derrière nous.

Williams F1 : vers un plan Paulson ?

20 octobre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

Elle fait partie d’une des rumeurs du paddock de Chine : L’état de santé financière de l’équipe Williams F1. Une situation qui inquiète mais qui pourrait être résolue rapidement.

Williams F1 va vraisemblablement perdre 41 millions d’euros dès l’année prochaine en sponsoring. En effet, RBS continuera son accord pour les deux années restantes, mais avec une sévère réduction de 50% (12 à 6 millions d’euros). Le groupe Baugur, gravement touché par la crise en Irlande, ne respectera pas son contrat de trois années, ni ne signera le chèque de 40 millions d’euros pour 2009. Enfin Petrobras, quittera l’équipe pour Honda, un manque à gagner de 15 millions d’euros.

Certes Phillips va augmenter sa contribution en 2009 et deviendra le sponsor principal de l’équipe avec Lenovo et AT&T. Mais cela ne suffira pas. L’année prochaine enfin, l’équipe touchera 57 millions de dollars de droit FOM, mais c’est moins qu’en 2008. Reste que l’équipe augmente dramatiquement ses pertes.

Alors quoi faire en ces temps de crise pour aider cette équipe de la faillite ? Deux solutions s’imposent : La première est la création d’un fond de soutient aux équipes privée. Comme cela avait été le cas en 2003. Mais la situation cette année là n’était pas la même qu’actuellement (Jordan et Minardi avait hérité du surplus de la sommes FOM de Arrows F1 en 2003 après la faillite de cette dernière). Mais l’aide pour l’équipe de Sir Franck Williams pourrait bien venir de Toyota ou bien de son ami Ron Dennis. En effet, ce dernier se souvient avoir aidé avec Williams, l’équipe Tyrrell dans les années 90, financièrement et techniquement. Une nouvelle proposition de rachat du contrat de Nico Rosberg pourrait donc rapidement survenir dans le début de l’année 2009, dans un premier temps. Avec pourquoi pas une prime pour l’équipe anglaise. Toyota de son coté, a un rôle ambigüe.

Avec un budget passant de 185 millions d’euros en 2008 à environ 150 millions en 2009, des mesures soient rapidement être trouvés. Un plan Paulson pour l’équipe Williams pourrait rapidement être dans l’air afin de rendre ce mythe du sport automobile financièrement plus serein, mais pour cela, il faudra que Franck Williams accepte un nouvel actionnaire.

RBS : la F1 en partie nationalisée

13 octobre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Royal Bank of Scotland a été recapitalisée par le gouvernement anglais de Gordon Brown à hauteur de 25 milliards d’euros. La deuxième banque du pays, ne sera plus privée.

Dans le cadre de cette augmentation de capital, selon Les Echos, le gouvernement va souscrire des titres RBS, et racheter pour environs 6 milliards d’euros d’action préférentielles et garantir l’émission de 19 milliards d’euros d’action.

Mauvaise nouvelle, la banque a besoin de plus de capital pour couvrir ces amortissements de crédit et surtout répondre aux critères du gouvernement britannique pour le court et le moyen terme, annonce l’agence économique Bloomberg. La banque doit se séparer de ses actifs.

Les conséquences sur la Formule 1 seront progressivement définit dans les prochaines semaines, mais dès maintenant, et après la chute de la banque Lehman Brother, la Formule 1 et en partie détenue par une banque nationale, depuis ce matin.

Cours de bourse des constructeurs de F1 #2

9 octobre 2008 | 5 commentaires
Catégorie : Listes

La crise économique touche le secteur de l’industrie automobile. Voici le cours de bourse des six constructeurs présent en Formule 1.

Après l’avoir fait le 20 Juin, voici l’évolution depuis le 1 Janvier 2008 :

  • FIAT : – 21.7%
  • BMW : -52.2%
  • Renault : – 68.93%
  • Toyota : – 35.44%
  • Honda : – 24.48%
  • Daimler : – 60.07%

Alonso, Repsol en toile de fond économique

25 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Le quotidien espagnol Expansion affirme que Total et Shell veulent acheter la part de 20% du pétrolier espagnol détenue par le groupe de BTP Sacyr Vallehermoso, et celle de 12,7% de la Caixa. Repsol vaut 25 milliards d’euros en Bourse.

La bataille débute entre les deux pétroliers. Selon le magazine économique, Total et Shell veulent acheter la part de 20,01% de Repsol détenue par le groupe de BTP espagnol Sacyr Vallehermoso, qui a reconnu le 12 septembre qu’il avait envisagé de s’en défaire. A cette part s’ajouteraient les 12,7% du pétrolier espagnol détenus par la caisse d’épargne La Caixa, ce qui entraînerait l’obligation pour l’éventuel acquéreur de lancer un offre publique d’achat (OPA). La législation espagnole impose à un acheteur dépassant le seuil des 30% du capital de lancer un OPA sur l’ensemble de la société, sauf à obtenir une dispense.

Mais le plus intéressant, n’est pas la concentration des pétroliers, mais les autres actionnaires : La banques Barclays, et les assureurs Axa et Mutua Madrilena (2% du capital). Une information intéressante confirmant la rumeur discrète, que Repsol serait intéressé par l’arrivée de Fernando Alonso chez Honda. Sachant que le double champion du monde a un contrat long terme avec l’assureur madrilène, cela explique bien des choses. L’année dernière encore Mutua était actionnaire de Banco Santander.


Page 4 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu