Naviguer : Accueil >

La FIA teste l’arceau devant le cockpit

27 avril 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

L’institut FIA a publié une vidéo de tests d’un arceau de sécurité devant le cockpit, développé avec le concours de Lotus F1 Team. La préoccupation de la protection du casque des pilotes devient une recherche depuis 2009 et les accidents de Felipe Massa et surtout du malheureux Henry Surtess.

Les précédents essais visaient à protéger le pilote avec une bulle, comme sur un avion de chasse. Voici donc le dernier test d’une roue de 20kg projetée à 225km/h.

FIA Institute Roll-Hoop Test from FIA Institute on Vimeo.

Avant Poste – Calendrier F1, un avant et un après Bahreïn

24 avril 2012 | 6 commentaires
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur les coulisses du Grand Prix de Bahreïn qui a vu la victoire de  Sébastian Vettel devant Kimi Raikkonen et Romain Grosjean .

Voir la vidéo ? cliquez ici

Il y aura un changement après le GP de Bahreïn dans le développement du calendrier de la Formule 1.

Souvenez-vous. Il y a quelques jours Bernie Ecclestone avait indiqué que les équipes avaient le pouvoir d’annuler la course de Bahreïn. Les équipes, embarrassées ont précisé que ce n’était pas possible aussi facilement. Le démenti était timide. La réalité des faits est la suivante :

Lorsque le calendrier dépasse les 17 Grand Prix, les équipes sont consultées pour approbation. Mais, dans l’état, le seul maître à bord dans la construction de ce calendrier reste Bernie Ecclestone.  C’est là tout le problème du moment. L’affaire du Grand Prix de Bahreïn a certes offert un spectacle magnifique, mais les tensions étaient visibles aux abords du circuit durant le week-end. Un point qui soulève la réflexion de Ross Brawn. Le technicien de Mercedes GP a indiqué qu’il faudra que les équipes se réunissent autour d’une table pour réfléchir à l’après Bahreïn. Car l’après GP de Bahreïn est le plus important à gérer.

Pourquoi ce Grand Prix va tout changer pour l’avenir ? D’abord la FIA et les fédérations nationales n’ont pas leurs mots à dire. La FIA valide les circuits, valide le calendrier. C’est tout. Une mesure qui commence à apparaitre dans le paddock et de cumuler les responsables marketings des équipes avec les dirigeants de la FIA et les fédérations nationales porteuse des projets de circuits, pour la constitution des futurs calendriers. L’avenir nous dira si cette tendance se confirmera.

Force est de constater que Bahreïn a ouvert une plaie. Qu’il faudra refermer prochainement. Bernie Ecclestone a probablement fait des erreurs. Bahreïn aura été une erreur, ou pas, selon le point de vue. Mais il y aura vraiment, un avant et un après Bahreïn.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (15)

14 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : L’équipe Lotus F1 Team stoppe le sponsoring de la marque Lotus, la FIA valide le Grand Prix de Bahreïn, CVC Capital vendra 20% en bourse et Mercedes-Benz sous la pression d’actionnaires.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

GP Bahrein – la FIA et le marchand d’influence

12 avril 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Grand Prix, Politique

Malgré les inquiétudes concernant la situation de Bahreïn, le président de la FIA, Jean Todt indique qu’il est rassuré de la situation du royaume…

Avant la réunion entre les équipes et les patrons de la Formule 1 demain à Shanghai afin de discuter si oui ou non la course aura lieu, le président de la FIA, Jean Todt a indiqué que la situation à Bahreïn n’est pas si mauvaise que certains l’ont décrit.

Selon Autosport, une lettre que lui a envoyé, John Yates, ancien responsable de la lutte anti-terrorisme du Royaume-Unis, indique qu’il n’y pas de souci majeur dans le royaume. Précisons que l’homme est conseillé du ministère de l’intérieur de Bahreïn, son rôle est d’être un marchand d’influence positive.

Pour simplifier les choses, Yates indique que les incidents existent dans le pays, mais qu’ils sont isolés. Précisant qu’il se sent plus en sécurité dans la capitale Manama, avec sa famille, que lorsqu’il était à Londres.

Cette lettre est arrivée avant la déclaration publiée par la Maison Blanche qui indique ceci :

« Les Etats-Unis continuent d’être profondément préoccupés par la situation à Bahreïn et nous exhortons toutes les parties à rejeter la violence sous toutes ses formes. Nous condamnons la violence dirigée contre les institutions de police et du gouvernement, y compris les récents incidents qui ont entraîné de graves blessures à des agents de police. Nous demandons également à la police d’exercer un maximum de retenue, et nous condamnons le recours excessif à la force et l’utilisation sans discernement des gaz lacrymogène contre les manifestants, ce qui a entraîné des pertes civiles. « 

En France, sur le site Diplomatie. Gouv, est indiqué ceci :

  • Après les événements de février et mars 2011, la sécurité a été rétablie sur l’ensemble du territoire. Il convient toutefois d’être particulièrement vigilant aux abords et dans certains villages à l’ouest et au centre-ouest du pays, comme indiqué sur la carte ci-dessous. Ces localités sont susceptibles d’être affectées par des manifestations de manière régulière, notamment dans l’après-midi et en soirée. Certains quartiers de la capitale Manama et de l’île de Muharraq peuvent faire également l’objet de rassemblements ponctuels. Dans la mesure du possible, les manifestations annoncées sont indiquées sur le site de l’ambassade de France à Bahreïn.
  • L’accès à l’extrême sud de l’île est interdit. Il ne faut pas emprunter les routes signalées par un panneau « private road ».
  • Enfin, il est à noter que la délinquance quotidienne est peu développée.
  • La menace terroriste à Bahreïn est relativement peu importante mais le contexte régional doit inciter à adopter un comportement prudent et vigilant.

GP Bahrein – la Formule 1 prise en otage éthique

11 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix, Politique

Il serait peut-être temps d’arrêter. Hier, les dirigeants du Bahreïn International Circuit (BIC) ont pris en otage l’équipe Lotus F1 Team dans un communiqué indiquant que l’équipe d’Enstone est favorable à l’organisation du Grand Prix de Bahreïn. Ce document confidentiel et commandé par les équipes n’a été rendu publique que partiellement et à l’avantage du circuit. Une situation démontrant encore une fois que Bahreïn communique positivement depuis une année, masquant la réalité.

Les équipes de la FOTA (7 équipes sur 12), ont indiqué que la décision reviendra sur Jean Todt et la FIA. Toutefois l’affaire a en début de semaine dérivée vers un aspect politique dans le microcosme de la Formule 1. Bernie Ecclestone ayant indiqué que les équipes avaient le droit de ne pas participer à une course, comme Bahreïn. Dans la foulée du communiqué Lotus vs BIC, la FOTA a indiqué ceci : « Il y a eu des spéculations dans les médias récemment indiquant que les équipes pouvaient demander d’annuler le GP de Bahreïn cette année. Cela n’est pas possible. Les équipes sont incapables d’annuler un Grand Prix. »

Il est fort probable que la comédie cesse. Le 13 Février 2012, Amnesty International a publié un rapport disant que Bahreïn n’avait pas respecté les domaines les plus importants des droits de l’homme. Traitant même de « relation publique » la situation actuelle. En début de semaine, l’organisation a mis en lumière le cas d’Al-Khawaja, opposant torturé et en grève de la faim depuis 60 jours. Le Dr Ala’a Shehabi, un écrivain et militant a indiqué sur son Twitter que Bernie Ecclestone l’avait appelé pour exprimer son inquiétude sur le cas d’Al-Khawaja et d’encourager la contestation pacifique.

F1 – Un ECU plus libre à partir de 2013

9 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Introduit en 2008 sous la volonté de l’ancien président de la FIA, Max Mosley, l’ECU, l’électronique standard n’a souffert d’aucun problème depuis lors. Hormis les récentes affaires autour du moteur Renault (voir ici pour en savoir plus). Reste que l’ECU sera une nouvelle fois en action sur la période 2013 – 2015, toujours sous-traité par le duo McLaren Electronic Systems – Microsoft.

Etant donné que l’introduction du moteur V6 1600cm3 a été repoussé d’une année, soit 2014, une année de transition en 2013 avec le V8 sera visible. Reste que la nouvelle version de l’ECU permettra plus de liberté qu’aujourd’hui pour l’ultime année d’exploitation du moteur atmosphérique.

Peter Van Manen, le responsable de l’ECU chez McLaren Eletronic, indique que la prochaine version de l’an prochain, l’électronique standard sera plus ouvert et offrira plus de liberté aux ingénieurs. 75% du système seront normalisés, mais 25% seront libérés au profit des équipes. Toutefois, pas de fantasme, le système est conçu pour éviter des choses comme des avatars de contrôle de traction et de départ. Ce qui reste mesuré, mais reste un détail important en Formule 1.

F1 – La FIA modifiera le règlement des échappements en 2013

9 avril 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Politique, Technique F1

En coulisse, l’affaire des échappements aérodynamiques est l’objet d’attention à la fois économique, mais aussi politique. Charlie Whiting, le délégué technique de la FIA est conscient de la situation et a déjà annoncé une révision de la réglementation pour 2013.

« Nous savons que les équipes n’ont épargnés aucun effort pour diriger les gaz d’échappements là où ils le veulent. J’estime que l’effet représente 20% de l’appui aujourd’hui. » Sauber, Red Bull, McLaren voir Lotus sont visés, Mercedes et surtout Ferrari travaillent sur des systèmes plus efficaces. Cela coûte beaucoup d’argent (environ 3 ou 5 millions d’euros), mais le gain est significatif.

Whiting a annoncé pour l’année prochaine que la réglementation sera plus sévère.

Ce que nous apprends cette réaction

Observer la réaction du délégué technique de la FIA sur l’affaire des échappements aérodynamiques et renvoyer cela vers l’affaire du F-Duct de Mercedes AMG F1. L’ensemble est aussi politique. Car, si les échappements sont autorisés pour l’année 2012 et largement modifié en 2013, il en sera de même pour le F-Duct de l’équipe allemande cette année. Un volet intéressant à suivre dans les prochaines semaines.

F1 – HRT débute son nettoyage d’image

3 avril 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Marketing

Est-ce que Hispania Racing Team réalise sa première saison de Formule 1 ou sa troisième ? Martin Brundle, sur son blog de la BBC s’étonnait encore que l’équipe ibérique n’évolue pas par rapport au début de saison 2010.  « HRT est particulièrement pauvre en ce moment et cela je me demande pourquoi, en trois ans, c’est pire que si c’était la première année. » lance l’ex pilote de Formule 1 sur son blog.

La réponse n’a pas tardée à venir du vice-président de la FIA et Président de la Fédération Espagnole du Sport Automobile, Carlos Gracia qui explique qu’en réalité l’équipe Hispania débute sa première année. Estimant que le pilote Pedro de la Rosa est confronté à un handicap : « Il sait où il est, dans une toute nouvelle équipe, bien que certaines personnes croient que c’est leur troisième année, ils ont tout recommencé à nouveau, mais il semble qu’ils sont dans une situation où il faut nettoyer les autres années. « Explique Gracia au quotidien Marca.

L’image que l’équipe espagnole souhaite donner en 2012 est une petite équipe sympatique, visant des qualifications dans les limites de 105% (soit à peine plus rapide que la limite en Q1). Une sorte de Minardi des temps moderne.

F1 – RRA vs budget plafond

3 avril 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

En marge des Accords Concordes, existe une mesure de réduction de coûts qui, aujourd’hui, fait affronter deux idéologies. Celle du budget plafond et celle du RRA.

Retour en 2009, alors que l’ancien président de la FIA, Max Mosley lance l’idée d’une forte réduction des budgets (34 millions d’euros, puis 45 millions d’euros), la FOTA, nouvellement constituée, rétorque le principe d’un accord de réduction des coûts, RRA. Mais, alors que les discussions s’éternisent autour de ce dernier, provoquant l’explosion de l’unité de l’association des constructeurs, l’idée d’un budget plafonné semble devenir l’alternative. Mais, que cachent ses deux mesures ?

Le RRA

L’accord de réduction de coûts a été défini en deux temps. En 2009, puis lors du GP de Singapour 2010. Depuis ? Plus rien. Red Bull et Ferrari ont quitté la FOTA à cause de la définition même du concept. Une agence d’audit a fait un premier état des lieux en 2011, au point de provoquer une tension. Red Bull Racing n’avait pas souhaité recevoir les consultants. Plus largement, la FOTA a demandée à la FIA d’établir un groupement pour le contrôle des coûts. Il a été mis en place la semaine dernière pour la première fois à Paris.

Toutefois, le RRA a été une contre-proposition de la FOTA au budget plafond de Max Mosley. Sauf que les règles ont changé. En effet, en 2009, l’ancien président de la FIA avait autorisé le principe du RRA, sur la base du système d’auto-déclaration. Ce qui signifie qu’un budget est établit mais non vérifié par la FIA, via la publication de comptes transparents. Toutefois, si une équipe ment ou pratique un non-respect des règles… Ce qui a été visiblement le cas de RBR en 2010 et 2011, une sanction de la FIA sous la forme d’une amende est envisagée. Un détail oublié derrière le RRA. L’ambiance étant à la suspicion, l’échec était prévisible. Le RRA était une victoire politique, mais pas une solution. Juste une manière de gagner du temps.

Le budget plafond

La solution de départ de Max Mosley était de réduire les coûts au profit des nouvelles équipes introduite en 2010. A un détail près, la FIA devait contrôler les budgets. Toutefois, la solution, plus radicale est une catastrophe économique en retour pour le projet d’introduction en bourse de la Formule 1 à l’horizon 2014. En 2009, j’avais écrit que le principe d’un budget plafond était synonyme de double crack. Pour cause : Si les budgets sponsorings sont plafonnés, alors qu’ils sont le symbole de la bonne santé économique d’une discipline, la croissance de la Formule 1 sera difficile à entrevoir pour les investisseurs.

En 2009, le sponsoring des équipes cumulait 760 millions d’euros, en 2010 seulement 548 millions d’euros et l’an dernier 677 millions d’euros. Avec un budget plafonné à 50 millions d’euros environ, cela signifie que le sponsoring direct plafonnerait à 600 millions d’euros par année pour 12 équipes. Sans croissance.

Un mix RRA – budget plafond

C’est la solution qui semble se dessiner dans le paddock. L’équipe Sauber soutien cette idée d’un plafonnement des coûts. En coulisse les discussions pour un RRA moteur s’éternisent autour des détails. Par contre, le prix du moteur 2014 pour les clients est déjà définit et approuvé. Les discussions sur le RRA sont toujours actives. L’idée d’un tiers contrôlant les coûts revient comme une solution nouvelle, alors qu’elle est présente depuis Singapour 2010 dans les têtes. Une mutation intermédiaire, pour tendre vers un plafonnement progressif des coûts stratégiques : Moteur, recherche et développement, élément mécanique etc…

Affaire F-Duct – Interdiction pour le GP de Chine ?

30 mars 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Rumeurs, Technique F1

Dans les coulisses des paddocks, une affaire revient depuis le GP d’Australie. Le F-Duct de l’équipe Mercedes AMG F1.

Les menaces d’Eric Boullier et Lotus F1 Team, voir de Christian Horner et Red Bull Racing ont eu effet d’entretenir une guerre médiatique autour du système, que la FIA a finalement autorisée pour le Grand Prix de Malaisie. Le plan initial de mettre la pression via les médias n’ayant pas fonctionné, place au plan B.

Après la course de Malaisie, Helmut Marko a indiqué au quotidien Bild  que l’affaire n’était pas encore terminée, car il semblerait que le directeur technique de Lotus F1 Team, James Allison, ait présenté un nouvel argument contre le système de l’équipe Mercedes AMG, au délégué technique de la FIA, Charlie Whiting.

L’argument principal de Mercedes était que le système n’était pas actionné directement par le pilote. Les nouveaux éléments d’Allison n’offre pas encore de détails, mais il pourrait bien faire réagir dans le sens d’une interdiction du F-Duct de l’équipe de Brackley, dès le GP de Chine.

F1 – Le RRA en question à Paris

28 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

En marge de la lettre de 10 équipes (sauf Red Bull et Toro Rosso qui n’ont pas signé et même indiqués, n’avoir pas reçu le document, tout en sachant ce qu’il y avait dans son contenu), envers la FIA et son président Jean Todt, incitant à un accord de restriction des ressources (RRA). Un nouveau groupe de travail a été décidé lors d’une réunion dimanche matin à Sepang.

Ce groupe se réunira à Paris prochainement et les équipes McLaren, Mercedes et Ferrari seront en pointe, ainsi que la présence de Pat Symonds, en qualité de conseil technique de Marussia, utile pour son expérience. Lotus participera aussi à la réunion.

Il est intéressant de constater que sur les 10 équipes, seulement 5 participent à cette première réunion de travail parisienne. Force India, Sauber, Caterham, HRT et Williams ne sont pas actifs dans le processus.

Red Bull et son avatar Toro Rosso sont contre le principe que la Fédération Internationale de l’Automobile soit l’organe de contrôle des coûts de la Formule 1. Préférant à la limite un organe indépendant, ou rien du tout. L’équipe autrichienne ne souhaite pas en réalité de plafonnement de budget, en raison de son succès actuel qui semble à la limite du raisonnable. Les faits sont les suivants :

Tout le monde est autorisé à dépenser 100 millions d’euros par année. Hors salaires de pilote. Pour le moteur, c’est la même chose, un prix maximum pour les moteurs clients (environ 10 millions d’euros) et un budget d’investissement chaque année pour le développement des moteurs (environ 20 à 30 millions d’euros).

Accord 2013 – la FIA confirme les discussions

25 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Politique

« Toutes les questions relatives à un nouvel accord entre le détenteur des droits commerciaux et les équipes sont clairement encore à un stade de discussion et la FIA est engagée avec toutes les parties concernées dans le cadre de cette discussion » a déclaré Bonciani Matteo, responsable de la communication de la FIA.

Hier, Bernie Ecclestone avait indiqué qu’il avait signé avec la majorité des équipes de Formule 1. Enonçant les noms de Red Bull, Ferrari et McLaren. Ainsi qu’un total, d’après différentes sources de 2 autres équipes, voir 4 (Lotus, Force India, Toro Rosso et Sauber). Mercedes et Williams n’ont pas signé.

La FIA relativise toutefois les choses en précisant qu’il ne fallait pas spéculer avant qu’il n’existe une orientation claire. Le flou est encore de mise dans cette situation…

Affaire F-Duct – l’autre raison derrière la protestation

19 mars 2012 | 6 commentaires
Catégorie : Management, Politique, Technique F1

Cela a été l’une des affaires du Grand Prix d’Australie. L’aileron arrière de l’équipe Mercedes AMG, doté du système F-Duct accouplée au DRS était dans l’œil du cyclone de deux équipes. Red Bull Racing et surtout Lotus F1 Team. Eric Boullier avait indiqué durant la qualification du GP australien qu’il allait voir l’évolution de la course pour prendre une décision. Précisant que l’interprétation de l’équipe de Brackley était illégale (voir ici pour en savoir plus). Une demande de clarification a été demandée à la FIA et Charlie Whiting.

Cette menace qui n’a toutefois pas été transformé en acte de réclamation officielle. Le manque de résultat en course des Mercedes n’offre pas un argument facile, il a été décidé d’attendre le Grand Prix de Malaisie pour prendre la décision. Red Bull et Lotus sont d’avis que le principe d’aileron arrière de la Mercedes W03 n’est pas conforme au règlement mais maintienne le dialogue avec le délégué technique de la FIA, Charlie Whiting. L’explication devrait venir d’ici Jeudi prochain. En cela, Christian Horner s’attend à des discussions animées sur le sujet dans les 5 prochains jours. Surtout que McLaren reste discret sur le sujet. Martin Whitmarsh appel à la raison. Mais, l’équipe de Woking étudie depuis quelques semaines un système similaire qu’elle souhaite introduire pour le GP d’Espagne en Mai.

Caché derrière cette affaire, les coûts de la Formule 1 : « C’est un système astucieux pour ceux qui l’ont inventé, mais la question est, est-ce correct, est-ce permis ? Pour l’année prochaine il sera sans doute interdit, mais pour l’instant, cela signifie qu’il engage une course de développement qui coûte de l’argent. Les grosses équipes peuvent le faire, mais les petites équipes pas. » lance Christian Horner. En somme, si le système est confirmé pour 2012, il doit l’être aussi pour 2013 au moins, afin de justifier la course au développement que s’engage à réaliser les équipes dans les prochaines semaines.

GP Australie 2012 – Mercedes dans l’oeil du cyclone avec son F-Duct

17 mars 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Grand Prix, Technique F1

Ce n’était qu’une légende urbaine à Barcelone, pour certain, lors des essais privés. C’est désormais réalité. Mercedes AMG F1 dispose bien du système F-Duct sur l’aileron arrière. Au point que plusieurs équipes, dont Lotus F1 Team ont déposé une réclamation après les qualifications.

Le système agit en parallèle du DRS, afin d’amplifier la vitesse de pointe. Red Bull et Lotus ont demandé à Charlie Whiting des précisions ce samedi matin pour en savoir plus. Ces dernières estiment, selon les indications de la BBC, que le système Mercedes modifie l’aérodynamique de la voiture par action du pilote. Ce qui est interdit selon l’article 3.18 du règlement technique.

Il précise que « tout système (en dehors du DRS) sur la voiture avec un dispositif ou une procédure qui utilise l’implication du pilote comme un moyen de modifier les caractéristiques aérodynamique de la voiture est interdite. » James Allison (Lotus) et Adrian Newey (Red Bull) indique que le bouton d’action du DRS ne doit agir que sur ce dernier et non pas un programme annexe.

Le problème est complexe car avec l’introduction du DRS, l’aileron arrière est devenu une pièce très technique. Charlie Whiting examinera cela après les qualifications pour prendre une décision finale.

F1 – La lettre de la FOTA à la FIA

16 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

10 équipes sur 12 ont envoyé une lettre à Jean Todt et la FIA afin de soumettre des propositions concrètes sur les accords de restriction de budget. Les discussions sur les restrictions des ressources (RRA) visant à réduire les coûts en Formule 1 à l’avenir continueront d’être un sujet fort de l’année 2012.

Cette lettre a été confirmée par Jean Todt aujourd’hui et a annoncé des plans pour y faire face. Plus précisément, un groupe de travail mené par Patrick Head et Pat Symonds sera mis en place prochainement. Ce groupe aura deux tâches essentielles :

  • 1 – Préparer le terrain pour réduire les coûts sans pour autant réduire l’intérêt
  • 2 – Définir un cadre obligatoire afin d’inspecter tous les dossiers des équipes afin de déterminer si elles respectent les conditions réelles du RRA

Cette lettre a été signée par toutes les équipes, sauf les deux teams Red Bull, à savoir Red Bull Racing et la Scuderia Toro Rosso. Ross Brawn précise que ce document indiquait que les membres de la FOTA souhaitaient réduire les coûts en visant à être commercialement viable.

Le vice-président de la FOTA, Erice Boullier indique que l’association des constructeurs tente d’impliquer la FIA dans son processus de réduction RRA pour l’inclure dans le Règlement Sportif. Une donnée importante pour l’avenir.

Christian Horner justifie sa position par le fait que la FIA ne doit s’occuper que des règlements techniques et sportifs et ne doit pas gérer l’argent des équipes. L’homme fort de Red Bull Racing indique qu’il y a des choses transparentes à définir dans le RRA, mais il doit y avoir des zones d’ombres, « grise » qui seront plus difficile à gérer.

F1 – L’échappement, contradiction de la FIA pour 2013

12 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Politique, Technique F1

Depuis les premiers essais de Jerez, une énorme lutte dans les couloirs entre les équipes et le FIA s’annonce pour la saison 2012 et même 2013. Malgré la suppression des diffuseurs soufflés par les échappements en 2012, le flux des échappements seront toujours un sujet de conversation dans les paddocks de la saison.

L’interdiction de souffler dans le diffuseur a été largement contourné par une série d’innovation, que chaque équipe met en valeur (ou imitant une autre c’est selon). Au point que l’interdiction a explosé, selon les observateurs présents à Barcelone lors des derniers essais privés. Par conséquent, la FIA a décidé de réagir maintenant.

Le délégué de la FIA, Charlie Whiting a fourni à la FIA un nouveau texte pour changer les règles en 2013, avec pour objectif de supprimer tous les essais aérodynamique des échappements. « Notre objectif était d’empêcher l’utilisation des échappements comme un élément actif du diffuseur, qui dans un sens était en violation de l’article 3.15 du règlement. En outre, nous avons ajouté quelques contraintes supplémentaires pour les cartes du moteur, tel que décrit dans le numéro de la directive technique 36. Tout cela devrait limiter la capacité d’exploiter le gaz avec effet aérodynamique «  lance Whiting, en parlant des règles actuelles.

Mais pour l’avenir ? Il faut anticiper. « Sûrement que les équipes ne perdront pas de savoir-faire qu’elles ont acquises dans ce domaine et donc je pense que le règlement devra être une nouvelle fois modifié en 2013. ». Sans en rajouter plus d’information pour le moment.

L’échappement est la dernière solution d’innovation sur des Formule 1 qui commencent à devenir commune techniquement. La FIA hésite donc à continuer sa campagne d’uniformisation de la discipline, ou alors laisser un peu de champ libre dans certain domaine, qui ne sont en aucun cas dangereux pour la sécurité (élément de base d’action de la FIA). L’an dernier, les échappements dans le diffuseur ont été interdis principalement pour une cause de surconsommation de carburant. (Raison officieuse). Devenant le symbole du nouveau volet d’action de la Fédération de l’ère Jean Todt : l’écologie.

FIA – vers une Formule Electrique à l’horizon 2014

9 mars 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Divers

Ce vendredi le Conseil Mondial a pris une décision intéressante pour le sport automobile.

En effet, la FIA est en discussion avec un certain nombre de parties pour la création d’un championnat de Formule de voiture électrique. Alias Formule E. Le communiqué indique que des prototypes seront présentés dans le dernier trimestre 2012.

La saison 2013 consistera, selon le calendrier prévisionnel, à réaliser des démonstrations dans le courant du second trimestre de l’année, afin de débuter un championnat en 2014.

La contrainte est de développer une monoplace au design très innovant. Depuis une année, le président de la FIA, Jean Todt, sous la pression de l’Union Européenne avait annoncé l’introduction d’une Formule de ce genre. En France, depuis octobre 2010, des ingénieurs ont présenté le projet Formulec EF01. Une monoplace de type F3 d’environ 300cv ayant une autonomie de 25min. Un projet qui était soutenu par la Fédération Française du Sport Automobile pour l’horizon 2012/2013. Une évolution de cette machine sera attendue dans les prochaines semaines.

Reste à connaitre le prix de ses beaux bijoux pour réaliser un championnat.

FIA – Finalisation des règlements 2012 par le Conseil Mondial

9 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Les modifications apportées aux règlements 2012 ont été approuvés par la Formula One Commission.

Un jeu de pneus pour temps sec peut maintenant être reporté à samedi si les deux séances du vendredi sont déclarée humides, il est à espérer que cela se traduira par équipes réalisant plus de tours le samedi.

Des modifications ont été apportées au couvre-feu, afin d’assurer les périodes de repos aux personnels, restent constants tout au long de la saison, quel que soit le calendrier des sessions de pratique à des événements particuliers.

Le directeur de course peut désormais interdire l’utilisation du DRS s’il se sent que la visibilité est trop pauvre en conditions humides. Cela a été fait en raison de problèmes de sécurité suite aux grandes différences de vitesse entre les voitures.

F1 – Payer pour être présent dans un calendrier

7 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

Les organisateurs du Grand Prix d’Europe à Valencia ont payé, hier à Madrid, leurs droits auprès de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et la Fédération Espagnole de l’Automobile. Une étape nécessaire avant l’organisation de courses nationales et internationales, afin d’obtenir une place sur le calendrier. Avec cette démarche, Valencia souhaite démentir les rumeurs du début de semaine, indiquant qu’elle ne paie pas ses droits d’organisations du Grand Prix de Formule 1 dans les temps.

Environ 200.000 euros, c’est la somme que c’est acquittée les responsables du circuit de Valencia pour uniquement obtenir le droit d’être présent dans le calendrier de la Formule 1 par exemple. Cette redevance est indépendante de la licence payé à Bernie Ecclestone tous les ans.

Toutefois, un porte-parole de l’organisation qui chapeaute la promotion du Grand Prix a indiqué hier au quotidien AS, que rien ne sera officiellement payé avant le Conseil Mondial qui se tiendra à Milan ce vendredi.

Il est intéressant d’entrevoir le mécanisme autour d’un Grand Prix de Formule 1. Cette redevance auprès de la FIA et les Fédérations nationales est à ajouter à la licence de près de 30 millions d’euros que devra payer en 2012 Valencia pour l’organisation de son GP auprès de Bernie Ecclestone.

F1 2012 – L’énigme de la Red Bull RB8

6 mars 2012 | 4 commentaires
Catégorie : Technique F1

« Je pense que notre hiver a été respectable. Nous avons travaillés très dur depuis le premier test et nous avons réalisés la plupart des objectifs que nous avions prévus. Ses essais sont faits pour évaluer la présence d’évènements imprévus. » Explique Christian Horner à Autosport, sans vraiment d’inquiétude. En réponse à la rumeur qui parcours vite les médias. La Red Bull RB8 n’est pas au niveau initialement prévue.

Adrian Newey a attendu jusqu’au dernier moment pour intégrer dans sa RB8 un nouvel ensemble aérodynamique. (voir ici pour en savoir plus). Nouveaux ailerons avant, nouveaux diffuseurs et système d’échappement. Mais, les pilotes de l’équipe autrichienne n’ont pas réalisé des temps impressionnants, devant ajouter à la pression psychologique sur des adversaires qui semblent aussi dans le flou. Seulement 93 tours du circuit de Barcelone et un constat : les évolutions n’apportent guère plus de performances par rapport à la première configuration de Jerez.

Le magazine allemand Auto Motor und Sport indique que l’équipe autrichienne se pose une question simple : utiliser la RB8 dans la configuration des derniers jours de Barcelone ou alors utiliser une RB7 adaptée à la hâte aux règlements 2012.

En effet, la RB8 userait plus massivement les pneus Pirelli que son ancêtre, ce qui expliquerait les chutes importantes de performances après quelques tours de piste. La cause aux systèmes d’échappements qui soufflerait trop près des pneus arrière. McLaren et Ferrari disposaient du même souci à Jerez. L’équipe anglaise a toutefois résolu son problème à Barcelone avec une solution nouvelle qui sera copiée prochainement. Pourtant Adrian Newey est confiant et estime qu’il n’y a pas de souci avec les gaz d’échappements.

La solution d’utiliser la RB7 modifiée est trop tardive pour être réaliste. Toutefois, il n’est pas impossible que Red Bull Racing débute la saison avec la configuration Jerez de la RB8 et non la dernière évolution entrevue à Barcelone. Ce qui n’est toutefois pas rassurant, car cela signifie que l’équipe technique d’Adrian Newey a plus de mal à s’adapter aux contraintes imposées par la FIA sur l’aérodynamique des voitures. A moins d’un grand coup de bluff…


Page 1 sur 24123451020...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu