Naviguer : Accueil >

GP Allemagne 2011 – pour une histoire de badge…

22 juillet 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités

… La Fédération Internationale de l’Automobile a demandée aux équipes Ferrari, Mercedes GP et Force India de changer leur combinaison car elles ont été déclarés non conformes. La raison ? Chaque combinaison doit comporter un badge, qui confirme que le vêtement respecte bien les normes de sécurité de la FIA.

Le détail en question et que le badge, sur les combinaisons Ferrari, Mercedes et Force India, était visible, mais « imprimé » et non « brodé » comme l’indique le règlement. Le détail a son importance.

L’incident est apparu ce matin, juste avant la EL1 comme l’a rapporté Autosport, qui s’interroge sur ce sujet, devenu subitement, important aux yeux de la FIA…

Economie – Pas de plans de FIAT pour Ferrari

19 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

A Maranello, Luca di Montezemolo a indiqué aux journalistes visant l’usine que le groupe FIAT n’a pas de plans visant à utiliser la marque de voiture de sport italienne pour obtenir des fonds.

« Il n’y a pas de programme avec Ferrari dans ce sens, aucun programme du tout même ».  lance le président de Ferrari aux journalistes et que rapporte l’agence Reuters. Depuis quelques temps, l’hypothèse que le groupe FIAT utilise Ferrari comme provision d’un prêt était dans l’air et envisagée sérieusement.

Santander et la pression du retour d’image

12 juillet 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités

Dimanche en fin d’après midi, un homme est soulagé dans le stand Ferrari. Accompagnant l’ambiance de la fantastique victoire de Fernando Alonso lors du Grand Prix d’Angleterre. Un résultat qui soulage un peu l’investissement de sa société dans le sponsoring de l’équipe italienne.

Depuis le début de l’année 2011, les maigres résultats de la Scuderia Ferrari inquiétait les membres du conseil d’administration de la banque Santander. Le retour sur image (valeur médiatique), seul élément mesurable pour l’investissement de l’établissement espagnol,  n’était que de 25 millions d’euros pour les six premiers mois de l’année 2011. L’an dernier, cette somme avait été atteinte en l’espace de trois mois seulement.

Au rythme de la F150 sur la piste, le retour sur image de Santander aurait été de seulement 50/70 millions d’euros pour l’année 2011. Pour un investissement de 50 millions, concentrer sur la Scuderia Ferrari.  Cela représente un résultat trop peu important. La victoire de Silverstone va permettre de viser les 100 millions de retombé, soit quand même 150 millions de moins que l’an dernier.

Sous la pression des résultats, Banco Santander a décidé de soutenir le Grand Prix d’Espagne à Barcelone en 2012 et d’investir un peu plus d’argent dans les panneaux publicitaires pour le reste de l’année 2011. Toutefois, il semble que l’effet du duo Alonso – Ferrari ne fasse pas vraiment rêver et l’image du double champion du monde avec l’équipe italienne ne se suffit plus,  lorsque  l’ensemble ne gagne pas. Un détail qu’a compris Santander pour l’avenir.

View – Une victoire politique ?

11 juillet 2011 | 14 commentaires
Catégorie : View

[English Version] – Une victoire en échange d’une signature ? c’est du moins ce que beaucoup de personnes dans le paddock de Silverstone semblent penser à propos de Ferrari et de la victoire de Fernando Alonso hier.

Dans l’affaire des diffuseurs soufflés, la FIA souhaitait l’unanimité pour revenir en arrière et oublié cette mesure en cours de saison. Ferrari a dit non et l’hésitation a été de mise. Stefano Domenicali ayant eu le document entre les mains jusque dans les derniers tours du Grand Prix. Il a ensuite signé et annoncé à la BBC après la course que tout va bien désormais et qu’il n’y a plus de crise dans ce domaine.

Bizarre donc, d’attendre qu’Alonso soit en mesure de gagner pour signer un document qui compromette le reste de la saison de l’équipe italienne. Vettel indique que la Ferrari était « simplement plus rapide que nous », toutefois, la F150 n’a pas gagné 500 millièmes voir une seconde sur un diffuseur. Beaucoup aussi s’interroge sur le comportement de Vettel en fin de course. Le champion du monde a été doublé dans les stands, mais n’a pas résisté pour la victoire, lâchant rapidement le combat. Un détail qui n’a pas échappé pour de nombreux observateurs.

Les fans des théories du complot classeront ce GP d’Angleterre comme une course à part dans le calendrier 2011. Une sorte de course hors championnat au parfum politique, plus que sportif. Gagner pour fêter les 60 ans de sa première victoire en Formule 1, sa première victoire de l’année, sans les diffuseurs soufflés. Il y a certaines circonstances qui permettent de douter. Alors, selon vous ?

Diffuseurs soufflés – quand Ferrari et Sauber bloque l’unanimité

10 juillet 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités

Malheureusement ce n’est pas aujourd’hui que la saga sur les diffuseurs soufflés se terminera : la FOTA n’a pas trouvé ce matin l’unanimité requise par la FIA pour mettre au placard son plan de bridage des diffuseurs, cause de cacophonie depuis vendredi

Ferrari, simplement Scuderia Ferrari

8 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

La pression était trop forte ne l’appelé plus Marlboro Scuderia Ferrari mais désormais Scuderia Ferrari. Après les protestations d’ONG sur la prolongation de contrat entre le manufacturier de tabac et l’équipe italienne jusqu’en 2015, le nom de la marque « au cowboy » a été supprimé au profit du nom originel de l’équipe.

Sur la liste des engagé à Silverstone, vous pouvez lire simplement Scuderia Ferrari. La dernière fois que cela était visible était en 1996 lors du GP du Japon. Malgré tout le contrat est toujours valable, mais chacun y trouvera son intérêt.

« Phillip Morris et Ferrari ont répondu sur les préoccupation exprimés récemment par l’inscription officiel de Ferrari sans le nom Marlboro et cela sera ainsi partout dans le monde. Même si nous ne partageons pas les préoccupations récentes, notre décision est liée à notre responsabilité. Par ailleurs nous évitons un débat inutile et improductif » lance dans le paddock le porte parole de Ferrari, Luca Colajanni.

Ne voulant pas rajouter de l’huile sur le feu, la Scuderia Ferrari souhaitait aussi fêter tranquillement le 60ème anniversaire de sa première victoire en Formule 1 avec José  Froilan Gonzalez au volant de la 375 sur le circuit de Silverstone en 1951.

Sponsoring Ferrari – l’accord subliminal qui fait réagir

3 juillet 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Actualités

L’annonce du renouvellement, jusqu’en 2015, du sponsoring de Marlboro envers la Scuderia Ferrari a fait réagir, avec fureur, la très influente association anti-tabac ASH.

Dans un communiqué de presse commun, la directrice générale d’ASH (Action on Smoking and Health), Deborah Arrott , a déclarée que l’accord Marlboro – Ferrari était « un avantage injuste sur les autres équipes qui ne souhaitent plus être contaminés par l’industrie du tabac dans leur parrainage. » Tandis que le professeur John Britton, du Royal College of Physicians (RCP), suggère que le contrat de sponsoring viol la loi anti-tabac de l’Union Européenne et précise que cet accord réside sur le principe de la publicité sublimale, confondant les deux marques dans leur couleur. « Les gens sont conscients que Ferrari et parrainé par Marlboro. »

Pour réagir à ce communiqué The Guardian a contacté Anne Edwards, directrice de la communication du groupe Phillip Morris International, qui a toutefois refusée de commenter sur la valeur de l’accord entre les deux marques.

« Nous croyons que notre accord de partenariat avec Ferrari respecte toutes les lois. Aujourd’hui, il n’y a pas de marque Marlboro sur les Ferrari, ainsi que sur toutes les courses de Formule 1. «

Le nouvel accord entre les deux sociétés permet à la Scuderia Ferrari d’obtenir 100 millions d’euros par année jusqu’en 2015.

F1 – Les ambitions de Luca di Montezemolo

2 juillet 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités

« Nous savons que la situation dans les deux championnats est très difficile, mais je ne veux pas entendre parler de céder;  nous devons essayer de progresser continuellement et de nous battre pour la victoire à chaque course, qui est un must pour Ferrari. » C’est clair comme de l’eau de roche, Luca di Montezemolo, président de Ferrari, ne veut pas que l’équipe F1 se relâche pour cette saison, comme cela a pu être sous-entendu ses dernières semaines.

Le président de Ferrari ne cache pas que le retard sera très difficile à combler, voir même impossible, mais l’italien veut que l’équipe glane une victoire, ce qui manque au palmarès de l’équipe cette saison. « Nous travaillons d’arrache-pied et on peut voir des améliorations par rapport aux premières courses et cela est dû en partie à une approche différente pour le développement de la voiture » déclare Luca di Montezemolo.

Bien entendu, la rumeur d’une préparation de la voiture 2012 est dans les esprits. « Évidemment, nous avons également commencé à parler de la voiture 2012, ce qui est normal pour cette époque de l’année. J’ai sais  ce que Domenicali et son équipe font et je suis convaincu que nous allons voir les résultats de leurs travaux. »

Aura-t-on le droit à un remake de la saison passée? wait and see.

45% de la production Ferrari est en rouge historique

30 juin 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités

Les temps changent. La production de Ferrari évolue vers plus de volume et les comportements identitaires des acheteurs envers la marque commencent à marquer l’usine de Maranello. Il y a 15 ans environ 85% de la production automobile sortait avec la couleur rouge historique (même si réellement c’est le jaune). Mais ce n’est plus le cas depuis quelques temps.

En effet, le rouge historique ne représente désormais plus que 45% de la production de Maranello. Les nouveaux acheteurs choisissent en majorité la solution de la bi-couleur (noir et rouge, bleu et gris, gris et jaune etc…). Les récents progrès réalisés par la société italienne, dans le domaine du traitement des peintures,  à permis d’offrir plus de variantes.

Notons que l’option « brillance » représente désormais 10% de la production de Ferrari, alors qu’elle n’était que de 1% en 2000.

F1 – Jenson Button et Ferrari

19 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Jenson Button semble être sur la liste des pilotes pour remplacer Felipe Massa, dès l’an prochain ou au-delà de la saison 2012. Si l’option pour l’an prochain est déjà activée par McLaren, le champion du monde 2009 joue aussi le jeu des chaises musicales avec McLaren pour obtenir finalement plus d’argent de son futur contrat.

Ayant accepté les conditions de McLaren et ayant imposé les siennes – pas de contrat long terme, mais un contrat de trois ans renouvelable tout les ans – Jenson Button joue le jeu de l’avenir avec l’équipe de Woking. Selon le News of the World, Ferrari a sondé l’entourage de l’anglais pour savoir s’il était libre à la fin de l’année 2011. La victoire du pilote anglais lors du Grand Prix du Canada a remis les choses dans l’ordre durant encore quelque mois, car si l’option McLaren est activée pour 2012, reste encore 2013 à définir.

Selon une source cité par l’hebdo anglais, Ferrari souhaite revoir son duo de pilote et souhaite finalement un homme fort aux côtés de Fernando Alonso, pour gagner des titres. Pour cela, la Scuderia est prête à mettre le prix. Un contrat de 54 millions d’euros serait dans l’air pour la période 2013-2015. Plus que ce que propose McLaren à son pilote pour la même période (pour le moment).

Mark Webber et Ferrari

16 juin 2011 | 14 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

« Je déciderais dans les prochains mois de mon avenir, mais c’est aussi vrai que Ferrari est toujours quelques chose de spéciale. » Cette phrase provient de Mark Webber aux journalistes présent dans les paddocks du circuit Gille Villeneuve.  Une déclaration troublante, qui s’inscrit dans une logique de bras de fer avec Red Bull Racing.

Dès le début de cette semaine, Christian Horner a indiqué que le cas Webber sera étudié prochainement pour une annonce programmée pour Septembre. Un calendrier assez intéressant car le GP d’Italie se déroulera le 11 Septembre. Il apparait que depuis quelque semaines, Red Bull Racing est dans une entreprise de justification avec son pilote australien. Ayant renouvelé Sébastian Vettel, qui avait des liens avec Ferrari (virtuels semble t’il) jusqu’en 2014, très tôt durant la saison, la carte italienne est aussi jouée par Webber. Sous les conseils de son mentor Flavio Briatore.

Sauf qu’ici, il semblerait que la réalité dépasse la fiction de publicité. Les récentes spéculations autour de Flavio Briatore et ses voyages à Maranello, laisse oublier qu’il est aussi un conseillé influent pour la carrière de Mark Webber. Récemment, l’australien a été cinglant envers son équipier Vettel : « pourquoi je lui demanderais son avis pour mon avenir ? d’après mon agenda j’ai 34 ans, je pense savoir ce que je souhaite. » D’ailleurs la bonne ambiance entre les deux hommes semble s’éloigner de plus en plus à mesure que le succès de l’un contraste avec les déboires de l’autre.

Toutefois, l’avenir de Webber semble avoir un lien avec Ferrari, où Felipe Massa est en question. Hier, Stefano Domenicali a clairement indiqué qu’il souhaitait plus de son pilote brésilien. En fait, Massa a une option pour 2012 qui sera activée dans quelques semaines, mais il est très irrégulier. La faute aux pneus d’après l’intéressé.  Mais les observateurs remarqueront que l’argument était déjà le même l’an dernier. L’avenir de Massa dépendra de ses deux prochaines courses (Valencia et Silverstone).  Si le pilote Brésilien ne présente pas de bonnes dispositions,  il sera probablement remplacé par Mark Webber,  qui a été présenté à Luca di Montezemolo comme un pilote régulier et ayant une bonne mentalité d’adaptation.

Ensuite, nous entendons que le salaire de Mark Webber chez Red Bull Racing en 2012 serait du même niveau que 2011, soit 8 millions d’euros (hors primes), ce qui signifie qu’il ne sera plus à égalité avec Sébastian Vettel dans le traitement. Un signe.

F1 – Ferrari – Après Briatore, Pat Symonds

15 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Après le cas Flavio Briatore, le site F1Today.nl lance que Pat Symonds est aussi dans le viseur de la Scuderia Ferrari, une fois son purgatoire expiré. Le site précise qu’une source proche du dossier,  a indiqué que l’anglais avait proposé,  en début d’année 2011,  ses services de consulting à Maranello, avant de signer avec Marussia Virgin Racing. De nouveaux contacts ont eu lieu récemment.

Si, objectivement le rôle futur de Pat Symonds chez Ferrari peut être similaire à celui d’un Ross Brawn à l’époque, nous pouvons aussi penser que la Scuderia cherche à provoquer les instances fédérales, alors qu’elle est en plein bras de fer autour des Accords Concordes et du moteur turbo 2013.

De manière aussi assez étonnante, Pat Symonds a été mandaté par Marussia Virgin pour développer la future équipe technique du team, depuis la rupture de contrat avec Wirth Research. L’homme a visité la semaine dernière des usines en Angleterre. Peut-il  en même temps négocier avec Ferrari pour un rôle de consulting ? Peu probable.

Souvenons nous que Marussia Virgin négociait avec Mercedes et McLaren (voir ici pour souvenir), nous pouvons penser que Pat Symonds sondait Ferrari autour d’une fourniture de transmission pour la prochaine MVR-03.

Sponsoring : Marlboro prolonge jusqu’en 2015 avec Ferrari

14 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Le communiqué est très court, 3 lignes, mais la Scuderia Ferrari a annoncée qu’elle avait renouvelée son contrat avec Philip Morris (Marlboro) jusqu’en 2015.

C’est une extension d’une année supplémentaire par rapport à la précédente annonce du 30 Janvier 2011,  qui prolongeait l’entente jusqu’en 2014. De 2012-2013 et 2014, il faut désormais rajouter une année (2015) en plus.

Cette prolongation est synonyme d’équivalence avec le nouveau contrat de Fernando Alonso (expirant en 2014-2016). Il est aussi possible que l’année 2015 soit moins importante financièrement que les autres, déjà estimés à 100 millions d’euros annuels.

Briatore – Ferrari : La Scuderia dément

11 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Contrairement à ce qu’affirment les rumeurs, Flavio Briatore n’est pas en négociation avec Ferrari pour intégrer le staff de Maranello.

Ferrari et les rumeurs de Flavio Briatore

9 juin 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Selon le site F1Today.nl, Flavio Briatore serait de plus en plus proche de la Scuderia Ferrari pour remplacer Stefano Domenicali. Une indiscrétion sous forme de rumeur, rodant depuis plusieurs mois et qui serait confirmée par une source sérieuse.

Il semblerait que Flavio Briatore soit en pourparler avec la marque italienne pour un poste de « Team Manager. » Il est vrai que les indices sont forts depuis le début de saison, mais le poste de Domenicali reste encore ouvert. Notons que quelques détails remettent passablement en cause cette annonce.

L’homme n’a pas le droit d’exercer un poste direct en Formule 1 avant le 31 Décembre 2012, selon sa sanction annoncée par la FIA à la fin de l’année 2009, suite à l’affaire du SingapourGate. Aujourd’hui, l’homme d’affaire italien n’a plus vraiment de rapport avec la Formule 1. Sa société de management,  Massima Management Ltd (allais Flavio Briatore Management),  est désormais sous la coupe des frères Michel. Nous pensons que Briatore est toujours actif et qu’il a loué sa participation le temps de son exil. Ce qui expliquerait sa présence auprès de Fernando Alonso et Mark Webber, ses deux clients.

L’homme est souvent du coté de Maranello, pour s’assurer des intérêts de Fernando Alonso. Un poste de consultant, avec l’assurance en 2013 d’être Team Manager de Ferrari peut-être envisagé. Toutefois, depuis quelques mois, un sérieux doute sur l’envie de Flavio Briatore d’avoir un rôle actif en Formule 1 est visible. Il existe beaucoup de bruits autour du personnage depuis quelques semaines. Ce qui signifie que cette rumeur est une des nombreuses qui entourent l’italien aujourd’hui.

Une méthode pour ne pas perdre le fil de la médiatisation…

Quand Ferrari vise 2013, plutôt que 2012

9 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Technique F1

La saison 2011 de Ferrari contraste avec celle de 2010. Les mouvements dans le palais de Maranello sont visible et l’éviction d’Aldo Costa, après celui de Chris Dyer sont des signes qui ne trompe pas. L’équipe est actuellement dans une phase de reconstruction autour d’un noyau fort. Techniquement, la Scuderia annonce que le GP d’Angleterre sera celui de la dernière chance, avant une concentration sur 2012.

En coulisse, l’équipe italienne multiplie les offensives sur les ingénieurs de Red Bull Racing et McLaren. L’identité de John Illey a déjà été annoncée dans la presse italienne, ainsi qu’un aérodynamicien de Force India et même Sam Michael, actuel ex directeur technique de Williams, d’autres noms circulent dans le paddock depuis le GP d’Espagne.

Selon la presse brésilienne, deux autres noms sont à ajouter. Deux techniciens Red Bull Racing : Rob Marschall (concepteur en chef de RBR) et l’aérodynamicien Peter Prodromou.

Sauf que la Scuderia Ferrari est face à un dilemme, car les contrats des ingénieurs stipulent qu’en cas de départ pour une autre équipe, un « congé de jardinage » de 6 mois ou une année sans exercer un travail dans une nouvelle structure de Formule 1. Ce qui signifie que les efforts de la Scuderia actuellement ne viseront que la voiture de 2013 et non pas celle de 2012, qui sera la première un travail collectif, sous les observations de Pat Fry. Mais avec les hommes qui ont imaginés  la F150 d’aujourd’hui en large partie.

RRA – Tension entre RBR et la FOTA

1 juin 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Rumeurs

L’affaire remonte lors d’une réunion des membres de la FOTA, en marge du Grand Prix d’Espagne.  Les membres de l’équipe Mercedes GP ont violement attaqués Christian Horner et Red Bull Racing, pour non respect du RRA (Ressource Restriction Agreement). Quelques jours plus tard, Ferrari appel à l’exclusion de RBR de l’association.

« De toute manière le RRA n’est pas appliqué » lance un patron d’équipe en OFF dans le paddock de Barcelone. Il faut dire que l’ambiance est lourde entre les membres de l’association des constructeurs. Lors d’une réunion en marge du Grand Prix d’Espagne, Mercedes GP a reproché à Red Bull Racing de bloquer le RRA. Précisant que le team champion du monde emploie 552 personnes dans son usine, tandis que la marque allemande, via son usine de Brackley a réduit à 420 personnes ses effectifs. A ce moment précis, la réponse de Christian Horner et d’Helmut Marko était simple.

Selon l’équipe autrichienne, l’effectif de Mercedes GP est de 820 personnes : 420 pour Brackley et 400 personnes pour son unité moteur à Bixton. Imparable, mais dangereux.

Car à Monaco, Stefano Domenicali a relancé le débat dans le paddock. Ferrari accuse désormais Red Bull de ne pas respecter les limites imposées par la FOTA en termes de budget et surtout de personnel. Pour sa défense, Horner a simplement indiqué que l’effectif de son usine de Milton Keynes était de 61 personnes. Red Bull Technology (le sous-traitant technique selon Horner) embauchant les 490 autres personnes. En cela, l’équipe imitait les autres dans le domaine de la sous-traitance. Un argument qui a du mal à passer, car Ferrari, McLaren et d’autres ont utilisé des installations de Toyota à Cologne et pas leur propre installation, via une société annexe. Un montage qui était déjà la source d’inquiétude depuis une année sur le contournement du RRA par l’équipe championne du monde. Enfin, souvenons-nous, que Ferrari avait accusé RBR d’avoir dépensé 160 millions d’euros en 2010 (au lieu des 100 du RRA) durant l’hiver, dépassant via un apport « fantôme » son budget annoncé de 150 millions d’euros environ pour la saison 2010.

Pour le moment le président de la FOTA, Martin Whitmarsh n’a pas fait de déclaration. Son intervention sera aussi importante pour offrir un éclairage sur la situation.

Espionnage Ferrari vs RBR : GP Monaco, acte 2

31 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

L’ombre de l’affaire d’espionnage a tourné au ridicule lors du Grand Prix de Monaco ou la tension est encore montée entre Red Bull et Ferrari. Cette dernière, accusé d’écoute radio durant la course pour mieux anticiper les stratégies de sa rivale. Le ton est monté entre les deux partis durant la semaine suivant le Grand Prix d’ Espagne et le début de la course monégasque.

Christian Horner avait indiqué à la BBC que son équipe avait pris ses dispositions pour Monte-Carlo. En effet, selon les médias espagnols, l’équipe autrichienne a tout simplement placé un de ses membres (équipé d’un micro casque) devant le stand de la Scuderia Ferrari durant toute la couse !

Le procédé n’est pas interdit, mais ce contrôle de la stratégie n’est toutefois pas vraiment normal. L’homme indiquait chaque arrêt de l’équipe italienne avec des remarques pour donner des informations à Red Bull Racing. Toutefois, il semble que l’infiltré a gêné le muret des stands dans son observation des procédures.

Plus astucieux et surtout par provocation, lors de la deuxième voiture de sécurité, Ferrari a tenté de simulé un arrêt aux stands pour Alonso, afin de piéger ses rivaux. En vain.

Cette petite histoire relancera l’idée d’espionnage stratégique entre les deux équipes pour le Grand prix du Canada. Mais à ce jeu, Red Bull à répondu à sa rivale Ferrari à Monte-Carlo.

Pourquoi le projet V6 2015 de Ferrari ?

31 mai 2011 | 13 commentaires
Catégorie : Analyses

Hier, la Scuderia Ferrai a présenté son projet de V6 1800 cm3 Bi-turbo lors d’une réunion commune entre la FIA et la FOTA. L’objectif de l’équipe italienne est de convaincre les autres motoristes du bien fait de ce projet, qui repousse l’introduction du moteur à 2015.

Le Week-end du Grand Prix d’Espagne aura été décisif pour la stratégie de la Scuderia. Jean Todt concédera une voir deux année d’équivalence technique entre son projet de moteur 2013 et le V8 actuel. Une marge de manœuvre idéale pour les hommes de Maranello et son président Luca di Montezemolo. En ce sens, une certaine unité dans ce domaine commence à se présenté. Le président de la FOTA, Martin Whirtmach, avait même indiqué la semaine dernière qu’il était trop tôt pour investir dans un moteur aussi coûteux que le projet de Jean Todt (voir ici).

Car,  c’est effectivement une notion de coûts qui est le centre de la discorde. Au départ évalué à 100 millions d’euros, l’étude de ce futur moteur a déjà été augmentée de 50%. Même Cosworth, qui avait indiqué un chiffre de 30 millions d’euros de frais de conception/d’étude/Développement a passé ce chiffre à près de 75 millions d’euros. Beaucoup trop.

Cette notion de coût et un retour en arrière

C’est en cela que le projet Ferrari est intéressant. Car il relance deux aspects simples : la notion de coûts et surtout une cassure dans la doctrine de la FIA sur le domaine des moteurs F1 depuis 10 ans.

La notion de coûts est importante pour tous les motoristes. Après avoir été d’accord de force sur le principe du 4cyl. Le V6 proposé par Maranello est un dérivé du V8 d’aujourd’hui. Comme le moteur actuel est un dérivé des V10 de 2005 (pour simplifier). A l’époque le bloc V8 avait coûté environ 20 millions d’euros. Ce chiffre semble revenir pour le projet Maranello. Beaucoup plus accessible pour tout le monde.

Mais, l’autre aspect reste la cylindrée. Car le projet de moteur 2013 est un dérivée d’une idée de Max Mosley d’un moteur universelle capable d’être utilisé en F3, F2, F1, WRC et WTCC. Le principe du 4cyl ayant été choisie pour c’est aspect précis de l’uniformité, avec le secret espoir de voir plus de constructeur passé d’une discipline à l’autre. Le projet Maranello est un V6, donc cassant l’idée de base.

C’est alors que le vieux principe d’une réglementation de cylindrée (et non de cylindre) comme par le passé revient en mémoire et pourrait être l’avenir. En effet, nous pouvons penser qu’Illmor puisse adapter son 3cyl de MotoGP de 800cm3 pour en faire un moteur de F1 à l’avenir (pourquoi pas) et qu’un constructeur présent en WTCC avec un 4cyl puisse se lancer malgré tout en F1 (voir BMW dans les années 80). Revenir à une réglementation plus souple et non rigide sur les moteurs serait aussi un point de relance d’intérêt…

Ferrari prépare un V6 1800cm3 pour 2015

29 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Technique F1

Une nouvelle réunion est prévue demain à Paris entre la FIA présidée par Jean Todt et les motoristes.Ferrari va présenter son projet de V6 1800cm3 bi turbo mais pour l’horizon 2015.


Page 5 sur 25« First...345671020...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu