Naviguer : Accueil >

Hilton invente un nouveau sponsoring

24 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Le parrainage de Hilton envers McLaren est le symbole d’une nouvelle génération de sponsoring à milles lieux du cliché établit et encore trainé par certaines équipes dans le paddock.

L’année dernière le parrainage de Hilton auprès de McLaren, a rapporté 15,9 millions de dollars à la chaine d’hôtel, alors que l’investissement annuel n’est que de 3 millions. Un bon placement qui a même permis, à Hilton de doublé ses recettes chaque année et même de triplée les revenus de 2007 en 2008. Le secret de Hilton ? Le Business to Business.

En effet, l’entreprise profite du paddock pour nouer des relations et négocier avec d’autres sponsors, des partenariats. Comme avec Phillips et Diageo (Johnny Walker). De plus Hilton met à disposition auprès de la FOTA et de la FIA ses zones d’accueils pour négocier l’avenir de la F1. Un business qui a rapporté à Hilton 9,2 millions de dollars.

Ajouter 5,5 millions de dollars de remplissage des membres de la F1 et en périphérie de la F1 via un système de fidélisation. Et 1,2 millions d’euros de présence dans les médias via son logo ou encore de son marketing sur bâtiment (comme en 2007 avec le portrait de Alonso projeter sur un hôtel de nuit a été largement relayer dans les médias).

Hilton a établit une nouvelle norme pour le sponsoring d’un faible coût mais avec un maximum de rentabilité. Une bonne base étant donné le ralentissement économique et permettant de profité de l’image de la F1 sans faire de la publicité à coté.

Lagardère Sport vise l’Amerique

11 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Le groupe Lagardère présente ses résultats 2008 ce mercredi 11 mars après clôture de la Bourse. Dans ce contexte, Olivier Guiguet, président-directeur général de Lagardère Sports (promoteur du futur GP de France), l’une des entités du groupe qui affiche de très bons résultats, présente pour E24 ses projets de développement sur le marché du marketing sportif.

Lire la suite sur www.e24.fr

Transfert F1 – Le casting marketing de la Formule 1

4 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Avec un chiffre d’affaire de 1,3 milliards de dollars en 2008, la Formule 1 se porte bien. Toutefois, si les constructeurs sont importants dans le dispositif mis en place par Bernie Eccleston, les pilotes rapportent tout autant, voir même plus en valeur marketing.

Depuis le départ de Michael Schumacher, la Formule 1 a trouvé sa nouvelle dream team économique : le duo Fernando Alonso- Lewis Hamilton. Evaluation de leur attractivité auprès du business de la F1.

De son temps, Michael Schumacher était la seule mégastar du paddock. Fort de ses titres de champion du monde et de sa puissance économique. Sur la base d’une triple addition : Droits TV+Droits circuit+Sponsoring, Schumacher rapportait 101 millions de dollars tout les ans au bénéfice de la société de Bernie Ecclestone.

Mais depuis son retrait de la compétition fin 2006, deux pilotes ont reprit le relais : Fernando Alonso et Lewis Hamilton.

L’espagnol rapporte au business de la Formule 1 un chiffre d’affaire de 90 à 120 millions de dollars tout les ans, tandis que Lewis Hamilton rapporterait entre 100 et 150 millions de dollars sur la même période. Une somme impressionnante pour le champion du monde 2008, mais qui se justifie par sa médiatisation depuis deux ans et sa relation avec la chanteuse des Pussycat doll ‘s, élargissant la publicité faite à la F1.

En comparaison Kimi Raikkonen, d’après les évaluations, ne rapporte que 5 millions de dollars à la F1 tandis que Danica Patrick, rapporterait jusqu’à 120 millions de dollars. Idem pour Bruno Senna qui dispose d’un potentiel de 30 millions de billets verts par an minimum si sa venue en F1 est envisagé.

Danica Patrick rapporterait 120 M$ à la F1 si…

24 février 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Business News F1

D’après les dernières informations Danica Patrick ferait bine partie de la liste des pilotes prévue pour USF1 en 2010. Une bonne nouvelle pour la Formule 1 tant la jeune femme ferait un bien fou économiquement.

Aux Etats-Unis, la jeune femme a tout simplement sauvée l’Indy Car séries (ex IRL) de la mort. La danicamania a été largement relatée sur tout les supports médiatiques de l’autre coté de l’atlantique. Un produit publicitaire et marketing intéressant au début mais qui est rentré dans le cercle des championnes en remportant une victoire en 2008.

Si Danica Patrick arrive en Formule 1 elle générerait environs de 90 à 120 millions de dollars de revenus pour la Formule 1. Un boost coté marketing avec la presse européenne qui relaterait ses performances et ses photos. Les sites internet diffusants photo et vidéo de la jeune femme, les télévisions européennes qui diffuseront des documentaires sur la jeune pilote etc…. L’arrivée de Danica Patrick en Formule 1 constituerait une très bonne nouvelle pour Bernie Ecclestone (pourtant réticent), mais le potentiel marketing et économique de la jeune femme, associé à la Formule 1 en ferait un succès retentissant.

Jusqu’à présent la croissance a été garantie par Michael Schumacher et Ferrari, et depuis par le duo Fernando Alonso-Lewis Hamilton. Un autre relais de croissance est donc indispensable.

La croissance de la Formule 1 devant croitre de 10% par an afin d’assuré une rentabilité certaine pour le fond CVC, tout les moyens sont bon en ses temps de crises pour parvenir à cette croissance à deux chiffre indispensable.

Crédit photo : Sport Illustrated

Ferrari, une meta-marque

14 novembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Marketing

Lorsque l’ont parle de Formule 1, une marque sort immédiatement du lot : Ferrari. Au-delà du mythe, le constructeur italien est la F1. Au point que beaucoup se demande si la Scuderia, se retirant de la compétition, le château de carte s’effondrera. Peut être, mais une chose est sûre, Ferrari est ce que l’on appelle une Meta-Marque.

Une méta-maque est une marque qui incarne et auquelle d’autre marque souhaite s’associé. La marque de toutes les marques pour simplifier l’exposé. Ferrari représente cela.

Pourtant cela n’a pas toujours été le cas, longtemps Lotus avait l’étoile qui brillait plus que l’italienne. L’évolution de l’image d’une marque est flagrante, et passe par trois facteurs. Ferrari ne déroge pas à la rêgle :

1. L’héroïsme, lorsque la marque s’impose par sa différence

2. La sagesse, elle obtient confiance du public

3. Le mythe, le stade ultime de la légitimité, elle s’impose logiquement.

La phase d’héroïsme de Ferrari débuta en 1950 et se prolongera jusqu’en 1975, du fait que l’équipe construisait son moteur et son châssis depuis tout temps et qu’elle n’a que très peu remporter de titre (5 titres pilotes et deux titres constructeurs seulement). La sagesse durera de 1975 à 1983, car les titres cumulés par Lauda et le fait que certains pilotes en pointe du moment voulaient ou ont pilotés pour Ferrari ont aidé à justifier la stratégie de toujours : faire construire ses voitures à 100%. Sauf qu’en 1983, lorsqu’Alain Prost annonça ses démarches avec Ferrari, le mythe débuta, grâce à la télévision. Tout les grands pilotes se devaient de piloté pour la Scuderia : Prost, Mansell, Senna, Schumacher, Hill, Hakkinen etc… tous ont été pilote ou contacté.

Mais au-delà du mythe, Ferrari est donc devenue une méta-marque. Avec l’ère Schumacher aider des titres s’accumulant et records à l’appuis. De Tic-Tac à Alice, en passant par Martini et Vodafone. Tous ont profités de la notoriété de la Scuderia Ferrari pour se faire connaitre encore plus ou relancer leur marque propre. Un cas unique dans le sport. Jamais une marque n’aura incarnée aussi fortement son sport à elle seule.

Note d’ajout : Les deux seules équipes à jouir d’une notoriété aussi forte auprès des annonceurs dans toute l’histoire de la Formule 1ont été Lotus, McLaren et Williams.


Page 4 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu