Naviguer : Accueil >

Force India, Mclaren et Ferrari

2 novembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Selon des indications, l’annonce d’un accord effectif entre Force India et McLaren Mercedes devait être annoncée hier, samedi, mais aucun communiqué n’est venu confirmer ce bruit. Apparemment, selon Auto Motor und Sport, Ferrari se dresse au travers de ce projet.

Force India a un accord réelle avec Ferrari pour 2009, mais qui doit être abrogé. Une idée que l’équipe de Silverstone voulait développer, mais il y a plusieurs semaine, Stefano Domenicali a déclaré, que de son coté, il ne voyait pas pourquoi l’équipe indienne ne respecterait pas le contrat. Traduction : Si Force India ne souhaite plus de moteur italien il devront payer pour cela.

Vijay Mallya a indiqué qu’il était d’accord pour offrir un dédit à Ferrari : « Si Ferrari et Force India se séparent pour quelque raison que ce soit, ce sera un au revoir amical. Aux deux partenaires potentiels, j’ai demandé la fourniture du package complet, comprenant les moteurs et boîtes de vitesses, avec le système KERS. Ferrari n’est pas sûre qu’elle peut me l’offrir, c’est pourquoi j’ai été chez McLaren, » pour enchainé : « Ferrari et nous sommes de bons amis. La relation est très forte. C’est pourquoi je suis toujours ouvert dans les négociations avec McLaren. Ferrari le savait dès le départ. Et si Ferrari a eu des coûts supplémentaires avec nous, pour mettre au point les moteurs pour l’année prochaine, alors je me sens obligé de les dédommager pour cela. »

En outre, Mallya a loué les « excellents rapports » qu’il entretient avec Ferrari, il a le même qualifiée de « conviviale ». Mais pourquoi Force India dans cette ambiance si solide, souhaite quitter sa maitresse italienne ? La réponse est simple : Mercedes offre un paquet complet, y compris transmission et KERS, alors que Ferrari n’offre que le moteur et KERS (avec du retard d’ailleurs).

Du coté de la FOTA, Williams a finalement accepter l’introduction des châssis client pour 2009, libérant le dernier niveau de résistance, avec Force India, dans ce domaine. Puis McLaren-Mercedes se tient à distance des problèmes entre l’équipe Indienne et Ferrari. Mais le projet est là, un précontrat surement signé, mais une solution à l’amiable de séparation avec les italiens ne se fera pas.

La clause de libération des moteurs Ferrari est fixée à 10 millions d’euros. Mais uniquement pour le moteur. Hors avec le système KERS et les investissements qui en suivent, l’addition pourrait être relativement salée pour l’équipe Force India. Alors que dans un autre niveau, le projet de Pack complet McLaren est estimé entre 40 et 45 millions d’euros par an (tout compris).

RBR avec Ferrari en 2009 ?

30 octobre 2008 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Les liens entre Force India et McLaren Mercedes étant à l’état de finalisation et en l’attente d’annonce, une spéculation indique que Red Bull Racing pourrait revenir au moteur Ferrari en 2009.

Alors qu’elle était elle aussi en discussion avec Mercedes, selon nos informations, RBR serait tenté d’uniformiser ses machines en 2009 avec le même moteur et délaisser le moteur au losange qui équipait depuis 2007 les Red Bull.

La vente du prochain châssis McLaren à Force India, ouvre la porte à la standardisation (oups pour le mot qui fait mal) des châssis Red Bull Technology, conçues par Adrian Newey. Les avantages sont multiples. Dans un premier temps, les moteurs seront moins couteux en 2009 et à l’avenir, via la convention signé par la FOTA et la FIA, c’est-à-dire 10 millions d’euros à ajouté 5 millions pour le système KERS. Ensuite elle limitera la recherche sur deux châssis, couteux en R&D et en argent.

Mais cela lève un doute. Force India a des doutes sur le projet KERS de Ferrari, qui ne devrait être opérationnelle qu’en Juin ou Juillet 2009. Quid alors d’un client comme Red Bull et Toro Rosso ? Il est évident que le partenaire actuel de RBR, Renault, est aussi en retard dans ce domaine et que l’équipe n’a pas les moyens de développer seul son projet de récupération d’énergie.

Notons que Force India souhaite rembourser Ferrari de ses investissements pour 2009. Mais son contrat stipule, que le dédit d’un désengagement sera de 10 millions d’euros. Rien de plus.

Ferrari répond à la FIA sur le moteur standard

27 octobre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Toyota qui menace de partir (pour démentir ensuite une partie de la rumeur, c’est-à-dire son départ et non les 24h du Mans et son programme), la FIA qui justifie son appel d’offre et sa logique. Soit mais qu’en pense Ferrari ?

Après l’annonce de la FIA du moteur standard, Ron Dennis a ironisé :  » Imaginez que Ferrari gagne le titre de champion du monde 2010 avec un moteur powered by Mercedes-Benz ? Cela n’a pas de sens ! « . Ce Lundi, la Scuderia a répondu de manière encore plus cinglante à la FIA :

 » Le Conseil d’administration de Ferrari, tout en confirmant son plein engagement pour une substantielle et nécessaire réduction des coûts, a toutefois exprimé sa forte préoccupation en ce qui concerne les projets d’égalisation ou de standardisation des moteurs, qui priveraient la Formule 1 de sa propre raison d’être, basée sur la compétition et le développement technologique.  » La bombe est lancée ; Ferrari pourrait arrêter la F1 et mettre directement en péril la raison d’être de la discipline. « C’est comme cela que Ferrari explique sa présence ininterrompue depuis la première édition du Championnat du monde de F1 en 1950, poursuit le communiqué de l’écurie transalpine. Si ces éléments ne sont plus d’actualité, le Conseil d’administration s’est réservé le droit d’évaluer, en concertation avec ses partenaires, l’opportunité de maintenir sa présence dans la discipline. « 

La Scuderia lance un message clair à la FIA. Oui à une réduction de courts, non au moteur standard sinon le retrait de la marque la plus prestigieuse de l’épreuve serait effective.

Vers un échange Alonso-Raikkonen en 2009 ?

20 octobre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

La rumeur est folle, mais elle a pris des proportions importantes dans le paddock de Shanghai, au point qu’elle en devient très sérieuse. Fernando Alonso et Kimi Raikkonen échangerons leur baquet en 2009.

En plus du feuilleton débuté en Mai par Grandprix.com lors du Grand prix de Monaco d’une arrivée chez Ferrari en 2010, la série du ‘transfert de Fernando Alonso chez Ferrari’ s’offre un nouvel épisode : l’échange pur et simple.

Soyons clair, la séparation entre Raikkonen et Ferrari coutera beaucoup d’argent, mais l’ajout d’une clause de rachat à la récente prolongation a ouvert beaucoup d’espoir du coté de Fernando Alonso. Mais une chose est sûre, la phrase la plus répété dans le paddock de Chine était « IL est possible que Alonso arrive chez Ferrari ». Récemment le pilote espagnol avait émis le souhait d’être dans une équipe qui « gagne des courses ».

Toutefois cet échange serait intéressant pour tout le monde. Tout d’abord pour Ferrari, qui pourrait payer une partie du salaire de Raikkonen en 2009.  Car 2010 n’est qu’une simple option annoncée mais non activée. Etant donné que Alonso n’a pas encore répondu à l’offre que lui à fait Renault, malgré son annonce à la BBC vendredi dernier de rester dans l’équipe française. (Voir Paddock Confidences du GP de Chine partie 1), la mauvaise relation entre les pilotes Ferrari est palpables, Luca Di Montezemolo colère devant le manque de performance de l’équipe italienne, annonçant depuis plusieurs semaines un changement important si les titres échappent à Ferrari en 2008. L’ambiance vire au rouge écarlate, l’ombre de Alonso est trop présente au dessus de Maranello.

L’échange Kimi chez Renault n’est pas impossible, l’histoire a démontré une relation antérieure datant de 2006, avec l’affaire du pré contrat. Interlagos va décider du champion du monde, mais aussi du sort de Fernando Alonso…

Filière pilote : Ferrari copie McLaren

16 octobre 2008 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités

Pendant de nombreuses années Ferrari avait résistée à la volonté de couver un jeune pilote à la manière d’une filière. Toutefois les temps change et l’effet le virus Hamilton a été attrapé par la Scuderia Ferrari qui par la voix de Stefano Domenicali a précisé au magazine SportAutoMoto :  » Notre plan prévoit un soutient envers la Formule 1 et un développement. Le champion de la Formule 3 Italienne pourra faire un test sur une Ferrari. »

 » Dans ses temps de crise, il n’est bine sur pas facile de démarrer un tel programme. Mais nous avons besoin à l’avenir de bons pilotes. Jusqu’à présent, rien n’est encore fixé, mais nous allons bientôt annoncer plus de détails. » Termine Domenicali.

Glorieuse initiative, mais en retard par rapport à McLaren, qui a mis en place depuis 1989 : le McLaren Autosport Award, dont le premier lauréat a été David Coulthard ; et qui récompense les meilleurs pilotes en formule de promotion des championnats anglais par un test en McLaren F1 et un chèque de 50.000£.

Chaque équipe dispose de son propre programme de détection : Renault préfère aider les meilleurs via un programme financier et technique. Idem pour Toyota qui oriente ses volontés sur un pilote nippon. Honda aussi. BMW a crée sa formule de promotion, Mercedes est devenu le motoriste officiel de la F3 EurosSerise avec le temps. Ne parlons pas de Red Bull et sa filière très connue. Bref, hormis Ferrari, tous les constructeurs ont un programme pour les jeunes pilotes.

Mais la Scuderia risque de bien combler son retard pour plusieurs raisons : D’abord parce que cela permettra de valoriser un pilote italien sur une Ferrari. Ensuite la Scuderia dispose de deux programmes annexes qui pourraient l’aider. D’abord elle motorisera une équipe en Formule 1, ce qui pourra permettre de tester le pilote une année (comme Renault l’a fait avec Minardi en 2001). Et enfin, le constructeur italien sera le fournisseur de l’A1GP. Un bon moyen de tester ses futurs jeunes avec une machine proche de la F1..

Inspiré par McLaren avec Lewis Hamilton et Red Bull avec Sébastien Vettel, la Scuderia Ferrari a toujours payée très cher des pilotes déjà star qui utilisaient l’image du cheval cabré pour valoriser leur propre image. Le temps de créer une star 100% Ferrari (comme Hamilton est 100% McLaren) est maintenant dans les tuyaux de Maranello. Une révolution idéologique aussi.

Ferrari, Alonso et la presse

15 octobre 2008 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Fernando Alonso ajourne encore une fois sa possible venue chez Ferrari dans la Gazetta dello Sport :  « il y a 0% de possibilité que j’aille chez Ferrari la saison prochaine. La Scuderia a déjà annoncé ses pilotes. Pas besoin de se presser, ni de faire aucun type d’annonce en ces moments qui ne sont pas forcément les meilleurs moments. Il reste deux course avant la fin de la saison, je suis concentré au maximum pour que tout aille bien, afin d’obtenir de bons résultats, et quand la saison sera terminée, j’annoncerai ou j’irai, sans problèmes ».

La presse italienne qui milite depuis plusieurs courses sur l’arrivée du double champion du monde en lieux et place de Kimi Raikkonen, dès 2009. Un désir impossible en la matière. Dans l’immédiat.

Fernando Alonso prolongera avec Renault F1, qui par la voix de Pat Symonds indique ce matin : « après deux victoires, que peut ont faire de plus pour retenir Fernando ? »

De son coté Banco Santander, le plus grand groupe bancaire de la zone euro, a annoncé lundi soir l’acquisition de la totalité de la banque américaine Sovereign Bancorp dans le cadre d’une transaction en actions de 1,9 milliard de dollars (1,39 milliard d’euros). Prouvant que l’institution bancaire espagnole est en bonne santé financière.

Banco Santander sponsorisera bien Ferrari en 2010

10 octobre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Elle reste une des rares banques à bien se porter dans le climat actuel. D’ailleurs sa filiale anglaise Abbey National ne recevra pas d’aide de l’Etat anglais pour sauver ses institutions bancaires Reste que Banco Santander, alors que je me posais la question il y a quelques jours sur son sponsoring envers Ferrari, serait déjà le prochain partenaire de l’équipe Italienne à l’horizon 2010.

Le journal Le Monde, assez avare d’histoire de Formule 1 a diffusé hier un entretien sur Emilio Botin, le PDG de la banque espagnol. Ce dernier a confirmé les rumeurs d’un rapprochement Alonso-Santander-Ferrari.

« Son entreprise sponsorisera le pilote espagnol Fernando Alonso et, bientôt, la Scuderia Ferrari. » pouvait t’on lire dans l’article.

Il semblerait que la banque en plus d’un sponsoring estimé à 180 millions d’euros pour trois ans, plus 90 millions d’euros de prime de titre de champion du monde, soit près à financer le départ de Kimi Raikkonen, pour 100 millions d’euros. Une somme importante, trop peut être.

Fin 2005, le rachat du contrat de Jacques Villeneuve, alors chez Sauber était fixé à 15 millions de dollars après la première année et finalement se sera conclu à 6 millions. Dans le cas de Kimi Raikkonen, une clause de 20 millions d’euros (27M$), plus 20 millions d’euros d’avance sur salaire pour gelé le champion du monde 2007 en 2010 de tout transfert dans une autre équipe. Soit un total de 40 millions d’euros (54M$).

Fernando Alonso : la piste Ferrari se confirme

6 octobre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

L’information vient de tomber, BMW Sauber a annoncé la prolongation de Nick Heidfeld et de Robert Kubica pour 2009. La piste du constructeur bavarois et Fernando Alonso s’évanouit d’un seul homme, mais rend le tableau plus clair.

Cette annonce matinale de BMW laisse comprendre plusieurs choses et surtout la finalité. Fernando Alonso prolongera bien chez Renault F1 Team en 2009, ou partira chez Honda, mais la piste Ferrari pour l’horizon 2010 est confirmée.

En effet, l’annonce de la prolongation de Kimi Raikkonen jusqu’en 2010, avait provoqué un début de renouvellement de discussion entre le double champion du monde et l’équipe allemande, mais les récents aller et retour motor-home Ferrari-Renault du président de Banco Santander lors des derniers GP Européens, laissaient entendre que Ferrari n’était pas un vœu pieu. Enfin, BMW, logiquement, proposait un contrat de deux ans à Alonso, refus du pilote.

L’espagnol prolongera d’une seule année, car il a refusé une offre de deux ans dans un top team. Ce qui signifie bien que la Rossa est depuis longtemps confirmée.

Le renouvellement de Kim Raikkonen apparait de plus en plus comme une manœuvre de communication pour rassurer un line up 2008 fragile face à Lewis Hamilton et McLaren. De plus, et de part l’analyse que l’on peut en faire, il est confirmé que le contrat de Kimi Raikkonen comporte une clause de rachat pour 2010, soit par lui-même, l’équipe Ferrari ou un tiers (Santander ?).

Les prochaines semaines seront intéressantes pour Alonso, qui attend que le projet de rachat du contrat du champion du monde 2007 soit confirmé pour imposer ses conditions. L’homme raconte aux médias que l’avenir ne l’intéresse pas, mais force et de constater que les faits démontrent le contraire. 2009 est déjà zappé dans son esprit, Renault ou pas.

Alice ouvre la porte à Telefonica chez Ferrari

29 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Un chiffre d’affaire qui baisse de 3,3% en 2008, un troisième trimestre dans le rouge, une vente de 800 millions d’euros de sa filiale française et des perspectives considérées comme catastrophique pour 2009, Telecom Italia pourrait stopper son sponsoring avec Ferrari via Alice.

La jolie blonde Alice ne pourra plus vraiment émerveiller les clients par sa plastique dans les prochaines années. Telecom Italia est en crise. Et pose la question de son contrat sponsoring avec Ferrari qui court encore jusqu’à l’année prochaine. Un accord de 75 millions de dollars, dont 25 par ans qui pourrait s’envoler.

Une comédie italienne qui s’achève mal pour l’opérateur italien, qui est aussi l’objet d’un rachat par un concourent. Reste que la débâcle transalpine pourrait ouvrir la porte à Telefoninca, le troisième opérateur mobile du monde, derrière Vodafone et T-Mobile, et qui voit d’un œil malicieux l’arrivée prochaine de Fernando Alonso chez Ferrari pour revenir dans la galaxie du double champion du monde espagnol.

Alonso et l’invention des médias espagnols

24 septembre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Transferts

La rumeur de l’axe Banco Santander-Ferrari-Fernando Alonso se renforce avec l’annonce du journal espagnol Marca qui indique que, en Italie, les médias du groupe Mediaset (Propriété de Silvio Berlusconi) annoncent que la banque ibérique arrivera bien en 2010 comme sponsor principal de la Scuderia mais souhaite avoir le double champion du monde dans ses bagages, sinon le deal ne s’établera pas.

L’annonce de son arrivée en 2011, pourrait donc bien s’établir en 2010, comme annoncée depuis Mai. Car il semblerait bien que la Scuderia Ferrari casse le contrat de Kimi Raikkonen et lui verser un dédit avec une clause de non concurrence en 2010. Alonso, de son coté, aurait signé un contrat de quatre année (2 ans+ 2 ans en option vraisemblablement)

Sauf que depuis une semaine, aucunes informations de ce type n’ont été annoncées dans les journaux des trois chaines Mediaset, selon une de mes sources italiennes. Ce qui laisse à penser que les médias espagnols utilisent les italiens pour faire passer le message de la désinformation.

La vérité de cette histoire est que OUI, Santander négocie pour devenir sponsor Ferrari à l’horizon 2010. QU Renault souhaite Alonso en 2009, mais aussi avoir une option prioritaire pour 2010, et que BMW ne représente qu’une alternative à Ferrari, donc suspendu à la décision ultime.

Fernando Alonso a signé chez Ferrari pour 2011 ?

22 septembre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Transferts

Fernando Alonso a signé un contrat avec Ferrari pour 2011. Indique la presse italienne hier après midi, protégeant une fuite de l’équipe de Maranello, qui présume d’un accord entre le double champion du monde et Ferrari.

Ces sources affirment que Ferrari pourrait résilier le contrat de Kimi Raikkonen, après sa prolongation pour 2010. Il en résulte, selon cette même presse transalpine, qu’il est logique que Fernando Alonso ait dit non à BMW et que Renault est sous attente. Car le pilote espagnol peut aussi signé en 2010 avec l’équipe Ferrari.

Il apparait que la banque Santander deviendra bien le sponsor principal de la Scuderia en 2010 et qu’elle payera la fin de contrat de Kimi Raikkonen, soit 40 millions de dollars.

Cette information colportée par le journal gratuit 20 minutos ne précise pas la source italienne en question, mais reprend l’idée d’un précontrat entre Alonso et Ferrari.

Kimi Raikkonen, une prolongation sous contrainte

21 septembre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Kimi Raikkonen a prolongé avec l’équipe Ferrari jusqu’en 2010, une annonce qui a surpris par sa furtivité communiqué, mais qui laisse perplexe. Surtout « qu’un arrangement a été trouvé entre les deux parties », avait déclaré le champion du monde 2007. De quoi s’agit-il ?

Le contrat actuel, signé en 2006, ne prévoit aucunement que Kimi Raikkonen deviennent le pilote numéro 1 de la Scuderia Ferrari. Garantissant une égalité de traitement technique, comme argument non politique. Et surtout un salaire évolutif en fonction de l’obtention du titre de champion du monde.

En faite le contrat d’un pilote comporte trois grandes parties : Le salaire, les garanties techniques et la partie marketing. A l’époque de McLaren, Kimi Raikkonen ne réalisait que très peu de représentation auprès des sponsors. Chez Ferrari, nous sommes proche du néant, mais les temps changes. Marlboro prévoyant de quitter la scène, l’équipe italienne doit séduire des sponsors, alors que nous sommes en pleine période de crise économique. Pas facile même pour Ferrari.

Donc un nouveau contrat a été signé entre Ferrari et Raikkonen, un contrat pour 2009 et 2010. Mais sous conditions : D’abord de salaire qui ne sera plus que de 40 millions de dollars par an, au lieu des 60 et 90 millions de cette année. Ensuite les garanties techniques restent identiques à l’ancien contrat. Reste la partie marketing, qui semble avoir changé.

Luca Di Montzemolo, demandant à son champion du monde de se comporter comme un pilote Ferrari, c’est-à-dire comme un vrai pilote de F1, en faisant le job sérieusement, pour l’image (une séance photoshoot pour un sponsor n’était que la partie connu du pilote jsuqu’a présent et pour ses propres intérêts). Une situation qui risque de mal se terminé entre les deux parties, car Ferrari remet en cause le précédent accord. Il n’est toutefois pas impossible qu’une clause spécifique ait été installé dans ce contrat (une clause de sortie en cas de titre 2009 ?).

Axe Alonso-Ferrari-Santander

21 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1, Transferts

Actuellement sponsor de McLaren Mercedes, le Banco Santander ne quitte pas l’horizon rouge de la Scuderia Ferrari et ce dès 2010.

L’institution bancaire espagnole a indiqué qu’elle ne prolongerait pas de deux années son contrat de sponsoring avec l’équipe McLaren Mercedes après l’expiration de son accord actuel d’une durée de trois années (2007/2008 et 2009). Contrat d’une valeur de 15 millions d’euros/an.

Depuis juillet, la rumeur d’un axe, Alonso-Ferrari-Santander, était dans l’air et se renforce. D’autant plus que le manufacturier de tabac Phillip Morris a annoncé son intention de quitter à l’horizon 2010 les carrosseries de la Scuderia Ferrari.

Samedi en fin d’après midi, Emilio Botin, le président de Banco Santander, a discuté 20 min avec Fernando Alonso dans le motor home Renault. Lundi Alonso déclaré à qui veut l’entendre que Ferrari n’est pas un objectif faner, mais retarder de quelques années.

La stratégie de Santander s’articule autour de Fernando Alonso, mais aussi de Lewis Hamilton. Un contrat de représentation en Angleterre entre la banque et le pilote McLaren sera négocié l’année prochaine. En parallèle, le projet Santander-Ferrari ressemble à celui d’ING et Renault et permettra d’offrir un appuis appréciable pour le double champion du monde 2005 et 2006 en cas de transfert effectif.


Page 25 sur 25« First...10202122232425


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu