Naviguer : Accueil >

Spécification technique du V6 2014

30 juin 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Spécifications moteur :

1600cc, V6
15000 rpm max
Injection directe de carburant allant jusqu’à 500bars
Turbocompresseur simple
Débit de carburant contrôlé

La récupération d’énergie et systèmes de stockage les spécifications:

Kinetic, 120 kW (163cv)  sur les roues arrière
Récupération d’énergie liée à l’échappement turbo

Officiel : la FIA valide le V6 pour 2014

29 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Dans son communiqué publié ce soir, la FIA a indiqué que suite à un vote par faxe de ses membres, le Conseil Mondial du Sport Automobile a ratifié le règlement moteur récemment élaboré en consultation avec les principaux acteurs de la Formule Un.

Le nouveau bloc moteur sera un V6 de 1,6 turbo avec des systèmes de récupération d’énergie (KERS).

Cette nouvelle formule entrera en vigueur dès le début de l’année 2014.

L’échec d’ouverture

28 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : View

[English Version] Adrian Newey a fustigé Audi sur l’influence de la marque allemande dans l’introduction du projet de 4cyl pour 2013. Selon l’ingénieur anglais, c’est à cause de la filiale du groupe VW que ce choix était possible. Au point de provoquer un retour en arrière car, Audi ne souhaite plus vraiment de venir en F1.

Au-delà de l’influence d’Audi, reste une question simple : La Formule 1 doit-elle se plier aux exigences des autres constructeurs pour son avenir ?

Audi souhaitait une 4cyl.  Honda pourrait revenir si l’hydrogène est possible, Mitsubishi souhaite venir si la F1 est 100% électrique. En bref, tout le monde souhaite voir la Formule 1 son image et ses intérêts. Pourtant ses constructeurs ne font pas la Formule 1 actuel et ni celle du futur.

Avec le moteur 2013 La FIA a évolué comme l’ACO, dans les règlements techniques. Le diesel paru dans la Sarthe a été possible grâce à l’intérêt d’Audi et Peugeot pour la motorisation. Mazda a également l’intention de revenir à ce principe technique (Diesel-KERS). Toutefois un détail important : les constructeurs investissent les 24 heures du Mans en moyenne sur trois ans, lorsque la concurrence est forte. Le long terme est possible pour un duel, mais pas plus. Toute la différence de la Formule 1 qui agit sur le modèle de la compétition entre motoristes depuis 25 ans.

L’erreur est donc là. L’espoir de permettre à des fabricants étrangers d’avoir un ‘intérêt pour la Formule 1, en les faisant participer à la réglementation technique. Sans accord ou pacte de présence à l’avenir. Les constructeurs veulent investir, mais sur une période d’essai de deux ou trois ans et surtout d’être en mesure de quitter en cas d’échec. Ce que ne permet pas la Formule 1 actuellement. Accords Concordes oblige…

L’ouverture d’esprit de la FIA et de Jean Todt est donc un échec. Place au V6 pour 2014 ou 2015.

Echappements soufflés – la FIA invente le principe de précaution

25 juin 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Analyses

Charlie Whiting a défendu la FIA hier, vendredi, sans véritablement convaincre sur l’affaire de la suppression des cartographies moteurs entre la qualification et la course. Une prémesure devant interdire les échappements soufflés de manière quasi définitive. Whiting précise que la Fédération ne vise pas à affaiblir Red Bull et relancer le championnat.

L’explication a été longue, le délégué de la FIA a rappelé que la Fédération doit s’assurer de la légalité des voitures : « il ne s’agit pas de dire oui ou non à une équipe et pénaliser les autres. Mais j’ai vu des preuves qui prouvent que certaines équipes sont extrême avec cela (cartographie moteur). » Toutefois, la Fédération semble découvrir un système déjà mis en oeuvre l’an dernier, ce qui est faux.

Le paradoxe est que la FIA savait que les gaz d’échappement avaient une influence sur les performances aérodynamiques. « Nous acceptons cela, lance Whiting, mais les équipes ne devraient pas tenter d’utiliser l’échappement pour une raison complètement différente. C’est notre point de vue » et ici l’explication coince. Car la FIA accepte que les échappements influencent l’aérodynamique d’une voiture, mais pas trop.

A partir de là, Whiting lance un argumentaire autour de polémique : les Mass Dumper, expliquant que l’utilisation d’origine était bonne et qu’il y a eu une dérive, car il n’y avait plus 2 mais 5 ou 6 Mass Dumper sur les voitures pour avoir une influence aérodynamique. Puis, l’affaire des doubles diffuseurs « Au cours de la saison, les équipes se sont réunies avec nous et nous avons décidé qu’ils n’étaient pas bons pour la F1 ou n’étaient pas nécessaires à la F1. »

Reste un détail : Aucune équipe n’a posé réclamation sur les échappements soufflés. Car toute étudiait le principe. Williams et HRT ont demandé un éclaircissement (Williams étudiant un autre principe, comme Sauber), pas une véritablement demande d’interdiction. Goeff Willis a d’ailleurs critiqué la décision, car HRT avait investi dans le concept, inutilement. La FIA a donc agi sur le principe de précaution. Une première dans l’histoire…

Moteur 2013 – Accords Concordes : le jeu de Bernie Ecclestone

22 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Dans environ 10 jours, l’avenir du moteur turbo pourrait être redéfini et rejeté au-delà de 2013. Aujourd’hui, une réunion, provoquée par Bernie Ecclestone et la Commission F1 (2 sponsors, un constructeur moteur, 12 équipes, Pirelli et 8 promoteurs de circuits) semble être le dernier recours avant un procès, qui serait catastrophique pour les deux parties.

Le moteur 2013 turbo 4cyl a été introduit par deux fois. En Décembre 2010 et le 3 Juin 2011 par le Conseil Mondial de la FIA. Toutefois, lors de la dernière annonce, une échappatoire a été autorisée. L’ombre d’une équivalence technique avec le V8 est donc dans l’air. La date du 30 juin a été fixée par toutes les parties,  pour trouver une solution claire et définitive. La réunion d’aujourd’hui permettra d’y voir un peu plus clair sur la politique d’ensemble des acteurs de la Formule 1.

Le projet vert de Jean Todt ne satisfait pas Bernie Ecclestone qui muscle son jeu de pouvoir contre le président de la FIA, afin de l’emmener à la rupture psychologique.

Pour comprendre comment Ecclestone compte s’y prendre voici l’explication :

L’argentier a dressé à Jean Todt l’argument des Accords Concordes.  Ces derniers expriment que tout changement de règlement doit être approuvé par le Conseil Mondial, le Groupe de travail technique et la Commission F1. Sachant que Ecclestone n’a pas droit au vote dans la Commission technique et que le Conseil Mondial a validé par deux fois le projet Todt, il ne reste plus que la Commissions F1 pour ultime espoir il faut sur les 26 membres, un total de 18 voix pour adopter ou refuser la mesure. Sauf que cette Commission F1 ne peut infirmer une décision du Conseil Mondial, d’où l’importance des Accords Concordes, qui expirent fin 2012 sur un moteur qui sera introduit en 2013.

En effet, il semble que Jean Todt souhaite profiter des Accords Concordes actuels pour introduire le projet moteur. Mais les équipes sont actuellement en pleine négociation (qui prend du retard) sur une nouvelle définition de ses Accords. Dans l’absolu, le moteur 2013 ne pourra être introduit à la date souhaité, mais plus tard, si les équipes signent les Accords Concordes 2013-2017. Une manière aussi pour Ecclestone ne maintenir une pression sur les constructeurs,  qui souhaitent plus d’argent en Droits TV.

A ce jeu, Ecclestone se montre très fin avec la pression du temps. Les équipes (certaines) ne souhaitent pas de ce moteur en 2013 et l’argentier ne souhaite pas donner plus d’argent aux équipes pour les prochains Accords Concordes. Sauf que seul un nouvel accord pourra retarder l’introduction du 4cyl…alors ?

Echappement soufflés – ce fameux tournant du championnat

17 juin 2011 | 10 commentaires
Catégorie : Technique F1

Hier, une réunion à Londres du Groupe de Travail Technique de la FIA a proposé des solutions pour une réduction progressive du principe des échappements soufflés. Dès le Grand Prix de Grande-Bretagne les cartographies moteur ne devraient pas permettre une ouverture maximum de 10% de l’accélérateur lorsque le pilote lève le pied. Enfin, pour 2012, la Fédération souhaiterait que les échappements sortent au-dessus du diffuseur. Un retour en arrière dans le design des sorties d’échappements.

Une décision qui n’a rien à voir avec l’aspect sportif ou un aspect économique (10% de plus de consommation), mais simplement politique. Nous rentrons désormais dans le milieu de la saison et, traditionnellement, les interdictions techniques sur des faux prétextes surviennent. Souvenez vous des Mass Dumper en 2006 par exemple, c’est donc une tradition pour relancer artificiellement le championnat du monde de Formule 1 qui subit une domination d’une équipe. Ce qui est intéressant est d’observer qu’à chaque fois que ce type « d’ajustement » est annoncée par la FIA, une ou deux équipes se relance et le championnat devient un peu plus disputé, mais le dominateur reste le dominateur. Rien ne change, juste l’affiche avec plus d’acteur et plus un seul premier rôle.

Ce système est connu depuis l’an dernier sur la Red Bull RB6, ce n’est donc pas une nouveauté de l’année 2011. Mais, depuis 20 ans, un héritage à la FIA donne le sentiment de manipulation assez troublante pour faire le choix d’un roi. Depuis quelques temps, j’entends « tu verras la domination de Vettel ne va pas durer, la FIA va lui mettre des bâtons dans les roues », un avertissement que j’espérais ne plus voir sous l’ère Jean Todt. Visiblement ce n’est pas le cas, Dommage.

Reste à savoir si les RB7 et R31 par exemple seront largement aussi touchées que leurs concepteurs le laisse entendre. Réponse sur le circuit de Silverstone, qui marquera donc le fameux tournant du championnat.

F1 – Quand Renault menace pour 2013

16 juin 2011 | 21 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Renault Sport et son président, Jean François Caubet tente de faire le forcing autour du futur moteur turbo de 2013. Dans Autosport, le français a indiqué des précisions dans son argumentation, qui toutefois sont assez troublantes pour le constructeur français.

Le constructeur au losange a annoncé qu’il avait débuté l’étude de ce moteur dès Septembre 2010. Au moment, ou rien n’était encore défini réellement. En Décembre, la FIA donne sa décision, mais celle-ci doit être approuvé visiblement par la FOTA, ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui. La première question est de savoir, si Renault n’a pas été un peu vite dans ses décisions.

Surtout qu’il semble clair que ce moteur 2013 est lié à l’avenir de la marque dans la discipline reine : « J’ai expliqué à Jean Todt et Bernie Ecclestone ce qui nous pousse à favoriser le nouveau moteur. Nous avons trois raisons : la première est que nous voulons travailler avec des technologies qui permettront de créer un lien plus fort entre la Formule 1 et le produit automobile. La seconde est la réduction des coûts et la troisième est la capacité d’obtenir de bons résultats. » L’argument donne l’impression que le moteur 2013 a été vendu à la direction de Renault- Nissan autour de ses trois points :

  • Créer un moteur qui a un rapport avec la voiture de Monsieur tout le monde
  • Réduire les coûts (alors que ce moteur coûtera une fortune)
  • Obtenir de bons résultats (discréditant les performances remarquables de son V8 actuel).

Mais Jean François Caubet est plus intéressant pour la suite : « Le problème de la pertinence de la production est un point clé pour nous. » Sous-entendu que le moteur 4cyl soit adopté quoi qu’il arrive, sinon Renault quittera la Formule 1, en suivant ses intérêts.

F1 2011 – La FIA confirme le retrait de Bahreïn

15 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Suite à un vote au télécopieur, Le Conseil Mondial de la FIA,   par décision unanime, a ratifié le calendrier 2011  omme prévu initialement.

Le premier Grand Prix Indien aura lieu le 30 Octobre 2011 et la saison se terminera au Brésil le 27 Novembre 2011.

Le calendrier des courses restantes est la suivante:

26.06.2011 Grand Prix d’Europe ESP
10.07.2011 British Grand Prix GBR
24.07.2011 Grand Prix d’Allemagne DEU
31.07.2011 Grand Prix de Hongrie HUN
28.08.2011 Grand Prix de Belgique BEL
11.09.2011 Grand Prix d’Italie ITA
25.09.2011 Grand Prix de Singapour PSC
09.10.2011 Grand Prix du Japon JPN
16.10.2011 Grand Prix de Corée KOR
30.10.2011 Indien du Grand Prix IND
13.11.2011 Abou Dabi SONT
27.11.2011 Grand Prix du Brésil BRA

Avant Poste : La FIA et son influence

15 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Lundi  soir sur le Grand Prix du Canada  qui a vu la victoire de Jenson Button devant Sébastian Vettel et Mark Webber.

Voir la vidéo ? cliquez ici

La FIA et son influence

Bahreïn, moteur 2013 et enfin Calendrier 2012, il y a 10 jours environ, la Fédération Internationale de l’automobile a annoncée des mesures pour ses trois thèmes ; Concernant le circuit de Bahreïn, tout le monde le dit : victoire de la FOTA. Concernant le moteur 2013 ? L’ambiance est plus ambigüe. Il reste une vingtaine de jour pour prendre une décision. Le problème est que ce dossier tourne à la parodie de l’absurde.

D’un côté Ferrari et Mercedes-Benz ne sont pas contre le moteur turbo, mais plutôt en 2015 et de l’autre coïté nous avons Renault qui a déjà débuté depuis septembre 2010 l’étude et la conception de son moteur 4cyl 1600cm3 pour 2013. Alors, quoi faire ? La question est posée. Faire une équivalence pour 2013 ou 2014 ? Ou passé directement au turbo en 2013 ? Une chose est claire. Lors du vote du Conseil Mondial, Stefano Domenicali, représentant Ferrari, a voté contre et le vote par téléphone de Vijay Mallya n’a pas été validé. Donc la procédure de validation sème encore un peu plus le trouble autour de ce bloc moteur. Il est aussi clair que Jean Todt et la FIA ne souhaite pas lâcher sur ce dossier.

Autre sujet intéressant, le calendrier 2012. Présentée avec 21 dates au lieu de 20. Très rapidement Jean Todt a démenti et indiqué que le calendrier 2012 comporterait 20 dates. Or, dans les faits, il est possible d’avoir jusqu’à 25 dates. Fondamentalement les équipes ne sont pas contre, à une condition : Une augmentation des revenus FOM/ Résultat : statu quo.

Le dossier de Bahreïn mis de côté, le calendrier 2012 qui sera revue dans les mois à venir, il ne reste plus pour la FIA que le dossier du moteur 2013. Fondamental pour la guerre d’influence que semble progressivement perdre la FIA depuis quelques temps.

F1 – Comment gérer une interruption de course ?

14 juin 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

Deux heures, c’est le temps qu’a durée l’interruption de la course du Grand Prix du Canada, le week-end dernier. Après seulement 45min de course, celle-ci a été stoppée par les commissaires à cause des fortes pluies qui recouvraient la piste Gilles Villeneuves. Reste une question : comment les équipes gèrent ce type d’interruption ? Réponse intéressante de McLaren

Le directeur technique de McLaren, Jonathan Neale, a expliqué à la chaine SKY comment le team de Woking a géré l’interruption de la course. Dans un premier temps, les mécaniciens étaient donc présents sur la grille de départ et ont pour objectif de maintenir à température de moteur et le KERS, surtout avec l’humidité.

C’est un facteur important, car si la direction de course assure un nouveau départ, il faut que la machine soit déjà dans de bonne disposition. Ensuite, sur le bord de al voie des stands, le Team Manager est en permanence en contact radio avec Charlie Whiting. Ces discussions peuvent être futile aussi, comme l’a fait LRGP qui, avec humour, avait proposé au délégué de la FIA, de sécher la piste au sèche-cheveux.

Enfin, les pilotes ne doivent pas se détendre durant l’interruption. Pas de repos pour eu. Quelques exercices d’équilibre et ils mangent quelques choses. Cela a été le cas chez McLaren de Jenson Button. Tandis que Lewis Hamilton, ayant abandonné dans la première partie de la course en a profité pour faire des plaisanteries avec la chanteuse Rihanna.

GP Bahreïn 2011 annulé – récit de ces dernières 24h

10 juin 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Le ridicule d’une situation. Cette nuit, le royaume de Bahreïn  a finalement décidée de ne pas valider son  Grand Prix  dans le calendrier 2011. Après une semaine assez tendue, la journée du jeudi 9 juin restera un modèle du genre.

En milieu d’après midi, la FIA publie une réponse à la FOTA dans un document qui n’existait pas sur le site de la FIA, empêchant ainsi sa diffusion durant de longues heures. Dans la foulée, la Fédération précise que selon ses informations (fournies par les autorités), les rumeurs  sur l’arrestation de 24 salariés travaillant pour le Bahreïn International Circuit (BIC) auraient été arrêtés et roués de coups. Selon le rapport de Carlos Garcia, vice-président de la FIA, ses affirmations sont fausses. La raison officielle était que durant 15 jours, ses personnes n’avaient pas donnés signe de vie et ont donc été licencié.

Une heure plus tard environ, la FIA laisse entendre qu’elle peut désinscrire la course du 30 Octobre et renvoie la responsabilité sur Bernie Ecclestone,  qui aurait soumis le nouveau calendrier 2011 qui a été voté par le Conseil Mondial la semaine dernière.

La pression monte d’un cran quelques temps après, avec Ecclestone qui,  au micro de la BBC, lance un espoir d’annulation de la course de Bahreïn. Dans le royaume, ont cri à l’hypocrisie estimant que « c’est un recul » ou encore » c’est une décision scandaleuse qui est une pure hypocrisie de M. Ecclestone » pouvait t’on lire dans les médias locaux hier en fin d’après midi. Pourtant, aucune décision n’a été encore prise.

L’ombre de Max Mosley est visible dans ce dossier. Acteur influent du Senat de la FIA, l’ex président de la Fédération a présenté des arguments légaux irréfutables durant toute la semaine. Tout le monde attend désormais la décision de Jean Todt.

La situation devient t’elle durant la soirée de Jeudi 9, que tout le monde est immobilisé et par d’un seul homme. FIA, FOTA et Bernie Ecclestone poussent le royaume et ses dirigeant à la démissions de ses ambitions pour 2011. Dans la nuit, vers 1h du matin, Zayed Rasched al-Zayan, le président du BIC a indiqué qu’il respectait finalement que le retour de Bahreïn dans le calendrier 2011 ne fonctionne pas.

Finalement c’est Bahrein qui annule son propre Grand Prix sous la pression médiatique d’une semaine assez folle, avec une large bataille de communication de toutes les parties. La décision du royaume est importante car cela empêche Bernie Ecclestone de rembourser les 30 millions d’euros de la taxe 2011, déjà versées. Le Conseil Mondial doit désormais re valider un nouveau calendrier pour 2011, afin de rétablir le GP d’Inde le 30 Octobre 2011. Ce qui signifie que la saison 2011 aura 19 courses. Cette décision est aussi un tacle envers Carlos Gracia, dont la tête pourrait tomber dans quelques temps.

Reste une question, le président du Bahreïn International Circuit espère être présent en 2012,  ce qui signifie que rien n’est encore fait. Eric Boullier, ce matin donne e fond de sa pensé en estimant que « cette saga aura été nuisible pour l’image de la Formule 1. »

Suivre toute la saga du GP de Bahrein en cliquant ici

FIA – FOTA: la réponse de Jean Todt

9 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

La FOTA, par le biais de ses représentants Eric Boullier et Martin Whitmarsh, ont écrit à la FIA pour exprimer leur mécontentement concernant le report du Grand Prix d’Inde à décembre,  qui serait perturbant pour le transport et l’hébergement,  et refusant la tenue  d’un Grand Prix à Bahreïn.

Jean Todt a envoyé ce jour une lettre à la FOTA en stipulant de nombreuses choses :

  • le championnat du monde de Formule Un est régit par les Accords Concorde, dont les dispositions prévalent sur les dispositions du code sportif international. En vertu des Accords Concorde, la responsabilité de fixer le calendrier et le présenter à la FIA pour approbation repose uniquement sur le détenteur des droits commerciaux (art 10 et annexe 9 des Accords Concorde). Par conséquent, il est de la responsabilité du détenteur des droits commerciaux d’effectuer toutes les mesures nécessaires avant la diligence voulue afin de s’assurer de sa proposition de calendrier pour le Conseil Mondial du Sport Automobile,
  • la question de la date du GP de Bahreïn a été l’ordre du jour depuis le 8 mars 2011.
  • C’est le représentant du détenteur des droits commerciaux (qui représente aussi les constructeurs) qui a proposé la modification du calendrier,
  • le délégué de la Commission F1, où toutes les équipes sont représentés,  a approuvé la décision.

La communication grippée de la FIA

7 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : View

Une bien jolie communication du président de la FIA, Jean Todt à propos des mesures annoncés par le Conseil Mondial de la FIA, vendredi dernier,  pour l’avenir.

Au-delà du principe du GP de Bahrein,  ou le président de la FIA, joue par intérêt,  en faisant croire que cela peut-être encore annulé, alors que le vote était « unanime » pour un retour. L’astuce va plus loin car désormais, les communiqués de la FIA n’ont aucunes valeurs !

En effet, il n’y aura pas 21 courses en 2012, mais bien 20 selon le président de la FIA. Alors une question : pourquoi avoir diffusé un calendrier de 21 dates ?

Enfin, concernant le moteur 2013, l’homme qui avait déclaré que la décision d’insister pour 2013 n’avait rien de personnel, lors du GP d’Espagne, nous explique qu’un constructeur (Renault) menace de quitter la Formule 1,  si ce moteur n’est pas mis en place d’ici 2 ans. Tandis que les deux autres constructeurs (Mercedes et Ferrari) souhaitent viser 2015. Donc, un constructeur dicte sa loi sur trois autres….

Joli cafouillage de communication, bien relayé évidement, mais soyons clair, personne n’est dupe.

GP Bahreïn : Volte face, colère et justification

7 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

La situation ne risque pas de s’amélioréerdans l’affaire du Grand Prix de Bahreïn. Les sous-entendus du vote par le Daily Telegraph ont provoqué une réaction de Bernie Ecclestone, qui demande un nouveau vote du Conseil Mondial.

Tandis que du coté de Jean Todt, le président de la FIA suggère que le Grand Prix de Bahrein pourrait être annulé, si la situation y devient « à risque. »

Dans une grande opération de communication,  la FIA précise que son annonce, vendredi, était fondée sur des faits et dans un esprit de réconciliation. Toutefois, la mission d’observation du vice-président de la Fédération Carlos Garcia, c’est établie sous l’influence de la loi martiale qui était levée deux jours plus tard. un détail avoué du bout des lèvres.

La pression monte, Ecclestone a envoyé une missive aux équipes afin qu’elles expriment leurs désaccords. Des politiciens (même des Eurodéputés) annoncent qu’ils sont contre la décision de la FIA,  de revenir à Bahreïn. Le 30 Octobre est désormais annoncé comme une « journée de la colère » L’intensité monte de jour en jour.

GP Bahreïn : Entre rumeur, menace et intérrogation

5 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Depuis l’annonce vendredi,  de la réintroduction du Grand Prix de Bahrein dans le calendrier 2011, plusieurs rumeurs indiquaient qu’ il n’y avait pas eu de vote à Barcelone lors de la réunion. Un porte-parole de la FIA a assuré au Daily Telegraph que le vote a été « à main levée ». Un flou assez fort,  car il y avait des abstentions parmi les 26 membres présents,  selon différents échos. Si c’est vrai, le terme « d’unanimité » annoncé par la FIA est donc faux.

Toutefois, il n’est pas impossible que les équipes ne participent pas à la course du 30 Octobre, sous la contrainte politique. En effet, il semblerait que le gouvernement anglais étudierait la possibilité de refuser que des ressortissants anglais aillent à Bahreïn. Dans la foulée, Hugh Robertson, le ministre des Sports de la couronne,  a averti la FIA que cette décision de réintroduire Bahreïn serait « un désastre » . Pire, selon les renseignements sur place, une manifestation anti-gouvernementale est déjà annoncée le jour de la course. Une menace lointaine certes, invisible mais réelle.

Beaucoup d’équipes espéraient que la FIA reporte à 2012 la course de Bahreïn. Certain s’interrogeait sur la sécurité des personnes de la Formule 1. Détail que Bernie Ecclestone ne peut pas assurer pour le moment. A moins d’embaucher une milice privée pour assurer un surplus de sécurité,  finalement bien coûteux.

Un sérieux doute sur un vote unanime, mais plutôt majoritaire, le Royaume-Unis qui compte ajouter tout son poids diplomatique et des interrogations sur la sécurité. La décision de la FIA reste quand même assez trouble,  au bénéfice de beaucoup trop de zones d’ombres pour être encore réaliste.

Analyse F1 sur les décisions de la FIA du 3 Juin

4 juin 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses

Finalement Jean Todt a un bon esprit. Il a écouté tout le monde et finalement décidé comme il avait pensé au départ. Voici ce que j’ai écris en commentaire sur la page Facebook de Tomorrownef1 à propos du communiqué de la FIA (voir ici, ici et aussi ici).

Le calendrier 2012

Le calendrier 2012 a d’intéressant le détail d’avoir franchit le cap psychologique des 20 courses par an. Avec un total de 21, rien n’empêche d’aller désormais à 25, comme sous-entendu l’an dernier par Bernie Ecclestone. En cela, la FIA brise les Accords Concordes en dépassant les 20 courses annuels détaillés dans les documents jusqu’en 2012. Pire, l’intersaison à l’avenir sera fortement réduite et la trêve d’Eté est certes fixée à 3 semaines (comme l’indique les Accords Concordes), mais l’ensemble parait trop soutenu. Notons qu’il existe une « constitution de la F1 » qui est un traité basique indiquant qu’un calendrier de plus de 17 GP doit avoir l’accord de toutes les équipes. Ce point sera intéressant à relever pour les semaines à venir…

Le Grand Prix de Bahrein

La réintroduction du Grand prix de Bahrein à un arrière économique et politique. Lorsque, le vice-président de la FIA a visité le royaume le 31 Mai dernier, il y avait encore des problèmes dans le pays et les militaires étaient encore largement présent dans le royaume. Ils ont quitté hier les positions, non sans heurt d’ailleurs. La situation, malgré l’Etat d’urgence levée,  n’est toujours pas vraiment stable. La décision de la FIA n’a donc de considération électorale (pour ne pas froisser les puissants Clubs et Fédérations automobiles de la région) et économique.  Car 30 millions d’euros seront réintroduit dans le chiffre d’affaire de la Formule 1, selon toute logique (via un mécanisme un peu plus complexe toutefois). La réintroduction du Grand Prix de Bahrein permettra d’unir un peuple qui se déchire depuis 6 mois, selon l’argumentaire officiel. La Formule 1 devient désormais sociale dans son approche de réunion des peuples. Un argument qui fera date pour l’avenir en cas de conflit sur un circuit.

Le moteur 2013

Enfin, concernant le moteur 2013. Jean Todt a écouté, fait des promesses, pour finalement décider de ne rien changer. Pas l’ombre d’une équivalence technique dans l’annonce d’aujourd’hui pour 2013 et 2014. Non, un 4cyl 1600cm3. Toutefois, une petite fenêtre de 30 jours est ouverte pour convaincre. Une tache difficile, car le Conseil Mondial a déjà fait le choix du président (qui n’a rien de personnel, mais qui influence visiblement beaucoup) au détriment de considérations économiques et même des fans….

FIA – Le moteur 2013 ne change pas. Mais…

3 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Technique F1

Le règlement technique pour 2013 a été approuvé:

- Les moteurs  seront des quatre cylindres, 1,6 litres à injection haute pression avec un maximum de 12.000 tr / min, avec système de récupération d’énergie qui reflète la décision prise par le CMSA en Décembre 2010

- Les règlements aérodynamiques ont été fondées sur ceux de 2011 , avec des adaptations afin d’améliorer l’efficacité aérodynamique: avec un effort à produire sur les train roulant, ce qui permettra une réduction de 35% de la consommation de carburant

- La hauteur de la pointe du nez sera limité afin d’éviter certain type d’accident.

- Une limitation sur les transmissions (rapports de vitesse, le nombre de boîtes de vitesses), afin de réduire les coûts.

- Le poids total de la voiture ne doit pas être inférieure à 660 kg

En consultation avec les principales parties prenantes, et à l’issue de cette consultation, un vote par fax par le CMSA pourrait être considéré au plus tard le 30 Juin pour  redéfinir la date de mise en œuvre de ces règles techniques.

Sous-entendu que la bataille continue autour du moteur, mais, déjà la pré annonce ne montre pas un degré d’ouverture d’esprit de la FIA. Pas d’annonce sur l’équivalence promis pour 2013 par Jean Todt avec le V8 actuel par exemple. Que des idées du président validés par le conseil mondial.

FIA – Calendrier provisoire 2012

3 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

La FIA a publiée le calendrier (provisoire) du championnat du monde de Formule Un 2012comme suit:

  • 11/03    BHR       Bahreïn
  • 18/03    AUS       Australie
  • 01/04    MYS       Malaisie
  • 08/04    CHN       Chine
  • 22/04    KOR       Corée
  • 06/05    TUR       Turquie *
  • 20/05    ESP        Espagne
  • 27/05    AGC       Monaco
  • 10/06    CAN       Canada
  • 17/06    États-Unis           États-Unis
  • 01/07    ESP        Valence, Espagne
  • 15/07    GBR       Grande-Bretagne
  • 29/07    DEU       Allemagne
  • 05/08    HUN      Hongrie
  • 02/09    BEL         Belgique
  • 09/09    ITA         Italie
  • 30/09    PSC        Singapour
  • 14/10    JPN        Le Japon
  • 28/10    IND        Inde
  • 11/11    SONT    Abu Dhabi
  • 25/11    BRA       Brésil

* Sous réserve de confirmation

Bahrein sans surprise le 30 Octobre, l’Inde en Décembre

3 juin 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Une réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile (CMSA) a eu lieu à Barcelone, en Espagne, aujourd’hui 3 Juin, et les décisions concernant Bahrein ont été prise. Sans surprise, la course sera réintroduite le 30 Octobre 2011. Le GP d’Inde terminera le calendrier en Décembre.

Suite à une mission d’enquête effectuée à la demande du président de la FIA, Jean Todt, le vice-président de la FIA, Carlos Gracia s’est rendu à Bahreïn le 31 mai 2011 pour évaluer la situation dans le pays. Des réunions ont été menées avec le ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Culture et du Tourisme, la Fédération Automobile de Bahreïn et du Bahrain International Circuit, ainsi que d’autres organisations nationales et internationales, y compris M. Tariq Al Saffar à l’Institut national des droits de l’homme. Il convient de noter que l’annonce récente par le Roi de Bahreïn de mettre en place un dialogue politique et de réconciliation à été largement pris en compte.

Après avoir examiné tous les facteurs et en prenant en considération les préoccupations de tous les intervenants, le CMSA, à l’unanimité,  a accepté de réintégrer le Grand Prix de Bahreïn en 2011.

Cette décision reflète l’esprit de réconciliation à Bahreïn, qui se manifeste à l’appui solide de la course par le gouvernement et de tous les grands partis à Bahreïn, y compris le principal groupe d’opposition, qui ont tous approuver la Formule Un et le sport automobile dans le pays. Le CMSA estime que le rétablissement du Grand Prix est un moyen d’aider à unir les gens dans un pays qui cherche à aller de l’avant, et reconnaît également l’engagement pris par les écuries de Formule Un, leurs employés et leurs familles, et du personnel associé avec le Championnat,  y compris les locaux équipe de bénévoles qui sont si essentielles à l’événement.

Le Grand Prix de Bahreïn aura lieu le 30 Octobre 2011, en remplacement du Grand Prix d’Inde, qui devient à présent la finale du Championnat 2011, combinée à l’Assemblée générale annuelle de la FIA et Gala de Remise des Prix.

Le GP d’Inde le 11 Décembre et la position de Ferrari

27 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Aujourd’hui, Vendredi, Stefano Domenicali a été convoqué pour une conférence de presse. L’ordre du jour : le GP de Bahreïn.

Ce matin, Tomorrownewsf1.com vous avait expliqué que le dossier de Bahrein était sensible et que les équipes n’étaient pas vraiment favorable à l’extension du calendrier jusqu’en Décembre.  Hier, une réunion entre Ecclestone et la FOTA a été présentée de la manière suivante par l’argentier de la Formule 1 : Le GP d’Inde se déroulera le 11 Décembre 2011 au lieu du 4.

Ce qui est toutefois étonnant, ce n’est pas tellement la date du Grand Prix d’Inde, mais la prise de parole de Stefano Domenicali. L’homme n’a plus de responsabilité au sein de la FOTA et son discours ressemble beaucoup à un plaidoyer de Ferrari. La formule : « Ferrari souhaite voir pour longtemps Bahreïn en Formule 1 » a été citée à trois reprises durant son intervention. Au point de se demander si Ferrari ne souhaite pas casser l’unanimité souhaité autour de Bahreïn pour repousser le problème à 2012.

Il semble, en tout cas, que Bernie Ecclestone, ait une nouvelle fois, changé d’avis sur la question. Donc la Formule 1 ira bien à Bahreïn et le GP d’Inde se déroulera le 11 Décembre 2011. Assurément.


Page 4 sur 24« First...234561020...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu