Naviguer : Accueil >

Williams Hybrid Power signe avec Audi Sport

1 mars 2012 | 9 commentaires
Catégorie : Technique F1

Williams Hybrid Power (WHP) s’association avec Audi Sport pour devenir le fournisseur du système hybride de stockage d’énergie KERS, pour la R18 Audi qui participera aux prochains 24h du Mans 2012 et au championnat du monde FIA d’endurance.

Les deux entreprises ont mis au point un nouveau volant ultra-léger. Le système fournira 150kW de puissance et une vitesse maximale de 45.000 tours par minute du rotor. L’Audi R18 e-tron quattro en utilisant le système PVT rendra sa première sortie en course lors des six heures de Spa-Francorchamps, en mai.

La technologie Williams PVT est parfaitement adaptée au modèle endurance, selon les ingénieurs d’Audi. Avec cet accord, la marque allemand riposte à Toyota (et auparavant à Peugeot), en proposant un modèle hybride.

Williams développe son volant avec KTSI

1 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Williams Grand Prix Engineering Limited et la société KTSI ( Kinetic Traction Systems, Inc) ont signé un accord de coopération longue durée pour faire avancer techniquement et promouvoir le système de stockage d’énergie utilisé dans les transports en commun (bus et métro).

Un système initialement destiné à récupérer l’énergie cinétique sur la base du volant Williams Hybrid Power, qui a été réduit en taille. L’accord entre les deux parties vise à séduire plus de clients, plus vite qu’avant, afin de répondre à la demande croissante du marché sur les solutions de stockage d’énergie. Surtout le secteur ferroviaire et promouvoir la technologie du volant Williams.

L’accord vise aussi un lien avec l’antenne Williams au Qatar.

Source : Williams

MOVITRANS – Une idée pour la Formule 1 du futur ?

3 août 2011 | 13 commentaires
Catégorie : Technique F1

La FIA, il y a quelques semaines,  a indiqué le principe d’entrée dans les stands en « mode électrique » pour 2014 des monoplaces. Système devant permettre de réduire la consommation, mais aussi les incendies et le danger (sur le papier) dans les stands. Ceci devait être possible avec un récupérateur d’énergie cinétique (KERS) plus puissant.

Cette idée inquiète largement les équipes. Il y a 6 semaines environ, j’ai découvert un procédé innovant et l’imagination a pris le dessus. Le système MOVITRANS.

La société alsacienne SEW USOCOM a mis au point un système de recharge de batterie très innovant qui se matérialise par un module primaire (une plaque par exemple) qui transmet l’énergie électrique, sans aucun contact au module secondaire (présent dans la voiture). Le module secondaire transforme cette énergie en courant continu qui assure le rechargement de la batterie. Un système innovant dont voici l’illustration en vidéo ci-dessous.

« Le système est dans une phase de mise au point finale avec une puissance de transfert limitée à 3,4Kw pour de la charge lente de batterie de véhicules électriques. Ces développements mobilisent actuellement toute notre capacité d’industrialisation et de développement. » M’indique Christian Wagner, chef de projet pôle innovation de SEW-USOCOME que je remercie de sa gentillesse.

Arrive alors une idée : pourquoi pas une application F1 ? Souvenir de la planche de surf de Team Lotus en 1993 pour le changement de roue via l’utilisation de la suspension active à l’époque, j’ai trouvé l’idée d’une monoplace se plaçant au-dessus de ce type de plaque durant un laps de temps de 10 seconde environ complètement folle. J’ai donc posé la question :

« Pour l’application F1 dont vous parlez, cela nécessite une adaptation majeure de notre système. En effet, avec vos données, il faudrait une puissance de transfert de 80kW pour charger une batterie de 800kJ en 10’’. Cette application très intéressante ne serait envisageable pour nous que lorsque la mise au point des applications citées ci-dessus sera arrivée à son terme. »

Les possibilités du MOVITRANS pour la course automobile moderne pourraient être un atout Intéressant pour le futur. A suivre donc.

GP Hongrie – Une affaire de « bouton »

31 juillet 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Il est vrai que Red Bull Racing a utilisé un de ses jokers pour retoucher la RB7 de Sébastian Vettel la nuit du vendredi au samedi. Mais, il semble que cela n’explique pas vraiment la pôle position du champion du monde 2010, ni le retour de McLaren au premier plan. L’affaire du « bouton » apparait dans le paddock.

Le problème du Hungaroring est le sous-virage. Vettel en avait souffert vendredi et Ferrari c’est efforcé de jouer sur les réglages durant tout le week-end avec le résultat suivant : Massa, avait un peu plus d’appuis (question de sensibilité) que Alonso et il est devant l’espagnol sur la grille de départ. Mais, le plus intéressant est l’après qualification et les déclarations du double champion du monde : « c’est bon j’ai fait une erreur. Mais même si nous mettons ensemble notre meilleur temps intermédiaire, nous sommes au niveau de Button et pas plus. Les autres ont le « bouton magique » pour gagner en Q3, nous n’avons pas ce bouton. Mais si demain nous pouvons gagner, il faut voir pourquoi les autres sont si forts le samedi. »

La parole laisse entendre que Red Bull et McLaren ont un quelque chose en plus et le débat dans le paddock est lancé depuis hier. Certain pense que cela provient du KERS, en ce basant sur Webber qui a eu des problèmes avec son récupérateur d’énergie durant la qualification, augmentant son frein moteur. Mais il pourrait qu’il en soit différemment et complémentaire.

Le retour des diffuseurs soufflés pourraient être l’explication, car la Scuderia ne maitrise pas véritablement le système et dispose d’une version hybride ne fonctionnant qu’à 50% de ses capacités. Tandis que Red Bull et le nouveau système McLaren –Mercedes (introduit à Silverstone et amélioré ensuite) permet une exploitation maximal des flux d’échappements.

A moins que l’astuce n’est ailleurs, car McLaren et Red Bull ne semblait pas vraiment se plaindre de sous-virage sur la piste du Hungaroring….

View – Team Lotus et le KERS LRGP

15 juillet 2011 | 2 commentaires
Catégorie : View

[English Version] -  Tony Fernandes est une personne sympathique, mais lorsqu’il s’agit de parler de Lotus Renault GP, il devient faux et raconte ce qu’il l’intéresse. C’est le cas de l’histoire du KERS Red Bull.

Vous avez probablement lu que Tony Fernandes a annoncé que, Team Lotus allait disposer en 2012 du système KERS de l’équipe Red Bull Racing en ces mots dans Turun Sanomat : « Oui, nous avons conclu un accord avec Red bull au niveau du KERS ». Sauf que la vérité est un peu différente.

La réalité est que Red Bull est un client du système, mis au point par Renault/Magnetti Marelli et Lotus Renault GP. En fait, le KERS est constitué de trois éléments : les batteries, le boitier électronique et le moteur électrique. Ensuite, chaque team client en fait ce qu’il veut : l’installation est totalement libre. Si certains teams décident de diviser les batteries en 10 éléments répartis partout dans la voiture, c’est leur choix par exemple.

Sur le principe, Team Lotus doit disposer d’un KERS Renault/LRGP/Magnetti Marelli pour 2012, mais cela fait un peu mal, du côté du Norfolk et c’est mieux d’écrire Red Bull Racing, qui n’est qu’un client. Cela renforce l’image. Curieux.

Williams F1 maître d’oeuvre de la Jaguar CX-75

6 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Jaguar a confirmé le lancement en petite série (250 exemplaires) de son concept car CX-75 qui sera hybride, avec le concours de Williams F1 qui apportera son expertise en ingénierie dans le domaine aérodynamique, fabrication de composite et technologie hybride.

C’est le premier projet entre le groupe Jaguar – Land Rover (propriété de TATA Motors) et du groupe Williams, après leurs contrat signé il y a une année.

La technologie Williams permet de réduire à 99g/km les émissions de CO2, malgré une puissance de près de 700cv. Surtout, le volant de récupération d’énergie cinétique permettra à cette voiture d’être en mode 100% éléctrique sur une distance de 50km.

Le prix de la bête : environ 850,000 euros.

« Notre nouvelle association avec Jaguar- Land Rover nous donne une excellente occasion de travailler avec l’une des marques les plus célèbres et emblématiques du monde automobile », a déclaré Sir Frank Williams, co-fondateur et patron de l’écurie Williams F1. « Williams s’est toujours considérée comme une société d’ingénierie et ce projet nous permettra de combiner notre expertise technique pour créer quelque chose de vraiment exceptionnel. »

Le système Kickdown de LRGP pour le KERS

29 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Les équipes de Formule 1 rivalisent d’astuce pour permettre à leur pilote d’être performant sur la piste. Nous savions que Mercedes GP avait mis en place une pédale et McLaren une palette supplémentaire pour activer le DRS (voir ici pour souvenir), mais le système KERS est, classiquement, actionné par un simple bouton sur le volant.

Selon Auto Motor und Sport, l’équipe Lotus Renault GP dispose d’un principe plus intéressant pour actionner le système de récupération d’énergie cinétique : le principe du KickDown.

Le principe: Lorsque la pédale d’accélérateur semble être arrivée à bout de course, une pression supplémentaire permet d’actionner le KERS. Tel le « kick down » sur une voiture à boite de vitesse automatique classique. Une idée de Nick Heidfeld chez BMW en 2009, reprise par LRGP cette année.

Un principe qui risque de faire des émules à l’avenir, car plus simple de fonctionnement pour le pilote.

F1 – Le secret du KERS Red Bull

22 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Depuis le début de l’année, le système de récupération d’énergie cinétique Red Bull est l’objet de toutes les attentions. A la fois unique (voir ici), stratégique, il n’empêche qu’il n’est pas absolument fiable.

En Australie, le système n’a pas été activé, en Malaisie, seul Vettel pouvait l’utiliser mais partiellement, alors qu’en Chine le système coupait par intermittence à partir de la mi-course, n’offrant que 1/3 de sa puissance. Pourtant, chez Red Bull, le KERS est un sujet tabou.

Auto Motor und Sport indique que 40% du système de l’équipe championne du monde est commun à celui de Renault. Sauf que les composants seraient placés différemment.  Sur le principe, le KERS est composé de trois éléments : batteries, boitier électronique et le moteur électrique. Ces trois éléments sont mis au point par Renault/ Lotus Renault GP et Magneti Marelli. Mais, ensuite, chaque client en fait ce qu’il souhaite. L’installation est libre.

Adrian Newey avait déjà déclaré n’avoir pas fait de compromis aérodynamique pour le KERS. Ce qui sous-entendait qu’il avait répartie les éléments, donc ce qui pouvait causer des soucis de fiabilité. Quelques photos circules, mais rien encore de concret et le secret n’est pas encore percer. Toutefois, l’installation Red Bull comporte deux soucis majeurs pour le système : les vibrations et les températures élevées.  Il est aussi entendu que les batteries ont été réduites, ce qui expliquerait la puissance moindre en Chine. Pour une question de poids…

F1 – Mise à jour du KERS RBR en Turquie

18 avril 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Technique F1

Red Bull Racing annonce une mise à niveau de son KERS pour le prochain Grand Prix de Turquie. Après avoir été le principal point faible de la RB7 en Chine, une mise à jour s’imposait d’urgence.

Après ne pas l’avoir utilisé en Australie, partiellement en Malaisie, le système de récupération d’énergie cinétique Red Bull, sur la machine de Vettel, ne fournissait seulement que 30cv au lieu des 82cv de ses rivaux,  lors de la dernière partie de la course en Chine. Une carence technique qu’il fallait résoudre d’urgence.

« Notre KERS fonctionnait très bien en Chine dans la première moitié de la course, mais son utilisation par la suite s’est déroulée par à-coup, toujours en panne. Il est important d’améliorer la fiabilité du système et nous avons trois semaines pour y parvenir. » Explique Christian Horner sur la BBC.

Reste qu’il faudra établir beaucoup de kilomètre le vendredi pour fiabiliser le système. Le principal problème serait d’ordre du refroidissement des batteries, qui seraient trop proche de la coque et subiraient la chaleur de la monoplace.

S. Vettel : « Nous avions le KERS quand nous en avions besoin »

12 avril 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Sébastian Vettel a avoué après le Grand Prix de Malaisie avoir utilisé le KERS durant la course (au départ dans un premier temps), mais que le système a été déconnecté durant le GP.

 » Sans KERS au départ nous serions nulle part. Heureusement, nous avions le KERS  quand nous en avions besoin. « Le fonctionnement du système n’a pas fonctionné une fois  et puis il est reparti. Nous avons dû le désactiver temporairement, pour l’activer par la suite. Pour la majorité de la course. « 

GP Malaisie – RBR avec le KERS en qualification

9 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Technique F1

Christian Horner a avoué que son équipe a utilisée le KERS durant les qualifications et Sébastian Vettel précise que, sans le KERS il n’aurait pas fait la pôle position aujourd’hui.

F1 – KERS et le secret de la Red Bull RB7

26 mars 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Après la qualification du Grand Prix d’Australie, Sébastian Vettel a étonné le petit monde de la Formule 1, après avoir affirmé qu’il n’avait pas utilisé son KERS lors de la Q3, alors qu’il était plein.  Le différentiel entre le champion 2010 et son dauphin en qualification, Lewis Hamilton est de plus de 800 millièmes de secondes. Un gouffre.

A un point que l’équipe RBR est soupçonnée d’avoir une version unique utilisant la surpuissance du KERS, devant être utilisé lors des départs.  « Tout ce que je vais vous dire, c’est que notre système n’est pas le même que celui des autres mais il sera plus bénéfique eu début de la course. » lance Christian Horner une fois que la question lui a été posée par les journalistes après la qualification.

Certaine équipes pensent que Red Bull a conçu sa RB7 autour d’une philosophie simple. Le KERS augmente l’usure des pneumatiques et déstabilise l’équilibre de la voiture. Alors l’équipe championne du monde a conçu une machine efficace sans le KERS,  sur sa base technique. Red Bull aurait ensuite adapté un système KERS, avec une petite batterie qui est chargée avant le début de la course (en qualification donc) et évacuée une seule fois au début, après l’extinction des feux. Pour ne  plus être utilisé ensuite.

Ce type de système avait déjà été entrevu dès 2009 par plusieurs équipes, avant d’être abandonné pour des raisons de compromis départ/course. Adrian Newey et ses hommes ont finalement fait le choix de ne pas en faire.

Sur la forme, Red Bull Racing engage une monoplace disposant du KERS, mais sur le fond cela ne serait pas le cas. Reste un détail : si les pilotes Red Bull sont sous la menace d’une autre monoplace disposant d’un KERS classique, il pourrait y avoir des difficultés…Un espoir sensible.

Williams débutera la saison avec le KERS

13 mars 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Williams débutera la saison avec le KERS

F1 – Pression sur les coûts du KERS

4 mars 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Selon Magneti Marelli, le règlement autour du système de récupération d’énergie, KERS, est mal écrite. Le règlement indique que les équipes ne doivent pas payer plus de 1 millions d’euros leurs systèmes, plus un supplément de 4 millions d’euros pour la recherche et développement. Une indication qui n’est pas très clair, car elle permettrait des dérivés financières selon l’équipementier italien.

Lors du dernier numéro de la newsletter TWF1 de Décembre, je racontais l’histoire du KERS sous le titre « le prochain Jugement de Salomon ». Voici l’article :

Au chapitre de la vague écologique qui passe sur la Formule 1, le futur moteur 2013 offrira bien des affaires à l’avenir. Son coût financier, bien que mesuré, sera, comme nombreux règlements techniques de la Formule 1, absolument pas figé dans le marbre. Pourquoi ? L’exemple du KERS pour 2011 arrive à un degré indigence que l’argument reste pauvre face aux chiffres.

Ferrari, qui a préféré utiliser son propre système sur la base du programme Magneti Marelli, a annoncé que le développement de son système de récupération d’énergie représentait un investissement de 6 millions d’euros pour 2011. Dans le détail : 3,75 millions d’euros de développement et 2.25 millions d’euros à la charge des équipes (Ferrari, Sauber et Toro Rosso, donc 750.000 euros l’équipe par an). La réalité d’un chiffre (700.000 euros pour les équipes) contre la mauvaise foi (un gros investissement pour un procédé écologique sur le papier).

Pire, côté Mercedes-Benz l’investissement du KERS ce chiffre à 13 millions d’euros ! Plus précisément 3.75 millions d’euros de développement et le solde à la charge des équipes Mercedes GP, Force India et McLaren ! Une dérive classique.

Mais la FIA a réagi récemment en imposant le compromis suivant : chaque équipe a le droit de participer au développement du système KERS proposé par le fabricant à hauteur maximale de 2 millions d’euros et le coût d’exploitation ne doit pas dépasser 9 millions d’euros. Soit un curieux total de 15 millions d’euros. Ce qui signifie que McLaren, Force India et Mercedes GP disposeront d’un système plus évolué que Ferrari, STR et Sauber.

Dans sa politique de compromis, la FIA favorise toujours celui qui a déjà dépensé le plus pour maintenir en semblant d’unité dans l’écosystème F1. Une véritable bombe à retardement qui fera des dégâts, tant la Formule 1 est entrée dans une ère de réduction de coûts, mélangé à de l’écologie novatrice et maitrisées. L’affaire du KERS démontre que l’on est loin du compte encore.

Le jugement de Salomon à la mode Formule 1…

Team Lotus n’aura pas le KERS début 2011

2 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

team-lotus-logoTeam Lotus, via son directeur technique Mike Gascoyne,  indique que la prochaine monoplace de l’équipe ne disposera pas du système KERS, ni même de l’aileron arrière ajustable pour le début de saison.

« Nous aurons le KERS et l’aileron arrière ajustable, mais pas pour le début de saison, c’est dans le développement de la voiture qui n’a rien à voir avec une cause de ressources d’ingénieries. » lance Gascoyne.

Team Lotus devrait obtenir le système de récupération d’énergie du constructeur Renault, comme le confirme le directeur technique anglais : « le KERS ne va pas faire la différence au début d’année, c’est sur les autres choses que nous nous concentrons. Renault est très actif sur les technologies vertes et KERS, donc c’est quelque chose qui nous aidera à progresser. »

Pat Symonds, pour le compte du podcast Motorsport, a précisé cette semaine qu’en fin d’année 2009, Renault F1 Team a investit 7 millions d’euros dans le développement de son système KERS.

KERS – vers un retour du volant Williams en 2013 ?

19 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

L’an prochain, l’équipe Williams va utiliser un nouveau système de récupération d’énergie (KERS) basé sur le principe de la pile et non plus du volant. Toutefois, l’équipe de Grove annonce que son volant sera mis en place en 2013.

L’équipe Williams a été la seule à avoir dépensé beaucoup de temps et d’argent autour du principe du volant de récupération d’énergie cinétique, alors que d’autres étaient sur le principe de la batterie stockant l’énergie au freinage. Récemment, l’équipe avait annoncée la mise en veille de son projet de volant, prétextant l’encombrement du système (voir ici pour en savoir plus). Mais avec l’introduction du  petit moteur turbo en 2013-2015, le système Williams a un avenir.

Patrick Head a indiqué sur Autosport.com : « La nature du système de volant était tout simplement encombrant, car il est composé d’un cylindre qui exige un certain diamètre. Les batteries cependant, vous pouvez les utiliser dans n’importe quelle forme que vous voulez. Notre système est plus léger que les batteries, mais il ne convient plus, maintenant que nous avons de gros réservoirs. »

Mais en 2013, tout changera avec l’introduction d’un moteur 4cyl 1600cm3 : « Si il y a un petit moteur à quatre cylindre turbo, la capacité permettra à notre KERS d’être utilisé. Il est fort possible que nous utiliserons notre propre système à nouveau. »

Si ce moteur est utilisé en 2013, car les motoristes de la FOTA poussent très fort pour 2015 plutôt.

F1 – Un nouveau type de KERS en 2013 ?

20 septembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Le système de récupération d’énergie, KERS, fera son retour en 2011 sur les mêmes bases techniques que la précédente adaptation de 2009. Au sein de la FOTA, de fortes tensions autour de ce retour se sont fait sentir. Sur le principe de la réduction des coûts. Car il semblerait bien qu’en 2013 un nouveau type de système apparaisse.

L’an prochain, le KERS sera plus léger et plus fiable. Mais surtout moins chère (sauf pour Mercedes-Benz voir ici pour en savoir plus). Mais ce retour est délicat. Cosworth et Mercedes-Benz, par exemple,  sont contre le retour pour 2011, préférant une autre technologie pour 2013, avec l’introduction du nouveau moteur turbo.

Car, alors qu’en coulisse les équipes définissent les termes d’un nouvel accord RRA, le spectre des coûts excessifs se fait sentir autour de la nouvelle mécanique 2013 et du système de récupération d’énergie. Ferrari, active le développement d’une nouvelle technologie KERS, mais au dépend, selon ses rivaux,  de la réduction des coûts.

Certains constructeurs estiment que le prochain moteur turbo et son futur KERS coûtera 100 millions d’euros de développement.

McLaren Cars travaillerait sur un KERS

18 septembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

-mclarenp112McLaren Cars souhaiterait introduirait un système de récupération d’énergie cinétique, similaire au KERS utilisé en Formule 1 (système qui sera de retour en 2011 sur les grilles de départ). La société de Woking de confirme par la rumeur, mais elle recherche des spécialistes dans le domaine de la technologie hybride.

Ferrari a lancé le développement d’un KERS pour ses voitures de route il y a quelques mois, il n’est pas impossible que la nouvelle société de Ron Dennis, voulant se positionner comme un concurrent majeur de la marque italienne, s’investisse dans cette technologie.

Après la technologie du volant Williams, qu’évalue activement Porsche, les voitures de sport, à l’avenir, disposeront d’une technologie hybride inspirée de la course. Une approche qui permettra à l’équipe McLaren de mieux comprendre et de faire évoluer à terme le KERS Mercedes-Benz qu’elle disposera à partir de l’an prochain. Avec, pourquoi pas, un KERS 100% McLaren d’ici quelques années…

F1 – un KERS Mercedes pour 5 millions d’euros en 2011 ?

9 septembre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Rumeurs, Technique F1

Depuis quelque temps, les membres de la FOTA se sont mis d’accord sur le prix du système KERS à l’horizon 2011. Autour d’un millions d’euros (pour Magneti Marelli qui équipera Ferrari, Renault et d’autres), sauf que depuis quelque temps, une grosse interrogation concerne le système Mercedes-Benz.

En Juin dernier, des divergences entre la marque allemande et certain membres de l’association des constructeurs autour du prix du récupérateur d’énergie étaient clair. Mercedes souhaitait un retour du KERS en 2013 et non en 2011 (voir : KERS, argent et la peur du transfert de technologie). Lors du Grand Prix d’Europe, McLaren a annoncé son intention d’utiliser le KERS de Mercedes-Benz, si celle-ci le proposait dès 2011. Du coté de Force India, les négociations ont débuté lors de ce même GP pour une possibilité d’un KERS à 1 millions d’euros.

Sauf que, selon Auto Motor und Sport, Mercedes-Benz a proposé son KERS pour 6 millions d’euros dans un premier temps à McLaren et Force India. Si la première n’a pas été étonnée par le prix, l’équipe indienne est loin d’être d’accord. Avec son accord technique avec le constructeur allemand (et l’équipe McLaren) d’une valeur de 20 millions d’euros annuel, l’ajout de 6 millions d’euros supplémentaire serait dramatique pour le budget de l’équipe. En cela, le constructeur à l’étoile avait proposé un deal à son client : deux pilotes allemands en échange d’une réduction sur le tarif moteur (4 millions au lieu de 8 actuellement).

Finalement, après de nombreuses discussions durant l’été, Mercedes-Benz propose son système KERS pour « seulement » 5 millions d’euros. En échange de quoi, le deal technique entre Force India et le constructeur allemand se réduira dès l’an prochain.

KERS : Magneti Marelli pour 800.000 euros

6 août 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Technique F1

L’équipementier Magneti Marelli engrange un carnet de commande très important avec son système de récupération d’énergie KERS pour 2011.

Le système italien, déjà entrevue chez Ferrari et Renault l’an dernier, a été amélioré pour l’an prochain et sera proposé à un prix de 800.000 euros environ. Ferrari l’utilisera, ainsi que Renault. Red Bull Racing, partenaire de Renault disposera aussi du système, ainsi que les équipes clientes Ferrari, comme Sauber et Toro Rosso.

Mais Autosprint indique que Magneti Marelli a aussi vendu son système à Virgin, Lotus et Hispania Racing Team.

Cette annonce signifie que Mercedes-Benz fournira son système pour McLaren, Mercedes GP et Force India. Mais aussi l’échec de la commercialisation du nouveau système Wiliams.


Page 1 sur 3123


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu