Naviguer : Accueil >

La F1 n’est plus un bon investissement pour le CVC

8 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

L’investissement de CVC Capital Partner Ltd sur la Formuel 1 ne serait plus aussi bon d’après l’agence financière Bloomberg. La F1 serait sur le déclin avec une chute de 80% des réservations pour l’hospitality des circuits, indique la compagnie LSA Ltd qui s’occupe de réserver les hôtels. De plus la pression monte de la part de la FOTA pour obtenir plus d’argent de la F1.

Même si le revenu a augmenté de 42% entre 2003 et 2006, le fond devra attendre pour obtenir un juteux retour sur investissement : ” CVC ne va pas pouvoir vendre ses parts dans la Formule 1 dans le climat actuel ” indique Tom Canon, professeur d’économie à l’université des sport de Liverpool. ” C’est un sport qui génère des revenus incroyable, mais le coût de la vente serait trop élever en ces périodes sombres “.

La situation entre la FOTA et Ecclestone est très tendue, les constructeurs demandant plus d’argent. Nick Clarry, le responsable du fond CVC, a refusé de commenté toute allusion sur cette histoire.

Hors la valeur de la dette du CVC a chuté il y a un mois de 50%, via un tour de passe passe des banques RBS et Lehmann Brother.

Comment faire des profits en vendant vos dettes

24 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Note du Mardi

note-du-mardi

Alors que la FOTA et la FIA protestent sur le front d’un jeu indigne des instances dirigeantes d’un sport mondial, un fait discret apparait en arrière garde de l’info. Comme souvent une information financière des plus importante.

Rappelons les faits. En 2006 le fond d’investissement anglais CVC achète les droits commerciaux de la Formule 1, à dette. Un prêt de 2,7 milliards de dollars a été souscrit auprès de deux banques : RBS et Lehmann Brothers. Hors en Octobre dernier, cette dernière accuse le coup de la faillite et rend le dispositif caduque car les créances tombent. 260 millions de dollars par ans jusqu’en 2014, que doit souscrire le fond CVC pour rembourser sa dette. Au début de cette crise, le CVC indique qu’il reprendra les parts de la banque américaine et que des discussions ont débutés et qu’un résultat sera prononcé d’ici Avril ou Mai 2009.

On en était là il y a encore quelque semaine mais rien ne se passe comme prévu dans le monde de la finance. Les banques, acculés par des pertes abyssales, pressent le remboursement et ont trouvés une astuce : vendre ses pertes et en faire des profits ! Une innovation inventée en Novembre dernier par les financiers de Fannie Mae qui, au lieu de se couvrir la tête de honte, ont découvert se moyen cupide de faire de l’argent sur de la dette.

2.4 milliards de dollars ont été cédés à un autre fond d’investissement qui c’est aussitôt empresser de vendre pour 1,4 milliards sa dette à un autre établissement financier sur le même principe.

Ce qui signifie ? Que les banques ont fait du profit sur une dette qu’elles ont vendus à un établissement (avec plus value de 400 millions de dollars précisions le) qui lui-même a vendu sa dette 1,4 milliards de dollars, assumant 1 milliards de perte sur l’argument que la dette sera moins importante à payer et que les équipes pourrons accéder à ces demandes d’augmentation partielle des revenus. Mais cette société mystère se remboursera de 160 millions de dollars par an jusqu’en 2019. Sans toutefois être propriétaire de la F1.

Comme si l’on achetait un verre d’eau mais sans l’eau dedans.

Les fonds d’investissements touchés par la crise

17 octobre 2008 | 2 commentaires
Catégorie : Business News F1

L’effet domino tant redouté apparait avec horreur dans les milieux financiers. Après les banques, voici que les Private Equity et les fonds d’investissements privés sont touchés par la crise. Une mauvaise nouvelle pour la Formule 1 et pour le sport.

Certain des plus grand fonds d’investissements ont annoncés la fermeture de filiales pour cause de manque de liquidité, indique le Financial Times.

Les problèmes du secteur mettent en branle le cercle vicieux du marché que les fonds privés ont crées. C’est-à-dire, acheter avec dette (70% en moyenne de dette par achat), une société et la rendre rentable à hauteur de 25% (du jamais vu et surtout artificiel). Sauf que ces achats, souvent entre fonds et avec plus value, perdent de leur valeur et le marché s’effondre.

Les investisseurs ont réduit la voilure de 43 milliards de dollars en Septembre 2008 auprès des fonds d’investissement privés, selon TrimTabs Investiment Resarch.

Le fonds CVC Capital est en difficulté depuis la chute de Lehman Brother et la nationalisation de RBS. Elle bute pour convaincre d’autre investisseur de l’aider à reprendre la part de la banque américaine en faillite. La valeur de l’empire de Bernie Ecclestone chute en fonction de la dette du CVC. Une proie facile pour un fond souverain arabe par exemple….




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu