Naviguer : Accueil >

Carabante : des soucis pour l’ancien gestionnaire d’HRT

15 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’homme n’est plus gestionnaire de l’équipe Hispania Racing Team (ses parts ayant été repris par la Banco Popular qui reste minoritaire dans le capital, dominée par Thesan Capital) mais il est l’objet d’une large campagne en Espagne autour de ses affaires.

Fin Janvier, le Bureau de la Haute Cour de justice de la Région de Murcie a accepté de déposer une plainte contre José Ramon Carabante pour la construction présumée illégale d’une maison dans le village d’Inazares. Il a été déterminé en particulier que cette construction comprend : un manoir et plusieurs immeubles. L’affaire remonte à 2007, lorsque la Municipalité de Moratalla a ouvert une procédure disciplinaire pour ces bâtiments. L’affaire reprend de l’ampleur, suite à la relance du projet lors du 4ème trimestre de l’année 2011.

Mais, Carabante n’est pas que impliqué dans cette histoire. Un livre sorti le week-end dernier en Espagne, intitulé « Socialistas de élit€ » du journaliste Javier Chicote, précise que José Ramon Carabante a versé 1,5 millions d’euros par année à l’ancien ministre Miguel Boyer, proche de l’ancien premier ministre socialiste Felipe Gonzalez et de José Maria Aznar. Pour faire une sorte de lobbying auprès des banques du pays. Dont la Banco Valencia par exemple. Précisons que Boyer a été PDG d’une société pétrolière espagnole (CAMPSA) et était déjà payé 1,6 millions d’euros par année à la même époque.

L’affaire prendra plus d’ampleur dans les prochains jours et plusieurs noms commencent à circuler dans la presse ibérique depuis Lundi.

F1 – HRT vendu ? (annonce demain)

3 juillet 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

José Ramon Carabante peut-être heureux du deal avec Red Bull et Red Bull Racing sur le cas de Daniele Ricciardio. Il ne sera probablement plus propriétaire de son équipe demain, selon les informations de la presse espagnole.

Banco Popular, la banque réserve de l’équipe,  a vendu vendredi pour environ 24 millions d’euros l’équipe Hispania Racing Team à une entreprise soutenue par la banque japonaise Nomura. L’équipe continuera à se nommer Hispania Racing Team, explique le quotidien sportif AS.

Le 7 Avril dernier, José Ramon Carabante avait admis qu’un consortium était intéressé par son équipe. Mais l’homme d’affaire espagnol ne souhaitait pas vendre son équipe en intégralité. Nous pouvons donc estimer que cette cession, qui devrait être annoncé demain, n’est qu’une prise de participation. A moins….

En Juillet dernier, Carabante avait négocié un prêt de 400 millions d’euros auprès de la Banco Popular, mais cet accord ne pouvait se faire sans la vente dans les 12 mois,  d’actifs de la société Hispania Group. L’équipe HRT était une priorité de la banque espagnole. Le BusinessBook GP 2011 avait estimé à 20 millions d’euros la valeur de l’équipe.

Depuis quelques temps, la Banque Nomura Co Ltd est très active et souhaite développer deux axes  à moyen terme : l’investissement à haut rendement et un fond de 500 millions de dollars pour l’Inde,  qui sera lancée en Septembre, en direction d’infrastructure pour la troisième puissance asiatique.

HRT – mouvement et éviction de Kolles ?

28 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Mouvement intéressant du coté d’Hispania Racing Team. Il semble que Colin Kolles soit en disgrâce.

La scène c’est passé le samedi matin durant l’EL3 du Grand Prix d’ Europe. Goeff Willis, directeur technique de l’équipe espagnole a été promu au rang de Responsable de l’équipe par José Ramon Carabante. Le britannique, Gary Savage, ex BAR-Honda, a été promus Directeur Technique du team.

Pour le moment rien n’a été confirmé, car si Kolles n’a encore rien dit, l’homme d’affaire José Ramon Carabante a clairement indiqué : « Cette équipe est née grâce à lui, mais je n’ai pas signé un contrat à vie avec Colin Kolles. Si nous sommes d’accords, nous allons continuer ensemble, sinon ce sera avec d’autres personnes. » le trouble est donc de mise.

Il se murmure que Carabante est à la recherche d’une usine à Murcia pour remplacer la structure de Kolles en Allemagne.

Carabante condamné pour fraude

17 juin 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Le président de l’équipe Hispania Racing Team, José Ramon Carabante,  a été condamné  à 3 mois de prison pour fraude commise lors de la vente de certains terrains pour la constructions de maisons entre 1997 et 1998. Précisons que ses maisons n’ont jamais été construites.

Carabante a été reconnu coupable de détournement de fond et condamné à trois mois de prison, mais il n’ira pas en prison,  a payé une amende de 450 euros et perd ses droits civiques sur la période annoncée. Selon le tribunal de la Section IV de la province de Cadix et Ceuta, L’homme d’affaire espagnol était le seul administrateur de la société chargée de la promotion du logement et il était donc responsable de la signature des contrats de vente et de la gestion de l’argent.

41 personnes ont été concerné par l’escroquerie et 38 ont récupéré leurs avoirs à la mi-2010,  en recevant en moyenne entre 18 et 24.000 euros. La fraude, elle, est estimée à 1 millions d’euros environ.

F1 – l’ultime carte d’HRT en 2011

8 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Colin Kolles a reconnu que son principal objectif est de stabiliser l’équipe pour atteindre le milieu de grille dès que possible et devenir une équipe de milieu de tableau, au niveau de Force India, Williams, Sauber et Toro Rosso.

L’équipe annonce avoir un programme en soufflerie (voir ici pour en savoir plus) et les évolutions aérodynamiques avenir devrait permettre une progression significative des performances. Dès que possible. Un optimiste qui cache une urgence.

En effet, l’objectif d’ici l’été de s’établir comme un team de milieu de tableau a pour vocation de présenter une progression majeure pour séduire des partenaires (sponsors ou financiers). La déclaration de Kolles correspond avec les exigences de José Ramon Carabante, face à ses interlocuteurs coréens et le prix proposé (voir ici), dans l’esprit de l’équipe espagnole, sa valeur sera plus importante dans 6 mois qu’aujourd’hui.

L’ultime carte jouée par HRT sera risquée. Car, si le team estime progresser cette saison, les autres équipes aussi et ce dès la Turquie et le reste de la saison. Mais, si le pari est réussit, l’ensemble sera plus attrayant pour une possible vente avenir ou participation d’un sponsor.

L’intérêt d’un consortium pour le rachat de HRT

7 avril 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Un consortium coréen serait intéressé pour le rachat de l’équipe espagnole en difficulté HRT.

D’après Italiaracing.net, les négociations avec José Ramon Carabante aurait commencé, malgré le fait que « le montant demandé par l’homme d’affaires est apparemment assez élevé. »

L’homme d’affaires l’a clairement dit,  lors d’une intervention sur la radio Cadena Ser  qu’il « parlait avec des investisseurs » mais « qu’il ne souhaitait pas vendre l’équipe et disparaître. »

Alors, dans ce cas-là, que cherche réellement José Ramon Carabante? « Si quelqu’un vient avec une offre pour avoir la majorité et que je parte avec une participation, c’est ok.. » Selon le BusinessBook 2011, l’équipe est valorisé à 20 millions d’euros, or, Carabante en demande minimum 50 millions d’euros selon les échos.

A l’approche de la course à Sepang, Colin Kolles y croit. « La voiture a du potentiel et nous espérons que nous serons en mesure d’obtenir toutes les mises à jour sur les voitures. Les 107% ne doivent plus être un problème dans des circonstances normales. » L’équipe arrivera avec un nouvel aileron avant sur la course et un accord avec Mercedes GP pour l’utilisation de l’une des souffleries de Brackley.

José Ramon Carabante et l’échec Villalonga…

24 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

L’étau se ressert médiatiquement autour de l’équipe Hispania Racing Team. Auparavant complaisante avec son équipe nationale, la presse ibérique est de plus en plus dur avec l’équipe de José Ramon Carabante. Le quotidien AS  indique que l’apport de l’homme d’affaire Juan Villalonga ne résout pas le problème principal du team HRT : l’argent.

L’ex PDG de Telefonica, désormais indépendant, avait été mandaté par Carabante pour trouver un sponsor principal et des partenaires financiers. Une mission bien difficile car il semblerait selon AS  que le résultat des efforts de l’entrepreneur ont été vains. HRT ne dispose toujours pas de commanditaire majeur pour soutenir son budget 2011. Pis, aucun investisseur (espagnols comme l’avait indiqué Carabante) n’a conclu son accord pour entrer dans le capital de l’équipe F1.

Les deux hommes visaient une des cinq plus grosses sociétés ibériques. La situation est telle que José Ramon Carabante a indiqué qu’une mise à jour de la F111 sera faite lors du Grand Prix d’Espagne. En fait, il semblerait que cette mise à jour ressemble à la mise à jour principale qui était prévue dès ce début de saison.

L’affaire Grupo Hispania condamne Carabante

7 janvier 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Le 6 Janvier 2011, José Ramon Carabante, lors d’un entretien pour l’Expansion en Espagne avait indiqué qu’il visait un développement de son groupe dans l’immobilier et en Formule 1.

L’homme d’affaire indique qu’un nouvel investisseur prendra des parts dans son équipe. Comme cela avait été déclaré il y a un mois : « Nous somme en négociations avancées pour l’entrée d’un investisseur international dans l’entreprise. Il aura une minorité du capital, parce que nous ne vendrons pas plus (Carabante avait indiqué maximum 25%). Il s’agit d’un investisseur qui aime beaucoup la Formule 1, ce qui sera plus pratique pour nous. »

Dont acte pour l’avenir de l’équipe Hispania Racing Team. Carabante fait participer son réseau d’homme d’affaire à son aventure F1, plusieurs noms ont été cités par le quotidien économique ibérique come Alberto Cortina, Alberto Delso, Jului Diaz Freijo, José Luis Zanetty etc…Mais, L’affaire la plus intéressante concerne son empire immobilier

En Juin 2010, la justice espagnole à lancé une enquête sur la vente de Grupo Hispania à l’été 2008. Un achat qui n’aurait pas été payé, alors que Trinitario Casonva, son propriétaire en demandait 100 millions d’euros (voir ici pour souvenir). Carabante, toujours dans l’Expansion explique qu’il avait payé 50 millions d’euros à la signature, puis 50 millions en 2011. Ainsi, après une enquête,  qui a révélé des vices cachés et plusieurs dettes auprès d’établissement bancaire, Carabante avait attaqué Casanova en lui réclament 133,5 millions d’euros. Finalement, le 29 Décembre dernier, le tribunal d’arbitrage de Madrid a ordonné à José Ramon Carabante de fournir 47,5 millions d’euros, qui n’ont pas été payé pour l’acquisition du Groupe Hispania.

Le tribunal d’arbitrage a aussi mis en lumière que Grupo Hispania avait des actifs d’une valeur de 767 millions d’euros lors de la vente en 2008 et que le prix d’achat, fixé à 100 millions d’euros, n’était pas réaliste en vertu de la valeur des actifs. Casanova devra fournir toute les informations sur sa société pour plus de transparence financière. Le tribunal a aussi demandé à Carabante d’honoré les taxes auprès de la chambre de commerce local allant de 109.000 à 200.000 euros.

Carabante a affirmé qu’il allait restructurer son groupe en 2011.

HRT : « Le Cosworth ne rentrait pas dans la Toyota »

27 décembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

hispania Racing Team - HRTHispania Racing Team fabriquera bien sa propre monoplace pour 2011. Pas un produit dérivé du bureau d’étude Formtech (ex Super Aguri), mais une monoplace originale développée sous la houlette de Geoff Willis.

Réellement la prochaine Hispania sera un mécano technique qui bénéficiera de l’apport de plusieurs fournisseurs. Une solution de rechange pour remplacer le fiasco Toyota. Selon José Ramon Carabante, « Le Cosworth ne rentre pas dans la Toyota. » et pire « Le contrat avec Cosworth ne peut pas être rompu, cela aurait été possible si le moteur avait été en manque de fiabilité. Ce n’était pas le cas. » lance le patron espagnol.

Avec le recul, le cas Lotus Racing-Cosworth laisse donc songeur : HRT n’a pas d’argent pour rompre un contrat, c’est désormais sûr.

HRT souhaite vendre jusqu’à 25% de son capital

11 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

L’affaire Hispania Racing Team prend une nouvelle tournure. Après l’annonce de la rumeur de vente du quotidien AS (voir ici), puis le démenti l’après midi même à l’agence Reuters de l’équipe (voir ici), José Ramon Carabante s’explique dans le quotidien sportif….AS…

L’homme d’affaire explique que l’équipe n’est pas à vendre et elle ne l’a jamais été. Mais il concède avoir un problème de financement pour 2011. Toutefois, son argument est que tout le monde est dans le même cas que lui en Formule 1.

Reste que 10, 15 ou 25% de l’équipe sont à vendre, mais Carabante souhaite toujours être majoritaire dans le projet. Les discussions pour cette cession sont en cours avec des groupes ibériques, investisseurs et sociétés, tout en étant délicates et lentes.

Le 13 Mars prochain, à Bahreïn,  il y aura une monoplace HRT sur la grille de départ. La machine 2011 est actuellement en construction en Angleterre et en Allemagne. Mais, l’homme d’affaire insiste qu’il a besoin d’aides. Jouant sur l’aspect « fibre patriotique. »

Alors, pourquoi investir en Formule 1 pour agir de la sorte ? Pour faire des affaires ? Voici la réponse de Carabante : « Bien sûr que non, on ne fait pas de la Formule 1 pour de l’argent, tout ce que vous pouvez gagner est investit dans l’amélioration de la voiture, la Formule 1 ouvre ses portes dans le monde entier, c’est un support pour d’autres entreprises. »

F1 – HRT aura un budget de 40M€ en 2011

18 novembre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

hispania Racing Team - HRT« L’avenir d’Hispania Racing Team est dans une semaine clé. » c’est ce qu’annonce José Ramon Carabantes au quotidien AS. L’équipe travaille activement pour 2011. Mais il existe un réel problème d’argent.

« Notre budget doit être supérieur à 120 ou 130 millions d’euros. Avec cela nous pourrons être dans les 10 premiers. Cette année, nous avions 45 millions et l’an prochain 55 mais nous aimerons 65 millions de dollars. » Lance Carabantes.

Concernant les pilotes, le chiffre est clair : « si Pedro de la Rosa veut venir, il devra apporter quelques 8 ou 10 millions pour avoir le volant. » confirme Carabantes. Enfin, sujet intéressant : le siège social de l’équipe sera probablement basé ou à Madrid ou à Barcelone.

Dans le détail

Les déclarations de Carabantes sont intéressantes,  car voici ce qu’il faut comprendre : Dans un premier temps, le budget souhaité en Euros (120/130 millions) est à comparer avec les sommes en dollars annoncé : 45 millions de dollars de budget en 2010, donne 33 millions d’euros. Pour 2011, le budget de 55 millions de dollars donnera 40 millions d’euros. Parler en dollars gonfle la somme et donne plus de crédibilité. Mais cela reste très bas.

Autre fait intéressant, Hispania vise un line up 100% espagnol en 2012. Un line up que son propriétaire souhaite être payé par des annonceurs ibériques, grâce à son nouvel allié Joan Villalonga. Ce qui signifie que l’effet de l’ex-patron de Telefonica ne se fera ressentir que dans 9 moins environ. Pendant ce temps, l’objectif est de trouver deux pilotes payants apportant ensemble environ 15 millions d’euros. Pedro de la Rosa est donc un leurre et l’avenir de Bruno Senna dans l’équipe compté.

Enfin, l’annonce du siège social de l’équipe est aussi intéressante, car il s’accommodera de subventions publiques importantes. Une stratégie que connait bien Carabantes.

Reste une question qui n’a jamais été abordée par le propriétaire : Avec quelle voiture ? Car l’intervention dans le quotidien espagnol ne s’accompagne pas d’une explication de l’échec des négociations avec Toyota (voir ici et aussi ici).

Juan Villalonga partenaire d’HRT pour l’avenir

6 novembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Juan VillalongaHispania Racing Team annonce un nouveau partenaire financier en la personne de l’homme d’affaire espagnol Juan Villalonga.

Maintenant, un conseiller en affaires, Villalonga a été au début des années 2000, le PDG de Telefonica, durant la période du sponsoring mondial de la société ibérique (elle a été sponsor principal de Minardi en 2000 par exemple).  Il a quitté le géant des télécommunications en 2005 avec un golden parachute de 24 millions de dollars.

L’homme a été aussi président du FC Valence en 2008, durant deux semaines. En 2006 il avait déjà fait parti d’un ensemble d’investisseurs voulant reprendre le club de Liverpool en Premier League. L’homme est aussi actionnaire de la chaine de télévision Antena 3.

Toutefois, l’homme d’affaire espagnol n’apporte pas d’argent, mais son aide pour générer des activités innovantes dans le marketing et le sponsoring.

« Nous serons également en mesure de tirer le meilleur parti de son leadership, les connaissances et les relations dans les domaines de la technologie et des communications et donc être en mesure d’exploiter pleinement les possibilités qui nous ont manqué cette année. » Lance José Ramon Carabantes sur Autosport.com

Villalonga indique de son coté que l’objectif est de séduire des sponsors et des partenaires de qualités pour l’avenir de l’équipe.

F1 – De la Rosa, HRT et 2011

18 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1, Transferts

De la RosaPedro de la Rosa indique dans les médias espagnols qu’il est en contact régulier avec José Ramon Carabantes pour un retour en Formule 1 en 2011. Mais l’homme d’affaire espagnol lui demande d’attendre.

« Je suis en contact avec Carabantes et nous parlons beaucoup, il me renseigne sur la façon dont son projet évolue. Si le projet est intéressant et ambitieux, je serais heureux d’être avec eux. Ils le savent mais pour le moment rien ne presse. » lance de la Rosa.

Le pilote espagnol espère que son volant d’essais chez Pirelli lui permettra d’avoir les faveurs de l’équipe espagnole.  Mais cette dernière dispose d’un avenir plus qu’incertain.

L’accord avec Toyota ? silence radio. La région de Murcia hésite à menacer l’équipe de supprimer son soutien si l’équipe n’était plus espagnole. Car l’équipe semble être dans une phase de changement de propriétaire d’ici la fin de l’année.

Certains échos indiquent que l’an prochain la Dallara actuelle sera actualisée pour le début de saison et une nouvelle version serait programmée pour le GP d’Espagne. Faute d’argents pour l’instant.

Carabante obligé de vendre HRT ?

9 juillet 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Il y a un mois, José Ramon Carabante indiquait qu’il négociait avec Banco Popular un prêt de plus de 400 millions d’euros afin de refinancer la dette du groupe Hispania Group (voir : la justice contre José Ramon Carabante). Mais cet accord ne sera pas sans effet pour l’équipe F1.

La Banco Popular a exigé la vente d’actifs, afin de garantir l’obtention du prêt. Mais il s’avère que José Ramon Carabante à augmenter sa dette en ayant acquit des actifs. Par exemple, en début d’année, Carabante a acheté un terrain à Xativa, via une autre société : Inversiones Inmobiliarias Canvives.  .Ce terrain est destiné à être une garantie immobilière pour l’obtenions du prêt,  selon le site espagnol Contizalia.com. Hispania Racing Team est dans la même logique.

Au point de se demander si Carabante n’a pas acheté des actifs par la dette, afin de les vendres avec plus values pour garantir ce prêt de la Banco Popular,  qui était en négociation depuis plusieurs mois déjà…

Colin Kolles a toujours indiqué que son rôle était de créer de la valeur, et qu’il en serait ainsi avec l’équipe Hispania Racing Team. L’urgence qu’impose la banque espagnole laisse à penser que l’avenir de l’équipe est des plus flous.

D’après nos estimations, l’équipe HRT dispose d’une valeur d’environ 20 millions d’euros.

Carabante : l’homme qui valait finalement que 6M€ ?

8 juin 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Jose Ramon CarabenteLe journal El Mundo a indiqué que la fortune de Jose Ramon Carabente était de 1000 millions de dollars (donc 1 milliard de dollars), Sauf que l’intéressé dément valoir une telle somme.

Le milliardaire nie disposer d’une fortune de 1 milliard de dollars « un nombre astronomique qu’il faut traduire en pesetas » précise t’il à La Opinon de Murcia. Sauf qu’il y a un gros problème comptable.

Si sa fortune, comme le prétend Carabente, n’est pas de 1 milliard de dollars, mais de 1 milliard de pesetas, cela signifie que cette fortune est donc estimée à 6 millions d’euros (soit 7,2M$) !  Loin d’un milliardaire. Idem, si El Mundo indique que sa dette est de 450 millions d’euros, s’il faut traduire en Pesetas cela ne représente plus que 3.2 millions d’euros. Donc qui croire ?

L’homme est effectivement riche, mais doit visiblement partager une large part de sa fortune avec les banques qui l’aident dans son entreprise,  qui elle est riche d’un patrimoine important et probablement estimé à 850 millions d’euros (1 milliard de dollars). La confusion des genres entre le patrimoine d’une entreprise et le patrimoine personnel est probablement à noter.

La justice contre Jose Ramon Carabante

8 juin 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Rien ne va plus pour José Ramon Carabante, propriétaire de l’équipe Hispania Racing Team et crédité d’une prétendue fortune d’un milliard de dollars. Le promoteur immobilier est sous le coup d’une action en justice dans son pays.

Le journal Negocia a relevé hier que l’entrepreneur, via sa société Issus Corporation est contesté par Trinitario Casonva. L’objet ? la vente de Grupo Hispania à l’été 2008. Casanova a demandé 60 millions d’euros à Carabente pour le rachat du groupe immobilier espagnol. Sauf que le milliardaire n’a rien payé. Une notification lui demande de trouver une solution d’ici 15 jours (jusqu’au 22 Juin au plus tard.

Hier, le journal El Mundo dans ses pages économiques indiquait que Carabente était au bord de la faillite. Réaction immédiate de l’intéressé qui affirme ne pas être touché par la faillite. La opinion de Murcia précise que l’homme d’affaire va signer cette semaine un accord avec Banco Popular pour refinancer sa dette qui s’élèverait à 450 millions d’euros selon El Mundo.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu