Naviguer : Accueil >

L’intéressant projet Lotus – Genii Capital

17 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Il y a environ un mois, une rumeur a indiqué que le fond d’investissement luxembourgeois, Genii Capital, était intéressé pour prendre une participation dans le constructeur de voitures de sports anglais Lotus.

Même si l’actuel propriétaire de Lotus Cars, le constructeur automobile malaisien, Proton a fermement démenti ce bruit. Le fondateur du fond, Gérard Lopez est devenu membre du conseil d’administration il y a trois semaines et un audit de la situation financière de la marque fondée par Colin Chapman a été commandé.

Pour découvrir la suite du texte, cliquez ici

Indycar : Lotus signe deux clients pour son moteur

17 novembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Sport USA

Le programme Lotus en Indycar semble s’accélérer depuis quelques semaines. Après l’annonce il y a 3 semaines environ d’un accord avec le Michael Shank Racing, Lotus Group a formalisé un nouvel accord de fourniture moteur avec l’équipe HVM, pour la saison prochaine.

Il y avait de gros doutes sur l’avenir de ce programme (voir ici), mais la signature de l’équipe de Keith Wiggins (HVM) est un signe pour la suite. L’anglais, qui avait fondée l’équipe Pacific en F1 il y a 15 ans, a fait le choix du moteur britannique, essentiellement pour des raisons d’identités au détriment de Honda et Chevrolet. Plus intéressant, l’équipe sera aussi impliquée dans le développement du futur bloc moteur.

 » Indépendamment de toutes les décisions, quand j’ai réalisé que Lotus pourrait produire des moteurs, j’ai décidé que nous serions immédiatement bien avec eux. Nous avons une grande confiance dans le potentiel de ces nouveaux moteurs. J’ai une bonne connaissance de l’histoire de la marque et de ses capacités. » estime Wiggins.

Avec ce partenariat, important pour l’équipe, cette dernière espère devenir un top team d’ici les trois prochaines années.

Quand Petrov joue avec le feu…

17 novembre 2011 | 12 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

[ English Version ] – Vitaly Petrov n’est pas un homme heureux ! Le jeune pilote russe, qui performant en début de saison, prenant même un podium en Australie après une troisième place, parle de ses malheurs et blâme l’équipe LRGP pour son manque de progrès sur la voiture.

Malgré le fait qu’il ne peut pas vraiment dire du mal de l’équipe, clause de son contrat valable jusqu’en 2012 oblige, Vitaly Petrov a toutefois décidé de parler dans les médias de son pays, admettant qu’il ne peut rester plus silencieux face à la situation.

S’exprimant après sa 13ème place à Abu Dhabi la semaine dernière, le jeune russe a révélé que pendant les 10 dernières courses, la voiture a fait marche arrière. Ne progressant plus en raison du fait qu’il n’y a pas eu les mises à jour nécessaires pour propulser l’équipe en haut de la grille. Fustigeant aussi les stratégies qui laissaient beaucoup à désirer.

Alors qu’il était plus rapide que Mercedes et aussi rapide que Ferrari en début de saison, il est désormais surpassé pour contester des podiums de manière régulière.

« Au début, les 5 ou 6 premières courses, nous étions vraiment très fort. On ne pouvait pas se battre avec Red Bull et McLaren, mais nous étions proches de Ferrari (3 dixièmes) et beaucoup plus rapide que Mercedes. Il était très facile pour nous d’obtenir une Q2 ou Q3. Mais, nous n’avions pas utilisé le plein potentiel de la voiture pour entrer dans la troisième partie de la saison. Au cours des 6 premières courses c’était plutôt facile. »

Mais, Petrov estime que l’utilisation de la soufflerie et les nouvelles pièces développées par la suite, n’était pas performant à cause du système d’échappement. Précisant que, selon lui, cela fait plus de 10 courses qu’il n’a pas senti une évolution de sa voiture, estimant qu’il a la même auto depuis le début de l’année.

En dehors de la 3ème place en Australie, Petrov a terminé 5ème sous la pluie du Canada, mais depuis la frustration est visible. Car il y avait de l’espoir pour lui et toute la Russie. Entre espoir et colère…

Plus intéressant et qui aura probablement un impact sur l’avenir, est que malgré que contractuellement il ne peut pas parler en mal de son équipe, Petrov estime que ses patrons n’ont pas été ouvert et il a décidé de parler. Précisant que jusqu’à maintenant, il n’a jamais rien dis de mal sur l’équipe. Se protégeant contre une sanction avenir et probable.

Via une exclusivité publiée hier par Robyn Schmidt de uk.tomorrownewsf1.com

Le scénario du retour de Kubica en 2012

14 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Transferts

[ English Version ] – Supposons que vous avez lu les dernières déclarations d’Eric Boulier sur Autosport au sujet de Robert Kubica. Le manager français a estimé que si un retour du polonais était possible en cours de l’année prochaine, il était effectivement possible de le faire revenir dans l’équipe LRGP.

Plus loin, Boullier précise sa pensée : « Je pense que le mois d’Octobre a été le mois clé pour lui de faire en sorte qu’il pourrait être présent en Février et pour nous, ce mois d’octobre a été le mois clé pour nous assurer de pouvoir l’engager pour 2012. «

Alors ? Le scénario le plus possible est donc un duo Petrov – Grosjean pour l’équipe en 2012, mais Robert Kubica pourrait faire des apparitions le vendredi en EL1, quand il sera en capacité de le faire. Notons que Bruno Senna pourrait aussi rester dans l’équipe, comme 3ème pilote et lui aussi réalisé des essais le vendredi matin pour aider les deux pilotes titulaires en 2012.

By @F1Enigma

Quel accord technique entre Lotus Group et Caterham ?

10 novembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Automobile

Lorsque la hache de guerre entre Team Lotus et Lotus Group a été officiellement enterrée, suite au communiqué commun entre les deux entreprises. L’accord à l’amiable nous apprend que certes le nom « Team Lotus » a été cédé au Lotus Group, en échange d’une préservation du code couleur de l’équipe F1 et d’une collaboration technique entre Caterham et Lotus sur de futurs projets. C’est ce dernier point qui est intéressant.

Fin Septembre, Caterham a fondée un bureau d’étude distinct du constructeur automobile : Caterham Technology and innovation Limited (CTI) afin de produire une nouvelle génération de voiture de sport, s’appuyant sur l’expérience de la course automobile. L’ambition est d’offrir des services auprès d’autres constructeurs automobile, mais aussi dans l’aérospatiale.  L’idée d’un avatar de la Lotus Elise S1 est revenue au goût du jour. Il est vrai que quelque jours après cette année, un certain Tony Shute, chef de projet de la première génération de l’Elise a rejoint les rangs de CTI.

Toutefois, il semblerait que l’accord entre Lotus Group et Tony Fernandes ne comprenne pas la licence de l’Elise S1. Lotus Group craint l’émergence d’une Lotus low cost, alors qu’elle développe la 3ème génération, plus lourde et plus puissante aussi. Mais, il n’est pas impossible qu’un accord autour des plans de la 340R soit trouvé. Cette dérivée extrême de l’Elise, sortie à 340 exemplaires seulement au début des années 2000., pourrait bien renaitre de ses cendres.

En effet, au début de son projet de voiture de route, Tony Fernandes avait tenté d’obtenir les droits de la KTM XBow (voir ici pour souvenir), or, la 340, dans sa structure et conception pourrait, avec une évolution moteur fournit par Lotus Group, parfaitement être une rivale (sous le label Caterham) de la machine autrichienne qui est un succès.

Toutefois, le développement d’un avatar de l’Elise n’est pas impossible. Le récent accord Indien (voir ici) prévoit la construction d’une voiture dans le pays. Un produit exotique dans la même philosophie que l’Elise pourrait être à une idée. A l’image de la Lobini brésilienne (voir ici).

Team Lotus cédé à Lotus, Caterham restera en vert et jaune

9 novembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Proton, Group Lotus et 1Malaysia Racing Team (Team Lotus) ont sifflé aujourd’hui la fin du conflit. Déjà supposée par les changements de noms ratifiés par la Commission F1 puis la FIA, la fin de la guerre entre Fernandes et Bahar a été officiellement prononcée aujourd’hui dans un communiqué de presse commun. Les actions en justice ont été éteintes.

Dans cet accord à l’amiable, on en apprend un peu plus. Le nom Team Lotus a été cédé au groupe Lotus. En contrepartie, Caterham F1 Team pourra garder les couleurs jaunes et vertes et le petit constructeur automobile pourra bénéficier de collaborations techniques avec le groupe Lotus dans de futurs projets.

« Je suis ravi, au nom de Group Lotus et de Proton, d’exprimer ma satisfaction sur la fin de cette affaire. Nous pouvons enfin nous tourner vers le futur. Nous comprenons que cela a été des temps difficiles et confus pour les fans de notre sport et la marque Lotus, c’est pourquoi nous sommes heureux d’avoir trouvé une solution claire, » commente Dany Bahar.

Du côté de Caterham, Riad Asmat ajoute : « Nous sommes très fiers d’avoir ramené le nom Team Lotus en F1. Nous sommes tristes de devoir dire adieu à ce nom mais excités pour le futur et d’être au contrôle de notre propre destinée. Nous créerons notre propre histoire et nous resterons en vert et jaune sous notre nouveau nom, Caterham F1 Team. »

Source  : NextGen Auto

Transfert 2012 : le point (Update: 07/11)

7 novembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Transferts

Le jeu des chaises musicales est toujours actif:  Jenson Button a prolongé son contrat avec McLaren et le duo Mercedes GP sera une nouvelle fois reconduit. Heikki Kovalainen a aussi confirmé son contrat 2012 avec Team Lotus.  Voici pour le point sur les transferts :

Voici le point sur les rumeurs et les line-ups :

  • Red Bull : Vettel – Webber
  • Ferrari : Alonso – Massa
  • Mercedes : Schumacher – Rosberg
  • McLaren : Button – Hamilton
  • LRGP : Petrov – (Grosjean, Kubica, Senna)
  • Toro Rosso : (Buemi, Ricciardo – Alguersuari, Vergne)
  • Lotus : Trulli – Kovalainen
  • Force India : (Sutil -  Di Resta, Hulkenberg)
  • Virgin : Glock – (D’Ambrosio, Van der Garde,  Pic…)
  • HRT : (Liuzzi –Karthikeyan, Ricciardo, Vergne)
  • Sauber : Kobayashi – Perez
  • Williams : (Barrichello, Sutil, Raikkonen – Maldonado, Bianchi)

Back News semaine 44

5 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News


Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Trois équipes changeront de nom en 2012, HRT signe un accord technique avec Williams, Romain Grosjean se dirige vers LRGP pour 2012 et la rumeur Raikkonen – Williams augmente.

Cliquez ici pour lire l’article

Commission F1 – autorisation des changements de nom

3 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Politique

La commission F1 a donnée son accord pour les changements de nom effectif des équipes Lotus Renault GP, Team Lotus et Marussia Virgin Racing.

Cette décision met définitivement fin au différent entre Lotus Group et Tony Fernandes. L’an prochain, Team Lotus deviendra Air Asia Caterham Team et LRGP deviendra simplement Lotus. Marussia sera désormais le nom principal de l’équipe Marussia Virgin Racing, confirmant le retrait du groupe de Richard Branson, Virgin, du sponsoring de l’équipe.

La décision de la Commission doit être ratifiée le 7 décembre prochain par le Conseil Mondial.

Lotus Group : orage sur le projet Indycar

2 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Sport USA

Chevrolet travaillera avec l’équipe KV Racing dès l’an prochain en tant que nouveau partenaire moteur. Une nouvelle intéressante.  L’équipe de Kevin Kalkhoven et Jimmy Vasseur disposera d’un moteur V6 turbo l’an prochain. Un contrat long terme qui pourrait remettre en cause la stratégie de Lotus Group.

Sponsorisée par Lotus Group, le team KV Racing, cette dernière devait être le principal axe de développement de la marque aux USA. Un double programme a été mis en place. Celle du KIT aérodynamique et le développement d’un moteur via JUDD.

Concernant le KIT aérodynamique. Celui-ci a été repoussé à 2013 par les dirigeants d’IndyCar et Dallara, le fournisseur unique de châssis. Toutefois, les derniers échos semblent indiquer que le programme Lotus Group serait gelé aujourd’hui. Car trop coûteux semble t’il.

L’autre coup dur est la signature, pour 3 ans (2012-2014) avec Chevrolet du team KV Racing, qui était l’ultime top team avec Penske et Andretti Green à être encore libre d’une motorisation en 2012. Le problème principal étant que le service commercial de Lotus est aux abonnés absents et que les contrats de fourniture devaient être signés le 1er septembre, puis le 15 et encore le 15 Octobre. Randy Bernard, le CEO de l’IndyCar, a même rendu visite début septembre à Dany Bahar, mais rien n’a filtré.  Le V6 devait être conçu par JUDD et financer par Lotus, mais il semble que le projet soit au point mort aujourd’hui.

Un silence qui met dans l’embarras la discipline. Une remise à niveau des ambitions de la marque anglaise sur sa stratégie américaine ?

Romain Grosjean : le plan B de LRGP

2 novembre 2011 | 20 commentaires
Catégorie : Exclusif

L’ombre de Robert Kubica pour un retour dans l’usine d’Enstone en 2012 s’éloigne à mesure du report de l’évaluation du retour du polonais dans une monoplace. Une bonne opportunité pour Romain Grosjean, redevenu notable après quelques semaines de flottement.

Le pilote franco-suisse a été considéré comme l’avenir de l’équipe durant l’été, jusqu’à ce que le projet franco-français avec Renault et Total échoue, pour des raisons de politique marketing du constructeur français. Depuis, lors deux options existent pour le champion GP2 2011 : LRGP et Williams.

Un échange Rubens Barrichello – Romain Grosjean frappe l’esprit, mais l’hypothèse ne semble pas être favorable pour Eric Boullier. Tout comme le fait de garder Bruno Senna en 2012. Ce dernier a permis l’ouverture du marché brésilien et les contacts avec des sponsors importants pour l’avenir de l’équipe, mais semblerait libre pour l’an prochain. L’influence de l’argent n’aura pas de valeur. Ce qui signifie que le prochain équipier de Vitaly Petrov, selon nos échos, ne devrait pas être de nationalité brésilienne.

Eric Boullier aurait depuis longtemps la préférence de Romain Grosjean. Qui serait le plan B officielle en cas de défection de Robert Kubica. « Nous avons besoin de discuter et voir comment nous pouvons organiser son come back. Nous devons donc élaborer un plan pour son retour, mais en même temps, j’ai besoin d’un plan approprié dans le cas ou il ne reviendrait pas, ce que je ne souhaite pas, bien sûr » lance le manager français à propos de Robert Kubica.

Côté Williams, l’équipe de Grove demanderait une participation financière pour le remplacement de Rubens Barrichello l’an prochain. Une participation estimée à environ 5 millions d’euros. Mais il semble que la piste Williams semble être le Pana B du Plan B. Adrian Sutil et même Rubens Barrichello, qui tente de séduire des sponsors brésiliens sur le modèle de Bruno Senna avec LRGP, sont très actifs en coulisse.

Lotus Group aura sa seconde usine dans le Norfolk

1 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie, Entrepreneurs

Lotus Group a obtenu la subvention du Department for Business, Innovation and Skills (BIS) pour le financement de sa nouvelle usine dans le Norfolk, devant permettre la création d’emplois.

Selon Lotus Group, ce financement permettra d’appuyer le programme futur de production de la marque, avec l’introduction de nouveaux modèles. Cette nouvelle unité permettra de généré de nouveaux emplois au cours des 5 ou 6 prochaines années. Un point important. Il est à noté que Bentley touchera aussi une subvention du même genre.

En Avril, une rumeur avait indiqué que le English Department for Business, Innovation and Skills (BIS) avait rejeté la demande du constructeur automobile pour un prêt de 35 millions d’euros. Cet argent aurait été demandé afin de construire une nouvelle usine à Heithel dans le Norfolk et devant employer 1200 personnes.

Le secrétaire des affaires, Vince Cable a déclaré dans un communiqué que la politique était de tout faire pour permettre aux entreprises et aux organisations de créer beaucoup d’emplois et injecter des investissements privés dans l’économie. Un total de 162 projets ont été validé pour obtenir des subvention. Un coup de pouce très significatif pour stimuler la croissance locale.

Cette obtention de subvention n’enlève pas la rumeur de vente du constructeur anglais. Cela augmente légèrement sa valeur et valide le programme de Dany Bahar d’établir une gamme de modèle Lotus à l’horizon 2015.

Grosjean sera pilote EL1 au GP D’Abu Dhabi et Brésil

29 octobre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Transferts

Le pilote franco-suisse, Romain Grosjean prépare son retour en Formule 1 pour 2012. Une préparation visant un retour comme pilote titulaire, probablement chez Williams et pourquoi pas chez Lotus Renault GP. En attendant, le champion 2011 de GP2 pilotera dans les essais libres 1 des GP d’Abu Dhabi et Brésil pour le compte de l’équipe d’Enstone.

Eric Boullier indique que « Romain fait partie de la famille LRGP depuis Février. C’était le moment approprié pour Romain de mettre ses compétences à l’épreuve ». Le pilote qui avait débuté en 2009 chez Renault F1 Team, suite aux tristes circonstances de l’affaire du CrashGate, ne devait pas, selon la stratégie de Boullier, tourner au volant de la R31 durant cette saison 2011. Du moins comme titulaire. Mais, il sera donc testé comme 3ème pilote en EL1.

Romain Grosjean est satisfait : « Je vais apprendre à mieux connaitre les mécaniciens et ingénieurs de l’équipe afin de préparer au mieux la voiture et la faire progresser pour les courses. »

Selon le communiqué qui sortira prochainement,  Grosjean remplacera Bruno Senna à Abu Dhabi et Vitaly Petrov au Brésil. Une bonne stratégie pour Gravity Management, qui vise par ces tests, à convaincre sur les capacités du jeune pilote, afin de séduire les patrons d’équipes, encore un peu réticent sur le pilote.

Lotus – Genii : La vérité derrière le communiqué Proton

14 octobre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Entrepreneurs, Exclusif

Mercredi, quelques instants avant la clôture des marchés à Kuala Lumpur, le communiqué tombe. Cinglant. « Il n’y a pas de plans ou discussions sur le fait que Proton vend une participation de Lotus. Ce sont juste des spéculations.  » Proton dément fermement la rumeur, qui est née dans le paddock de Suzuka le samedi d’avant et qui commençait à gagner de l’influence auprès des analystes financiers Malaisiens.

Le lendemain, jeudi, l’action Proton avait perdu 2% dès le début de la journée, en parallèle, dans la presse locale, les analystes sont divisés sur le sujet. La rumeur indiquait la vente prochaine de Lotus Group International Ltd à Genii Capital, propriétaire de l’équipe Lotus Renault GP. Une action qui pourrait même porter le fond luxembourgeois à la majorité du capital de la marque anglaise. La continuité logique d’une collaboration assez longue entre les deux entreprises.

Retour en arrière. Lors de l’annonce du partenariat sponsoring avec Lotus Cars, Gérard Lopez avait clairement indiqué que les liens entre les deux parties remontaient à 2009. Pis, tout le monde savaient que Genii Capital avait souhaité reprendre, déjà, la filiale de Proton Holdings Bhd. En Avril, en marge du Grand Prix de Malaisie, un communiqué commun indiquait un projet moyen-terme, via la filiale Genii Capital Exchange, dans le but de développer la marque Malaisienne en Europe centrale, Brésil et en Russie, via un système innovant de covoiturage.

Selon un rapport d’OSK Research, daté d’Août, Proton a souscrit auprès des banques asiatiques un prêt d’environ 480 millions d’euros sur 5 ans pour soutenir l’effort du programme Lotus Cars. Ce même rapport souligne le manque de liquidité pour Proton à partir de ce moment là. En Avril 2011, Lotus Cars Ltd, a sécurisé un nouveau plan de financement, via un autre prêt de 300 millions d’euros environ auprès des établissements CIMB Bank Bhd, Malaisie Banking Bhd, Oversea-Chinese Banking Corp Ltd, Export-Import Bank of Malaysia Bhd, Affin Bank Bhd et EON Bank Bhd. En Mai, le directeur général du groupe Proton, Datuk Seri Syed Zainal Abidin Syed Mohamed Tahir, a déclaré que le constructeur malaisien allait dépenser en capital (CAPEX) cette année, 370 millions d’euros, dont 50% allait à Lotus pour ses activités – installations, technologies et développements produit.

Sauf que dans les faits, Proton va mal. Dès Janvier 2011, la banque d’investissements Maybank avait pointée du doigt le taux d’endettement du constructeur national de Malaisie, qui a affiché une perte financière au 3ème trimestre 2010 de 15 millions d’euros. 2011 n’est guère fameux, selon les analystes du secteur.

Nous comprenons que les prêts contractés autour du développement de Lotus Group, sont garanties par Proton Holding Bhd. Ce qui signifie que les banques pourraient, en cas de changement de propriétaire de la marque crée par Colin Chapman en 1952, se retourner vers le constructeur malaisien, pour honorer la dette. Ce qui explique la communication de Proton ses dernières 48h.

Nous entendons également qu’un audit demandé par Genii Capital est en cours. Sans en savoir plus pour l’instant.

Lotus doit augmenter ses ventes d’ici 18 mois

12 octobre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Automobile

« Lotus doit absolument renforcer ses ventes au cours des 18 prochains mois » telle sont les mots de Karl-Heinz Kalbfell, bras droit du PDG Dany Bahar. Une nécessité car la marque anglaise a accusé un léger revers en 2010.

En effet, les ventes aux Royaume-Unis ont baissé de 24% sur les 8 premiers mois de 2010 par rapport à 2009, passant de 358 unités à 272 sur la même période. Loin des prévisions de croissance attendue par la marque. Un contre temps fâcheux, d’autant que Lotus renouvelle sa gemme à vitesse accéléré.

Tous reposent désormais sur le duo Esprit – Ethos. La prochaine Esprit doit atteindre le rythme de 500 unités annuels, tandis que l’Ethos, la micro citadine doit, dès sa première année viser les 1.000 ventes.

« La marque Lotus est bien connu, mais ses produits non. Le constructeur se concentre sur une gamme de véhicule neuf et il a besoin de vendre plus de voiture » lance le numéro 2 de Lotus. En effet, doit travailler sur un solide réseau de vente et de service après ventes. Mais également séduire des clients avec ses modèles (autre que l’Elise)

Renault donne son accord pour Lotus

11 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Marketing

,

Le programme de changement de nom de l’ex équipe Renault F1 Team, pour une utilisation plus large de Lotus dès 2012,  a été approuvé par le constructeur automobile français, car ce dernier souhaite désormais dissiper toute confusion avec son ancienne équipe.

Une décision sera prise le 3 Novembre par la Commission F1, qui doit aussi délibérée sur le changement de nom de Team Lotus de Tony Fernandes en Caterham, pour l’an prochain également.

L’approbation de Renault permettra d’apporter plus de clarté à une situation héritée de l’affaire de Singapour 2008. Jean François Caubet, Directeur Général de Renault Sport F1, salue le projet et soutien l’équipe.

« Nous avons vendu l’équipe il y a deux ans et la stratégie a été de ne pas couper l’ensemble des relations que nous avions avec l’équipe, parce que, quand vous êtes constructeur automobile, vous ne pouvez pas arrêter comme cela. » lance Caubet sur Autosport, qui précise que la décision d’une stratégie de sortie étape par étape était la seule solution, pour ne pas trop changer les choses.

« Nous n’avons pas poussés à trop changer les choses, mais nous avons demandé à Bernie s’il pouvait nous aider et Lotus sera une bonne solution. » conclu Caubet qui donne un élément intéressant, car cela signifie que Bernie Ecclestone est d’accord sur le principe du changement d’identité et passe l’éponge d’une situation compliqué pour la F1.

Renault Sport continuera de fournir ses moteurs à l’équipe d’Enstone et un nouveau contrat jusqu’en 2016/2017 est dans l’air entre les deux parties.

Genii Capital vise le rachat de Lotus Group

8 octobre 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

Depuis quelques temps une rumeur dans le paddock indiquait que Lotus Group était en difficulté financière et que Genii Capital était en marge d’un rachat prochain. Dany Bahar, le PDG du constructeur anglais n’a pas fermement démenti l’idée, tout comme Eric Boullier et encore plus Gérard Lopez.  Un rapprochement croisée est dans l’air.

Dans Autocar, Dany Bahar a été clair : « Je peux seulement dire ceci, lorsque nous avons fait l’annonce au sujet de notre participation dans Lotus Renault GP, nous avons clairement indiqué que c’était le début d’une relation étroite entre nos deux sociétés. » Même son de cloche du côté d’Eric Boullier qui a indiqué à Suzuka : « il y a des rumeurs, mais j’aime celle-ci »

Sur Autosport, Gérard Lopez, l‘homme fort de Genii Capital, est effectivement prêt à unir Lotus Group et l’équipe de F1 dans un même ensemble. Le fond luxembourgeois discuterait pour prendre une part dans le capital du constructeur anglais (majoritaire en option).

Il n’est pas impossible qu’une participation croisée entre l’équipe LRGP et Lotus Group soit décidée,  sous un format : cash + échange d’action. Ce qui expliquerait que les discussions avec Proton prennent du temps à se mettre en place.

Ce scénario économique sera intéressant à suivre dans son développement, de part sa démarche rare. Genii Capital discute depuis près de trois ans avec Proton et Lotus Group, pour une prise de participation. La recherche d’un constructeur dans son porte feuille, faisant partie de sa stratégie long terme.

Lotus contre Lotus : réunion de la Commission F1 le 3 novembre

8 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Bernie Ecclestone a annoncé que la prochaine Commission F1 devrait se réunir le 3 novembre. Au menu des discussions des équipes, diverses avancées règlementaires mais surtout l’étude du changement de nom souhaité par Team Lotus et Lotus Renault GP.

Plusieurs équipes (Ferrari, Sauber et HRT) n’ont pas souhaité autoriser le changement de nom par fax et souhaitent une réunion pour en discuter. Selon elles, il ne faut pas que le changement de nom devienne une chose trop « facile » en F1. Team Lotus souhaite devenir Caterham alors que LRGP (encore officiellement appelée Renault) souhaite prendre le nom de Lotus.

Pour que le changement de nom ait lieu il faut que 18 des 26 membres donnent leur accord. Sont membres de cette commission les 12 équipes, Ecclestone, Todt, et divers représentants des motoristes, des sponsors et des circuits.

Source  : NextGen Auto

La crise d’identité de LRGP dans les médias

6 octobre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Marketing

Lorsque l’affaire du SingapourGate a fait trembler les murs de l’usine d’Enstone, la FIA a été clair en sanctionnant l’équipe Renault F1 Team de trois ans avec sursis, avec obligation pour le constructeur d’être encore visible dans le nom de son équipe jusqu’à la fin des Accords Concordes du moment. Ses derniers se terminant en 2012.

Le fond d’investissements luxembourgeois Geniii Capital, inconnu jusqu’alors, devient le propriétaire de ce qui restait d’une équipe en décomposition, avec cette contrainte : avoir le nom de Renault jusqu’en 2012. 2010 étant passé, la signature d’un contrat de sponsoring important (30 millions d’euros par année au total) avec Lotus Group – Proton comprenait un principe de Naming.  Une manière astucieuse de contourner la sanction de la FIA. L’équipe se nommant LRGP pour Lotus Renault Grand Prix.

Las, une équipe d’origine française, dont le propriétaire est luxembourgeois  et sponsorisée par un constructeurs de voiture de sport anglais, lui-même propriété du constructeur Proton, sous le contrôle bienveillant de l’Etat de Malaisie. Cela fait compliquer pour obtenir une image de marque.

Durant l’été 2011, une tentative de rapprochement sur un axe français, (avec demande de licence française) avait du sens. Un pilote français (Romain Grosjean), dans une voiture française sur le futur GP de France (Paul Ricard). Un tiercé gagnant qui a subi des secousses politiques.

Obligé d’avoir encore le terme Renault dans son nom en 2012, l’équipe se dirige vers une prolongation du terme LRGP pour l’an prochain. Certes Lotus Group dispose d’une option d’entrer dans le capital, mais pas avant 2014,  selon nos informations. Soit lorsque Genii Capital sera le total propriétaire de l’équipe. Mais, il semblerait que cette idée ne soit plus à l’ordre du jour, car les dirigeants de Proton, ont publié un communiqué très discret durant le GP de Singapour, soulignant, avec étonnement « l’impact marketing de la marque Lotus dans le monde ». Précisant plus loin que «rien ne changera dans le partenariat entre les deux parties à l’avenir. » Si Lotus bénéficie d’une image forte en étant sponsor, rien ne sert pour elle d’être propriétaire.

La situation de l’équipe est donc compliquée. Construire une identité sur une contrainte majeure de préserver un nom jusqu’en 2013, tout en construisant sa vie, n’est pas facile et n’est visiblement pas compris par des médias à la puissante influence (ou par intérêt aussi).

Cela aurait été plus facile si l’équipe avait eu le droit de se nommer  Gravity Team par exemple, mais Genii Capital ne pouvait pas. C’est un fait.

La mini Lotus pour 2013

1 octobre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Automobile

C’est désormais décidé, Lotus Cars va produire une petite citadine pour tenter de rivaliser avec l’Aston Martin Cygnet d’ici 2013. La marque anglais avait présenté une citadine lors du denier Salon de l’automobile de Paris en 2010 et a trouvé confirmation. Une confirmation sous al forme d’une priorité d’ailleurs.

En plus de la prochaine Esprit, cette citadine, qui pourrait avoir le nom d’Ethos sera proposé aux prix de 33.000 euros environ. Un prix important et similaire à celui de la Cygnet, mais qui se justifie par la technologie qui sera hybride ou électrique.

L’objectif est de vendre environ 3.500 Ethos par année d’ici 2015.


Page 4 sur 10« First...2345610...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu