Naviguer : Accueil >

GP Malaisie 2012: Les histoires du samedi (Sportune)

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Technique F1

Jenson Button à Sepang - @Iconsport

Ce samedi, le paddock du Grand Prix de Malaisie de F1 2012, offre quelques petites histoires intéressantes. En marge de la pole-position de Lewis Hamilton dans les qualifications, la 2e place de son coéquipiers de chez Mc Laren, Jenson Button et l’arrivée sur le podium de Michael Schumacher, on a aussi eu droit à un incendie dans le paddock pour Lotus, une Red Bull RB8 trop sensible. On vous explique également tout ce qu’il faut savoir sur la longueur des Grand Prix… C’est parti !

Découvrir la suite de l’article en cliquant ici

F1 – GP Canada : Québec et Ottawa en compétition

14 août 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Après plusieurs semaines de rumeurs et contre-rumeurs, le maire de Montréal, Gerald Tremblay, affirme qu’un accord est proche pour un retour du Grand Prix du Canada, mais pas nécessairement sur le circuit Gilles Villeneuve.

« Il y a encore certains points d’engagement qui doivent être affinés. Actuellement, nous essayons de finaliser cet accord dans les meilleures conditions pour Montréal. Nous voulons que Montréal, retrouve son statut d’hôte de Grand Prix ». A déclaré Trembley.

Québec et Ottawa sont dans la course afin d’organiser la prochaine course.

F1 – Eccestone et l’Europe

8 juillet 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Bernie Ecclestone« L’Europe est l’avenir du calendrier F1″, déclare Bernie Ecclestone dans le paddock du Grand Prix d’Allemagne. Volte face d’un mode de pensé.

Même si près de la moitié des Grand prix cette saison sont organisés à l’étrangers, il y a 10 ans il n’y avait que 5 courses hors Europe. Alors que tout le monde stigmatisaient la partie de l’interview sur Hitler, l’argentier de la Formule 1 a déclaré dans la même interview au Times (encore une fois) que l’Europe sera dans dix ans une économie du tiers monde. Déclaration qu’il nie dans le quotidien Bild.

L’argument étant celui ci :  » Nous avons maintenant deux courses en Espagne, et je suis sûr que nous allons continuer d’avoir deux courses en Allemagne. Nous négocions actuellement avec Hockenheim. » révèle Ecclestone qui admet que la Formule 1 est touchée par la crise mondiale.

Sauf qu’il n’y a toujours pas de Grand Prix de France à l’horizon et qu’un GP en Bulgarie est prévu pour 2011, un projet en Pologne pour 2012,  un Grand Prix en Inde et la Corée du Sud d’ici 2 ans, Bref que des mots toujours des mots…

F1 – Intéressante initiative en Pologne

2 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

La démocratie participative à l’échelle de la Formule 1 en Pologne ou LG, partenaire de la discipline reine, à fait un sondage étonnant.

Depuis l’implication de Robert Kubica en Formule 1, accentué par sa victoire l’année dernière, la Pologne s’enflamme progressivement pour la Formule 1. Un enthousiasme qu’a bien compris le partenaire de la F1 : LG,  dans une action de relation publique très innovante.

La société propose via le site internet torformuly1.pl, aux polonais un sondage pour choisir une ville qui serait idéale pour accueillir un Grand Prix de Formule 1. Au choix : Varsovie, Cracovie, Wroclaw et Gdynia. Le vote sera en cours jusqu’à la fin Aout, ensuite une ville sera nommée et des discussions avec les responsables politiques concernés s’engageront pour une candidature.

Il aurait été intéressant de faire la même chose pour le prochain GP de France…

Business F1 – La taxe Ecclestone pour les circuits en Europe

28 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Note du Mardi

note-du-mardi

Le prochain GP d’Espagne ne rempli plus les objectifs des années 2005-2006 et 2007 en termes de taux de remplissage. Un indicateur de la santé économique d’un pays qui est touché de plein fouet par la crise. Ecclestone lui-même l’avoue, la chute de la billetterie sera chiffrée pour les GP européens entre 10 et 20%, une équation complexe car la taxe pour le plateau F1 augmente de 10% tout les ans, mais le déficit se creuse. Au point qu’il serait temps de revoir le modèle économique pour les GP européens.

Pour ceux qui l’ignoraient, le modèle économique de Bernie Ecclestone envers les circuits est simple : il vendait le plateau à des circuits qui vendait les billets aux spectateurs assez chers pour rentabiliser leur investissement qui augmente de 10% tout les ans sur la période du contrat. Un système qui fait ses preuves dans les pays émergeants, car les Etats subventionnent l’investissement. Mais en Europe, ce n’est pas le cas, ce que ne semble pas comprendre l’argentier de la F1 qui s’efforce de faire entrer en concurrence les projets.

Si Abu Dhabi est près à dépenser 30 millions d’euros par an minimum sur 5 ans pour faire la promotion de son pays, cela ne reste qu’un investissement marketing subventionné par les Emirats. Mais pour le Grand Prix de France, le concept est loin d’être de la même idéologie.

Historiquement, dans les termes des Accords Concordes, il existe une protection envers les circuits historiques européens qui sont le terreau de la course et loin d’un système marketing chère à Bernie Ecclestone. Hors depuis dix ans, en forçant ces pistes à évoluer dans son sens, l’esprit et les dettes se creusent pour rien. Un nouveau modèle doit s’imposer uniquement pour les circuits historiques européens dont fait partie le GP de France.

Car le risque est là, Ecclestone pratique la sur-enchère systématique si une piste quitte le calendrier : pour le prochain GP de France à Flin le chèque sera de 18 millions d’euros (ou de dollars ce qui n’a aucune importance dans les fait), soit ce que Magny-Cours devait payé au terme de son contrat en 2011. Voici une idée de modèle économique pour les 5 circuits européens historiques protégés par les Accords Concordes et que la FOTA doit absolument préservé au calendrier :

Ce nouveau modèle économique est basé sur des rentes variables, rompant avec le modèle traditionnel de subvention étatique régulière. L’idée est de payé en deux temps : une exclusivité et une part des revenus tirées des billets et services.

Nous allons ici au-delà de la simple subvention évolutive. En recevant 10 à 30% des revenus billetteries généré par l’organisateur, Ecclestone s’assure un revenue variable mais établie. Ajouté à cela une base financière sur 5 ans, une sorte de clause d’exclusivité de 2 ou 3 millions d’euros annuel.

Dans les faits, par exemple le Grand Prix d’Angleterre à Silverstone génère 13 millions d’euros de revenus billetterie, avec ce système ce seront 3,9 millions d’euros de chiffre d’affaire, soit un total de près de 7 millions d’euros. Deux fois moins que le contrat actuel, mais l’affaire est viable. De plus Ecclestone devrait faire payer la taxe « +17 » au nouveau arrivant et non au GP européen qui sont renouveler via une guerre fratricide comme cela a été le cas pour Silverstone et pour le prochain GP de France.

Les circuits génèrent un chiffre d’affaire de 403,8 millions de dollars, les GP historique ne doivent représenter que 10% de cette somme à l’avenir au lieu de 20 à 30% aujourd’hui.

GP d’Australie – Brawn like a Virgin

29 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Victoire de Jenson Button, et doublée Brawn GP. Incroyable histoire pour cette équipe et une belle revanche. Hamilton termine 3ème (Trulli ayant été rétrogradé de 25 secondes) et compète le podium inédit.

La revanche d’un homme, Ross Brawn, qui prouve qu’il est un personnage clé en Formule 1. Champion avec Benetton et Ferrari, il gagne sous son propre nom son premier GP, lors de sa première participation. Dans l’histoire, seul Alfa (logique en 1950), March en 70 et Wolf en 77 avaient réussit l’exploit. Sauf que dans ce cas là, la Brawn a des airs de déjà vue et c’est tant mieux !

Virez-moi ce KERS !

Hamilton 4ème 3ème d’une course qu’il n’aurait pas dû terminer à cette place (merci Kubica et Vettel qui ont coupés leurs cerveaux à 3 tours de l’arrivée). Mais le KERS restera le fiasco de ce début de saison. Aucune machine équipée de ce système n’a été en mesure d’être aux avant postes. Pire, BMW qui testait deux monoplaces techniquement différentes, prouve que sans le KERS, les monoplaces sont performantes. Sauf que pour l’équipe de Hinwil, l’orgueil d’avoir terminé 3ème du championnat l’année dernière a fait exlure la lucidité. Pouvait t’elle gagnée la course avec Kubica ? La réponse est non et clairement non. Mais il faut espérer.

L’échec des Tops Teams

Ferrari ? Abandon problème technique. Renault ? Loin. McLaren ? Chanceuse et loin aussi. BMW ? Rapide sans Kers et lente avec. Mais le constat d’échec doit être compris. En début de courses les Brawn, Red Bull et Williams dominaient les débats et l’ont dominés tout le long. La révolte des petits face aux géants qui dominent la F1 depuis plusieurs années. Un renouveau donc.

Bourdais loin et battu

Juste derrière son équipier Buemi à l’arrivée, Bourdais a eu du mal et les doutes s’élèvent dès ce premier Grand Prix. Toutefois aucun jugement, Sébastien a réalisé une course solide, mais trop loin.

Update 12h00: Jarno Trulli a pris 25 secondes de pénalité à l’issu du Grand Prix. Toyota a fait appel de cette décision. 50.000 dollars pour Vettel pour son accrochage avec Kubica.

GP d’Australie diffuse un parfum d’illégalité

29 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Sous le soleil frais Australien, Nico Rosberg au volant de sa Williams FW31 domine la journée du vendredi. Derrière lui, les Toyota et les Brawn sont en bonne place malgré la discorde que cause leur diffuseur.

Ces monoplaces intriguent, Fernando Alonso le redoutait en début de saison  » si il y a une équipe qui a trouvé le truc toute les cartes pourront être redistribués ». En ce début de Week end, les Williams, Brawn et Toyota intriguent, pour des motifs techniques. Leurs différentiels ne seraient pas légale, mais chacune de différente manière. Au lieu de suivre à la lettre le règlement, ces trois équipes ont interprétées de manière astucieuses les règles, en exploitant la brèche permettant une zone de 150 mm dans la partie de la structure de crash test qui renforce et prolonge de 25 mm la section centrale du diffuseur. Christian Horner mène, d’emblée, une croisade sur la légalité de ses diffuseurs. Il réussit à convaincre Ferrari et Renault puis BMW Sauber. McLaren ne signe pas la pétition sous prétexte qu’elle estime que la Brawn et la Williams sont légales. Force India s’alignera sur cette décision politique. Ce que ne dit pas l’équipe de Woking c’est qu’elle étudie déjà un diffuseur équivalent pour l’introduire dès le Grand Prix de Barhein.

De son coté Ross Brawn est serein, de par la décision de la FIA qui a confirmé la veille du début de la saison la légalité de son design, il contre-attaque :  » Lorsque nous sommes arrivés ici, nous pensions que notre diffuseur était réglementaire, et la FIA a confirmé notre point de vue. Nous respectons le droit de la concurrence pour contester l’avis de la FIA, mais de toute évidence, les commissaires techniques ont bien compris notre raisonnement et ont confirmés que notre diffuseur est pleinement conforme à la réglementation technique. Je voudrais que la question soit close, mais ce n’est pas ma décision. J’espère que cela ne gâchera pas ce qui va être vécu comme une grande saison. « 

En OFF, le patron de l’équipe Brawn GP dénonce l’attitude de « certaines équipes » qui ont été surprise à espionner la Brawn BGP01 et ses détails techniques lors des essais de Barcelone et Jerez. Il ne prononce pas Renault, qui a rapidement annoncé le développement d’un diffuseur équivalent, ni Red Bull et encore moins Ferrari.

Toutefois, même si la FIA a rejeté l’appel des 4 contestataires, ceux ci font pression sur les commissaires en Australie en cas de forte performance des monoplaces illégales. Aucune hypothèse n’est impossible, mais il est fort probable que cette manœuvre n’aboutisse pas à l’issue du Grand Prix d’Australie. Par contre pour le Grand Prix de Malaisie une réclamation nouvelle pourrait tout faire basculer en faveur des « légalitaires », d’autant plus que la cour d’appel de Paris se réunira après le 14 Avril afin d’entériner le résultat des deux première courses du championnat. Selon les règlements, les équipes ont 7 jours pour introduire une déclaration d’intention pour leur recours, après réception par la FIA de ce recours, une opposition est possible sous les 8 jours après cette réception.

Alors que Brawn en plaisante, l’équipe Williams a porté réclamation contre Ferrari et Red Bull Racing sous le prétexte qui suis : « Ces deux équipes estiment que notre voiture est illégale, alors nous, nous pensons que vu qu’il font cela c’est que leur voiture est aussi illégale ». La plainte n’ayant été qu’une menace, l’ambiance au dessus de Melbourne devient lourde.

Lors des essais libre 2, Jean louis Moncet en direct sur Eurosport a rappelé l’affaire de la Brabham aspirateur de 1978 qui après avoir été autorisée à participer à la course du GP de Suède, l’a remporté (victoire de Lauda), et a été ensuite interdite pour le Grand Prix suivant. Un rappel historique qui peut être mis en parallèle a cette affaire de diffuseur, car le principe de la turbine de la BT46 avait été contesté par Lotus et McLaren à l’époque, avant le Grand Prix de Suède et a été interdit pour des motifs de sécurité. Toutefois, la victoire de Lauda est testée dans les tablettes et n’a pas été annulé.

Edito : Prédictions de la Saison F1 2009

23 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : View

A la fin de la semaine le premier Grand Prix de la saison 2009 débutera. Entre prédiction de pronostique et inquiétudes prononcés je me lance. Seulement pour rire.

  • Melbourne, 29 Mars 2009 : pole, record du tour et victoire pour Fernando Alonso. Prudent, l’espagnol amorce des contacts avec Toro Rosso. Nelson Piquet Jr tape le mur au départ à cause d’un KERS fou.
  • Chez Brawn, Barrichello 16ème sur la grille est victime de la turista australienne et ne participe pas au GP.
  • En Malaisie, Raikkonen et Massa s’accroche au premier virage. « La voiture est nul et mon équipier est nul » déclare le brésilien 10 minutes plus tard. Barrichello en convalescence fanfaronne « Je compte courir en F1 encore 10 ans ! »
  • En Chine, Jenson Button signe la pole et son équipier Barrichello annonce sa retraite « trop de pression » dira t’il en regrettant le manque de performance de sa voiture. USGPE négocie avec KIA pour rebaptiser son moteur standard.
  • Devancé aux essais par son équipier Bourdais, Sébastien Buemi avoue « ce français est vraiment un chic type, le battre sera difficile »
  • A Bahreïn, Max Mosley annonce que le championnat du monde 2009 se jouera sur une course comme en Ski. Le circuit désigné sera SPA –Francorchamps le 30 Aout « c’est le moyen le plus équitable » raconte le président qui dévoile son intention de prolonger son mandat.
  • En Espagne, Hamilton l’emporte, Raikkonen en tête tout le long de la course explose son KERS à trois virages de l’arrivée.
  • Menace de la FOTA envers la FIA et Bernie Ecclestone sur les Accords Concordes de faire une courses parallèle à la Turquie.
  • Scandale des photos d’un magazine people français montre Raikkonen nue entrain de faire la fête avant Monaco. Ferrari lui lance un avertissement.
  • Suite aux grèves qui paralysent le pays, les équipes sont bloquées en France. Les GP de Turquie et Grande-Bretagne sont annulés.
  • Le GP de France se déroulera à ….Magny Cours pour des raisons de couts. Les autres projets ayant perdus leurs investissements du fait de la grève et de la crise que subit le pays.
  • Fernando Alonso confirme son engagement auprès de Williams F1 pour le reste de la saison en échange de Nico Rosberg qui lui-même a signé avec McLaren pour 2010. Romain Grosjean est déçu. Flavio Briatore se congratule d’avoir réduit les couts de son équipe et d’avoir trouvé un très bon pilote pour son équipe.
  • USPGE négocie avec FIAT via Chrysler un moteur Ferrari. Ecclestone dément.
  • Pour sa première course chez Renault, Nico Rosberg sort de la piste et tape le mur sur ordre de Pat Symonds.
  • Le GP d’Indianapolis, organisé par la FOTA, se déroule en parallèle au GP de Hongrie qui n’est composé que de pilote de GP2. Ecclestone demande sa démission à Max Mosley et négocie avec la FOTA en secret.
  • GP de Belgique : Dans des circonstances bizarres, Nico Rosberg est champion du monde après avoir remporter le Grand Prix, seul comptant selon le règlement au championnat. C’est la première victoire du pilote.
  • USGPE, Jordan GP, Pollock GP et Prodrive sont désignés comme nouvelle équipe de F1 par la FIA en 2010, la Fédération  pércise que le châssis unique sera la norme. Williams fournira les monoplaces.
  • Sébastien Loeb signe avec Renault pour 2010. Briatore déclare « c’est le meilleur pilote français du marché ». Ferrari réplique en embauchant Valentino Rossi à la place de Massa.
  • Brawn GP est vendu à KIA en location avec option d’achat.
  • Ferrari annonce Massa en partance, un secret de polichinelle. Massa annonce qu’il a un contrat en bêton avec Ferrari.

P our vous avoir traité cette information, TomorrowNewsF1 devient le premier site de F1 francophone devant F1-live. Va on peut toujours rêver. Bonne saison à tous.

-

GP Rome – Les réactions

6 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Depuis le 10 février dernier, la planète F1 découvre qu’un nouveau Grand Prix sur les terres italiennes pourrait faire son apparition au calendrier du Championnat du Monde en 2011. A l’heure de la disparition de certaines courses historiques (comme la France par exemple) ou encore des problèmes financiers entourant certaines épreuves existantes (le Grand Prix de Belgique notamment) : Il est surprenant de voir un nouveau projet arrivé en Italie alors que Monza occupe déjà une place de choix dans la discipline…

Lire la suite sur www.FanaticF1.com

GP Allemagne – Ecclestone en soutien

5 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Le circuit d’Hockenheim et donc le GP d’Allemagne bénéficiera d’une aide de Bernie Ecclestone. Une annonce est prévue pour le 15 Mars.

La piste allemande devra accueillir le GP d’Allemagne en 2010, en vertu de l’accord d’alternance avec le Nurburgring. Hors l’édition 2008 a accusée une perte financière de 6 millions d’euros. Trop pour la ville d’Hockenheim, qui est propriétaire à 94% de la société Hockenheim-Ring GmbH qui a délivrée un ultimatum à la direction afin de proposer un plan de financement d’ici quinze jours.

Toutefois une aide inattendue de Bernie Ecclestone pourrait intervenir dans ce dossier. L’argentier de la Formule 1 a délivré des signes encourageants sur le dossier du circuit allemand : « Nous nous occupons de vous. Je ne m’attend pas à des problèmes majeur sur ce dossier ». Une manière de dire les choses que voulait bien entendre les journalistes allemands.

Car ce n’est pas le premier plan de financement promis pour le circuit d’Hockenheim et à chaque fois l’échec a été douloureux.

F1- l’omerta de argent public et les circuits de F1

5 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Les Grands Prix de Formule 1 sont organisés sur différents continents, mais certaines épreuves ont un point commun que les responsables de circuits ou les promoteurs ne peuvent plus cacher aux yeux des fans de la discipline. Cette caractéristique récurrente se nomme subvention…

Pour garder leur épreuve au calendrier de la Formule 1, certains gouvernements européens n’hésitent pas à verser des subventions aux complexes sportifs automobiles. Lors d’une interview pour un magazine spécialisé sur les sports mécaniques, Philippe Gurdjian, le promoteur et organisateur du Grand Prix d’Abu Dhabi, soulève un tabou que beaucoup de directeurs de circuit préfèreraient garder secret. Il reconnaît ouvertement que le sport se mélange parfois à la politique pour rester dans les petits papiers de Bernie Ecclestone.

Lire la suite sur www.FanaticF1.com

GP d’Europe : 18 millions d’euros

25 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Valmor Sport, la société organisatrice du Grand Prix d’Europe de Formule 1 à Valence, a révélé que cette année, elle devra payer 18 millions d’euros à Bernie Ecclestone, pour la taxe annuel d’hébergement de la course.

Jorge Aspar, le responsable de Valmor Sport, a voulu préciser que le chiffre n’était pas de 26 ou 28 millions d’euros comme il l’a lu dans la presse espagnole, préférant faire connaitre le prix en ses temps de crise, plutôt que de spéculer.

Quoiqu’il en soit, Aspar a donné une indication intéressante : en plus de de vouloir réduire cette taxe annuelle majorée de 10 ou 15% par an, l’espagnol négocie pour toucher certains droits de sponsoring sur les circuits. Droits négocier avec Allsport qui gère ce type de contrat pour ses propres intérêts, laissant planer une tendance des autres promoteurs envers ce type de négociations.

Conscient de la crise, le circuit va lancer des mesures pour mener une politique de prix des places en tribunes attractives. Alors que le circuit de Barcelone a augmenté de 5% ses tarifs pour 2009, Valencia espère séduire 112.000 personnes pour le mois d’Aout. Le prix des billets varie de 480 euros et 195 euros pour trois jours, en fonction de la tribune et la zone choisie. Les entrées vont de 30 euros à compter de vendredi à 150 euros pour la course du dimanche.

Toutefois les locations des terrasses et des bateau dans le port ne sont pas contrôlés par Valmor Sport et les prix peuvent rapidement s’envoler.

Asie et Moyen-Orient, le potentiel d’avenir de la F1 ?

9 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

L’Asie et le Moyen-Orient sont t’ils l’avenir de la Formule 1 ? cette question a été étudiée par Mohamed Sheta, pour l’Auto Arabia Magazine, dans le cadre du Sport Business Summits à Munich. Pour l’expert,  » L’avenir du sport automobile est le Moyen-Orient et l’Asie. »

Tandis que se profil le projet Indien pour 2011, Sheta note que le fait que Abu Dhabi soit le dernier GP de l’année 2009 représente une plu value d’image importante :“le véritable potentiel du Moyen-Orient sera représenté lors de la dernière course à Abu Dhabi”. Il est vrai que l’aspect sportif est important dans ses pays, mais la couverture médiatique est ridicule. ” Il est vrai que ce n’est pas une question de sport mais de médias. Nos princes investissent dans des circuits et des GP qui ne sont pas vu chez eux la plus part du temps.”

Mais ce n’est pas le seul obstacle :

Il y a un problème d’identification sérieuse des projets arabes surtout. Le projet Indien bénéfice de Force India et que pilotes ayant déjà fait de la Formule 1. Les Pays du Moyen-Orient n’ont pas eu cette joie. De plus les tribunes du GP de Bahreïn étaient souvent vide, impossible de forger une image avec cela, malgré de formidables résultats financiers. Abu Dhabi, pour Sheta permettra de comblé ce déficit d’image.

Mais pour Bernie Ecclestone la vision est différente. IL considère le Moyen-Orient et l’Asie comme un tiroir caisse important. Bahreïn débourse 20 millions d’euros par an pour l’organisation de son GP. Abu Dhabi 30, La Chine 30 aussi, etc… Alors que la manche Européenne la plus rentable était le GP d’Allemagne avec 22 millions d’euros (en faite le cumul du circuit d’ Hockenheim et du Nurburgring. Mais la faillite de ses promoteurs redéfini l’ensemble de la stratégie d’Ecclestone.

Les 7 Grand Prix dans cette région inscrit au calendrier 2009 rapporteront à Bernie Ecclestone la modique somme de 150 millions d’euros.

GP de Chine, confusion, traduction et réduction

24 novembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Grand Prix de Chine est susceptible de continuer à Shanghai au-delà de 2010. La mégapole a finalement reculé et a annoncé sa volonté de devenir un endroit des grands pôles du sport du monde, selon les organisateurs de la course de Formule Un.

Selon China Daily, le directeur adjoint des sports de Shanghai, Qui Weichang, accuse une mauvaise traduction, après avoir annoncé renoncer a une prolongation du Grand Prix au-delà de 2010. « J’ai parlé à M. Qiu et il n’a jamais dit que le Grand Prix allait quitter la Chine. «  a déclaré le directeur général du Grand Prix de Chine, transformé en porte parole.

 » Je crois que c’est probablement un malentendu dans la traduction. Je dirais qu’il est probable qu’il restera un Grand Prix de Chine après 2010. La Formule 1 sera ici pendant encore 5 ans de plus. Mais construire une base de fidèles spectateurs n’est pas facile, c’est une exploitation à long terme. Nous pensons que la Formule 1 est un très bon produit, un très bon événement pour la ville de Shanghai, du point de vue de notre société, nous voulons continuer à promouvoir et à construire l’événement. »

Voilà un communiqué qui plaira à Bernie Ecclestone. Non pas que la Chine prolonge son bail, ou souhaite le faire, mais plutôt que l’argentier ait été ridiculisé par les autorités chinoises. En effet, si cette histoire de traduction est vraie, comment expliquer la réaction de Bernie Ecclestone, qui est loin d’être un amateur dans ce domaine ?

Ecclestone a bien défini les choses au Financial Times, annonçant des discussions avec le gouvernement afin de trouver une solution. Mais il est incroyable de constater qu’il n’a pas vérifié la déclaration avant de réagir. A moins que ce ne soit une volte face dont à coutume l’empire du milieu en affaire afin de faire baisser la facture. Constat d’autant plus grave, qui confirme que la Formule 1 est devenue dépendante de la Chine et non le contraire.

GP de Chine, Bernie Ecclestone au secours de son business model

17 novembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

A peine le Grand Prix du Canada perdu, presque à jamais, Bernie Ecclestone vole au secours de celui de Chine. Autrement plus stratégique pour l’argentier de la F1, mais devenu un gouffre financier pour l’Etat de l’empire du milieu.

Les responsables de l’épreuve chinoise ont fait allusion d’un retrait à partir de 2011 du calendrier de la Formule 1. La cause est connue : une mauvaise vente des billets, et le peu d’intérêt pour les locaux envers un sport qu’ils ne semblent pas comprendre. Imaginons que lors du dernier GP, ornée du drapeau rouge, les places étaient gratuites pour le dimanche !

Alors que la piste pouvait atteindre 600.000 spectateurs sur trois jours, l’édition 2008 n’a fait que 271.000. (Ironie c’est moins que le GP du Canada sur la même période et en mode payant). L’investissement est trop élevé pour un retour sur investissement ridicule. D’autant plus que le sponsor de l’épreuve depuis 2004, le pétrolier Sinopec, ne renouvellera pas son bail de 15 millions de dollars annuel au delà de 2009.

Fanaticf1.com avait dévoilé les retours sur investissement du circuit de Shanghai, évalué à 125 millions de dollars, pour un investissement public de 40 millions (sous forme de location auprès de la FOM). Mais les pertes s’accumulent depuis quelques années. Au point de non retour.

 » Nous avons un contrat jusqu’en 2010 et une option pour 5 ans de plus « , indique Bernie Ecclestone au Financial Times, confirmant que le dernier mot reviendrait au dirigeant politique de Shanghai.  » Nous allons parler avec eu de ce sujet, et de voir comment nous pouvons les aider. »

Curieux de voir la confirmation d’une stratégie, car cette précieuse aide aurait été bénéfique pour Montréal. La Chine, plus tard L’Inde, sont à la base du business model de la Formule 1 et voir partir un pilier du projet serait une catastrophe.

Alors quelle solution pour le GP de Chine ? Une solution imitant le GP de Belgique ? (Mise à jour à la charge de l’Etat belge mais promotion avec un partenaire) Le Paul Ricard (rachat de la piste), ou alors un avatar du GP de Turquie ? (reprise des droits FOM mais circuit à la charge de l’état turcs).

GP du Canada, l’effet papillon d’Ecclestone

10 octobre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Le maire de Montréal, Gerald Tremblay souhaite sauver son Grand Prix en intiment Bernie Ecclestone à une rencontre rapide afin de clarifier du calendrier, c’est-à-dire, que le Grand Prix du Canada, sur le circuit Gilles Villeneuves, doit être toujours présent en 2009. Le prix sera payé.

Avec un contrat valable jusqu’en 2011, le pays a accusé le coup lors de l’annonce en début de semaine de sa non validation lors du calendrier FIA de 2009. Un choc qui est remontré jusqu’au gouvernant, conscient de l’impact économique que représente la Formule 1 dans cette région de Montréal.

C’est en faite une grande victoire pour Bernie Ecclestone et un effet papillon envers toutes ses futures cibles. La concession du GP du Canada est de 20 millions de dollars. Le prochain contrat, avec l’intervention des pouvoirs publiques, augmentera donc significativement, et surtout offrira les garanties que souhaitent Ecclestone.

Restera pour l’argentier à contrer la FOTA qui a décidée, lors d’une réunion durant le week end de Monza, de conserver un tarif préférentiel auprès des Grand Prix de : France, Angleterre, Allemagne, Italie, Belgique et Monaco. Une proposition qui ne va pas dans le sens idéologique d’Ecclestone. Mais les prochains Accords Concordes risquent bien de sauver ce noyau de course européenne, afin de créer un socle et permettre l’exportation du label ‘F1′ dans le reste du monde.

Pourquoi supprimer le GP du Canada en 2009 ?

8 octobre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Le Canada ne sera plus une étape du tour du monde de la Formule 1 en 2009. Décision de la FIA qui a étonné beaucoup de monde hier. Mais le souci n’est pas du ressort de la FIA, mais de Bernie Ecclestone, cette suppression est commerciale.

Le circuit Gilles Villeneuve, propriété d’une filiale de la Ville de Montréal, ne souhaite et ne peut plus payer la commission pour accueillir le Grand Prix sur son sol. Surtout l’augmentation de 10% annuel de la franchise.

Reste que, selon Grand prix.com, Bernie Ecclestone souhaitait voir partir ce circuit qui n’était plus dans ses standards d’accueil pour la Formule 1. Malgré un contrat jusqu’en 2011, les hommes politiques de la région reste sous le choc. Car malgré un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, les retombées se chiffraient à 70 millions selon une étude publiée sur FanaticF1.com.

La seule solution pour voir revenir le Grand Prix restera un effort des pouvoirs publiques, encore une fois, mais force est de constater, que Ecclestone fait tout depuis plusieurs années, pour supprimé cette course du calendrier, alors qu’elle était une des plus rentable et une des plus regarder dans le monde (une moyenne de 70 millions de téléspectateurs), afin de favoriser l’organisation de deux GP sur le sol des Etats-Unis.

GP Singapour : un business de 100 millions

22 septembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Environs 100 millions de dollars. Ce chiffre est l’estimation des retombées économique du Grand Prix de Singapour pour la ville-Etat. A ce jour, le chiffre est 48,35 millions d’euros (70.4 millions de dollars).

Au centre d’un foyer de 350 millions de personnes qui regardent la Formule 1 à chaque course, Singapour est l’attraction de l’année. A la télévision d’abord, où le dimanche matin, les téléspectateurs découvriront une course de F1 sous les projecteurs et en ville. « Un succès de curiosité » prédisent déjà les experts.

Ensuite 40.000 visiteurs étrangers sont attendus pour le week end. « Le mois de septembre est une perte pour Singapour dans le tourisme », indique un analyste de la Cimber-CK Resarch. « L’événement est sans aucun doute une bonne opération pour les chambres d’hôtel. » En effet l’augmentation dans ce secteur a été de 20% pour le Grand Prix.

« L’effet économique d’un tel événement va bien au-delà du simple afflux touristique », lance Shukor Yusof, analyste chez S&P.

Le contrat de Singapour avec la Formule 1 est de cinq années, et deux années en options.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu