Naviguer : Accueil >

Accord Concorde – McLaren traité comme Ferrari

26 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, F1 Leaders

Une rumeur semble se confirmer jour après jour. Le mois dernier, la surprise a été grande d’apprendre de la part de Bernie Ecclestone que l’équipe McLaren avait signé les prochains Accords Concordes 2013 – 2020. Le week-end dernier, un bruit indiquait que l’équipe de Woking pourrait obtenir des parts dans la holding Delta Topco, à la manière de Ferrari et Red Bull Racing.

Dès la signature du contrat préliminaire de 30 pages à Londres, avant le GP de Malaisie, le duo Dennis -Whitmarsh a été clair : Ils souhaitaient que leur team soit traité à égalité par rapport à la Scuderia Ferrari. Héritage du traumatisant épisode de 2004 ou la Scuderia avait signée un accord avec Bernie Ecclestone, lui permettant d’obtenir 100 millions d’euros par année entre 2007 et 2009. Ron Dennis, estimant que son équipe est en Formule 1 depuis 1966 et qu’elle est désormais un constructeur automobile de voiture de sport, il n’est plus possible de faire une distinction. D’autant, que selon les échos, il a été signalé que Ferrari est soutenue par FIAT, qui est un constructeur automobile, tandis que McLaren est indépendant désormais. Un argument de poids dans une négociation.

Un rapport de force qui a incité Bernie Ecclestone a accordé les mêmes degrés d’assurance que Ferrari, soit 2,5% du capital de Delta Topco. Luca di Montezemolo siègera au conseil d’administration de la Formule 1, lorsque cette dernière sera introduite en bourse ? Ron Dennis (selon toute vraisemblance) aura aussi ses jetons de présence.

La différence proviendra des primes. En effet, McLaren n’ayant pas remporté de titres constructeurs depuis 2000, elle ne peut bénéficier des largesses d’Ecclestone. Toutefois, selon nos calculs l’équipe de Woking pourrait toucher, avec cet accord, un total de 86 millions d’euros de prime FOM par année.

F1 2012 – GP Bahrein: Les petites histoires du samedi

21 avril 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Grand Prix

Dietrich Mateschitz, le patron de Red Bull avec Sebastian Vettel @Iconsport

Ce samedi, le paddock du Grand Prix de Bahreïn de F1 2012, offre, malgré les événements politiques qui entourent cette course, quelques petites histoires intéressantes. En marge de la pôle-position de Sebastian Vettel pour le compte de Red Bull, devant le Brtiannique de Mc Laren, Lewis Hamilton et l’autre Red Bull de l’Australien Mark Webber, il y aussi eu les interrogations technique de McLaren, la clé des pneus arrières et la collision de Nico Rosberg. Tour d’horizon des petits histoires de ce samedi, au GP de F1 de Bahrein 2012

Découvrir la suite de l’article sur Sportune.fr en cliquant ici

F1 – Des politesses autour du F-Duct

13 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Lotus F1 Team a posé réclamation officiellement auprès de la FIA à propos du système F-Duct de Mercedes AMG. Les commissaires de la Fédération ont rejeté la poursuite et l’affaire relance les arguments de dérives de budget. McLaren et Red Bull ont réagi sur le choix politique de la FIA.

Sur SkySportF1, Christian Horner a indiqué que désormais la situation est terminée et que l’équipe Red Bull Racing allait poursuivre son développement dans cette voie. Celle du F-Duct donc. De son côté l’équipe McLaren c’est réjouie qu’une décision définitive ait été prise et entrevoie un nouveau potentiel pour sa MP4-27.

Une rumeur en Chine indiquait que le directeur technique de Lotus F1 Team, James Allison, aurait deux nouveaux arguments contre la légitimité du système. Mais, reste à savoir si cela sera utilisé, encore une fois, contre Mercedes pour le prochain GP à Bahreïn voir en Espagne.

Une situation assez amusante ou personne n’a réellement voulu prendre la décision de protester contre Mercedes AMG. Lotus et Red Bull se renvoyant la politesse, appuyant les propos des uns et des autres sans agir véritablement. Une fébrilité qui a été rejeté par deux fois (Malaisie et donc Chine). De son côté McLaren est resté neutre pour éviter un conflit avec son motoriste à l’avenir encore incertain (Menace de retrait fin 2012 ou 2013 et non signature des Accords Concordes). L’équipe de Woking avait déjà réalisé une pré-étude d’un système similaire, mais avait gelé son développement jusque dans l’attente d’une décision de la FIA.

F1 – Adrian Newey compare techniquement 2012 à 1994

11 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Histoire F1, Technique F1

Il y a des parallèles qui font froid dans le dos, mais qui sont aussi statistique. Adrian Newey compare la saison 2012 avec celle de 1994. Le génie anglais, avec douleur et recul, parle essentiellement technique. Une manière de préparer les esprits.

Statistiquement, les monoplaces d’Adrian Newey sont performantes sur un cycle de 3 ans, puis déclinent avant de relancer un nouveau cycle. Williams entre 1991 et 1993 avec la suspension active est un exemple, puis 1994 a été un déclin technique avec la suppression de ses suspensions actives. McLaren entre 1998 et 2000, grâce à une exploitation des pneumatiques Bridgestone, puis 2001 le déclin, car le manufacturier japonais misait sur Ferrari dans sa guerre avec Michelin. Red Bull entre 2009 et 2011, puis un début de saison difficile pour la RB8.

« La voiture de 1994 en début de saison n’était absolument pas une bonne voiture. Elle était très difficile à piloter. Son design a été trop basé sur la suspension active et nous avons mis au point une aérodynamique sur la base de cette suspension. Donc sa fenêtre d’exploitation était très étroite. La voiture ne fonctionnait pas avant que nous arrivions à Magny-Cours avec une boite de vitesse transversale plus courte. » explique Newey.

Depuis 2010, les Red Bull ont été conçue autour des échappements aérodynamiques. Son interdiction en 2012 et les difficultés de Sébastian Vettel et Mark Webber à exploiter la RB8 font penser que la nouvelle née d’Adrian Newey a été conçue comme la Williams FW16 en son temps : avec une aérodynamique basé sur les échappements, mais sans les échappements.

Comme en 1994, Adrian Newey doit s’adapter aux règlements et son effet pourrait être visible d’ici la mi- saison ou plus tard. « C’est une nouvelle histoire, donc nous avons besoin d’apprendre un peu des nouveautés des autres, alors que nous étions autrefois plus loin que les autres. »

Au point qu’il n’est pas impossible qu’une RB8B apparaisse. Un détail toutefois historique : la FW16 a été championne du monde des constructeurs et la McLaren MP4-16 a été vice-championne du monde. Qu’en sera-t-il pour Red Bull cette année ? Réponse en Novembre.

F1 – Un ECU plus libre à partir de 2013

9 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Introduit en 2008 sous la volonté de l’ancien président de la FIA, Max Mosley, l’ECU, l’électronique standard n’a souffert d’aucun problème depuis lors. Hormis les récentes affaires autour du moteur Renault (voir ici pour en savoir plus). Reste que l’ECU sera une nouvelle fois en action sur la période 2013 – 2015, toujours sous-traité par le duo McLaren Electronic Systems – Microsoft.

Etant donné que l’introduction du moteur V6 1600cm3 a été repoussé d’une année, soit 2014, une année de transition en 2013 avec le V8 sera visible. Reste que la nouvelle version de l’ECU permettra plus de liberté qu’aujourd’hui pour l’ultime année d’exploitation du moteur atmosphérique.

Peter Van Manen, le responsable de l’ECU chez McLaren Eletronic, indique que la prochaine version de l’an prochain, l’électronique standard sera plus ouvert et offrira plus de liberté aux ingénieurs. 75% du système seront normalisés, mais 25% seront libérés au profit des équipes. Toutefois, pas de fantasme, le système est conçu pour éviter des choses comme des avatars de contrôle de traction et de départ. Ce qui reste mesuré, mais reste un détail important en Formule 1.

F1 – Button et l’ombre du contrat Ferrari

2 avril 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Jenson Button aurait reçu une offre de la Scuderia Ferrari l’an dernier, avant que le champion du monde 2009 prolonge son aventure avec McLaren. Selon l’agence de nouvelle, Agencia Estado, le britannique a eu des entretiens avec Ferrari en 2011, pour remplacer Felipe Massa en 2012, voir en 2013.

Pourtant, il semblerait bien qu’entre Mai et Septembre, la Scuderia Ferrari ait fortement envisagée le cas Jenson Button. En Juin 2011, le tabloïd News of the World avait indiqué que l’équipe italienne avait sondée l’entourage de l’anglais, pour savoir sa disponibilité en 2012, voir éventuellement en 2013. A l’époque, Ferrari était prête à mettre un contrat de trois ans (2013-2014-2015) d’un total de 54 millions d’euros.

Finalement, l’annonce de l’intérêt de l’équipe italienne a provoquée d’activation de la clause 2012 du contrat de Button avec McLaren et la victoire du GP du Canada, a simplement activée l’élaboration d’un nouveau contrat de trois années (2012-2013 et 2014), sur la base d’un salaire de 16 millions d’euros en 2012 et une augmentation en cas de titre de champion du monde. Soit un total de 54 millions d’euros.

Ce que confirme Agencia Estado, c’est que McLaren a réagi à une menace considérée par beaucoup comme lointaine, mais prise au sérieux à Woking. Les liens Button – Ferrari ont servi à activer l’option 2012 à un moment ou l’équipe anglaise ne le souhaitait pas vraiment et surtout à élaborer un nouveau contrat à l’avantage du pilote anglais, annoncé en Octobre 2011.

Accord 2013 – La majorité des équipes ont signé

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Politique

La nouvelle est très courte, mais lourde de sens. Bernie Ecclestone a indiqué qu’il avait signé avec la majorité des équipes les nouveaux Accords Concordes 2013 – 2020 en ses mots :

« Je suis très heureux d’annoncer que nous avons conclu les accords commerciaux avec la majorité des équipes de Formule 1, y compris Ferrari, McLaren et Red Bull Racing, sur les conditions dans lesquelles ils se poursuivront leurs concurrence en Formule Un après l’Accord Concorde actuel qui expire à la fin de cette année. « 

Notons que la BBC précise que les équipes sont d’accords avec les nouveaux Accords, mais que rien n’a été encore signé. Jeudi, la directrice général de l’équipe Sauber, Monisha Kaltenborn avait indiqué en conférence de presse à Sepang que l’équipe Suisse négociait aussi individuellement avec Bernie Ecclestone les Accords Concordes 2013.  Il semblerait que Toro Rosso ait aussi signé, dans l’aspiration de Red Bull Racing.

En réalité, il semblerait que Mercedes AMG, Williams F1 et Force India ne soient pas signataire des nouveaux Accords. Aucunes informations pour le moment sur le cas de Lotus F1 Team. Bernie Ecclestone estime par ailleurs que les trois nouvelles équipes, Caterham, Marussia et HRT, ne sont pas une priorité stratégique. L’argentier misant sur les acteurs de premier plan (Ferrari, McLaren et Red Bull), pour établir sa force.

L’indication de Sauber est intéressante, car cela signifie que chaque équipe négocie avec Ecclestone pour une sorte d’Accord à la carte. Ferrari ayant déjà obtenu une prime de 1 millions d’euros supplémentaire, sur les primes proposés la semaine dernière dans un document du CVC, nous pouvons penser qu’il en sera de même pour les autres équipes. Surtout celle étant présente depuis un moment et n’ayant pas changé de nom (ou presque).

Le cas Williams est intéressant car il relève de la politique, plus que de la finance. En effet, l’accord 2013 inclus un volet un peu plus secret qui précise l’admission par la FIA du principe d’une 3ème voiture, souhaité par Luca di Montezemolo dès l’an prochain. Un principe que refuse historiquement Williams. Concernant Mercedes, c’est l’unité de la FOTA qui est en jeu, mais elle risque d’être seule désormais. Surtout si Lotus signe aussi les accords. Force India étant politiquement dans l’aspiration du constructeur allemand.

F1 2012 – Echappement aérodynamique et retour du F-Duct

9 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Après les derniers essais de Barcelone, beaucoup d’innovation techniques ont été découvertes et surtout plusieurs controverses. Red Bull Racing semble être au centre des interrogations et stigmatise l’attention sur une année qui multiplie les innovations par équipe de pointe de manière remarquable.

Le nouveau package aérodynamique de la RB8 lors des derniers jours a soulevé beaucoup de question. Surtout au niveau des échappements. Christian Horner a rapidement souligné le fait que l’équipe étant conforme à la réglementation. Charlie Whiting en début de semaine a été alerté par plusieurs équipes (Mercedes et Ferrari en tête) afin de demander des précisions sur l’autorisation d’utiliser les gaz d’échappements pour gagner en efficacité aérodynamique. Sur le fond c’est interdit en 2012, mais les équipes étudient plusieurs autres formes pour contourner cela.

Le système d’échappement de Red Bull ne souffle pas en direction de l’aileron arrière, mais orienté le long de la bouteille de coca (le long de la boite de vitesse) et donc la partie supérieur du diffuseur. La différence de vitesse de l’air en dessous des pontons et la pression du flux d’échappement génère un accroissement de la charge aérodynamique, permettant un appui plus important. C’est un concept assez complexe. Ferrari a testé une idéologie similaire, avant de l’abandonner pour modifier l’intégralité de l’arrière de sa F2012. L’équipe Williams a déjà prévu une évolution similaire de sa FW34 pour l’avenir, mais doute encore de sa légalité. Le spectre d’une affaire des diffuseurs soufflés comme en 2011, inquiète et retarde les décisions de développement des équipes autour d’une imitation du système Red Bull.

Autre innovation, le retour du F-Duct passif. Après le W-Duct (entrevue chez Mercedes GP, testé par McLaren), il semblerait que l’équipe de Brackley ait doté sa W03 d’un système équivalent sur l’aileron arrière. Le système, permettrait d’augmenter de 10 à 15 km/h, en plus du système DRS, selon les évaluations la vitesse de pointe. McLaren a aussi testé un aileron arrière doté d’échancrure, ainsi que Red Bull, dans le package controversé des derniers jours de Barcelone. Le système serait même activé en même temps que le DRS afin d’augmenter plus rapidement l’impact et permettre un dépassement plus net.

Mercedes GP n’a jamais vraiment maitrisé le F-Duct version McLaren en 2010 et a étudié des versions alternatives passives et actives.

F1 – Hamilton, le plan B de Mercedes GP ?

5 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Rumeurs, Transferts

Norbert Haug a immédiatement réagi hier en indiquant qu’il n’y avait pas de plan B pour le remplacement de Michael Schumacher chez Mercedes AMG F1 Team. Entre Brackley ou la prudence est de mise concernant Ross Brawn et la volonté affiché dans les médias des dirigeants de la marque à l’étoile de renouveler le vétéran allemand au-delà de son contrat expirant 2012, un flou artistique. Un tel brouillard que les spéculations débutent déjà en Allemagne.

Le quotidien populaire allemand BILD  am Sonntag indique que le plan B de la marque allemande est de signer Lewis Hamilton pour 2013. Les relations entre les deux parties sont très bonnes. Hamilton a été champion du monde avec un moteur Mercedes en 2008 et son contrat actuel est subventionné par la marque allemande jusqu’à cette année, (50% de son salaire).

Dès la présentation de la MP4-27 dans les murs de l’usine de Woking, le pilote anglais a indiqué aux journalistes qu’il souhaitait rapidement renouveler son contrat avec l’équipe anglaise, afin d’éviter les spéculations en cours de saison. Dans le même temps, les rumeurs sur le renouvellement de Michael Schumacher, orchestré par la presse outre-rhin et sur la base de déclaration de haut responsable du groupe Daimler, se rependaient sur la base d’une prolongation de deux ans (2013 et 2014 avec indexation sur les revenus sponsorings de l’équipe (voir ici).

Désormais géré par l’agent Simon Fuller, Lewis Hamilton pourrait souffrir du manque d’expérience de ce dernier dans le domaine de la Formule 1. Fuller souhaite que Hamilton dispose d’un salaire important (18,5 millions d’euros en 2013), alors que Martin Whitmarsh semble disposer à rester sur la même base de salaire que pour Jenson Button. A savoir 16 millions d’euros de salaire avec évolution en cas de titre de champion du monde. Depuis une année, les discussions entre Fuller et McLaren aboutissent à un statuquo sur de nombreux domaines. Voir ici par exemple. De plus, du côté de l’usine de Brackley, l’ombre de Sébastian Vettel est aussi présente et un projet à l’horizon 2014 semble se dessiner (+).

La rumeur Mercedes, après celle de Red Bull Racing l’an dernier, ressemble assez à un moyen de pression. A moins d’être une réelle volonté stratégique de la marque de la marque allemande. Auquel cas, la situation serait intéressante à observer. McLaren négociant actuellement avec son partenaire allemand pour une fourniture moteur au-delà de 2013 (payante ?), l’avenir de l’usine de Woking se jouera dans les prochains mois, ainsi que l’avenir de Lewis Hamilton.

F1 – Pilote N°1, égalité et équité

29 février 2012 | 9 commentaires
Catégorie : Management

La phrase est annoncée, comme un constat. Mais, l’image est tout de même plus forte : « Nous pouvons admettre que nous pensons différemment des autres, pour gagner de façon constante, nous ne sommes certainement pas ce genre d’entreprise. » lance Jonathan Neal en parlant du choix d’établir, dans une équipe un rôle de premier pilote et de second pilote. Une démarche qui n’a jamais fait partie de l’histoire de McLaren.

Il est vrai que l’équipe de Woking n’a jamais signée de contrat de pilote N°1 ouvertement. Des pilotes comme Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna voir Mika Hakkinen se sont imposés par leurs talents et donc payés en conséquence. Contrairement à l’équipe Williams qui a toujours préférée faire le choix d’un pilote N°1 : Alan Jones, Nelson Piquet, Nigel Mansell, Alain Prost, Ayrton Senna, Damon Hill, Jacques Villeneuve et même Ralf Schumacher.

Egalité ou choix ? Le débat est vieux comme le monde en Formule 1, ou déjà Team Lotus dans les années 60/70 faisait le choix d’un seul pilote, tout comme Tyrrell et même Ferrari. Toutefois, depuis 20 ans, le statut des champions du monde est intéressant.

Depuis 1991, 11 titres ont été acquit par des pilotes désignés N°1 par leurs équipes, 8 par le principe de l’équité technique et seulement 2 par l’égalité de traitement (1996 entre Damon Hill et Jacques Villeneuve chez Williams, ce qui est la seule fois à signaler d’ailleurs et 1998 entre Mika Hakkinen et David Coulthard chez McLaren, car DC avait fait une meilleure saison en 1997 que son équipier finlandais).

Le principe d’équité prend donc toute sa mesure. L’idée est bien différente de l’égalité de traitement. Les chances sont équivalentes au début de saison, mais le résultat impose ensuite un leader naturel. C’est Ron Dennis, depuis le départ d’Alain Prost et ne voulant pas désigner ouvertement un pilote N°1 dans l’équipe McLaren, qui a mis les bases de ce principe pour satisfaire Ayrton Senna. Renault en 2005 et 2006,  Ferrari, époque 2007 – 2009 et Red Bull aujourd’hui sont dans cette optique.

Reste que la manière la plus efficace est de désigner un seul pilote et se concentrer dessus. Depuis 1950, 39 champions du monde ont été désigné N°1, 14 étaient traités à égalités (d’où cette légende) et 9 par équité.

F1 2012 – Inside monoplace

26 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif

Red Bull RB8 :  Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

McLaren MP4-27 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Ferrari F2012 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Mercedes W03 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Lotus E20 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Force India VJM05 : Analyse techniqueDéclarationWallpapers - Vidéos

Sauber C31 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Toro Rosso STR07 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Williams FW34 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Caterham CT01 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

HRT F112 : Analyse technique – Déclaration – Wallpapers – Vidéos

Marussia M03 : Analyse technique – Déclaration – Wallpapers – Vidéos

Note du Mardi – La notion de fidélité

14 février 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Note du Mardi

S’il y a une équipe qui maitrise le marketing depuis 20 ans, imposant un modèle largement imité depuis par tout le monde dans le paddock. La notion de continuité s’applique aussi avec une certaine rareté dans le milieu.

Hugo Boss (31 ans), Tag Heuer (27 ans), Kenwood (22 ans), ExxonMobil (18 ans) et Mercedes-Benz (18 ans) sont des exemples uniques. Mais, Vodafone est présent depuis 6 ans, ainsi que Hilton et Johnnie Walker depuis 7 ans. Hormis Marlboro et Ferrari qui cumulent 18 ans de partenariat, aucune autre équipe ne peut revendiquer des partenariats aussi lointains dans l’histoire.

L’image d’excellence véhiculée par Ron Dennis depuis les années 80, a permis d’obtenir des sponsors fidèles grâce à cette image de rigueur, mélangée avec des résultats sportifs exceptionnels pour l’époque (7 titres pilotes en 9 ans entre 1984 et 1991). Mais, avec le temps et les nouvelles techniques de marketing de ce début de siècle, l’histoire a évoluée vers une équipe citadelle, fermée sur elle-même et sur les autres. Depuis deux ans, le marketing de Woking tente de rendre plus ouvert cette image, qui évolue désormais dans une petite entreprise d’envergure mondiale ayant de gros partenaires internationaux.

Avec ses temps d’incertitude économique, la fidélisation dans le temps (même contre un rabais important) est devenue indispensable pour s’inscrire sur la durée. McLaren arrive à obtenir avec cette technique 50 millions d’euros de sponsoring, dont un très important avec Vodafone. Il faut dire que l’équipe anglaise, depuis 2010, cultive son image avec deux champions du monde anglais et ses résultats en piste, avec des victoires régulières en saison et une seconde place au championnat des constructeurs en 2011, derrière l’intouchable Red Bull Racing. Cette continuité de résultat est aussi une force marketing.

Désormais, McLaren fait évoluer son storytelling et met en avant la fidélité de ses partenaires historiques, pour donner l’image d’une entreprise sérieuse avec qui il fait bon d’être. Une notion désormais indispensable, car depuis 10 ans, elle n’a remportée qu’un seul titre de champion du monde avec Lewis Hamilton en 2008…

Abonnez vous sur la page de la Note du Mardi en cliquant ici

F1 – Vers des évolutions de nez plus agressifs ?

7 février 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Depuis le début des présentations, les nez sont les principaux sujets de discussions. McLaren, est la seule à proposer un design totalement différent des concurrentes. L’équipe anglaise avait misé sur un concept de nez plongeant en 2011, alors que ses adversaires avaient misé sur un nez relativement haut perché. Toutefois, Red Bull, via Adrian Newey a présenté une évolution de ce nez cassé, avec une prise d’air dans la cassure. Une première avancé vers des innovations dans ce domaine ?

Le directeur technique de la Scuderia Toro Rosso, Giorgio Ascanelli, l’a avoué : après ses premiers tests de Jerez, la STR7 disposera d’un nouveau nez avant, plus agressif dans son design. « Je pense que nous pouvons le rendre plus agressif. » lance simplement l’italien.

L’ingénieur anglais indique que son plan de développement en 2012 sera similaire à 2011, à savoir qu’il concevra un nouveau nez avant. « Je ne peux pas concevoir une nouvelle coque, mais je vais concevoir un nouveau nez avant, comme je l’ai fait l’an dernier » tout en précisant que cela prendra un peu de temps pour qu’il soit efficace.

Il faudra donc s’attendre dans les prochains mois à avoir des nouveautés au niveau des nez avant des monoplaces 2012.

F1 – 20% d’effets aérodynamiques sur les échappements en 2012

6 février 2012 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

L’interdiction des échappements soufflés ne supprime pas 100% des appuis des Formule 1 en 2012 généré par ce concept entrevu l’an dernier. Mais, plutôt 80% selon les ingénieurs de l’équipe McLaren, selon Auto Motor und Sport.

Ce qui signifie que 20% d’appuis de la voiture seront en 2012 du fait des échappements d’une manière ou d’une autre. Une suppression importante, mais pas totale donc. Lors de la présentation de la McLaren MP4-27, la voiture était en mode « show car » avec des échappements en plastiques et surtout masqués.  Ferrari a procédé de la même manière avec sa F2012.

Demain à Jerez les premières photos des premières configurations d’échappements commenceront à submerger internet pour comprendre les solutions de chacun. Force India a déjà indiqué qu’elle allait tester plusieurs concepts durant ses essais privés.

Mais il semble très clair que les Ferrari et McLaren présentées la semaine dernière seront différentes à Melbourne dans leurs configurations. Ses deux équipes ont demandé des clarifications concernant l’utilisation aérodynamique des échappements. L’orientation des tuyaux d’échappements doit viser le haut de la voiture, mais aussi souffler les gaz sur les surfaces aérodynamiques, soit la partie inférieure de l’aileron arrière ou un autre élément conçu pour cela.

D’ailleurs c’est dans ce sens, que le délégué technique de la FIA, Charlie Whiting sera présent lors des essais de Jerez, afin de clarifier les choses et donner un feu vert aux différents projets présentés par les équipes.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (04)

4 février 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Narain Karthikeyan confirmé chez HRT en 2012, McLaren et Ferrari présentent leurs monoplaces, Lewis Hamilton vise un nouveau contrat avec McLaren et Petronas met la pression sur Mercedes GP.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

McLaren a perdu 35 millions d’euros de revenus sponsoring en 2012

2 février 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Marketing

La livrée est magnifique, le chrome brillant le rouge visible, mais le manque d’annonceur sur la nouvelle MP4-27 est un signe des temps et annonciateur d’une baisse des revenus marketing de l’équipe de Woking pour la saison 2012.

Aigo, ayant signé un contrat de 5 ans en 2007, quitte l’équipe. Johnnie Walker est quasiment absent sur la voiture, ainsi que Banco Santander. Le manque à gagner pour la saison 2012 se chiffre déjà à près de 25 millions d’euros. En vérité il est bien plus important.

Si AIGO n’est plus visible et fait perdre 6 millions d’euros annuellement, il est à noter que Johnnie Walker et Banco Santander sont visible, uniquement sur les combinaisons des pilotes. Ce qui laisse penser que la réduction a été importante.

Pour la marque du groupe DIAGEO, il était entendu qu’un accord de deux ans de 25 millions d’euros sur la période (2011 et 2012) avait été entendu, mais semble avoir été résilié au profit d’un contrat bien moindre et entre 1 et 2 millions d’euros.

Concernant Banco Santander, le dernier accord indiquait une prolongation pour la saison 2011 contre 6 millions d’euros. La présence uniquement de la marque ibérique sur les combinaisons des pilotes signifie que la réduction a été encore importante et semble estimé aujourd’hui à 2 millions d’euros annuels pour 2012. La banque espagnole vise désormais une communication autour principalement des deux champions du monde anglais.

Hilton a aussi réduit son implication pour 2012, tout en restant encore présent dans les partenaires économiques de l’équipe.

Notons que Vodafone a aussi réduit son implication financière de 10 millions d’euros avec la signature de son nouveau contrat de trois ans qui expirera en 2013 ou 2014. Passant de 55 millions d’euros à 45 millions d’euros environ par année.

Ce qui signifie que réellement le manque à gagner en 2012 pour l’équipe McLaren est tout de même de 35 millions d’euros environ. Une manière d’entrer parfaitement dans les clauses du RRA…

F1 – Hamilton vise un nouveau contrat avec McLaren d’ici Avril

2 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Transferts

Il semblerait que Lewis Hamilton soit impatient de conclure une nouvelle entente avec McLaren d’ici le mois d’Avril 2012, afin d’éviter toutes spéculations autour de son avenir pour le reste de la saison. « Probablement après les deux premières courses, (nous pouvons alors nous concentrer sur le reste de l’année sans nous préoccuper sans se poser des questions » lance le champion du monde 2008 sur Autosport.

Reste à savoir si Martin Whitmarsh ne va pas laisser un peu de temps et agir de la même manière que l’an dernier avec Jenson Button. Dès Avril 2011, l’homme fort de McLaren avait indiqué dans la presse son intention de prolonger jusqu’en 2017 ses pilotes, précisant même que 120 millions d’euros pouvaient être placés dans ce sens. Dès Juin, l’option 2012 de Button a été validé, mais dans l’attente d’une victoire et surtout de certains ajustements sur la durée du contrat. Suite à la victoire au Canada de Button, le patron de McLaren promet une forte augmentation et un contrat d’environ 3 ans à la clé ferme. Button semble ralentir. Il faudra attendre le mois d’octobre pour avoir l’officialisation d’un contrat signé 2 semaines plus tôt.

Pour Lewis Hamilton, la mécanique pourrait être la même finalement. L’entourage du champion du monde 2008 demande un salaire très importante, autour de 18,5 millions pour 2013 et refuse de rétrocédé 25% de ses revenus à l’équipe, comme c’était le cas auparavant. Mais, il semblerait que l’égalité de traitement serait une garantie et le marché des pilotes ne permet pas une augmentation massive de salaire. Button touchera 16 millions d’euros brut l’an prochain, Vettel 10 millions, tandis que Fernando Alonso a baissé son salaire pour sa prolongation au-delà 2012 passant de 30 à 25 millions d’euros brut.

Egalement, les rumeurs autour de Red Bull Racing, dont nous avons été le premier à parler en Mai 2011, commence à revenir dans les médias.

Hamilton a appris de ses erreurs et souhaite finaliser rapidement un nouvel accord qui pourrait être similaire à celui d’aujourd’hui qui expire en 2012. La situation économique le permet et cela simplifierait grandement les choses pour Martin Whitmarsh. Le pilote a besoin de changer d’image dès 2012 pour séduire des sponsors personnels, ce qui signifie que McLaren est en position de force pour négocier le contrat.

F1 – La McLaren MP4-27 illégale ?

2 février 2012 | 23 commentaires
Catégorie : Technique F1

mclaren_mp4-27_technical_launch_2012-598-2

Lors que la MP4-27 a été présentée, j’avais remarqué une petite « gouttière » derrière les pontons de la monoplace. Après observation plus approfondie, j’ai découvert que c’était une excroissance dotée d’un morceau étrange.

Un commentaire fait par un membre de l’équipe de Woking a causé un émoi auprès des médias à propos de la légalité de la voiture. Apparemment la réponse aurait été celle-ci : « La voiture est très proche de la limite de la réglementation technique. » Précisant même en OFF que si la FIA suivait strictement à la lettre le règlement, la voiture pourrait être jugé illégale à Melbourne. Le commentaire était visible sur le site internet de l’équipe, puis retiré rapidement.

Reste une question : qu’est-ce que ce trou derrière les pontons ? Il n’est pas impossible que ce soit un capteur pour l’usure des pneumatiques Pirelli. L’équipe a indiqué avoir fortement travaillé sur l’exploitation des gommes italiennes sur la MP4-27. Dans ce cas rien d’illégale…Ou pas…

NOTA : Pour ceux qui doutes, regardez sur la partie supérieur gauche de l’image il y a un trou de 100mm rond qui ressemble à un pot d’échappement….

NOTA 2 : D’après les informations que j’ai pu obtenir, il semblerait que ses orifices ne soit pas des échappements, mais devant permettre d’orienter la chaleur des radiateurs et du moteur V8 mercedes en direction de l’aileron arrière. Ce qui expliquerait le faible diamètre et son orientation sur les pontons.

F1 Vidéo – McLaren MP4-27

2 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Media

Ce jour, l’écurie McLaren Mercedes a présenté dans son usine de Woking sa nouvelle monoplace qui portera les couleurs de la structure britannique lors du Championnat 2012. Grâce à notre vidéo du jour, vous pourrez découvrir cette MP4-27

McLaren Mercedes –  » La MP4-27 est très différente ! « 

1 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Avec la nouvelle MP4-27, l’écurie McLaren Mercedes souhaite se battre clairement pour le titre de Champion du Monde face à l’équipe Red Bull Racing. La nouvelle monoplace 2012 de Woking présente un changement de design au niveau des pontons et une recherche de l’appui après l’interdiction des échappements soufflés…

2012  Monoplace  McLaren  Mercedes  MP4-27  F1

 » Nos principaux objectifs pour la saison 2012 ont été d’optimiser l’appui malgré l’interdiction des diffuseurs soufflés et d’améliorer la compréhension des pneumatiques Pirelli  » indique Paddy Lowe, le directeur technique de la structure McLaren Mercedes. Avant de préciser que l’interdiction des diffuseurs soufflés a un impact inévitable sur le champ d’écoulement sur l’arrière de la monoplace. Le design arrière a donc été redéveloppé en conséquence.

Paddy Lowe précise que la nouvelle monoplace de Woking a également bénéficié de 12 mois d’expérience sur les pneumatiques Pirelli qui ont permis d’optimiser l’efficacité d’exploitation.

Le directeur de l’ingénierie, Tim Goss précise que beaucoup d’éléments de la MP4-27 sont nouveaux par rapport à la MP4-26 de l’an dernier. Expliquant que l’effort a été porté sur une optimisation de l’écoulement de l’air sur l’arrière de la voiture, sans utiliser des échappements cylindriques sur les ultimes 100mm. Adieu forme ovoïde ou plate comme par le passé. Ce qui redéfinit l’approche.

Finalement, la MP4-27 a peu en commun avec la MP4-26 de l’an dernier, hormis quelques éléments du système d’alimentation carburant. Mais, son inspiration est très différente de son ancêtre et l’équipe technique de 200 ingénieurs est fier du résultat final.


Page 1 sur 141234510...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu