Naviguer : Accueil >

F1 – Management : Hamilton vise l’Amérique

7 mai 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

mclarenLewis Hamilton a démenti tout lien avec Mika Hakkinen dans sa recherche d’un agent pour son avenir (voir : Hakkinen agent d’Hamilton ?). Le champion du monde 2008 estime qu’il pourrait rester toute l’année 2010 sans mentor à ses cotés. Ses proches et l’équipe McLaren étant d’un excellent soutien pour le moment.

Hamilton a précisé qu’il avait eu « un million d’appels téléphoniques » de prestataires, mais que rien d’intéressant ne l’a séduit. Car l’exigence du pilote McLaren va au-delà de la gestion d’un sportif : « Je souhaite quelqu’un qui peut me faire grandir en tant que marque. »

Pour cela, son futur prestataire sera à trouver en dehors du sport automobile. Car Hamilton souhaite conquérir le marché américain. D’ailleurs, le pilote est très régulièrement à Los Angeles, la Mecque des agents de stars.

Sa relation avec Nicole Scherzinger, chanteuse des Poussycat Dolls l’a rendu populaire dans cette région du monde où la Formule 1 est inconnue ou presque.

Hamilton, à l’image de Beckham

7 mai 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

david beckham businessLewis Hamilton recherche un agent capable de développer sa marque à travers le monde. Une approche très différente qui n’est pas sans rappeler celle de David Beckham.

Les similitudes sont troublantes pour le moment. Relation avec une pop star très populaire, une image de vainqueur mais il manque quelques choses au tableau pour en faire une star mondiale. Certes Hamilton est un pilote connu à travers le globe, mais son image n’est pas encore une marque.

Beckham a développé sa marque au-delà du football grâce aux relations dans le show biz de sa femme Victoria. Sa présence dans les magazines de modes féminins a été critiquée mais reste bénéfique. Beck est une icône marketing. Au moment de son transfert au Real Madrid, l’anglais disposait d’une structure à plusieurs têtes (gestion contrat football, contrat promotion, presse etc…)  qui l’on rendu populaire, sauf qu’en Juillet 2003, coup de théâtre. Le joueur anglais rachète son contrat à l’agence SFX pour 1,5 millions d’euros et se retrouve géré par Simon Fuller (créateur des Spices Girls, de Amy Whitehouse etc…) et la société 19 Entertainment.

Dans la galaxie Beckham, deux sociétés gèrent désormais la marque : Footwork Productions (contrat sponsoring) et 19 Entertainment (contrat sportif et image). Une marque estimée à plus de 60 millions d’euros par les agences de marketing.

Dans le cas d’Hamilton, la gestion des contrats sponsorings semble être toujours de la compétence de son père Anthony Hamilton. Reste à trouver l’agence pour ses contrats de pilote et la gestion de son image.

F1 – Mauvais temps pour le Business Schumacher

6 mai 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Business News F1

Le retour de Michael Schumacher n’a pour le moment pas satisfait le public et les médias. Mais il a aussi un dommage inattendu…sur son business.

Willi Weber dans un entretien pour Bild Zeitung a indiqué que les affaires étaient loin des attentes: « la vente n’est pas au niveau que je m’y attendais. Mais cela reste très bien. Je pense qu’il y a une certaine fatigue populaire de Schumi. »

Selon les indications, le niveau de ventes n’est pas encore au niveau des grandes années (2000 à 2006).

L’agent historique du septuple champion du monde pense que, dans le cœur des allemands, Schumacher est une légende mais que Sébastian Vettel est l’avenir. « Partout où je regarde, Vettel est le nouveau Schumi. Il se trouve sur les affiches, dans des publicités télévisés. C’est le Numéro 1. Michael a laissé un vide, et il est maintenant remplacé par Sébastian. Parce qu’il a, de toute évidence, le succès avec lui et Michael pas encore. »

F1 – Axe marketing RBR/Ferrari/Vettel pour faire réagir

13 avril 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Transferts

Red Bull Renault RB6Red Bull Racing est actuellement dans une phase de réflexion. D’abord pour son line up 2011 (voir : RBR, l’après Webber entre Raikkonen et Heidfeld ?), mais surtout de son futur partenaire moteur. Car il semble très clair que l’équipe autrichienne va en changer pour 2011.

Dans F1 Racing, le journaliste Renaud de Laborderie indiquait dans sa chronique,  que Dietrich Mateschitz avait ouvertement prophétisé le départ de Renault après 2010. Cette provocation a laissé le constructeur français dans le silence. Selon une consigne interne, qu’il fallait laisser les choses en l’état.

Laborderie explique plus loin qu’après de multiples recoupements, l’accord passé par Renault avec Red Bull pour 2010 pourrait être le dernier. Mais le marketing de Red Bull, envisage favorablement une alliance tripartie Red Bull/Ferrari/Vettel.

Si l’idée et de faire réagir à terme Renault, cela n’est pas véritablement l’objectif à terme. En effet, après une longue discussion récente j’ai appris que Ferrari n’a guère envie de fournir en moteur une équipe aussi performante qu’elle,  à terme. Au contraire de Mercedes-Benz. Surtout qu’historiquement, le moteur client Ferrari n’a gagné qu’une seule et unique fois : A Monza en 2008 avec Toro Rosso et Sébastian Vettel (déjà).

En coulisse, Norbert Haug ne cache pas son admiration pour le pilote allemand. Libéré par les vétos de McLaren et de Brawn, la marque à l’étoile est désormais libre de ses choix sur le long terme. L’objectif est clairement Red Bull et Vettel.

Le cas Ferrari est à part, car il représente une alternative de provocation et destiner à court-circuiter les ambitions de la Scuderia envers son pilote star. Mais au-delà de cela, l’idée de Red Bull est probablement de jouer avec les trois constructeurs. Utiliser Ferrari pour faire réagir Renault, et faire aussi réagir Mercedes, afin d’obtenir le meilleur accord possible,  pour rester compétitif en 2011.

F1 – Deception Point

21 mars 2010 | 4 commentaires
Catégorie : View

30%, this is the TV audience of the Grand Prix of Bahrain by Bloomberg. In Germany the TV audience has increased by 100%, with the return of Michael Schumacher. But the first race disappointed. Too much waiting.

No, 2010 is not the season of the century. Already in 1999, 4 World Champions were present at the Grand Prix: Michael Schumacher (Ferrari), Jacques Villeneuve (BAR), Mika Hakkinen (McLaren) and Damon Hill (Jordan). Yet, at the time, nobody talked about season of the century.

Why 2010 is she different? For the return of Schumacher? Probably.
The return of Michael Schumacher, Mercedes, is a symbol. After Spygate 2007 and SingapourGate 2008/2009 too many cases have done much harm to the image of Formula 1. Bernie Ecclestone said that Formula 1 is not in crisis, but it is the case: In times of economic crisis, when the marketing of nostalgia convene the recurring memories of the golden ages, this universe are positive meet. An example?

Michael Schumacher driver for Mercedes (a German brand) 20 years after his debut in Formula 1, with the help of the brand. Fernando Alonso, Ferrari driver, Schumacher’s remake in 1996 for the image: the best driver in the moment with Rossa. Finally the duo Hamilton – Button at McLaren is compared to Clark – Hill in 1967. A page turns, back to the memory for the future.

F1 – Valencia : 2ème ville du Ferrari World ?

11 décembre 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Un autre parc Ferrari pourrait être construit dans le port de Valencia en Espagne selon la presse ibérique.

Avec Abu Dhabi (voir ici pour en savoir plus) ne sera pas le seul endroit ou un parc d’attraction Ferrari sera érigé dans le monde. Il est apparu très tôt cette année que d’autres emplacements ont été également sollicités pour accueillir un deuxième Ferrari World. La ville de Valencia, qui dispose aussi d’un Grand Prix est apparemment, selon le journal El Mondo, favori pour avoir la version européenne du projet.

Une source de Ferrari indique : « Pour le moment, nous nous concentrons sur le projet d’Abou Dhabi. Mais oui, si l’idée fonctionne bien là bas, alors il est probable qu’ailleurs aussi. »

F1 – BMW, l’après Formule 1 avec Hollywood et les JO 2012

25 novembre 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

bmwFin Juillet 2009, lorsque BMW annonce son retrait de la Formule 1, cette dernière ne correspondait plus à la stratégie du groupe. Mais quelle est la nouvelle stratégie du groupe BMW ?

L’investissement en F1 était fixé en 2009 autour de 120 millions d’euros. Toutefois, selon le magazine Variety, une partie de cet argent sera investit dans les prochains JO de Londres en 2012 et dans Hollywood. La Formule 1 perd une équipe mais Hollywood gagne un commanditaire important.

Entre 1996 et 1999, sur trois James Bond (période Pierce Brosnan), la marque à l’hélice avait déboursé un total de 75 millions de dollars de placement produit (comme cela que l’on appelle dans ce milieu le sponsoring direct). Soit une moyenne de 25 millions de dollars par film.

Le 18 Novembre, BMW a été nommé comme le dernier parrain des Jeux Olympiques de Londres 2012, fournissant près de 4.000 véhicules (Mini, BMW, moto, bicyclettes) aux athlètes, officiels et personnels de l’événement. L’opération est évaluée à 33 millions d’euros sur trois ans (2010/2011 et 2012), soit 11 millions d’euros annuel.

BMW souhaite obtenir une meilleure reconnaissance de sa marque dans le placement de produit à la fois dans des films à gros budgets US et lors des JO de Londres 2012.

F1 – Le parc Ferrari d’Abu Dhabi

29 octobre 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Aldar Properties a annoncé ce jeudi, l’achèvement de la structure externe (bâtiment rouge) du Ferrari Word d’Abu Dhabi, situer près du circuit de Formule 1.

Ferrari World d’Abou Dhabi est prévue pour être le plus grand parc d’attraction du monde et le tout premier parc à thème Ferrari qui ouvrira en 2010. L’architecture de la structure d’une superficie de 200.000m² comprend l’emblème du cheval cabré sur 66m de diamètre.

4.500 ouvriers ont travaillé sur la superstructure durant 14 mois.

Ferrari World d’Abu Dhabi sera exploité par Farah Leisure Park Management LLC et une coentreprise entre Aidar et ProFun Management Group. Ferrari touchant une licence d’exploitation de sa marque.

F1 – Santander-Alonso-Ferrari: McLaren perturbe le jeu

26 août 2009 | 16 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Rumeurs, Transferts

Santander F1

Santander sera un des principaux sponsors de la Scuderia Ferrari. C’est un fait quasi-officiel. Les liens entre la banque et Fernando Alonso sont fort, mais McLaren c’est immiscé dans ce beau tableau.

« La meilleure banque, avec la meilleure équipe du monde et le meilleur pilote du monde, sans doute une combinaison de rêve pour tout sponsor » indique le directeur du marketing de la banque espagnol Juan Manuel Cendoya. Toutefois, ce « rêve » est perturbé par McLaren-Mercedes.

Le marché du sponsoring est petit en Formule 1 et la crise favorise la compétition entre team plutôt que la chasse au nouveau prospect. McLaren l’a compris et ayant démarché la Banco Santander à son profit, il n’est pas de bon goût de la voir partir chez Ferrari et avec Alonso. C’est alors qu’un projet fou, relayé par le journal El Mundo, est apparu : faire revenir Fernando Alonso chez McLaren en 2010, si la banque Santander reste deux ans de plus.

Le journal allemand TZ a annoncé hier que des contacts entre Woking et l’agent de Alonso, Luis Garcia Abad, ont été réalisé. Pour de vrai, car l’information a été confirmé par plusieurs sources.

McLaren a beaucoup parlé de Fernando Alonso lors du Grand Prix d’Europe. De Martin Whitmarsh à Norbert Haug, qui précise qu’il envoie des SMS au double champion du monde lorsqu’il réalise une bonne course. Une stratégie de communication étonnante autour d’un pilote qui a été banni de l’histoire de la marque allemande dans ses rétrospectives.

F1 – Un marketing du 21ème siècle pour la F1 ?

4 août 2009 | 1 commentaire
Catégorie : Note du Mardi

note-du-mardi

La Formule 1 hissée au firmament du marketing du sport automobile, grâce à des têtes pensantes connues, comme Flavio Briatore reste toutefois très en retard sur le principe et les paroles ne se transforment pas vraiment en actes. L’exemple de la Nascar est flagrant…

Lire la suite de la Note du Mardi sur www.FanaticF1.com

F1 – la fin d’une époque…

29 juillet 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

f1_Formula 1La fin d’un régime. En 1999, Bernie Ecclestone appelait de ses vœux les constructeurs à venir en Formule 1. L’avenir était là selon lui. Après le retrait de Honda en décembre dernier, les rumeurs insistantes sur Toyota, la vente de Renault F1 Team (voir ici pour en savoir plus) et le retrait de BMW, le bilan commence à devenir lourds.

Ce mercredi matin, Toyota et Merceds-Benz ont confirmé leur implication en Formule 1 en 2010.

Dès le départ l’investissement des constructeurs débutaient par un mensonge. Pousser par le marketing, la F1 est donc devenue pour les constructeurs « le pinacle de la technologie », afin que les modèles de série en bénéficient pour monsieur Tout le monde. Un mensonge, qui a longtemps été l’argument. En faite l’investissement des constructeurs était une question d’image, pas de développement pour leurs voitures de route. La F1 étant la discipline la plus proche de leur secteur de compétence, mieux que de sponsoriser un tournois de tennis par exemple, comme certains journalistes avaient racontés au début des années 2000, à propos de Mercedes-Benz.

Le problème restait les coûts. Ils ont explosé avec ces mêmes constructeurs. En 1999, l’équipe Williams avait un budget de 110 millions de dollars, trois ans après, celui-ci était de 230 millions et atteindra en 2004, 285 millions. Son record, grâce à BMW. Renault F1, qui en 2000 avait un budget de 92 millions de dollars était monté à 180 millions en 2001 et a atteint 400 millions en 2006 et même 555 millions en 2008 ! Une frénésie qu’il fallait arrêter.

Les constructeurs ont fait tourner la F1 à deux vitesses. Entre ceux qui sont indépendant avec un budget de 100 millions d’euros et les autres à 250 millions. Mais les constructeurs ont toutefois sauvé la F1. Attirant des marques nouvelles, réussissant à passer le cap de l’après Tabac. Si les constructeurs n’avaient pas été là, nous ne regarderons peut être plus la F1. Ou alors une F1 comme des Minardi. Caricature à part, l’investissement des constructeurs était le reflet d’une époque que la crise actuelle semble condamnée. Un nouveau modèle économique doit être maintenant trouvé par Bernie Eclestone. Vite.

F1 – Toro Rosso se transforme en outil marketing

24 juillet 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Toro Rosso MarketingComment faire parler de soit dans les médias alors que sportivement les résultats ne sont pas roses ?  Faire des coups médiatiques est la réponse et la stratégie de Red Bull envers la Scuderia Toro Rosso en cette fin de saison 2009.

Devenue propriété de Red Bull à 100% en Décembre dernier, la petite Scuderia Toro Rosso a un objectif à court terme : séduire des annonceurs par son marketing décalée. Très fort à ce jeu là, Red Bull n’avait jamais appliqué cette stratégie à la F1 jusqu’à présent. Ce sera probablement chose faite cette année et donnera vraisemblablement le coup d’envoi du marketing de la Scuderia Toro Rosso pour les deux ou trois prochaines années en la matière.

L’arrivée de Jaime Alguersuari est dans cette logique. Plus jeune pilote de l’histoire de la F1 à participer à un Grand Prix, tout les médias en parlent volontiers. Que l’espagnol fasse ou non un résultat n’a aucune importance, d’ailleurs le fait qu’il continue son championnat en World Series Renault V5 3,5 est un signe qui ne trompe pas.

La participation de Sébastien Loeb pour la dernière course du championnat du monde de F1 à Abu Dhabi est aussi dans cette logique. De farfelue, la rumeur revient en force ces dernières 48h et semble se construire dans le temps. Mais entre le plus jeunes pilotes du monde de la F1 et un rallyman que mettre ?  Un champion du monde sur le retour ?

C’est ce que prêtent la rumeur (voir ici pour en savoir plus) indiquant que Jacques Villeneuve pourrait être celui qui réalisera les courses de Monza, Singapour, Japon et Brésil.

Quel avenir pour la Scuderia Toro Rosso en 2010 ? Sébastien Buemi est garanti d’avoir son volant mais qui sera son équipier ? Faire courir le plus vieux pilote de l’histoire ? Il n’y aura plus de limite marketing pour cette équipe qui ressemblera de plus en plus à ce que Red Bull voulait faire de la F1.

F1 – Brawn GP sur iPhone

7 juillet 2009 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

iphone_small_picVous pouvez maintenant prendre la place de Jenson Button sur votre iPhone par Apple, grâce à une nouvelle application lancé par l’équipe Brawn GP.

Le jeu vous permet de faire une course sur une piste inspiré des plus grands circuits du monde en 3D. Fruit de la collaboration entre Fishlabs et Brawn GP, cette application est présentée comme le meilleur jeu de course sur iPhone. Pour optimiser le partage de performances, il sera possible de diffuser ses propres résultats via Facebook, Twitter ou simplement par e-mail. En plus il y a un jeu concours.

En effet si vous êtes le plus rapide, vous pouvez gagner rien moins qu’une Mercedes SL. Le champion de l’année sera désigné le 1 Novembre 2009.

Le jeu est disponible sur l’Appstore pour 2,99 euros.

F1- L’émotion créatrice de marque

16 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Note du Mardi

note-du-mardi

Actuellement au cœur d’un conflit difficile, la Formule 1 et les services marketing ont muté vers une nouvelle forme de sponsoring : L’émotion comme source…

Lire la suite de la note du Mardi sur www.FanaticF1.com

F1 – Vers d’autres budgets plafonds équitables ?

26 mai 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Note du Mardi

note-du-mardi

Combien d’argent sont réellement dépensés par les équipes de Formule 1 ? Le budget plafond est une idée, mais si la solution était de prendre le problème à l’envers et d’installer un budget plafond pour l’investissement des constructeurs ? Démonstration…

Tout d’abord le budget d’une équipe de Formule 1 est réparti en 4 parties : Le sponsoring, les droits TV, le marketing et les partenariats.

Lire la suite de la note sur www.FanaticF1.com

F1 – 4 mariages et un enterrement ou plus…

19 mai 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Note du Mardi

note-du-mardi

Les querelles politiques actuelles s’enchaînent jour après jour comme lorsqu’un secret de famille surgit lors d’un enterrement. En théorie ces révélations peuvent aller loin. Surtout auprès du nerf de la guerre en Formule 1 : Les sponsors. Hors la mise en avant d’un logo ne suffit plus, le storytelling publicitaire a pris la place depuis 5 ans maintenant. Sauf que raconter une histoire dans un contexte instable n’est plus une bonne affaire…

Lire la suite de la Note du Mardi sur www.FanaticF1.com

F1 – Brawn et Terminator

8 mai 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Brawn GP a accepté de faire la promotion du dernier film des studios Sony Picture Terminator Salvation qui sortira aux USA le 21 Mai (28 Mai en France).

Ce type de marketing avait déjà été utilisé par el passé par l’équipe Jaguar (Ocean Eleven et Terminator 3 déjà), puis par l’équipe Red Bull pour Star Wars et Superman Returns entre 2005 et 2006. Mais depuis ce type de promotion avait disparu du paddock hormis l’année dernière le discret emblème de chauve sourie du dernier Batman sur les Toyota.

L’équipe Brawn renoue avec cette méthode aoutement rémunératrice (on parle de 1 millions de dollars).

Le bruit court dans le paddock espagnol que le film Transformers 2 sera mis en évidence sur les Brawn pour le GP de Monaco. A suivre donc.

Voici la bande annonce du prochain Terminator :

F1 – La rumeur Hell energy drink en F1

8 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Une nouvelle boisson énergisante en F1 ? Après Red Bull, il y a quelques jours certains sites ont parlés de la boisson hongroise Hell. Cette canette rouge négocierait pour un parrainage de 5 millions de dollars en F1 avec les équipes Williams et Brawn GP.

Hors, d’après l’article du quotidien hongrois Népszabadsag la société a annoncée vouloir investir 10% de son chiffre d’affaire dans un parrainage important en F1. Soit 5 millions d’euros. Mais déjà des interrogations s’élèvent.

En effet, selon realdeal.hu, site marketing, la campagne de presse de Hell a besoin d’une bonne tisane apaisante. Le site précisant que la communication de Hell, qui se vante d’être à contre courant, n’est pas réaliste et qu’ils en font trop pour faire parler d’eux. De plus realdeal indique que la boisson n’est pas à son premier coup d’essais depuis deux ans, elle lance des rumeurs toujours plus improbable pour faire parlé d’elle et profité des campagnes de presse à défaut d’investir dans la publicité.

Une très grosse victoire du marketing et de la rumeur pour valoriser une marque, qui n’a pas les moyens de ses ambitions. Du moins pour l’instant.

F1 – Brawn GP : l’équipe qui valait $ 75m

30 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

L’accord entre Brawn GP et Virgin, d’une valeur de 250.000 dollars par course, va au-delà du simple accord de sponsoring comme signaler dans ce billet.

Richard Branson est actuellement en négociations pour, certes devenir un sponsor à plein temps – on parle de 10 millions de dollars pour l’année 2009 – mais aussi pour prendre une participation de 50% dans le capital de Brawn GP Ltd.

Et le doublé de hier, lors du Grand Prix d’Australie, a multiplié par 4 la valeur de l’équipe selon un observateur avisé: « Brawn GP, qui ne valait rien avant dimanche, est maintenant doté d’une valeur d’au moins 75 millions de dollars après son succès. »

Signifiant que le deal entre Virgin et Brawn sera établit d’un montant total estimé à 45 millions de dollars, soit 10 millions pour le sponsoring et 35 millions pour la prise de participation dans le capital.

Banque F1 – objectif Chine

26 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Le secteur bancaire n’est pas aussi sinistré qu’il n’y parait. Au-delà des résultats de RBS et ING voir du Crédit Suisse, le secteur bancaire chinois détrône les grands noms de la finance mondiale et devient une cible privilégiée pour la F1 en tant que sponsor.

L’industrial and Commercial Bank of China (ICBC) et la Bank of China (BoC) ont annoncé hier mercredi 25 mars des hausses de 36 et 14% de leur bénéfice net en 2008.

ICBC a enregistré un bénéfice de 16 milliards de dollars de profit, tandis que BoC a de son coté engrangé près de 7 milliards d’euros de bénéfice sur l’exercice 2008. Presque aussi bien que la première banque du monde, Santander.

Bank Of China avait été sponsor de l’équipe Williams en 2006 lors du Grand Prix de Chine pour une modique somme de 400.000 dollars. Un défi intéressant que doit relever les équipes de F1 pour séduire de telles entreprises qui ont des retours sur investissement plus faible que les banques européennes et américaines et qui sont très axés sur leur marché intérieur, gigantesque, mais qui doivent s’ouvrir sur le monde pour assurer leur pérennité.


Page 3 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu