Naviguer : Accueil >

Mercedes, Hamilton, Schumacher, Alonso et Vettel

30 mars 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Transferts

Alors que le contrat de Nico Rosberg a été prolongé jusqu’en 2015. Le choix du second pilote est toujours d’actualité chez Mercedes AMG F1. Michael Schumacher est une priorité, mais il existe d’autre piste, comme Lewis Hamilton, Fernando Alonso, voir plus lointain, Sébastian Vettel. Norbert Haug parle à SportBild de ses possibilités de manière intéressante.

A propos de Lewis Hamilton : « Le rumeur que Lewis Hamilton remplacera Michael, je la rejete de la main. Ce n’est qu’un bruit. Lewis a été et est un pilote Mercedes. Mais, il n’existe pas d’accords ou de conversations dans cette direction. »

A propos de Michael Schumacher : « J’ai plutôt actuellement comme priorité de faire faire transformer la vitesse en qualification de la W03 en course et ensuite j’entrerais en discussion avec Schumacher. »

Concernant Fernando Alonso : « Pas de polémique entre Ferrari et nous, mais Fernando à un contrat très long terme avec Ferrari. Nous ne sommes certainement pas dans l’objectif d’être une caisse enregistreuse pour pilote. »

Enfin, concernant Sébastian Vettel : « Nous avons un bon contact mutuel. Sébastian est en de bonnes mains avec Red Bull, il est un modèle de développement des jeunes pilotes Red Bull et il est juste envers l’équipe. »

Il est intéressant de constater que Haug trouve un argument pour chacun des remplaçants de Michael Schumacher. Lewis Hamilton est un pilote Mercedes, mais aussi et surtout un pilote McLaren et visiblement cela indique que l’avenir entre le constructeur allemand et l’équipe anglaise continuera d’exister en commun. Pour le bonheur de la marque à l’étoile.

Le cas Alonso est intéressant, car Mercedes ne souhaite pas de conflit politique avec Ferrari, ce qui signifie aussi que le champion du monde espagnol est stratégique pour l’équipe italienne. Enfin, cela signifie que Mercedes ne souhaite pas débourser des dizaines de millions pour un pilote comme Alonso. Le prochain contrat du pilote ibérique sera de 25 millions d’euros avec Ferrari, trop coûteux pour un constructeur qui souhaite maitriser ses coûts.

Enfin, Vettel est un cas à part. Un rêve de Mercedes qui discrètement tente de mettre en place des liens d’avenir. Tout en saluant la fidélité du double champion allemand envers Red Bull. De la diplomatie médiatique, cachant la réelle volonté. En cela, Vettel est le vrai et unique objectif de Haug à long terme (pas pour 2013, mais 2014 ou 2015). Notons que le salaire de Vettel pour 2013 et 2014 sera fixé autour de 15 ou 16 millions d’euros. Soit une cible accessible pour Mercedes.

Red Bull abandonne la piste Hamilton pour 2013

13 mars 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Transferts

Lewis Hamilton est le top pilote au centre des intentions et des attentions. La semaine dernière le champion du monde 2008 était dans les petits papiers de l’équipe Mercedes AMG F1, avant que plusieurs démentis fournis de Norbert Haug. Voici désormais que la piste Red Bull est lancée…médiatiquement au moins.

Dans les colonnes du Daily Telegraph, Christian Horner parle de la piste Lewis Hamilton, en remplacement de Mark Webber en 2013. L’an dernier, l’option avait été envisagé et un préaccord conclu, mais ce dernier a expiré avec le temps courant 2011. Le pilote anglais ne souhaitant pas s’engager avant la fin de son contrat McLaren, qui expire à la fin de l’année.

« Je pense que c’est difficile d’envisager Lewis dans notre équipe. Je pense qu’il est à l’aise dans l’environnement où il est et nous sommes certainement à l’aise avec les deux pilotes que nous avons. » explique Horner dans le quotidien anglais.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (09)

10 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Une seule course en Espagne en 2013, les énigmes Red Bull et Ferrari, Hamilton le plan B de Mercedes et la liste des pilotes les plus rémunérés.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

F1 – Liste des pilotes les mieux rémunérés en 2011

8 mars 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Listes


Pilotes de F1 les mieux rémunérés sur 2011 par Sportune
En Avril, le livre annuel du business de la F1, le Business Book GP, nous dévoilera les rémunérations des pilotes pour l’année 2012. Mais, Sportune vous dévoile en avant première les évaluations des revenus pour la saison 2011. Une évaluation basée sur le salaire des pilotes, les primes, ainsi que les revenus publicitaires. Pour la troisième année consécutive c’est Fernando Alonso qui truste la plus haute marche du podium, devançant le vétéran Michael Schumacher et l’Anglais Lewis Hamilton.

Double champion du monde 2010 et 2011,Sébastian Vettel cumule un total de 18,5 millions d’euros pour l’année dernière. La plus belle progression est à mettre au crédit de Jenson Button qui capitalise parfaitement son transfert chez McLaren et émarge à un total de 14,1 millions d’euros. Reste que le trio est en baisse par rapport à 2010. Fernando Alonso a gagné 5 millions d’euros de moins par exemple, tandis que Michael Schumacher et Lewis Hamilton ont perdu environ 4 millions d’euros par rapport à l’an dernier. La faute à des contrats publicitaires réduits et des produits dérivés moins vendeurs.

Notons que sur 26 pilotes ayant participé au championnat du monde 2011, un total de 8 sont des pilotes étant liés à un budget ou un sponsoring. Empêchant de réellement savoir leurs revenus avec précisions. La liste se contente donc de 18 pilotes qui touchent un salaire.

La grille complète des revenus des pilotes en 2011

1 – Fernando Alonso : 35 millions d’euros

2 – Michael Schumacher : 31 millions d’euros

3 – Lewis Hamilton : 29.5 millions d’euros

4 – Sébastian Vettel : 18.5 millions d’euros

5 – Jenson Button : 14.1 millions d’euros

6 – Nico Rosberg : 12.2 millions d’euros

7 – Felipe Massa : 12 millions d’euros

8 – Mark Webber : 9 millions d’euros

9 – Jarno Trulli : 4.5 millions d’euros

10 – Heikki Kovalainen : 3.5 millions d’euros

11 – Rubens Barrichello : 2.7 millions d’euros

12 – Nick Heidfeld : 2.5 millions d’euros

13 – Timo Glock : 2.2 millions d’euros

14 – Kamui Kobayashi : 1.3 millions d’euros

15 – Adrian Sutil : 1.1 millions d’euros

16 – Jaime Alguersuari : 0.8 millions d’euros

17 – Sébastien Buemi : 0.4 millions d’euros

18 – Tonio Liuzzi : 0.2 millions d’euros

F1 – Hamilton, le plan B de Mercedes GP ?

5 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Norbert Haug a immédiatement réagi hier en indiquant qu’il n’y avait pas de plan B pour le remplacement de Michael Schumacher chez Mercedes AMG F1 Team. Entre Brackley ou la prudence est de mise concernant Ross Brawn et la volonté affiché dans les médias des dirigeants de la marque à l’étoile de renouveler le vétéran allemand au-delà de son contrat expirant 2012, un flou artistique. Un tel brouillard que les spéculations débutent déjà en Allemagne.

Le quotidien populaire allemand BILD  am Sonntag indique que le plan B de la marque allemande est de signer Lewis Hamilton pour 2013. Les relations entre les deux parties sont très bonnes. Hamilton a été champion du monde avec un moteur Mercedes en 2008 et son contrat actuel est subventionné par la marque allemande jusqu’à cette année, (50% de son salaire).

Dès la présentation de la MP4-27 dans les murs de l’usine de Woking, le pilote anglais a indiqué aux journalistes qu’il souhaitait rapidement renouveler son contrat avec l’équipe anglaise, afin d’éviter les spéculations en cours de saison. Dans le même temps, les rumeurs sur le renouvellement de Michael Schumacher, orchestré par la presse outre-rhin et sur la base de déclaration de haut responsable du groupe Daimler, se rependaient sur la base d’une prolongation de deux ans (2013 et 2014 avec indexation sur les revenus sponsorings de l’équipe (voir ici).

Désormais géré par l’agent Simon Fuller, Lewis Hamilton pourrait souffrir du manque d’expérience de ce dernier dans le domaine de la Formule 1. Fuller souhaite que Hamilton dispose d’un salaire important (18,5 millions d’euros en 2013), alors que Martin Whitmarsh semble disposer à rester sur la même base de salaire que pour Jenson Button. A savoir 16 millions d’euros de salaire avec évolution en cas de titre de champion du monde. Depuis une année, les discussions entre Fuller et McLaren aboutissent à un statuquo sur de nombreux domaines. Voir ici par exemple. De plus, du côté de l’usine de Brackley, l’ombre de Sébastian Vettel est aussi présente et un projet à l’horizon 2014 semble se dessiner (+).

La rumeur Mercedes, après celle de Red Bull Racing l’an dernier, ressemble assez à un moyen de pression. A moins d’être une réelle volonté stratégique de la marque de la marque allemande. Auquel cas, la situation serait intéressante à observer. McLaren négociant actuellement avec son partenaire allemand pour une fourniture moteur au-delà de 2013 (payante ?), l’avenir de l’usine de Woking se jouera dans les prochains mois, ainsi que l’avenir de Lewis Hamilton.

Management pilote : mouvement autour d’Hamilton et Kovalainen

9 février 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Management

Quelques mouvements dans le milieu du management de pilotes ses derniers jours. XIX Entertainment renforce son équipe de gestion autour de Lewis Hamilton en apportant l’expertise du belge Didier Coton. L’homme gère depuis quelques temps sa propre société de management, Aces et il était connu pour avoir géré la carrière d’Olivier Panis et de Mika Hakkinen. Il a été aussi consultant de Heikki Kovalainen durant un temps.

Coton est une bonne nouvelle pour XIX Entertainment qui avait à subir une mauvaise publicité sur sa gestion de Lewis Hamilton l’an dernier. Avec cette nomination, le belge va s’occuper des affaires courantes et l’application de la stratégie de XIX qui orientera le plan marketing du pilote.

Autrefois membre du Flavio Briatore Management, le finlandais Heikki Kovalainen avait après le SingapourGate pris les services de Didier Coton pour son transfert de l’équipe McLaren au team de Tony Fernandes. Aujourd’hui, Kovalainen a signé un contrat avec la grande agence américaine de management, IMG (International Management Group) qui est l’agence de Tiger Woods entre autre et auparavant l’agence de Jackie Stewart.

L’accord entre les deux parties comprend un management et aussi un aspect commercial. Ce qui laisse penser que Kovalainen aura à l’avenir des sponsors personnels et qu’un travail sur son image sera mis en place.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (04)

4 février 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Narain Karthikeyan confirmé chez HRT en 2012, McLaren et Ferrari présentent leurs monoplaces, Lewis Hamilton vise un nouveau contrat avec McLaren et Petronas met la pression sur Mercedes GP.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

F1 – Hamilton vise un nouveau contrat avec McLaren d’ici Avril

2 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Transferts

Il semblerait que Lewis Hamilton soit impatient de conclure une nouvelle entente avec McLaren d’ici le mois d’Avril 2012, afin d’éviter toutes spéculations autour de son avenir pour le reste de la saison. « Probablement après les deux premières courses, (nous pouvons alors nous concentrer sur le reste de l’année sans nous préoccuper sans se poser des questions » lance le champion du monde 2008 sur Autosport.

Reste à savoir si Martin Whitmarsh ne va pas laisser un peu de temps et agir de la même manière que l’an dernier avec Jenson Button. Dès Avril 2011, l’homme fort de McLaren avait indiqué dans la presse son intention de prolonger jusqu’en 2017 ses pilotes, précisant même que 120 millions d’euros pouvaient être placés dans ce sens. Dès Juin, l’option 2012 de Button a été validé, mais dans l’attente d’une victoire et surtout de certains ajustements sur la durée du contrat. Suite à la victoire au Canada de Button, le patron de McLaren promet une forte augmentation et un contrat d’environ 3 ans à la clé ferme. Button semble ralentir. Il faudra attendre le mois d’octobre pour avoir l’officialisation d’un contrat signé 2 semaines plus tôt.

Pour Lewis Hamilton, la mécanique pourrait être la même finalement. L’entourage du champion du monde 2008 demande un salaire très importante, autour de 18,5 millions pour 2013 et refuse de rétrocédé 25% de ses revenus à l’équipe, comme c’était le cas auparavant. Mais, il semblerait que l’égalité de traitement serait une garantie et le marché des pilotes ne permet pas une augmentation massive de salaire. Button touchera 16 millions d’euros brut l’an prochain, Vettel 10 millions, tandis que Fernando Alonso a baissé son salaire pour sa prolongation au-delà 2012 passant de 30 à 25 millions d’euros brut.

Egalement, les rumeurs autour de Red Bull Racing, dont nous avons été le premier à parler en Mai 2011, commence à revenir dans les médias.

Hamilton a appris de ses erreurs et souhaite finaliser rapidement un nouvel accord qui pourrait être similaire à celui d’aujourd’hui qui expire en 2012. La situation économique le permet et cela simplifierait grandement les choses pour Martin Whitmarsh. Le pilote a besoin de changer d’image dès 2012 pour séduire des sponsors personnels, ce qui signifie que McLaren est en position de force pour négocier le contrat.

Quand Alonso fait le remake de Schumacher

19 janvier 2012 | 13 commentaires
Catégorie : Analyses

« Lewis est très rapide, agressif, totalement concentré. Il est intéressé par la victoire et seulement ça. Rien d’autre. Sébastian Vettel est un pilote vraiment talentueux, mais n’est pas encore tout à fait à ce niveau-là. Je sais qu’il est double champion du monde, mais il est encore un peu en dessous de Lewis. » lance comme une boule de neige Fernando Alonso à Madona di Campiglio lors de la manifestation Wroom.

Fernando Alonso ou l’art de mettre la pression sur un rival, en le dévalorisant dans la presse. En réalité, le double champion du monde espagnol met la pression à son rival historique, Lewis Hamilton, en indiquant qu’il est le meilleur et dévalorise Vettel sur sa jeunesse et l’expérience, alors qu’il a un palmarès équivalent en titre au pilote Ferrari. Un coup double médiatique qui pourrait toutefois se retourner contre l’espagnol.

Alonso tente par cette sortie médiatique de jouer sur l’égo d’Hamilton et de réduire Vettel à une voiture dominatrice. Une manœuvre risquée, qui démontre une fébrilité et déjà le nom des rivaux du pilote Ferrari en 2012.

Par le passé, Michael Schumacher avait déjà fait la même sortie médiatique en 2000, indiquant que Mika Hakkinen était comme lui à l’époque double champion du monde, mais qu’il était inférieur en talent par rapport à un Jacques Villeneuve. Le résultat ? L’histoire nous explique que Schumacher gagnera son troisième titre et débutera une domination sans partage sur la Formule 1, tandis que Hakkinen quittera discrètement la Formule 1 deux ans plus tard et que Jacques Villeneuve n’a plus rien gagné depuis lors.

Reste à savoir si le parallèle sera équivalent pour Fernando Alonso.

F1 – Liste des primes pilotes en 2011

8 décembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Listes

En plus des salaires, les pilotes touchent des primes de résultat qu’ils cumulent. (Voir : liste des salaires 2011 des pilotes). Voici une évaluation des primes touchées par les pilotes de Formule 1en 2011. Le changement de réglementations en matière de point a boulversé certaines évaluations, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de (NC – Non Communiqué) .  (Pilotes ayant réalisés une saison complète).

En millions d’euros :

  • 1 – Sébastian Vettel  : 5.5 M€
  • 2 – Jenson Button : 2.1 M€
  • 3 – Mark Webber : 500.000 €
  • 4 – Fernando Alonso : 0
  • 5 – Lewis Hamilton : 2.1 M€
  • 6 – Felipe Massa : 1.2 M€
  • 7 – Nico Rosberg : 2.67 M€
  • 8 – Michael Schumacher : 5.32 M€
  • 9 – Adrian Sutil : 84.000 €
  • 10 – Vitaly Petrov : NC
  • 12 – Kamui Kobayashi : 60.000 €
  • 13 – Paul di Resta : NC
  • 14 – Jaime Alguersuari : NC
  • 15 – Sébastien Buemi : NC
  • 16 – Sergio Perez : NC
  • 17 – Rubens Barrichello : 0
  • 18 – Pastor Maldonado : NC
  • 19 – Jarno Trulli : 0
  • 20 – Heikki Kovalainen : 0
  • 21 – Tonio Liuzzi : NC
  • 22 – Jêrome d’Ambrosio : NC
  • 23 – Timo Glock : NC

RBR vise un top pilote pour l’après Webber

29 novembre 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Management, Transferts

Red Bull Racing prépare l’après Mark Webber. Début Décembre, à Salzbourg en Autriche, Red Bull va décider, en plus de l’avenir des pilotes Toro Rosso, une stratégie pour la succession du pilote australien, récent vainqueur du GP du Brésil.

Auprès d’Adam Cooper (voir blog ici), Helmut Marko indique toutefois que l’objectif, pour ce second baquet n’est pas d’avoir juste un  pilote, mais un top pilote. » Nous ne cherchons pas un bon pilote de Formule 1, mais un top pilote. »

L’homme reste fidèle à sa déclaration de Mai 2011 : « Il nous faut un pilote de classe équivalente aux côtés de Vettel chez RBR ». L’histoire de la succession de Webber est un roman. Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari ont espéré obtenir le volant ces deux dernières années. En vain. Dernièrement, Daniel Ricciardo était aussi promis à prendre le relais australien dans l’équipe à l’horizon 2013. Mais, il devra encore prouver sa valeur (probablement chez Caterham en 2012 déjà). Ce qui permet aussi de penser à la piste du pilote hors filière.

En effet, Mark Webber, comme David Coulthard avant lui, n’est pas un pilote directement issu de la filière Red Bull. Il n’est pas impossible que le prochain pilote qui sera aux côtés de Sébastian Vettel provient d’une autre équipe rivale.

En Mai dernier, TomorrowNewsF1 avait indiqué l’existence (confirmée depuis) d’un précontrat entre l’équipe autrichienne et Lewis Hamilton pour 2013 (voir ici pour souvenir). D’autant que le pilote n’est pas pressé de prolonger son accord avec McLaren, mais que l’équipe souhaite conclure d’ici Février 2012 une prolongation pour 2013 et 2014.

Sébastian Vettel, l’homme qui valait 51 millions d’euros

26 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Les pilotes de Formule 1 sont des sportifs ayant de très grandes valeurs commerciales et médiatiques. Pour le compte du webzine Sportune, Tomorrownewsf1 et son fondateur Marc Limacher, ont offert leurs expertises dans l’établissement d’un classement annuel. Considèrent un sportif comme une véritable marque.

Malgré  un salaire de 8 millions d’euros en 2011, Sébastian Vettel est le pilote le plus « bakable » du monde, juste devant Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Le champion du monde 2010 et 2011 pointe dans le classement Sportune/Tomorrownewsf1,  à la 8ème place avec une valeur commerciale de 51 millions d’euros.

Un bon investissement pour Red Bull, qui parraine la carrière du jeune homme et qui a investit un total de 15 millions d’euros, depuis les débuts du jeune allemand.

Notons que Lewis Hamilton est 9ème du classement avec 50,5 millions d’euros, Fernando Alonso 14ème avec 40 millions d’euros, Jenson Button pointe à la 19ème place avec 36 millions devant Michael Schumacher 25ème avec 21,5 millions d’euros

La surprise du classement provient de Nico Rosberg, 15ème du classement avec une valeur commerciale de 36,6 millions d’euros, essentiellement dû à son salaire important chez Mercedes GP et à ses bons résultats face à son équipier septuple champion du monde. L’allemand cumule aussi des sponsors personnels aussi importants que Vettel, ce qui explique sa présence dans le classement. Il est le seul pilote n’ayant pas gagné de titre de champion du monde à être présent dans le classement.

Voir le classement Sportune/Tomorrownewsf1 complet en cliquant ici

Lebron James, Messi…: Top 25 exclusif des sportifs les plus bankable !

22 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Sportune publie ce vendredi son classement annuel des sportifs ayant la plus forte valeur commerciale en 2011, autrement dit les plus bankable du monde ! En partenariat avec le site sportune.fr et Tomorrownewsf1.com  nous avons comparé la puissance financière de chaque sportif en les considérant comme de véritables marques. « Notre étude prend en compte les revenus des sportifs, détaille Marc Limacher, fondateur de tomorrownewsf1.com et à l’origine de l’étude. Nous ajustons ensuite ce chiffre de base avec des coefficients représentant différents critères: la performance sportive du champion sur les trois dernières années, mais aussi la visibilité de son sport dans le monde et sa puissance médiatique. »

Cliquez ici pour voir le classement complet

Les 5 sportifs les plus bankable du monde valent plus de 60 millions d’euros !

Le joueur de basket NBA, Lebron James, arrive ainsi en tête de notre Top 25. La marque Lebron est estimée à 94 millions d’euros. Le footballeur du FC Barcelone, Lionel Messi, prend la deuxième place avec 82 millions d’euros, alors que le basketteur Kobe Bryant et le footballeur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, suivent dans la hiérarchie. Au total, 4 champions de football et 4 stars de la NBA intègrent les 25 premières places. Le sport le plus représenté est en fait la Formule 1. Emmené par Sebastian Vettel, le paddock place six de ses représentants dans le Top 25.

Un seul Français dans le Top 25: Sébastien Loeb

A noter la présence d’un seul Français, le pilote de rallye Sébastien Loeb. Les footballeurs tricolores sont plombés par leur manque de résultats sportifs pour concurrencer les grandes stars internationales en terme commercial. On aurait pu penser que nos représentants NBA, Tony Parker ou Joachim Noah puissent se hisser dans cette liste prestigieuse. Pour le premier, les résultats de son club, les San Antonio Spurs, sur les trois dernières saisons sont insuffisants. Pour le 2e, membre des Chicago Bulls, son éclosion au plus haut niveau est encore trop précoce.

La joueuse de tennis Maria Sharapova (20 millions d’euros), les footballeurs Fernando Torres et Zlatan Ibrahimovic (21 et 20,5 millions d’euros), ou encore le pilote moto Casey Stoner (20 millions d’euros) arrivent aux portes de notre Top 25.

Découvrez en détail et en chiffre l’ensemble de notre classement en collaboration avec le site Sportune.fr

View : Une histoire de radio…

4 octobre 2011 | 6 commentaires
Catégorie : View

On a pu voir lors du Grand Prix de Singapour la lutte entre Lewis Hamilton et Felipe Massa. Cette dernière a fini par un accrochage entre les deux hommes, une crevaison pour le brésilien et un Drive-Through pour l’anglais. Seulement, une révélation vient de pointer le bout de son museau.

En effet, l’ingénieur de Felipe Massa, Rob Smedley, a donné comme ordre à son pilote de « retenir Hamilton autant que nous pouvons, détruisons sa course. » Pour mémoire, c’est ce même ingénieur qui avait demandé à Felipe Massa de laisser passer Fernando Alonso la saison passée lors du GP d’Allemagne. Après la course, Felipe Massa s’est montré très critique envers Hamilton, suite à l’évènement de course, mais aussi en rappelant les faits de qualifications.

Mais voilà, par cet ordre, que peux-t-on croire? Selon Martin Brundle, cet ordre n’est nul autre qu’une « motivation » pour son pilote et non un argument anti-McLaren. Il est vrai que cet consigne a été transmise à la radio où les canaux sont écoutés par la FIA. Aussi, où est l’intérêt pour Felipa Massa de détruire sa voiture dans une lutte dès le premier quart de course? Intérêt nul hormis la stratégie  ! Martin Brundle indique que le mot employé n’était pas adapté à la situation. Un journaliste brésilien indique même que « les réactions comme celle de Smedley sont normales pendant une course » et très fréquentes en F1.

Alors, que peux doit-on penser de cette phrase? Simple consigne ou alors intention de « détruire » réellement la course de Lewis Hamilton? L’affaire tombe au moment ou le GPDA doit traiter du cas Hamilton cette semaine. Mais les regards seront tournés aussi sur Felipe Massa…

http://youtu.be/H50cI-OBaEw

F1 – Liste cumul des salaires pilotes (update 2011)

28 septembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Listes

Voici la liste du cumul des salaires (brut, sans primes et produits annexes) des pilotes de Formule 1 actuellement sur la grille depuis le début de leur carrière :

En millions d’euros :

  • Michael Schumacher : 261 millions d’euros (depuis 1991)
  • Fernando Alonso : 150 millions d’euros (depuis 2001)
  • Jenson Button  : 99 millions d’euros (depuis 2000)
  • Rubens Barrichello : 81.2 millions d’euros (depuis 1993)
  • Felipe Massa : 66 millions d’euros (depuis 2002)
  • Lewis Hamilton : 61 millions d’euros (depuis 2007)
  • Jarno Trulli  : 61 millions d’euros (depuis 1997)
  • Nick Heidfeld : 40 millions d’euros (depuis 2000)
  • Mark Webber : 39.2 millions d’euros (depuis 2002)
  • Nico Rosberg : 26 millions d’euros (depuis 2006)
  • Heikki Kovalainen : 13.5 millions d’euros (depuis 2007)
  • Sébastian Vettel : 12.7 millions d’euros (depuis 2007)
  • Timo Glock : 7 millions d’euros (depuis 2008)
  • Adrian Sutil : 1.6 millions d’euros (depuis 2007)
  • Kamui Kobayashi : 1.5 millions d’euros (depuis 2009)
  • Tonio Liuzzi : 1.4 millions d’euros (depuis 2005)
  • Sebastien Buemi : 1.2 millions d’euros (depuis 2009)
  • Vitaly Petrov : 0.9 millions d’euros (depuis 2010)
  • Jaime Alguersuari : 0.9 millions d’euros (depuis 2009)

source BusinessBookGP 2011

Liste des salaires pilote 2011

7 juillet 2011 | 12 commentaires
Catégorie : Listes

Comme chaque année, TomorrowNewsF1 vous dévoile la liste des salaires des pilotes. Voici ceux estimés pour  l’année 2011 (Source : BusinessBookGP2011 – commandez le en cliquant ici)

  • 1 – Fernando Alonso  : 30 M€
  • 2 – Lewis Hamilton  : 16M€
  • 3 – Felipe Massa :  10M€
  • 4 – Jenson Button  : 10M€
  • 5 – Michael Schumacher  : 8M€
  • 6 – Nico Rosberg : 8M€
  • 7 – Sebastian Vettel : 8 M€
  • 8 – Mark Webber – 8 M€
  • 9 – Jarno Trulli : 3M€
  • 10 – Heikki Kovalainen : 3M€
  • 11- Rubens Barrichello : 2.2M€
  • 12 – Nick Heidfeld : 2 M€
  • 13 – Timo Glock : 2M€
  • 14 – Adrian Sutil : 1M€
  • 15 – Kamui Kobayashi : 1M€
  • 16 – Vitaly Petrov : 0.5M€
  • 17 – Sebastien Buemi : 0.4M€
  • 18 – Jaime Alguersuari : 0.4M€
  • 19 – Nairain Kathikeyan : 0.25 M€
  • 20 – Sergio Perez  0.2M€
  • 21 – Paul di Resta : 0.2M€
  • 22 – Tonio Liuzzi : 0.2M€
  • 23 – Pastor Maldonado : 0.2M€
  • 24 – Jerome D’Ambrosio : 0.2M€

Lewis Hamiton – McLaren et la clause

4 juillet 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Selon The Daily Mail, il existe une clause qui permet à Lewis Hamilton de quitter McLaren fin 2011, soit 12 mois avant l’expiration de son contrat, à la seule condition qu’il ne soit pas champion du monde ou que McLaren ne soit pas championne du monde cette année.

Le retour d’Anthony Hamilton dans le garage de McLaren avait étonné plus d’une personne à Valencia. L’homme n’a pas quitté des yeux la citadelle grise et rouge de tout le week-end, se faisant discret. Au point même que, lorsque lors de l’émission de prégrille sur la BBC, Eddie Jordan passe à côté de lui, il ne s’arrête pas. Pourtant, son influence dans le nouveau contrat de son fils est très importante.

La clause annoncée par The Daily Mail a été ajouté par Anthony Hamilton, sur les conseils de Steve Robertson. Ce dernier avait négocié le contrat du futur champion du monde 2008 durant l’été 2007. Un contrat qui ressemblait, dans de nombreux aspects, à celui entre Ferrari et Kimi Raikkonen et signé 12 mois plus tôt.

Sur le principe, le contrat de Lewis Hamilton comporte trois années fermes (2008-2009-2010) et deux années en négociation par rapport au résultat de l’équipe McLaren. La base de salaire reste la même tant qu’il ne signe pas un titre de champion du monde. Après une bonne année 2010, l’accord avait été prolongé logiquement. Hamilton était en passe de se battre pour le titre. Nous étions pendant l’été. La situation n’est plus la même aujourd’hui.

En OFF, McLaren ne semble pas entièrement satisfaite de son pilote fétiche. Les reproches sont les mêmes qu’à l’époque de Kimi Raikkonen : Un manque d’implication. Les négociations ne butent pas sur une question d’argent, mais plutôt d’implication. Le champion du monde 2008 souhaite une voiture compétitive et un signe fort de son équipe, tandis que Woking demande une implication plus importante et équivalente à celle de 2007-2008.

RBR – Webber – Hamilton: entre 2012 et 2013

29 juin 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Transferts

« Eh bien c’est très, très probable. Nous avons convenu d’en reparler un peu plus tard et ensuite nous concentrer sur la saison prochaine » lance Christian Horner sur Servus TV à propos du renouvellement de Mark Webber en 2012 chez Red Bull Racing. Une manière d’établir un statu quo pour cacher la vérité.

Sur le principe, Red Bull Racing a convenu avec Mark Webber de s’offrir un peu de temps pour que chacun tente de trouver midi à sa porte. Webber de trouver une alternative éventuel et pour Red Bull Racing de conclure son dossier épineux du moment pour l’horizon 2013 : Lewis Hamilton.

Nos sources, à Valencia, nous ont informé que les négociations sont toujours d’actualité entre Lewis Hamilton et RBR. Le père du champion du monde 2008 est même désormais entré dans le jeu, ce qui signifie que nous avons dépassés le stade des simples discussions et que le sérieux débute. Mais pas avant 2013. Les déclarations d’Helmut Marko : « nous avons besoin d’un pilote aussi bon que Vettel à ses côtés » ne concerne pas 2012 mais l’année suivante.

Nous entendons que Hamilton accepterait d’avoir le même salaire que Sébastian Vettel chez RBR, soit 10 millions d’euros minimum. Loin des 18 qu’il demande à McLaren pour 2013. (voir ici pour souvenir).

Le cas Webber concerne donc 2012. Son renouvellement est probable effectivement, car les alternatives Toro Rosso, Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi ont été dernièrement jugé « pas assez mûr » pour soutenir Vettel chez RBR.  Mais, RBR s’engagera aussi à trouver une alternative à Hamilton, si ce dernier fait volte face et reste chez McLaren. La piste Rosberg est dans l’air…

Vettel statistiquement met la pression sur Hamilton

27 juin 2011 | 8 commentaires
Catégorie : View

La victoire de Sébastian Vettel lors du Grand Prix d’Europe de Valencia est très importante statistiquement car elle permet au pilote champion du monde 2010 de devancer Lewis Hamilton d’une victoire (16 contre 15).

L’autre aspect le plus intéressant et que Vettel est désormais , avec 22 pôles,  le second pilote derrière Schumacher actuellement actif le plus rapide sur un tour.

Enfin, le champion du monde 2010 cumul un total (après le GP d’Europe 2011) de 567 pts, très proche de Kimi Raikkonen (579) et surtout de Lewis Hamilton (597) et Button (650 pts). Fernando Alonso dépassera les 1000 pts cette année (918 à ce jour).

Il n’est pas impossible que Vettel devienne le 3ème pilote en termes de point au terme de la saison. Ainsi qu’un brillant pôleman (n’oubliions pas que Prost et Clark cumul 33 pôles).

Pour les victoires ? Mystère, mais la saison de Vettel risque d’être impressionnante.

F1 – Le prochain contrat d’Hamilton fera perdre 4M€ à McLaren

17 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

Dans les discussions sur le prochain contrat de Lewis Hamilton, Martin Whitmarsh a cédé sur la cession des droits à l’image. Un petit événement car il remet en question un modèle économique vieux de 10 ans.

Ron Dennis en restera traumatisé durant de longues années. Ses négociations avec Ayrton Senna durant les saisons 1988-1989 et 1990, lui donnerons des idées. A l’époque le manager anglais avait tout donné au pilote brésilien. Nous parlons de ses droits à l’image. C’était l’époque ou Ayrton Senna gagnait 15 millions de dollars par an en 1990, puis 22 millions de dollars en 1992 et enfin jusqu’à 36 millions de dollars en 1993. Au total, le triple champion,n du monde brésilien aura gagné durant son passage chez Mclaren l’équivalent de 48 millions de dollars. Sans que McLaren ne touche une part.

Lorsque Mercedes-Benz est entrée dans le capital de l’équipe McLaren International, le concept « corporate » est née. Assez inspiré des droits à l’image alors en vigueur dans le football,  Ron Dennis exigeait  que ses pilotes rétrocèdent 50% de leurs droits à l’image à McLaren. C’est-à-dire que si un sponsor décide d’utiliser l’image d’un de ses pilotes, ce dernier devra donner la moitié de ce qu’il aura gagné. Avec le duo Hakkinen – Coulthard, le système ne rapportait qu’un million de dollars entre 2000 et 2001. Puis, c’est avec les duos Kimi Raikkonen – David Coulthard et Kimi Raikkonen – Juan Pablo Montoya que le système a bien fonctionné. Rapportant sur la période 2002-2006 l’équivalent de 6 millions de dollars environ.

Le duo Fernando Alonso- Lewis Hamilton va permettre d’obtenir, via ce système de droit à l’image l’équivalent pour la seule année 2007, environ 4 millions d’euros (5.2M$).

Toutefois, le principe sera revu avec le renouvellement de Lewis Hamilton pour la période 2008-2012. Le futur champion du monde ne rétrocédera que 25% de ses revenus personnels.

Avec le retrait progressif de Mercedes-Benz, ce système est un modèle économique très intéressant pour McLaren. Pour la seule année 2010, elle a touchée 6,1 millions d’euros. Le plus intéressant est que ce montage permet de financer le salaire de ses pilotes indirectement. Sauf que pour l’avenir, seul Jenson Button accepte encore de jouer le jeu. Lewis Hamilton souhaite tout garder pour lui. Remettant en cause un modèle qui était pourtant séduisant. Un manque à gagner de 4 millions d’euros par an pour McLaren.

Note : Le Real Madrid utilise aussi le même procédé depuis l’époque de la première génération des « Galactiques », La rétrocession des droits d’image de ses joueurs comme  Zidane, Figo, Beckham, Ronaldo, Casillas et Raul,  lui permettait à l’époque de gagner plus de 15 millions d’euros par année.


Page 1 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu