Naviguer : Accueil >

BusinessLink (13 Mars)

13 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

GP Espagne 2013: l’alternance n’est pas encore signé

13 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Business News F1, Grand Prix

L’alternance entre Barcelone et Valencia, annoncée par Bernie Ecclestone la semaine dernière, serait encore loin d’être conclue. L’argentier de la Formule 1 avait indiqué qu’il fallait trouver un accord entre les parties, pour établir cette alternance dès 2013.

« Nous avons deux modèles d’affaires complètement différents, ce qui rend les négociations assez compliqué. Nous devons trouver un équilibre entre les intérêts d’Ecclestone, de Valencia et les nôtre » a déclaré Vincente Aguilera, président du circuit de Catalogne auprès de  Raymond Blancafort dans El Mundo Deportivo.

Ecclestone souhaitait une alternance entre les deux circuits, mais en faveur de Valencia. Mais, si l’afflux massif de spectateurs le 13 Mai 2012 et si les essais d’hivers restent sur le circuit, l’alternance sera inutile. 80% du déficit du circuit est couvert par le gouvernement de Catalogne, gouverné par Artur Mas.

En cas de défauts de négociations avec Valencia, le circuit de Catalogne continuera à organiser le Grand Prix d’Espagne jusqu’en 2016. Toutefois, l’alternance est une solution privilégiée par tous les parties et une annonce est attendue d’ici Juin 2012.

Deux modèles d’affaires différents : Pour Barcelone 65% des spectateurs sont catalans, tandis que 70% des personnes dans les tribunes de Valencia sont des étrangers. Le circuit de Catalogne est soutenu par le gouvernement de Catalogne et Banco Santander, en plus des revenus de la billetterie. Côté Valencia, la société CMSP (ex Valmor) est une société publique qui s’occupe de la promotion du circuit.

Notons que le prochain contrat entre Valencia et Bernie Ecclestone porte sur un total de 180 millions d’euros sur 10 ans.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (09)

10 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Une seule course en Espagne en 2013, les énigmes Red Bull et Ferrari, Hamilton le plan B de Mercedes et la liste des pilotes les plus rémunérés.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

Officiel : Une seule course en Espagne dès 2013

8 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

C’est officiel, il n’y aura en 2013 qu’une seule course de Formule 1 en Espagne. Bernie Ecclestone a confirmé que la saison prochaine il existera une alternance entre le circuit de Valencia et celui de Barcelone.

La situation économique entre les deux villes ibériques étaient arrivés à un point ou Barcelone ne souhaitait plus continuer l’aventure jusqu’à la fin de son contrat expirant en 2016, tandis que Valencia avait plusieurs soucis financiers de règlements d’échéances sur son contrat qui expire en 2021. (voir ici pour exemple). Ecclestone a toutefois refusé de dire que cette décision était essentiellement financière pour les deux promoteurs, précisant que les contrats vont être révisés prochainement. Une alternance jusqu’en 2016 est privilégié. Il est intéressant de savoir que hier soir, les promoteurs du circuit de Valencia ont affirmé que leur course était sauvée pour l’avenir.

Cette annonce est importante pour le développement du calendrier 2013 de la Formule 1. En effet, avec un blocage à 20 courses par années et l’arrivée du New Jersey l’an prochain et la perspective Russe, Ecclestone avait souligné à plusieurs reprises la situation suivante : Un GP par pays.

C’est la fin d’une saga de plusieurs mois.

F1 – La vérité derrière les droits TV en Espagne

7 février 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Exclusif, Media

Depuis la résiliation de la chaine espagnole Sexta sur la rediffusion de la Formule 1 en Espagne en fin d’année 2011, Bernie Ecclestone tente de trouver une solution. Antena 3 et Telecinco ont été sollicités, mais pas à n’importe qu’elle prix et surtout pas pour 20 millions d’euros par année. Ce que l’on croyait réellement.

Cet après-midi la chaine Antena 3 a annoncé quelle diffusera la Formule 1 en Espagne en 2012 et 2013. Mais, dans les faits, elle reprend les droits de la Sexta car les deux médias discutent depuis plus de 6 mois pour une fusion qui a été annoncée en Décembre 2011. Mais l’affaire est plus complexe qu’il n’y parait.

En effet, la chaine Sexta n’est pas le propriétaire des droits TV de la Formule 1 en Espagne. Il est un sous-traitant. C’est Mediapro, société qui acquière des droits sportifs du Real Madrid, FC Barcelone et actionnaire de la Sexta,  qui en est la propriétaire. Auparavant, de 2003 à 2008, c’est une société de Flavio Briatore, Statcourt, avait ses mêmes droits avant de les vendre à Mediapro (voir ici pour en savoir plus). Mais, a été forcé de vendre ses droits, sous la pression de Bernie Ecclestone, pour cause de conflit d’intérêt flagrant.

Mediapro est actionnaire à hauteur de 7% du nouveau groupe Antena 3- Sexta, avec la possibilité de montrer jusqu’à 14% à l’horizon 2016. Ce qui explique pourquoi c’est désormais Antena 3 qui diffusera les deux dernières années contractuelles de la Sexta. Au même prix qu’auparavant. A savoir 20 millions d’euros par année.

Cette rupture ne concerne donc pas directement la FOM de Bernie Ecclestone. L’opérateur de diffusion change, mais le détenteur des droits reste le même. A savoir Mediapro…

F1 – Contraste en Espagne

9 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

La situation économique en Espagne contraint les deux courses du calendrier de la Formule 1 de chercher des solutions pour l’avenir. En principe, le gouvernement catalan dispose d’un contrat jusqu’en 2016, mais souhaite réduire fortement cette dépense. Tandis que Valencia met en place un modèle économique assez étonnant.

« Pour nous il n’est pas entièrement clair si nous pouvons nous permettre dans la situation actuelle d’avoir une course de F1. Nous devons regarder cela de près et surtout où nous dépensons notre argent » lance dans à la radio Artur Mas, le président du gouvernement catalan. Une solution envisagée le plus clairement du monde est de casser le contrat. « Il y a des contrats qui coutent plus cher à entretenir que de les casser. » Il est aussi indiqué que le GP Moto sur le circuit serait aussi reconsidéré.

A l’opposé, la maire de Valencia, Rita Barbera a annoncé un plan de révision de sa politique d’événements sportifs afin de réussir à payer la redevance des Grand Prix imposée par Bernie Ecclestone. La solution est de limiter les coûts et mieux répartir l’argent. « Par exemple, ce qu’il en coûte de diffuser sur le Canal Nou la Formule 1, la taxe du circuit est payée. » lance Ciscar Joseph, le vice-président  du gouvernement de Valencia.  En effet, la chaine publique de la communauté valencienne débourserait environ 6 millions d’euros pour diffuser la Formule 1 sur ses ondes. Réduire cette dépense serait donc affecté directement dans le budget du GP à l’avenir et permettrait de combler les augmentations futures.

BusinessLink (6 Janvier 2012)

6 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Barcelone tente les BRIC

8 décembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

Ultime décision pour le circuit de Barcelone.  Sous contrat jusqu’en 2016, le président de la région, Artur Mas ne souhaite plus offrir 13 millions d’euros par an à la Formule 1. « La Formule 1 restera à Barcelone, mais pas à n’importe quel prix. ». Car effectivement les temps ont changé et le contrat signé en 2007 par Carod Rovira subit les effets la crise du pays et de la région de Catalogne.

Le premier constat est la fréquentation du Grand Prix. 65% sont espagnols et seulement 35% sont étrangers, trop peu pour équilibrer les comptes. C’est pourquoi le circuit tente de séduire les pays émergeants. Des billets traduits en chinois, russe, allemand, italien et bien sûr en anglais ont été lancé. 400 agences à travers le monde tentent de faire venir les touristes à Barcelone pour la course de F1.

Mais un facteur est aussi important : la forme de Fernando Alonso. Car si le pilote Ferrari est à la bataille pour le titre et la victoire, l’affluence sera plus importante que cette année.

Enfin, la menace des 5 GP européens, indiqué par Bernie Ecclestone la semaine dernière, plane au dessus des têtes espagnols. Selon El Confidential, le circuit catalan tente de nouer des relations avec d’autres circuits européens, à la fois commerciales et pourquoi pas économiques. Une anticipation pour une alternance prochaine ?

Plus que 5 GP en Europe dans le futur

29 novembre 2011 | 9 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

« L’Europe est finie » le refrain est bien connu de la bouche de Bernie Ecclestone, depuis de longues années. Mais ce mardi, la pensée est plus claire et les GP sur le vieux continent se compteront sur les doigts d’une main.

« Je pense que dans les prochaines années, en Europe, il y aura seulement 5 courses. » explique Ecclestone dans une entrevue au quotidien sportif espagnol Marca. Précisant encore plus sa pensée : « Je pense que l’Europe est terminée. Ce sera un bon endroit pour le tourisme, mais gère plus. L’Europe est une chose du passé. »

Pas d’indication sur le futur club des cinq survivants à l’avenir. Probablement le GP de Monaco, celui d’Italie, celui d’Angleterre et donc il ne reste qu’une place pour le GP d’Espagne, d’Allemagne, de France et de Belgique.

Ecclestone précise qu’il restera pendant un moment à 20 courses par année et confirme  que l’Afrique du Sud et le Mexique seront des destinations futures.

Valencia vise la rentabilité pour 2014

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

Le gouvernement de Valencia a annoncé la garantie de l’organisation du Grand Prix de Formule 1 d’Europe à Valencia jusqu’à la fin de son contrat en 2014, mais reste plus mesuré pour la suite.

Les discussions, hier, à la Mairie ont été tendues. Valencia doit réduire une partie de ses coûts et sa dette pour assurer l’avenir et miser sur des projets sportifs rentables. La ministre du tourisme, de la culture et des sports, Dolores Johnson, a confirmée l’engagement de Valencia jusqu’à la fin du contrat 2014, mais il n’est pas exclu que la possibilité de partager le Grand Prix d’Espagne avec Barcelone soit finalement envisagé. La cité de Valence, cherche à obtenir « les meilleurs conditions » pour l’avenir.

La Maire de la ville, Rita Barbera, a insisté pour que le Grand Prix devienne un produit rentable d’ici la fin du contrat 2014.

Une légère évolution donc autour du Grand Prix de Valencia. Le 24 Août dernier, la ministre avait indiqué que Le contrat autour du Grand Prix d’Espagne n’a toujours pas été signé et serait toujours « en discussions. ». Insistant sur le fait que rien n’a pour le moment change et que le contrat actuel est toujours en vigueur, mais rien n’est encore défini au-delà de 2014.

Aujourd’hui,  le principe de rentabilité et de réduction des coûts est clairement annoncé par la Maire et la Ministre. Pour l’édition 2011, Valencia a déboursé auprès de Bernie Ecclestone 24 millions d’euros. A terme, en 2014, ce chiffre sera de 32 millions d’euros.

Le contrat Valencia 2014 gelé pour l’instant

24 août 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

Le contrat autour du Grand Prix d’Espagne n’a toujours pas été signé et serait toujours « en discussions. » selon la Ministre du tourisme, de la culture et des sports de Valencia, Lola Johnson. Cette dernière a insisté sur le fait que rien n’a pour le moment changé et que le contrat actuel est toujours en court, mais rien n’est encore défini au-delà de 2014.

« Nous devons encore y travaillé » lance la ministre lors d’une inauguration, hier mardi. Le cas de Valencia au-delà de 2014 bloque sur plusieurs points. Surtout financier. L’objectif depuis quelques temps est d’améliorer le contrat du GP d’Europe, pour le transformer en GP d’Espagne à moyen terme. En remplacement de Barcelone, en grave difficulté politique et financière. Sauf qu’il semblerait que la situation ibérique n’est pas du goût de Bernie Ecclestone, qui rêvait d’une confrontation entre les deux circuits pour devenir LA piste de Formule 1. En vain. Les deux protagonistes sont malades.

D’un côté, Barcelone, dont la province est sous pression d’un plan de rigueur massif et de l’autre, Valencia, la cigale qui s’endette énormément et peine a payé certain de ses fonctionnaires. Il semblerait que la stratégie de Bernie Ecclestone pour le futur du GP d’Espagne soit d’attendre à la dernière minute. Soit pas avant 2013.

GP Espagne – Ecclestone souhaite l’alternance entre Valencia et Barcelone

25 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

Au micro de la télévision TV3, Bernie Ecclestone a suggéré que le Grand Prix d’Espagne pourrait bien avoir deux circuit, à la manière de l’Allemagne et ce dès l’an prochain.

« Je pensais, jusqu’à il y a deux semaines que la course de Barcelone ne tiendrait pas plus, pas même pour l’année prochaine. Maintenant nous avons un contrat. C’est pourquoi il a été suggéré l’alternance comme solution, mais les négociations restent ouvertes. »

Des négociations pour avoir deux circuits pour un même Grand Prix, mais pas de négociation sur le contrat propre du circuit de Barcelone. Ce qui compliquera les choses, car le gouvernement Catalan n’est pas ouvert pour garder son contrat actuel, mais pour le réduire, voir l’annuler.

Ecclestone change donc de politique, après avoir proposé l’exclusivité, il signe désormais pour l’alternance.  Toutefois, la situation politique compliquera toutefois la manœuvre. Le président de la région de Valencia, Fransciso Caps a été obligé de démissionné pour une affaire de corruption, Tandis que son homologue catalan, Arthur Mas, doit faire valoir son plan de restriction budgétaire.

Valencia sous le parfum politique de la corruption

21 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie

Hier 20 Juillet, le président de la région de Valence, Francisco Camps, qui doit être jugé pour corruption, a annoncé sa démission. L’affaire secoue la région et toute la classe politique considère cette démission. Deux autres personnes de la droite locale devrait être jugée dans la même affaire ont reconnu leur culpabilité et paieront de lourdes amandes pour échapper au procès, ce qui fragilise un peu plus le président de la région.

Selon la presse espagnole, plusieurs membres du parti populaire avait fait pression sur Fransico Camps pour démissions dans la perspective de la campagne pour les législatives de mars 2012. Rapporte Le Monde.Fr. Mais le principe acte de l’affaire concerne le financement du parti et des pots de vin (cadeau pour être poli) ont été adressé à des sociétés « amies » (14.0000 euros de costumes par exemple en cadeau en échange d’un marché selon le dossier).

Il semblerait qu’une comptabilité occulte, sous le label « Don Vito » (les cinéphiles auront reconnu l’allusion au Parrain) est le pseudo d’un homme servant d’entremetteur entre les sociétés immobilières et les élus de droite pour l’attribution de marché publics. Avec échange de bons procédés bien entendu.

Réélu aux régionales du 22 mai dernier, en dépit de son inculpation, Francisco Camps est l’une des cibles du mouvement de contestation des « indignés », qui dénoncent en particulier la « corruption » du monde politique et ont manifesté plusieurs fois à Valence. Indique leMonde.fr.

Une bonne nouvelle pour Barcelone dans sa bataille pour garder le Grand Prix d’Espagne de Formule 1 ?

F1 – 2012 le dernier GP d’Espagne à Catalunya ?

13 juillet 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités

[English Version] -  Le circuit de Catalogne est en difficulté pour assurer son contrat, valable jusqu’en 2016.  La piste de Barcelone perdra sa place en 2013 au profit de Valencia qui pousse en ce sens depuis quelques mois.

Le plan de rigueur du président de la Catalogne, Artur Mas, pourrait bien avoir définitivement raison du Grand Prix de Formule 1. Des solutions ont bien été cherchées (comme devenir le circuit officiel des essais en F1), mais la situation est à un point de non retour. L’an prochain, selon nos informations, sera le dernier Grand Prix d’Espagne sur le circuit de Barcelone. Banco Santander a accepté d’aider le gouvernement pour le financement, mais pas au-delà.

En parallèle, Bernie Ecclestone a joué de la bataille entre Barcelone et Valencia. Ces derniers ont proposé 40 millions d’euros par année, pour devenir le premier circuit du calendrier en Europe. Des discussions avec des sociétés espagnoles et du Moyen-Orients pour le financement sont dans l’air.

Dans la politique « d’un GP par pays pour 2013 », Ecclestone à le beau rôle et propose non pas l’alternance, mais l’exclusivité. A savoir une prime qui montait la facture pour 2013 à 20 millions d’euros pour Barcelone. Trop importante.

Une aubaine pour Valencia, qui pourra bénéficier du statut de GP d’Espagne et du succès autour de Fernando Alonso pour remplir ses tribunes.

F1 – Le projet Valencia vs Barcelone

28 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Selon un média espagnol, information qui a été niée depuis, Valencia prendrait la place de Barcelone comme Grand Prix d’Espagne dès 2012. Bernie Ecclestone souhaitant un Grand Prix par pays à partir de 2013.

Le maire de Valencia, ainsi que le promoteur ont indiqué, hier,  que les négociations sur le prolongement de l’aventure de Valencia, comme organisateur du Grand Prix d’Europe,  était bien avancé.  Le circuit de Catalunya a un contrat jusqu’en 2016, n’a pas réagit aux rumeurs. Tandis que Valencia a un contrat jusqu’en 2021 (présumé).

La vérité est un malaise bien différent selon nos renseignements. Valencia est stratégique pour Ecclestone, car il attire des touristes allemands, hollandais et finlandais, qui représentent l’essentiel des spectateurs des tribunes. D’ailleurs il n’est pas anodin que l’aéroport de Valencia ait salué la bonne santé du Grand Prix d’Europe hier.

Sur le fond, les négociations semble plutôt se diriger vers un principe simple. Valencia souhaite être le Grand Prix d’Europe et dont le premier Grand Prix européen du calendrier, à la place de Barcelone (ou la Turquie c’est selon). Repoussant ainsi Montmelo à ce mois de Juin sur le calendrier 2012.

Il semble que Bernie Ecclestone souhaite faire une exception de Valencia pour son projet « un GP par pays. » estimant que Valencia peut être aussi en alternance avec une autre piste à l’avenir…

GP Europe : le coup de poker de Valencia

6 juin 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

Il existerait des pourparlers entre Bernie Ecclestone et Francisco Camps, président de la Géneralist de Valencia pour prolonger le circuit jusqu’en 2020.

En effet, selon El Mundo, Valencia serait prêt après son contrat expirant en 2014 de payer jusqu’en 2020 un total de 180 millions d’euros, soit 40 millions d’euros annuellement pour garder le Grand Prix. Les doutes sont permis, toutefois sur cette annonce et cette volonté, surtout par ce qu’il se passe en coulisse.

Ecclestone a désormais compris qu’avec deux Grand Prix dans un même pays, cela cause des problèmes. L’Espagne est l’exception qui confirme la règle. Valencia est très fragile, tandis que Barcelone est populaire.

Pire, les organisateurs du Grand Prix d’Europe n’ont pas versé la garantie contractuelle fixée par la FOM, à savoir une somme comprise entre 60 et 80 millions d’euros, indiquait Renaud de Laborderie dans le numéro 141 de F1 Racing. Une situation qui agace l’argentier de la Formule 1 qui est, aujourd’hui coincé par cette situation. En fait, le système Ecclestone repose sur le principe qu’un promoteur doit répondre financièrement. Si, il ne le fait pas, Bernie Ecclestone ne peut pas envisager une course de remplacement. Toutefois, si les promoteurs versent une infime partie du butin, ils sont réintégrés dans le calendrier. Un protocole adapté pour la crise, mais qui ne correspond plus vraiment à la stratégie de la Formule 1 d’aujourd’hui.

Cette astuce aurait été utilisé depuis 2009 par Valencia, qui dit-on ne débourserait que 25% des sommes contractuellement promises. Soit seulement 5 millions d’euros au lieu de 20.

Enfin à Barcelone, Ecclestone a clairement indiqué que l’avenir était : « Un Grand Prix par pays ». Condamnant Valencia, même sous l’étiquette de Grand Prix d’Europe. En coulisse, nous avons entendu qu’il est déjà entendu qu’une alternance entre Barcelone et Valencia sous pavillon du Grand Prix d’Espagne se profile déjà. Cela aurait la préférence d’Ecclestone. C’était avant ce coup de poker…

Avant Poste : Les trois dossiers chauds de la FIA

24 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu dimanche soir sur le Grand Prix d’ Espagne  qui a vu la victoire de Sébastian Vettel devant Lewis Hamilton et Jenson Button.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Les trois dossiers chauds de la FIA

DRS à Monaco, le système d’échappement soufflé et le moteur 2013. Trois dossiers chocs que Jean Todt et la FIA doivent gérer au mieux.

Pour le DRS, la FIA a décidée…de ne pas décider. A la responsabilité du GPDA et de la FOTA l’utilisation du système DRS. Ses deux associations ont déjà annoncé que les zones de San Devote et du Tunnel seraient exclus. Seul deux pilotes (Schumacher et Hamilton) sont contre cette interdiction.

Deuxième dossier : les échappements soufflés. La FIA a décidé de changer les règles en début de al semaine derrière sur les arguments de l’équipe Williams F1. Le premier argument de la FIA était un argument de coûts. Toutefois le système ne coûterait que 800.0000 à 1 millions d’euros, sauf que la FIA a changé son fusil d’épaule pour repousser jusqu’au GP d’Angleterre l’interdiction des échappements soufflés. L’argument ? La consommation plus importante de 10% avec le système, plutôt que dans une utilisation plus classique du moteur. Donc non écologique. Voici l’argument nouveau de la FIA.

Argument qui a été repris pour le moteur 2013. Sur le principe d’un changement et d’une réduction de consommation, les équipes ont signé en décembre 2010 une lettre d’intention sur ce nouveau moteur. Mais, la FOTA et Bernie Ecclestone ont ensuite découvert que le futur moteur serait un 4cyl. Surprise et désaccord. Une réunion le dimanche du GP d’Espagne a permis d’établir une équivalence technique pour la saison 2013 (avec une option pour 2014) entre le futur moteur turbo et le V8 actuel.

Entre notions de coûts et d’image vient s’établir une notion de politique. Car ce moteur 4cyl turbo 2013 est très important pour le futur mandat de président de Jean Todt. Enfin, très important de rappelé le levier des Accord Concordes. L’actuel accord expire fin 2012 et le nouveau moteur débutera qu’en 2013…

BusinessNewsF1 – GP Espagne 2011

24 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Départ GP Espagne 2011

Nick Heidfeld a investit dans la société immobilière, The Hideaways Club . Après avoir été un membre du club en 2008, le pilote allemand avait noué des liens avec la société. Désormais il a accepté de devenir un actionnaire et également un ambassadeur officiel. La société propose 120 appartements et 100 villas à travers le monde. Un service ultra select.

Toro Rosso a exposé le logo d’un nouveau partenaire à Barcelone sur le nez de sa monoplace, l’aileron avant et la combinaison des pilotes. Ce partenaire est la banque privée Suisse Falcon, qui ce concentre sur les domaines de gestion d’actifs pour clients privées, familles riches et investisseurs institutionnels. Evaluation du deal : 700.000 euros par an.

La Sauber F1 Team a présenté un nouveau partenaire pour cette saison 2011 : pris à bord d’un autre nouveau partenaire dans l’actuelle saison 2011 : Money Service Group devient partenaire officiel avec effet immédiat. Le fournisseur de services financiers spécialisé dans les services de conseil est basé au Liechtenstein, Allemagne et Autriche. Son logo apparaîtra sur les camions, les équipements voie des stands, vêtements de l’équipe et les autres appareils de Sauber F1 Team. Evaluation du deal : 150.000 euros par an.

Baisse de fréquentation lors du Grand Prix d’Espagne. Un total de 185.000 spectateurs a été compté sur les quatre jours du Grand Prix. Le dimanche le chiffre de 78.130 spectateurs dans les tribunes a été annoncé, mais l’ensemble était plus proche de 60.000.  En 2007, le circuit avait vendu 355.700 billets pour les quatre jours. Le record du circuit.

Les marques de prestiges suisses qui avaient rejoint Michael Schumacher lors de son retour en Formule 1 en 2010 s’impatientent ouvertement. Les marque Jet Set AG, Navyboot AG et surtout Audemars Piguet. Ses marques ont misé sur l’aspect « légende « de Schumacher mais ses événements auprès des clients ne sont pas très populaire. Le capital de marque du septuple champion du monde s’érode peut à peu. Il aurait perdu 30% de sa valeur depuis son retour. Encore une saison blanche et la chute sera plus importante encore. En 2010, Schumacher avait cumulé 27 millions d’euros de revenus annexes.

GP Espagne 2011 – Paddock Confidences partie 2

23 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Paddock Confidences

0329119Samedi 21 Mai

Kubica avec des si

Beaucoup d’observateurs dans le paddock regrettent que Robert Kubica ne soit pas là pour cette saison 2011. Estimant qu’il aurait fait de belles performances au volant de la R31. Même Eric Boullier regrette cette absence. Avec des si…

Conflit ouvert entre Mercedes et Red Bull

Les deux équipes ne sont pas d’accord. La première emploie 420 personnes dans son usine de Brackley tandis que la seconde 550 personnes. Le RRA n’est pas appliqué et la marque allemande reproche à Red Bull de bloquer le RRA. La raison des autrichiens : L’équipe Mercedes emploie en définitive 820 personnes avec son usine moteur.

Todt ambassadeur de l’équipe privée

« Nous avons besoin de constructeurs car ils ont besoin du sport. Mais il est très important que l’intérêt des équipes privées et des petites équipes ne soit jamais oublié » lance Jean Todt qui annonce qu’il respecte le travail de Team Lotus, Marussia Virgin et HRT et les soutiens.

Changement avenir de stratégie chez Virgin Racing

Timo Glock a montré comme exemple à suivre l’équipe Mercedes GP qui a modifié son approche des Grand Prix et mise sur ses points forts (pneus softs). Le pilote allemand estime que l’équipe anglaise est trop conservatrice et n’ose pas assez.

Dimanche 22 Mai

L’amnésie de Hamilton et Bernie

Manipulation ? Lewis Hamilton a indiqué qu’il n’a pas critiqué les pneus durs Pirelli vendredi. Tandis que Bernie Ecclestone a aussi précisé qu’il n’a pas critiqué Jean Todt en le comparant à « un Max Mosley du pauvre ». Les journalistes ont été vexés.

De la Rosa et HRT

Le pilote Pedro de la Rosa a indiqué qu’il a refusé un volant pour HRT (à la place de Tonio Liuzzi). Sous le prétexte que l’équipe espagnole n’a pas conclu son accord avec Toyota. Désormais, pour le 3ème pilote McLaren « HRT n’a pas les ingrédients nécessaires pour être compétitif »

Le départ de Bernie

Vers la mi-course, Bernie Ecclestone a quitté le paddock de Barcelone. Très fâché. Toutefois, personne ne sais pourquoi….

Le livre de Cesare Fiorio

L’ex responsable de la gestion de Lancia et Ferrari (mais aussi de Prost GP) va publier un livre prochainement et il racontera l’histoire du contrat entre Ayrton Senna et Ferrari sur la période 1990-1992.

La revue de presse du Grand Prix d’Espagne 2011

23 mai 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Voici un tour d’horizon de la presse européenne suite au Grand Prix d’Espagne de la saison 2011. Au sommaire aujourd’hui : Le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne…

Royaume-Uni

- The Guardian :  » Durant les deux tiers de la course, Lewis Hamilton a chassé héroïquement Sebastian Vettel. Il était possible d’y croire avec un peu d’imagination. Mais cette saison tiendra son intérêt à ses chimères. Car Red Bull Racing sera Champion du Monde d’ici l’été avec Sebastian Vettel. Donc McLaren a été un peu court en Espagne mais termine sur le podium avec Lewis Hamilton et Jenson Button. La fin de course donnait une impression de Chine, sans le résultat final. Inévitablement l’après-midi appartenait à Sebastian Vettel qui signe sa 4ème victoire en 5 courses et son 7ème triomphe en 9 Grands Prix. « Yabba Dabba Dee » criait le pilote allemand en fin de course. C’était effectivement le mot parfait.  »

- The Daily Mail :  » Torero ! Lewis Hamilton ne peut pas dompter Sebastian Vettel qui règne sur l’Espagne. Une victoire qui se dessinait pour l’allemand ettel n’a pas découragé Lewis Hamilton qui a courageusement mis la pression. Lewis Hamilton est à son meilleur niveau aujourd’hui pour devenir un matador du sport automobile tellement il est agressif et plaisant dans le combat. La victoire de Sebastian Vettel renforce sa mainmise sur le Championnat du Monde.  »

Italie

- Gazzetta dello Sport :  » Un bon début sur 18 tours puis l’illusion. Fernando Alonso a ravi les supporteurs espagnols aussi longtemps qu’il pouvait. Mais la loi du sport a repris la mesure et Sebastian Vettel l’a emporté, juste après avoir dépassé l’espagnol suite à ses arrêts aux stands. Red Bull Racing était trop forte. Pourtant, le pilote allemand n’a pas eu la partie facile. Avec Fernando Alonso au début, puis Lewis Hamilton le reste de la course. Le nombre d’options pour l’espoir semble déjà largement hypothéqué pour les rivaux de Red Bull Racing. Ferrari doit donc travaillé dur, parce que l’écart par rapport à la première place en pneumatiques durs est aujourd’hui très embarrassant.  »

- Corriere dello Sport :  » Il ne suffit pas à Fernando Alonso de prendre un bon départ pour prendre la tête d’une course. A la fin, les vainqueurs sont les mêmes. Sebastian Vettel reste devant les deux McLaren, alors que Mark Webber et 4ème. Seulement la 5ème place pour Fernando Alonso, il a eu a subir l’humiliation d’avoir pris un tour, alors que Felipe Massa a cassé sa boîte de vitesses.  »

Espagne

- Marca :  » L’espagnol a retourné tout le monde ce dimanche à Montmelo avec fierté en virant en tête au premier virage, mais il a dû se contenter d’une cinquième place d’un Grand Prix d’Espagne remporté par Sebastian Vettel. Le rythme des Red Bull Racing et McLaren Mercedes sont inaccessibles pour Fernando Alonso qui a été victime de la stratégie de Ferrari, qui a calqué la sienne sur Red Bull Racing, en oubliant que McLaren Mercedes était très forte.  »

- AS :  » Ce qui a commencé comme un rêve avec les clameurs de Montmelo, vibrant pour l’idole dans sa voiture rouge a pris fin dans un cauchemar, avec Fernando Alonso 5ème et loin de ses principaux rivaux. La déception est si grande que maintenant, même les plus optimiste pense que le tire 2011 est à oublier. Barcelone a conduit à la révélation d’une vérité que beaucoup ne voyait pas. Car dans l’ensemble, la performance de Ferrari a été décevante et celle de Felipe Massa déplorable. Pendant ce temps, Sebastian Vettel est impossible à suivre. Lewis Hamilton et Jenson Button terminent sur le podium et démontre que ce qui a changé, c’est McLaren Mercedes. Maintenant vient Monaco, un circuit spécial, difficile et différent du reste du calendrier. Le pilote est plus important que le reste. Nous verrons bien.  »

Allemagne

- Bild :  » Olé ! Sebastian Vettel remporte la victoire à « Alonso-Land » ! Non… Fernando Alonso n’a pas été le plus chaud adversaire de Sebastian Vettel durant le Grand Prix d’Espagne. C’était, Lewis Hamilton qui a provoqué les 12 derniers tours les plus angoissants pour le pilote allemand. Une lutte acharnée, Michael Schumacher termine 6ème. « 


Page 1 sur 3123


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu