Naviguer : Accueil >

Honda F1 – l’avenir sous le modèle Williams F1

19 janvier 2009 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses

Les jours passent et l’avenir de l’équipe Honda reste floue, toutefois quelques indications sur les ambitions de l’équipe sont avouables. L’ex équipe Honda Racing F1 à un modèle en Formule 1 : Williams F1.

L’équipe de Grove est la dernière survivante d’une idéologie, souvent copiée mais rarement égalée. Forte de 600 personnes, deux souffleries et d’un outil moderne, Williams produit et conçoit son propre châssis. Coté budget, l’équipe anglaise disposera en 2009 d’une enveloppe de 250 millions de dollars.

Un modèle qui inspire Nick Fry et qui semble séduire le board de Suzuka. En effet, cela préserverait le personnel et permettrait de construire une monoplace de A à Z. Coté moteur, Ross Brawn, chargé du projet, négocie avec Mercedes, un programme sur une base de trois années, sauf que les conditions du constructeur à l’étoile pourraient faire capoter l’idée.

Pour l’instant, le fabuleux projet basé sur l’idéologie Williams est séduisant, sur le papier, mais peu réalisable dans la réalité. Trouver 250 millions de dollars par an n’est pas une chose facile, l’équipe n’a toujours pas de sponsor par exemple, des solutions peuvent être trouvés, mais l’idée d’imiter Williams F1 est une erreur stratégique. Honda souhaitant ne pas licencier son personnel à Brackely coince face à des solutions finalement limitées.

Honda F1 : 15 jours sous la surveillance d’un médiateur gouvernementale

16 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Honda a fixé le délai du 31 Janvier pour que son équipe change de propriétaire. Si rien n’est signé après cette échéance, l’usine de Brackley fermera définitivement ses portes.

En effet, le Daily Mail affirme que le projet de rachat de Honda F1 Team pourrait être étudié par le ministère du Commerce et de l’industrie (DTI). Mais pourquoi donc ? Simplement parce que les employés de l’équipe de Brackley sont inquiet et demandent un médiateur afin de trouver rapidement une solution car la situation s’enlise.

« Le niveau de colère et de frustration dans l’usine est incroyable. Nous nous demandons si Nick fait bien de porter deux chapeaux. Le DTI aura au moins à cœur de veiller à ce que Honda trouve le meilleur repreneur et l’offre la plus compétitive.  » Indique un employé de l’usine au quotidien anglais.

Confirmant bien l’attitude Juge et partie de Nick Fry, comme je vous l’avez écris la semaine dernière.

C’est aussi un constat d’échec pour le constructeur qui mesure encore un peu plus le fiasco de son départ début Décembre. Honda souhaite vendre son équipe autour de 100 millions de dollars (l’offre change régulièrement), mais pourrait se montrer finalement peu regardant dans les 15 prochains jours.

Ferrari dit non à Honda

12 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Ferrari ne fournira pas de moteur à l’équipe (ex) Honda pour l’année 2009. Stefano Domenicali l’a clairement énoncé lors de la présentation de la F60 : « Je peux vous dire que les chances de fournir des moteur à Honda…sont proche de zéro. »

C’est un coup dur pour Ross Brawn qui misait beaucoup d’espoir du coté de ses liens avec Maranello. L’anglais avait fait des années passé dans l’équipe italienne un atout, tout en précisant que rien n’était signé. Ferrari même avait donné un intérêt à ce projet, mais tout à été balayé ces dernières jours.

La course contre la montre débute du coté de Brackley pour savoir qui reprendra l’équipe d’une part et avec quel moteur elle sera propulsée. Deuxième solution pour Ross Brawn : Mercedes.

Honda F1 : Nick Fry juge et partie

9 janvier 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Selon un rapport dans le Daily Telegraph, Nick Fry est intéressé par Honda F1…juge et partie donc dans cette affaire.

Selon le quotidien anglais, cette velléité du manager et le statu quo actuel au sein de l’équipe provoque des tensions auprès des futurs acquéreurs comme le magnat grec Achilleas Kallakis, qui a exprimé son mécontentement sur la procédure de rachat de l’équipe.

Le document affirme que les acheteurs potentiels, « sont frustrés par l’accueil tiède des offres solides qu’ils font ». En effet, il est étonnant de voir que des favoris partent un par un (Voir Prodrive) et que l’on se décourage de l’absence de progrès, alors que soit disant tout devait être rapidement réglé. Hors Nick Fry a aussi beaucoup menti au début du retrait, pour d’obscures raisons qui se comprennent à l’heure d’aujourd’hui.  » L’objectif est de découragés par l’absence de progrès, une tentative ouverte de Fry d’empêché un rachat externe. «  indique le rapport.

Fry prêche pour sa paroisse donc, lui qui n’est que salarié et traitre de Prodrive, expliquant beaucoup de choses et surtout remettant en doute ses dernières déclarations. D’ailleurs, hier Nick Fry a avoué qu’il y avait 30 candidatures (le chiffre gonfle de plus en plus sans résultat), mais tout en omettant qu’il fait partie de la liste.

Toutefois Honda a calculé les retombés négatives de son retrait et semble prêt à aider, dans un geste de bonne volonté, le futur sauveur. Une aide financière durant la première année. Cela permettrait de gagner du temps pour Fry afin de trouver de nouveaux sponsors.

Toutefois, avant de réussir Fry, doit d’abord convaincre Honda et des financiers de s’aquitter des 100M$ demandés pour le rachat, il a réalisé pour se faire, un plan viable de 3 à 5 ans. Concernant les biens de l’équipe, Honda a déjà payé, pour les quatre prochaines années, le bail de l’usine de Brackley ainsi que son inscription pour le championnat 2009, signifiant de l’assurance de sa participation (1).

(1) (1) En effet, si l’équipe est inscrite au championnat du monde, et si elle ne participe pas au championnat cela coutera 600.000 euros par GP non participé.

Honda F1 : Prodrive dit non

9 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Patatra, pour la troisième fois de son histoire, David Richards abandonne son programme F1. Après une participation avortée dans BAR en 2002, le programme Prodrive F1 avec McLaren-Mercedes en 2007, la reprise de Honda Racing F1 est oubliée pour une simple raison : Trop risqué.

« Si l’on veut changer quelque chose, il faut faire une coupe radicale et puis construire un nouveau point de départ.  » a indiqué David Richards dans un entretien au magazine Auto Motor und Sport. L’homme fort de Prodrive précisant que, si il avait été choisie, des personnes auraient été licenciés et le budget 2009 aurait été serré.

Pour Honda, ce n’est pas une bonne nouvelle, David Richard semblait disposer du plan le plus solide et surtout le plus réaliste à terme. Hors il semble évident que le constructeur ne souhaite pas licencier ses 668 personnes à Brackley (45 millions d’euros de charges salariales), alors qu’une coupe franche serait plus logique pour que le programme reste viable.

Business as usual raconte souvent Bernie Ecclestone lorsqu’une affaire en F1 se déroule, le retrait de Prodrive signifiant que le rachat de Honda n’est vraisemblablement pas assez fiable pour être viable sur la durée. Rajoutant aussi aux déclarations de Ross Brawn sur le moteur Ferrari, destinées à être un attrape sponsors ou investisseurs (ce qui n’a pas été prouvé depuis 10 ans). Comme d’habitude donc, statu quo il reste 12 repreneurs au lieu des 4 ou 6 annoncés, ce qui n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. Pour mémoire Prost GP, aussi, avait plein d’intérêt en 2001-2002…

Toutefois selon des rumeurs, une annonce devrait être faite d’ici deux semaines.

Bientôt un moteur Ferrari à Brackley ?

6 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Entre annonce et contre annonce Honda se perd dans sa communication. Alors que Nick Fry annonçait quelques heureux après le retrait effectif de la marque japonaise que le constricteur allait équiper à 100% les prochaines monoplaces, Ross Brawn, aujourd’hui dans un entretien à la Gazetta dello Sport annonce lui que ce ne sera pas le cas.

Le lendemain du retrait de Honda, dans mon billet Honda 24H après, j’avais écris ceci :

«  La prochaine RA109 sera aussi propulsée par un moteur Honda. Ce qui rejeté l’hypothèse d’un moteur Ferrari. Le constructeur confirme la présence de ses moteurs. « il est évidement opportun de réfléchir à cette situation. Mais le moteur est conçu et aussi déjà construit, il propulsera donc la voiture mais pas sous le label Honda. » Précisait Nick Fry sur autosport.com. Signifiant que Honda allait fournir une voiture complète pour 2009. A la manière de Ford avec Red Bull en 2004/2005.

Hors ce matin, Ross Brawn annonce ceci : « Honda nous a déjà fait savoir qu’elle ne nous fournira pas en moteurs », a expliqué Brawn, qui, depuis un bon mois sonde du coté de Maranello afin de séduire encore plus des investisseurs, tout en précisant que « Rien n’est encore signé « .

Ross Brawn, toutefois dévoile une partie du projet 2009 avec Ferrari : » Je suis heureux du soutient de Ferrari via Luca di Montezemolo et Stefano Domenicali, il est facile de discuté avec de vieux amis, qui me voient toujours comme l’un des leurs. »

Une RA109 a moteur Ferrari donc, une logique évidente pour le constructeur italien qui se devait de trouver une alternative au départ de Force India et qui est le seul à pouvoir, dans un aussi bref laps de temps, fournir une nouvelle équipe. Toutefois, la confusion autour du programme moteur de Honda méritait d’être levée.

Michael Schumacher, Honda et les rumeurs

5 janvier 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Durant la période de Noël, une rumeur intrigante indiquait que Michael Schumacher a sérieusement discuté avec Ross Brawn afin de travaillé ensemble chez Honda Racing, du moins en substance. De là, à prendre une part dans le capital de l’équipe japonaise il n’y a qu’un pas qu’il sera difficile à franchir.

Le site grandprix.com pense que le nom Schumacher est certes prestigieux mais qu’il n’investira pas dans l’équipe avec son argent. Je pense de mon coté que c’est un processus pour rassurer et séduire encore plus le futur investisseur, d’avoir le plus prestigieux champion de l’histoire dans ses rangs. Car Ferrari ne renouvelera probablement pas le contrat de consultant après 2009 de Schumacher.

C’est une vieille manœuvre que les équipes, en mal de commanditaires, utilisent pour convaincre des sponsors difficiles. La relation Brawn-Schumacher étant prestigieuse à plus d’un titre. Toutefois il y a une contradiction dans l’article GrandPrix.com: en effet, Nick Fry a annoncé qu’il fournirait une machine complète pour 2009 car tout est déjà trop avancé pour être stoppé, alors que le site (et pas que lui) parle d’une monoplace auquelle il faut un moteur. Hors nous sommes en Janvier, et il semble difficile de trouvé un constructeur dans un aussi bref laps de temps.

Enfin selon les espions du site américain, Honda a reçu 25 demandes de rachat de son équipe mais seulement 5 ou 6 (contre quatre selon Autosport.com) sont sérieuses et qu’une annonce sera effective d’ici la fin du mois de Janvier.

Carlos Slim, Honda F1 et La Stampa : mensonge antidaté

28 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Prétendument, voici ce qui a été oublié dans tous les médias lors de l’annonce hier, prématurée de la reprise de l’équipe Honda F1 par Carlos Slim, annoncée par le journal détenu par FIAT, La Stampa. Trop de zones d’ombres pour soupirer de soulagement.

Ce qui choque de prime abord, c’est l’annonce :  » Carlos Slim repend l’équipe Honda pour 1 dollars symbolique et assure pour 400 millions de dollars par an durant trois ans le budget de l’équipe avec Jenson Button et Bruno Senna comme pilote. »

Etonnant de consacrer 300 millions d’euros par an, soit le même budget que Renault F1 Team, dans une équipe privée. De plus le team Honda dispose de 668 personnes à Brackley, Hors l’article en mentionne 800, facheux pour une annonce sérieuse tout de même. Bref, il y a sur-effectif chronique, alors pourquoi garantir des emplois inefficaces pendant trois années ? Honda dispose de 200 personnes de trop. Enfin un tel budget n’est pas réaliste alors que toutes les équipes assurent que la Formule 1 coutera 30% de moins en 2009 et 50% à l’avenir.

Autre remarque, la source. La Stampa ne donne aucune information sur la provenance de cette information. Le journaliste, Stefano Mancini, reprend pour l’essentiel la structure des articles annonçant la rumeur Carlos Slim daté du 22 Décembre. D’ailleurs rien n’indique une vente mais une discussion : « Rien n’est encore officiel «  est t’il écrit dans l’article. Ce qui fait penser que tout à été écrit dans le titre de l’article pour rattraper le retard de l’information : « Honda est sauvée, SI elle est achetée par Slim ». Un SI qui a son importance tout de même. Enfin aucune déclaration du milliardaire dans l’article.

Carlos Slim est survenu dans le carrée VIP des repreneurs qu’il y a 6 jours mais sans vraiment avoir de son coté confirmé ni infirmé par voie de presse. (Pourtant l’homme est actionnaire du New York Times). De plus, Honda avait annoncé une annonce pour Noël, hors elle n’est pas survenue. Mais l’article de la Stampa n’indique guère plus que ce qui a été raconté le 22 décembre ici et là.

Cliquez sur les liens et comparer par vous même si vous n’y croyez pas. Ou mieux, comparer l’article de la Stampa avec celui de Crash.net daté du 23 Décembre et vous allez voir que c’est les mêmes déclarations.

Update 17h07 : La Stampa n’est pas à son premier coup de « buzz », souvenir de Sarah Palin en septembre dernier.

Update 17h52 : Alors selon la presse allemande, ce n’est pas 1$ que Carlos Slim a déboursé pour acheter Honda, mais 160 millions d’euros et la garantie d’investir 1,2 milliards d’euros sur 4 ans (et non trois).

Update 18h01 : Le groupe de Carlos Slim a démenti tout rachat de l’équipe Honda

Honda F1, Ecurie à vendre cherche repreneur

22 décembre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

On parle beaucoup de David Richards pour la reprise de l’équipe Honda, car l’homme sait parfaitement utilisé les médias. Toutefois, la liste s’allonge pour les prétendants, plus ou moins discret.

Hier trois noms ont surgit du néant : Carlos Slim, Achilleas Kallakis et Vijay Mallya.

Carlos Slim avait fait parler de lui dans un désir de participer au fameux (faux) fond pour séduire Fernando Alonso lors d’un retour chez Renault. Le milliardaire Mexicain est puissant et dispose de l’opérateur téléphonique Telmex comme marque éventuelle. Toutefois, l’homme est un investisseur avisé et sponsoriser la F1 semble plus dans son ambition que de racheter une équipe entière. Slim est membre du conseil d’adminisitration de Phillip Morris, sponsor de Ferrari.

Le duo Gréco-Indien Achilleas Kallakis et Vijay Mallya a beaucoup étonné hier. Mais au-delà de l’éffet d’annonce, rien ne filtre sur ce duo plus qu’improbable pourtant.

Enfin, Grandprix.com indique que le constructeur Hyundai est lui aussi intéressé par le rachat de l’équipe Honda. Ce n’est pas la première fois que le constructeur de la péninsule coréenne s’intéresse à la F1. Déjà en Juillet dernier, BMW avait avoué la participation du groupe Hyundai aux réunions FOTA. Enfin, une rumeur, il y a deux ans, indiquait une arrivée en 2010 en Formule 1.

Le plan de 3 ans de Prodrive F1

21 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

David Richards, médiatiquement du moins, semble être le favori pour la reprise de Honda F1 Racing. Bien aider par The Investment Compagny, un partenaire bien nommé du Koweït. Une vieille connaissance pour Richard car c’est ce même TIC qui dispose de 40% de Prodrive.

Ses hommes aux pétrodollars bien garnit étaient déjà de la première aventure avortée de Richards en F1 l’année dernière comme l’indique le quotidien Daily Mail hier. Richard prévoit un budget de 120 millions d’euros, dont 80 millions en marketing/fonds et 30 millions d’euros en droit FOM, dérivés du résultat de Honda en 2008.

Le plan proposé aux dirigeants de Honda sera établit sur une base de trois années, où le TIC garantira 80 millions d’euros d’investissement par an (qui sera dégressif à mesure du flux de sponsors avenir). Sur cette période, Richards estime que les comptes seront équilibrés : « trois années, jusqu’à ce que les comptes soient à nouveau équilibré «  confirme le manager anglais.

Mais sur quoi repose le projet Prodrive ? Simplement sur un avatar de l’ancien projet Prodrive-McLaren-Mercedes: Donc un châssis client. A la différence, qu’en ses temps de crise, seul une équipe peut justifier un investissement pour un pays arabes : Ferrari.

Déjà en 2001, Alain Prost avait dragué le Koweït. Berger l’avait imité 7 ans plus tard pour Toro Rosso en vain. Le TIC avait accepté d’apporter un soutient (juger toutefois insuffisant par Ron Dennis à l’époque) dans son entreprise de 2008 à Prodrive car Mercedes était de la partie. Hors le constructeur à l’étoile s’étant retourner vers Force India, seul une équipe serait intéressée par le même type d’accord : Ferrai.

Le timing parfait : La Scuderia ne dispose que d’une équipe à fournir en 2009 (Toro Rosso) mais plus rien au-delà selon toute vraisemblance. Hors son business plan est dépendant de la fourniture d’un moteur (au moins). La fourniture d’un ensemble complet et d’un chèque de 45 millions d’euros environ ne serait pas pour lui déplaire, car les moteurs vont (par le règlement) baisser fortement de tarif, ce qui n’arrange pas les marges de Maranello.

Châssis 100% Honda (Châssis-Moteur confirmé par Nick Fry) pour 2009 et un châssis client 100% Ferrari pour 2010, voilà qui pourrait séduire les partenaires Koweitiens, et justifier un investissement important sur trois années.

Les vrais chiffres de Honda en 2008

17 décembre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Chute de la demande, crise économique mondiale, hausse du yen, il n’en fallait pas plus pour que Honda lance un avertissement sur résultats pour l’ensemble de l’année.

Le deuxième constructeur japonais mise désormais sur un bénéfice net annuel de 1,5 milliard d’euros, contre 3,8 millairds d’euros envisagés précédemment et 4,8 milliards d’euros attendus au départ. Son chiffre d’affaires devrait plafonner à 83 milliards d’euros contre 93 milliards d’euros escomptés auparavant.

Quant à son profit d’exploitation, il ne devrait pas dépasser 1,4 milliards d’euros, alors qu’il y a quelques mois, Honda misait encore sur un bénéfice de 4,4 milliards d’euros.

Pour le reste et le lien avec le retrait de Honda en F1, c’est vous qui êtes juges, mais nous pouvons nous poser des questions sur le discours officiel…

Source E24

Honda face à la crise de repreneur

15 décembre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Business News F1

Il est entendu que le constructeur Honda peine à séduire les investisseurs potentiels. Ceux-ci, d’après des rapports économiques, demanderaient des garanties techniques et même financières au constructeur nippon.

Un comble, alors que le constructeur nippon souhaite recentrer (et profité) ses investissements en recherche et développement sur de nouveau concept (l’équipe F1 est dépendante des budgets de R&D), et que son équipe de F1 est à vendre entre 50 et 150 millions de dollars, la crise économique globale touche tout le monde.

Le fond souverain DIC, présenté comme le grand favori, souhaite plus de garanties, car lui-même est sous la pression de son Emirat qui souhaite des investissements plus rentables et moins « d’image ». Une nouvelle idéologie dans le processus et une crise de conscience. David Richard, et Prodrive, lui aussi soutenu par des investisseurs du Moyen-Orient selon toute vraisemblance, souhaite prendre son temps. Combien de temps ?

Une situation qui inquiète Honda qui a décidé de jouer son vatout et sacrifier un investissement à perte pour tourner la page de la Formule 1 le plus vite possible. Le constructeur souhaite aider financièrement le futur repreneur pour l’année 2009, mais pas au-delà. Le dédit peut être estimé à 50 millions de dollars, l’équivalent d’un sponsor principale.

Le chemin de croix ne fait que débuté pour l’équipe, qui de toute manière devra subir dans les prochains mois un plan social radical (-50% de l’effectifs soit une économie de 20M€). Reste que l’avenir est encore flou.

Honda F1 et PSA Peugeot- Citroën

9 décembre 2008 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Parmis les rumeurs les plus intéressantes concernant l’acheteur potentiel de l’équipe Honda F1, le nom de PSA Peugeot-Citroën est cité récemment, indique le site updatef1.com

Même si à la première lecture, l’idée est impossible, les médias anglais y voient un espoir relativement réaliste. La rumeur venant du cycle des projets sportifs du groupe. Car il apparait que le projet 908 sera terminé pour 2010, et que Citroën songe à stopper le WRC vers la même date. Les anglais estimant que Peugeot refais le même cycle sportif que durant les années 80/90, la Formule 1 est donc programmée à moyen terme.

Information à prendre avec des pincettes, les anglais estime que le groupe PSA c’est déclaré intéressée pour Honda F1, mais rien, du moins en France ne prouve les dires. A suivre…

Notre de MarcL : Le projet F1 des années 90 était largement initier par Jean Todt et approuvé par Jacques Calvet, alors PDG du groupe. Toutefois la famille Peugeot n’a jamais accepté l’idée de la Formule 1 comme une fin en soi. Faisant douter de cette rumeur.

STR et Honda à prix discount

8 décembre 2008 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Avec deux équipes à vendre, Toro Rosso et Honda, la Formule 1 voie planer la menace d’un plateau réduit à 16 voitures, dès 2009. Alors que la FIA précise que douze équipes peuvent être inscrite et touchée les droits FOM.

Lorsque Red Bull a racheté la Scuderia Toro Rosso, l’objectif était de la vendre très rapidement. La crise n’aidant pas ce type de décision, la rumeur du retrait de Red Bull Racing qui en a découlé restera parfaitement infondée et fantaisiste. Gerhard Berger a vendu ses parts, le prix qu’il les avaient obtenu en 2006, sans bénéfice. Le climat économique imposant un réalisme douloureux, la valeur de l’équipe a été divisée par deux, passant de 100 millions d’euros à 50.

Toro Rosso est donc estimée à 50 millions d’euros. Red Bull Technology fournissant le châssis, Ferrari le moteur/boite/kers. Le reste, les actifs non corporels, cédé à prix discount, ou presque. Le repreneur futur, héritera d’une usine remise à niveau, d’un personnel motivé, d’un châssis Red Bull et d’un ensemble moteur Ferrari.

Le cas Honda est différent, le constructeur souhaitant que son ex équipe de F1 soit dans les paddocks en 2009, le prix pourrait être en forte baisse. J’avais annoncé 150 millions de dollars vendredi, mais le président de Honda a confirmé une vente « à bas prix » de l’équipe. Laissant entendre que l’affaire se réglera sous la forme de cash (80/90M€ ?). Toutefois, le cas Jaguar/Ford revient en mémoire. L’équipe anglaise avait été cédée pour 1€ symbolique à Red Bull, qui avait garantie les emplois durant 3 ans et un minimum de 100 millions d’euros de budget par an. Ce type de projet de vente pourrait être dans les têtes des décideurs nippons qui semblent vouloir tourner la page F1 très rapidement, sans faire de scandale et de drame sociaux collatéraux.

Honda F1, 24h après

6 décembre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

Vingt quatre heures après l’annonce du retrait avec « effet immédiat » de Honda. Le temps de faire le point sur le devenir de cette équipe et des hypothèses vérifiés dans le déroulé des événements.

Ross Brawn a présenté un plan pour 2009 aux dirigeants de Honda hier en fin d’après midi au Japon. Ce plan, à fort parfum d’indépendance, signifiant une forte réduction du budget, vraisemblablement des licenciements (-500 personnes ?). Mais aussi l’assurance que la machine 2009 sera bien développée, malgré le retrait.

Honda garantissant l’argent pour le développement de la machine jusqu’à Melbourne. « Nous avons l’argent pour continuer le développement et la préparation de la nouvelle voiture jusqu’à Melbourne » Précise Nick Fry, porte parole de la cause. L’idée de Honda est de séduire le nouvel acheteur potentiel. Une annonce sera déjà établit d’ici Noël, mais la finalité sera définitivement conclue durant le mois de Janvier/Février 2009.

La prochaine RA109 sera aussi propulsée par un moteur Honda. Ce qui rejete l’hypothèse d’un moteur Ferrari. Le constructeur confirme la présence de ses moteurs. « Il est évidement opportun de réfléchir à cette situation. Mais le moteur est conçu et aussi déjà construit, il propulsera donc la voiture mais pas sous le label Honda.  » Précise Nick Fry. Signifiant que Honda va fournir une voiture complète pour 2009. A la manière de Ford avec Red Bull en 2004/2005.

Enfin le point des pilotes. Le contrat entre Button et Honda pour l’année 2009 avait inquiété. Je l’avais même remis en cause hier soir. Toutefois il semble clair que le constructeur nippon ait libéré le pilote anglais. Information confirmée par autosport.com.  Button est donc libre de tout contrat et attache pour 2009. Déjà des contacts avec Toro Rosso ont été établit, mais de possible changement, auprès de pilotes fragiles, pourraient survenir suite à l’annonce.

Honda confirme, par la voix de Nick Fry, que Rubens Barrichello et Bruno Senna sont bien sur la liste finale pour le volant 2009 de la future ex Honda. Toutefois, avec le recul nécessaire, l’annonce et le test de Bruno Senna peut être assimilé par un vieux système d’attraction d’investisseur ou sponsors potentiel. Signifiant clairement que le cas de l’équipe datait bien de plusieurs semaines déjà.

Le contrat de Jenson Button avec Honda

5 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

« Jenson a un contrat avec l’équipe “ indique Nick Fry. “Si nous trouvons un nouveau propriétaire, il continuera. Il fait partie intégrante de l’équipe maintenant. C’est un pilote fantastique et de grande valeur, qui rend l’équipe bien plus attirante pour l’avenir.”

L’avenir de Jenson Button inquiète outre mesure les médias anglais. Toutefois, loin de mettre en doute la parole de Nick Fry, le pilote anglais avait confirmé ne pas avoir signé de contrat avec l’équipe Honda pour 2009, il y a encore 15 jours. (Voir Que se passe-t-il chez Honda ). En faite, un flou artistique règne autour du contrat Button.

En effet, celui-ci, établit sur la base de l’accord de 2006 entre le pilote anglais et l’équipe nippone, sous la clause express de l’équipe Williams, indique clairement que Jenson Button doit avoir un contrat long terme (donc 5 ans dans le cas précis), mais surtout l’appui d’un constructeur pour valider tout accord. Hors si l’équipe est vendue à un tiers, et que Honda ne fournit plus de moteur, le contrat de Jenson Button n’est donc plus valable en temps que telle. A moins que…

A moins que lors du protocole d’accord, négocier tout le long de l’été et signé avant le GP du Japon, cette clause ait été relevée. Signifiant que le pilote et son entourage était informé que Honda songeait à un retrait progressif.

A partir de cette hypothèse, le retour sur l’épisode Honda-Alonso, qui n’a jamais été considéré de manière sérieuse par l’entourage du pilote espagnol remonte dans les esprits. La stratégie utilisée par l’équipe nippone envers le double champion du monde passait pour étonnante à l’époque. Le manque de communication réelle autour de l’axe Alonso-Honda trouve une finalité depuis ce matin avec le retrait de l’équipe de la Formule 1 en temps que constructeurs.

Jenson Button a toutefois réagit en affirmant qu’il a été choqué par la décision de Honda, pourtant il était au courant depuis Mercredi, selon des rapports.  » Les deux premières heures ont été les plus difficiles, mais dans un second temps j’ai pensé que c’était l’heure d’un nouveau départ. » L’anglais précise aussi que l’équipe doit trouver un nouveau propriétaire d’ici Janvier, sinon il n’aura plus de volant. Mais dans son intervention à la BBC, l’anglais ne précise aucunement ses rapports contractuels, s’estimant dans le même bateau que Ross Brawn, tout en restant positif.

Honda : Les profils des repreneurs

5 décembre 2008 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses

Nick Fry annonce trois repreneurs potentiels pour l’équipe Honda, de son coté Bernie Ecclestone estime que seulement deux sont solvable pour reprendre l’équipe nippone.

Etant donner l’urgence de la réactivité, il est à penser que la liste des trois repreneurs potentiels ont été ceux qui devait reprendre l’équipe Super Aguri en début d’année 2008. Soit : le fonds souverain, largement cité depuis hier soir, DIC de Dubaï, Alessandro Agag et le groupe Indien Sehgal/Spice. Certains parlent aussi de Prodrive voir de Graig Pollock, deux anciennes connaissances de l’équipe.

Le plus solide des trois premiers cités reste le DIC, qui était près à investir 100 millions d’euros dans Super Aguri, mais qui, freiné par le manque de perspective technique de l’équipe (l’arrêt de la vente de châssis client), a abandonné le projet. L’espagnol Alessandro Agag, était lui aussi intéressé depuis 2007 par l’équipe Super Aguri, c’est un ami de Bernie Ecclestone et il dispose de l’équipe Campos de GP2 qu’il a récemment reprise à son compte. Enfin le groupe Indien Spice, est peut être le moins sérieux, car rapidement oublié des médias après une brève annonce de reprise.

Honda a investit environ 150 millions de dollars pour 2009, et souhaite, selon les rumeurs, récupérer cet argent le plus vite possible. Signifiant que le prix de vente de l’unité de Brackley sera établit sur la base de ce prix. Rappelons que Honda a racheté BAR pour environ 250 millions de dollars.

Honda stoppe son activité moteur F1, mais souhaite vendre ses actifs châssis en Angleterre.

Update 16h10 : le site realHondaF1.com indique que le Carlin Motorpsort et un investisseur mystère sont sur la liste des trois avec le DIC.

Honda : Les premiers détails de l’avenir

5 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Nick Fry, indique qu’il est pleins d’espoirs pour que l’équipe soit toujours présente sur la grille de départ la saison prochaine.

« Dans les 12 dernières heures nous avons fait venir trois personnes sérieuses chez nous et leur suggérer de racheter l’équipe.  » Fry continue  » C’est une situation complètement différente de ce que nous avons vue en Formule 1. Cette équipe est une des mieux placées, avec des valeurs, de grandes ressources, un groupe de personne fantastique, et une voiture conçue par Ross Brawn, qui a gagné beaucoup de championnat du monde. La voiture est prête pour 2009. Je pense que nous allons obtenir les capitaux nécessaires pour continuer. Nous sommes dans l’espoir que cette équipe continue son histoire. Vous savez tout les constructeurs sont frappés par la crise, et par des ventes en baisse. Clairement, des succès sur la piste nous aurait peut être sauvés, mais c’est une issue que beaucoup vise. »

La grande question, après le nom du prochain acheteur de l’équipe, est le cas Button.

 » Jenson a un contrat avec l’équipe «  indique Fry. « Si nous trouvons un nouveau propriétaire, il continuera. Il fait partie intégrante de l’équipe maintenant. C’est un pilote fantastique et de grande valeur, qui rend l’équipe bien plus attirante pour l’avenir. »

Si l’équipe ne peut pas être sauvée, alors Jenson Button sera disponible sur le marché des transferts. Sur le papier, seul le volant Toro Rosso de Sébastien Bourdais est encore disponible. Nick Fry indique que pendant que la recherche active d’un repreneur se déroule, l’équipe continue à travailler sur 2009.

Source : Grandprix.com adaptation TomorrowNewsF1.com

Honda quitte la Formule 1 et effet domino

5 décembre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Honda en Formule 1 c’est fini, le constructeur japonais veut se concentrer sur son cœur de métier. Un début d’effet domino sur la Formule 1…

Vendredi, 17h09 : Max Mosley à l’agence Reuters: « Je ne suis pas étonné je m’attendais à ce qu’un des constructeurs arrêtent ses investissements en Formule 1 pour 2009. Mais je crains un effet domino auprès d’acteur actuellement affaibli par le contexte économique »

16h52 : Jacques Villeneuve indique que « Chez Honda tout est politique »

16h51 : BMW confirme sa présence en Formule 1 en 2009.

16h42 : Honda confirme qu’elle financera le programme 2009 juqsu’à la fin de l’année 2008. Confirmant les essais privés de Décembre programmés à Jerez.

16h36 : Toyota confirme sa présence en Formule 1 en 2009

16h22 : Jenson Button s’estime « choqué par la décision de Honda »

15h33 : Norbert Haug, après le retrait de Honda, annonce que l’engagement de Mercedes est solide pour les prochaines années.

14h46 : La FOTA annonce qu’elle souhaite que le savoir faire de l’équipe Honda ne soit pas dispersée suite a un prochain rachat.

13h25: Selon les rumeurs de l’équipe, environ 500 personnes vont être licenciés si l’équipe est reprise dans les prochains jours.

12h45 : Eddie Jordan : « De ce que je pense et connais, Honda a déjà un acheteur »

11h45 : Bernie Ecclestone estime que le retrait de Honda est un « réveil » sur la situation économique de la Formule 1. Précisant que les fans ne se préocupent pas du nombre de cylindre du prochain moteur de 2010, il veulent voir des voitures sur la piste en 2009.

11h42 : Bernie Ecclestone précise qu’il y a bien plusieurs parties intéressés par l’équipe Honda. Mais seulement deux investisseurs sont fiables. L’argentier précise qu’il a reçu des coups de téléphones de consultation sur la situation de Honda.

10h56 : Le président de Honda fait ses excuses à Jenson Button

10h26 : Nick Fry indique qu’il est plein d’espoir pour 2009. L’équipe sera sur la grille de départ, et précise que en 12h Honda a réunit trois investisseurs et discute actuellement avec eux.

10h17 : La FIA utilise le cas Honda pour définir la situation comme « critique ».

5h : Honda confirme son retrait de la Formule 1

4h32 : Au Sun, un employé dévoile que le personnel de Honda est positif malgré le fait que l’équipe Honda n’existera plus. Estimant qu’il y aura un après Honda bientôt.

1h28 : Honda Motor Co a indiqué que Takeo Fukui, le PDG, fera une conférence de presse vendredi à 13h30 (heure Japon soit 4h30 GMT). Reuters confirme l’idée d’un retrait si aucun repreneur n’est trouvé d’ici Mars 2009.

00h42 : l’agence Reuters, indique que seul Ross Brawn et Nick Fry était au courant de la situation depuis le début de la semaine. La confirmation d’un retrait en temps que sponsor et fournisseur de moteur est ressenti comme un choc. Ross Brawn et Nick Fry ont quitté l’Angleterre pour le Japon afin de négocier les modalités futures.

00h30 : La presse se demande qui sera le prochain constructeur à arrêter les frais de la Formule 1. Toyota est largement citée par la presse anglaise et allemande.

Jeudi, 23h35 : Une annonce confirme que Jenson Button et Rubens Barrichello sont au courant de la situation de Honda depuis Mercredi matin.

23h20 : l’inquiétude monte, si Honda se retire pour des raisons économiques, d’autres peuvent suivre le mouvement. Dans el même temps, le sort de Jenson Button et de Bruno Senna préoccupe la presse anglaise.

22h03 : Le Financial Times dévoile que la veille (Mercredi 3) Ross Brawn a prévenu le personnel de l’équipe F1 de l’arrêt du programme Formule 1 du constructeur Honda, à 19h (GMT). Une vague d’appel du personnel envers les autres équipes pour trouver du travail c’est en suivit. Les équipes ont donc été au courant dès Mercredi soir de l’arrêt de l’aventure F1 de Honda.

Le nom de Dubaï International Capital (DIC) circule comme possible repreneur. Le fond souverain avait déjà été sollicité pour le sauvetage de l’équipe Super Aguri, début 2008.

21h25 : Takeo Fukui, le PDG de Honda, annonce une conférence de presse pour le lendemain Vendredi 5 Novembre

20h47 : Honda fera une annonce le vendredi pour stopper l’aventure F1. La confirmation d’une réunion des cadres l’équipe en fin d’après midi a été confirmée. Au Japon le constructeur hésite encore entre l’arrêt du programme F1 et sa vente partielle. Une rumeur d’une vente gratuite rode dans les rédactions.

Le projet d’une reprise par Ross Brawn, avec un moteur Ferrari comme propulseur pour l’année 2009 est déjà dans les cartons de la spéculation des rédactions.

20h20 : Le délai de la vente de l’équipe est repoussé au mois de Mars 2009. Cependant la fin du développement moteur est déjà annoncée.

19h00 : Des sources signalent que l’équipe Honda F1 est à vendre et ce avant Noël. Sinon l’équipe sera dissoute. IL apparait que le personnel de l’équipe Honda entreprend une recherche d’emplois envers les autres équipes. La rumeur gonfle.

15h37 : Les ventes de Honda USA chutent de 32% par rapport à 2007. Le cours de l’action à la bourse de Tokyo chute de 5%. L’annonce fait suite à une autre annonce de réduction de réduire la production de l’usine de Swidom en Angleterre. Honda ne répond pas à la rumeur d’arrêt de la Formule 1.

14h00 : les ouvriers de Honda F1 stoppent le travaille à l’usine de Brackley.

12h53 : Rumeur d’une réunion critique à Brackley, afin de réévaluer la position de Honda en Formule 1. La rumeur d’une réduction sérieuse du budget, la provocation de départ volontaire débute.

Mercredi, 17h37 : Shuei Nakamoto, le directeur technique 2007 de l’équipe Honda, présent depuis plusieurs années dans le programme F1, quitte l’équipe pour le HRC en Moto GP.

14h51 : Giogio Pantano indique que Bernie Ecclestone lui a précisé qu’il restait un baquet chez Toro Rosso et un chez Honda F1.

11h51 : Honda, qui devait organiser un diné presse avec 40 journalistes dans un restaurant de Oxford cette fin de semaine, a été annulé pour des raisons économique.

[Officiel] Honda se retire de la Formule 1

5 décembre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

De rumeur hier en début de soirée, à la réalité, Honda étonne le monde par l’annonce de son départ de la Formule 1 ce vendredi. Le constructeur, comme après la crise des années 90 souhaite se concentrer sur son cœur de métier et se sépare d’activité dont il n’a besoin.

 » Nous avons pris la décision de nous retirer de nos activités en Formue 1, de telle sorte que la dernière saison 2008 sera notre dernière participation.  » étonne Takeo Fuku, Président de Honda Motors.  » Cette décision difficile a été rapidement prises suite à l’aggravation de l’environnement, qui dans le monde entier touche l’industrie automobile. Cette crise s’ajoute à un autre problème aux Etats-Unis, une grave crise du crédit et le rétrécissement soudain de l’économie mondiale. »

Le patron de Honda estime que le constructeur doit protéger son cœur de métier et se protégé sur le long terme a cause du manque de visibilité de l’économie. C’est dans cette idée de recentrage que la décision d’arrêter la Formule 1 a été décidée. Toutefois, aucune information sur l’avenir de l’équipe de Formule 1, laissant les rumeurs de dissolution d’ici Mars ou Noel, c’est selon, dans l’air et s’amplifier. Le nom de Honda disparait une nouvelle fois du paysage de la Formule 1.


Page 4 sur 512345


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu