Naviguer : Accueil >

F1 – La grille des partenaires sur TF1 en 2009

2 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Marketing, Media

Dès cette nuit la 1er séance libre du GP de Malaisie débute sur l’antenne d’Eurosport, TomorrowNewsF1 vous propose la grille des tarifs des partenaires sponsors de la F1 sur TF1 et Eurosport (les pubs « qui vous présente le programme » que vous voyez juste avant les programmes ):

  • Course+Qualif sur TF1 : 2.5 millions d’euros/ an
  • F1 à la une + Autocritique : 560.000 euros/ an
  • Le jeu Top Position : 950.000 euros/ an
  • Essais des libres et qualif sur Eurosport : 255.000 euros/ an
  • Redif Eurosport du GP : 95.000 euros/ an
  • Autocritique : 110.000 euros/ an

F1 – Bataille des ondes entre RMC et Europe 1

31 mars 2009 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

L’ambiance dans les paddocks est, par effet miroir, aussi tendu dans les ondes ou RMC et Europe 1 bataille sur le terrain de la Formule 1 selon lepoint.fr.

Europe 1 l’avait annoncé en grande pompe, malgré un couac catastrophique dès sa mise en route, elle sera diffuseur de la Formule 1 à la radio. Tout en ne précisant pas qu’elle n’avait pas l’exclusivité. De son coté RMC s’agace de cette situation, d’autant plus que la station du groupe Lagardère a débauché son commentateur, à savoir Alexandre Delperier (celui qui faisait Vidéo Gag il y’a quelques années souvenez vous). Donc RMC contre attaque et ça chauffe.

Première salve : la station annonce qu’elle retransmettra l’intégralité des essais. Europe numéro 1 attendra le 4ème Grand Prix (Bahreïn) pour en faire autant, du moins pour la séance qualif. Une copie qui agace encore plus RMC.

Chacune des deux stations a acquit les droits non exclusifs de retransmission auprès de Bernie Ecclestone. Un investissement de 300.000 euros selon l’Equipe (même valeur estimée par TomorrowNewsF1) pendant deux saisons, pour le cas de Europe 1.

Coté Médiamétrie alors ? Europe 1 part avec une longueur d’avance avec 1,6 millions d’auditeurs entre 9h et 10h, tandis que RMC revendiquait 565.400 auditeurs. Un beau score mais RTL fait 2 millions sans F1…

Formule 1 et Tabac – la presse écrite déboutée

6 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

La Cour européenne des droits de l’homme a débouté jeudi les deux groupes de presse écrite Hachette Filipacchi Presse Automobile et Conception de Presse et d’Edition qui se plaignaient d’être discriminées par l’interdiction de publier des photos de F1 avec des marques de cigarettes, mesure qui ne s’applique pas aux retransmissions télévisées.

Les juges européens ont estimé à l’unanimité que les condamnations à des amendes pour publicité indirecte et illégale: « La restriction de publicité en faveur du tabac et des produits du tabac, ont-ils dit, constitue un axe essentiel de lutte contre le fléau social que constitue le tabagisme ».

Les juges ont en outre ont estimé que la discrimination entre presse écrite et audiovisuelle n’existe pas « car les moyens techniques ne permettent pas à l’heure actuelle de dissimuler les emblèmes, logos ou publicités sur les images retransmises dans les médias », contrairement aux photographies.

Hachette Filipacchi avaient été condamnés à 30.000 euros d’amende après la publication en 2002 d’une photo de Michael Schumacher avec une marque de cigarettes sur sa combinaison dans Action Auto Moto.

Conception de Presse et d’Edition avaient été condamnés à 20.000 euros d’amende pour une photo publiée en juin 2002 du magazine Entrevue présentant un casque de Schumacher avec le logo d’une marque de cigarettes. L’arrêt est susceptible d’être réexaminé en appel.

Source Les Echos.fr

TF1 négocie une baisse des droits TV de la F1

28 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

TF1 étudie une baisse des tarifs des droits de la Formule 1 pour le contrat en cours, selon Nonce Paolini, le PDG de la chaine française dans une interview accordé hier au journal Le Parisien.

En 2006, la chaine avait signée un contrat avec Bernie Ecclestone jusqu’en 2012, soit 7 saisons, en deux lots : un contrat triennale (2006/2007/2008) de 30 millions d’euros annuel et un contrat quadriennale (2009/2010/2011/2012), pour 35 à 40 millions d’euros. Hors il semble que TF1 ne rentabilise pas l’investissement.

En 2006, Etienne Moujeotte avait déclaré dans le magazine Stratégie que pour 2006 à 2009, les droits de la Formule 1 étaient à l’équilibre financier, sans toutefois faire de bénéfice. Mais avec un marché publicitaire en baisse de 15 à 20% sur un spot de publicité de 30 secondes depuis le début de l’année, la chaine ne rentabiliserait pas le nouveau contrat et négocie donc une baisse substantielle.

Dimanche dernier, Jean Louis Moncet avait démenti sur son blog les propos d’Emmanuel Beretta du Point.fr qui annonçait que la perte du GP de France était un prétexte à des pressions de la chaine française.

Toutefois, avec des mesures d’économie de 60 millions d’euros à engager, et une valeur en bourse inférieure à celui de M6 et sous la rumeur d’un rachat par Canal+, TF1 pourrait établir le même plan qu’en 2002 où sous le prétexte d’une saison déplorable en terme d’audience, la chaine avait obtenue une baisse de 50% de ses droits avec une clause d’un retour d’audience.

Les audiences en 2008 ayant été très bonnes, cette manœuvre ne fonctionnera pas auprès de Bernie Ecclestone, mais la tentation de faire baisser à 20 ou 25 millions d’euros les droits jusqu’en 2012 est bel est bien à l’étude selon le président de TF1.

Canal + racheterait TF1 ?

27 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Le Point a publié, hier un article relatif à un éventuel rachat de TF1 par le groupe Canal+. ” L’idée ferait son chemin dans la tête des dirigeants de Canal+, à la recherche de proies en Europe “, explique l’hebdomadaire qui souligne la faible valorisation de TF1 actuellement à la bourse, 1,4 milliard d’euros. ” Une cible à la portée du groupe Canal+/Vivendi. Pour Vivendi, le prix du contrôle de TF1, soit 700 millions d’euros, représente moins d’un an de profit ! ” Ajoute Le Point.

“La pépite de TF1, c’est Eurosport”, confie­t-on à Canal+. Toutefois, les appétits de Canal+ se heurtent à la loi de 1986, qui interdit à un groupe de posséder deux fréquences analogiques. Mais fin 2011, quand l’analogique aura disparu et que la TNT sera la norme en France, cet obstacle sera caduc et Canal+ pourra cumuler 7 fréquences… conclu Le Point.

Un scénario digne de la sciène fiction répond-t-on chez TF1 et Canal+. Toutefois, après avoir songé à obtenir les droits de la Formule 1, le programme record de la chaine Eurosport, la chaine crypté vise d’autres objectifs.

Honda F1 – bataille de source sur les médias anglais

27 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

La presse et les médias internet anglais sont littéralement à l’affut d’une nouvelle pour l’équipe Honda. Un accord aurait été trouvé et que le reste ne sera qu’une question d’heure.

Des révélations d’hier assez étonnante du site crash.net sur l’avenir de Honda F1, aux déclarations du The Times et du Daily Telegraph, en passant pour les « sources anonymes » récurrentes sur les sites anglais, la tendance se dégage donc.

Selon The Times, Le rachat de l’entreprise serait dirigé par Ross Brawn. Le business plan comporte un apport numéraire de Honda, des fonds provenant de Bernie Ecclestone sous la forme d’un prêt selon toute vraisemblance et de quelques sponsors. Toutefois le Daily Telegraph est plus clair encore.

L’équipe est susceptible de perdre 300 emplois et une réduction de salaire à 7,5 millions de dollars pour Jenson Button serait entendue. Ross Brawn, Nick Fry et trois autres cadres de l’équipe ont convaincu le conseil d’administration de Honda de leur projet. Le budget alloué par Honda à l’équipe sera donc de 100 millions de dollars.

Toutefois selon Pitpass, cet accord n’est valable que pour une année, et le financement de l’équipe ne serait garanti que pour 2009. Charge alors au nouvel ensemble de trouver un investisseur. GrandPrix.com pense même que l’équipe pourrait être louée dans l’attente d’un retour d’ici trois saisons.

Selon crash.net, citant une source proche du dossier, Bernie Ecclestone ne ferait pas partie du montage financier. De plus il semble clair que Ross Brawn sera le nouveau patron d’une équipe dont le nom sera décidé par Honda, prouvant donc que le constructeur malgré la vente, a bien encore un intérêt dans cette histoire.

F1 – Le réveil des magazines papiers sur Internet

25 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Dans un monde de l’information F1 dominé par les pures Player, les magazines tentent d’envahir le marché avec l’utilisation de leur marque. Vont t’il réussir ?

Historiquement le seul à avoir réussit à faire cette mutation reste Autosport, qui avec son site internet www.autosport.com, crée pourtant tardivement, rattrape son retard grâce à des recettes simples. En France, les acteurs papiers sont en contradiction avec la réalité et arrivent sur un marché ou l’offre dépasse la demande.

www.F1i.com par exemple n’a rien à voir avec le magazine et aucune synergie n’est effectuée. Le magazine F1 Racing, pourtant le plus vendu dans le monde avec ses différentes éditions (entre 500.000 et 1 millions d’exemplaires par mois), n’a pas réussit sa mutation sur internet et ce contente d’être un mini site de présentation de son magazine. Ne parlons pas de Formule Magazine qui est absent du net.

En 2007 l’annonce de l’arrivée de Sport-Auto était réjouissante. Sauf que le site sportauto.fr ne décolle pas. Selon OJD, le site après une année s’établit à une moyenne de 58.000 visiteurs uniques et 220.400 pages lus par mois. Soit moins que les pures Player du secteur. La marque papier ne fait pas tout.

Le dernier en date, Auto Hebdo, après avoir été longtemps été un forum, a annoncé l’arrivée d’un site internet « avant Melbourne » sans donner plus d’indication. Reste à savoir si l’hebdomadaire fera avec ce site une véritable politique de contenu.

[Dementi] TF1 met la pression sur le GP de France

22 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Jean Louis Moncet sur son blog a réagit aux propos du Point et d’Emanuel Berretta sur l’avenir de TF1 et du GP de France.

Concernant le Grand Prix de France, TF1 et Renault, le papier qui y est mentionné est un tissu de bêtises. Ne pas avoir de Grand Prix de France coûte moins cher à TF1 et à Renault (un Grand Prix de moins à payer, ou à disputer, d’énormes frais en moins). Si ces deux sociétés doivent arrêter leur engagement en F1, ce sera pour d’autres raisons mais surtout pas celle-là. Il est de bon ton aujourd’hui d’élaborer des hypothèses sur la F1… Hier c’était un autre sujet, et demain il y en aura un autre, c’est ça le lynchage médiatique permanent : parler de tout, sur tout, et surtout sans savoir.

Et à propos de Lagardère Sport, futur promoteur du GP de France :

Quant à Lagardère Sport, le sujet est tout autre : le Grand Prix de France a besoin d’un promoteur. Ce rôle était assuré par la Fédération Française du Sport Automobile au cours de ces dernières années et ce n’est précisément pas le rôle d’une fédération que d’être promoteur. Il fallait donc trouver un promoteur. Après l’échec de la solution Disney, Lagardère s’est présenté dans le dossier Flins mais pas par bonté d’âme. L’objectif de Lagardère est de faire du profit, notamment avec du trading de droits sportifs ou de l’évènementiel (entre autres), ce qui est d’ailleurs son droit le plus strict. Auparavant, il lui faut se faire connaître dans le milieu sportif, comme est connue par exemple la société ASO (le Tour de France cycliste, le Dakar, Paris-Roubaix, etc). Organiser le Grand Prix de France serait un bon moyen : Lagardère est donc prêt à entrer dans la boucle. Mais pas à n’importe quel prix. D’où la levée de boucliers contre Bernie Ecclestone. Mais Bernie a bien compris, pour sa part, les objectifs de Lagardère… qui veut bien investir mais pas trop, et il sait aussi que le département des Yvelines (Flins) a de très grosses capacités financières.

Propos Jean Louis Moncet sur son blog Auto plus

TF1 met la pression sur le GP de France

22 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Le retour d’un Grand Prix de Formule 1 en France en 2011 est fort compromis. Les exigences financières de Bernie Ecclestone, sont jugées excessives par Lagardère Sports, la société en charge d’organiser l’épreuve. Bernie Ecclestone réclame 23 millions de dollars de « droits de plateau ». Une somme qu’il entend majorer de 10 % par an lors des trois ou cinq éditions suivantes. Ruineux, pour Lagardère Sports. Indique Emmanuel Berretta du magazine Le Point

Les exigences financières de Bernie Ecclestone sont telles que le circuit ne serait jamais rentable. Si l’affaire capote, tout s’écroule comme un château de cartes : sans Grand Prix de France, TF1, dont les droits TV arrivent à échéance en 2012, ne diffusera plus les courses de Formule 1. La participation de l’écurie Renault au Championnat du monde serait également remise en cause. Après le retrait de l’écurie Honda cette année, ce serait un nouveau coup dur pour Formula One Group, dont 75 % des titres ont été vendus, en 2005, par Ecclestone au fonds CVC Capital Partners…

Lire la suite sur Lepoint.fr

Ecclestone, 100M£ et le tabloïd

22 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

Bernie Ecclestone se lâche dans un entretien dans News Of the World, tabloïd anglais à fort tirage hebdomadaire. Selon ce dernier, Bernie Ecclestone aurait proposé un plan de 100 millions de livres, soit 110 millions d’euros et 145 millions de dollars pour la reprise de Honda. Mais lorsque l’on lit l’article, rien n’est véritablement cité.

Le milliardaire anglais précise bien qu’il a essayé d’aider à sauver l’équipe en donnant des garanties, une protection complète, mais que le duo Fry-Brawn voulait faire par ses propres moyens (via le sponsoring). De plus au-delà de la précision d’avoir déjà parler avec le conseil d’administration japonais, Ecclestone précise que « personne ne sait ce qui va se passer avec Honda. » lançant des suppositions sur un idéal avec Virgin et Bruno Senna.

En faite ce chiffre de 100 millions de livre n’est basé que sur la demande de Honda (présumée) et non sur une annonce de Bernie Ecclestone. D’ailleurs l’argentier ne prononce jamais ce chiffre. Tout ce qui est connu, c’est qu’un projet a été fait (un plan en plusieurs étages visiblement) et que dernièrement un projet de 25 millions de dollars a été lancé dans les tuyaux pour rassurer.

La répartition de 35% entre Ross Brawn et Nick Fry dans le nouvel ensemble est aussi une information qui ne sort du moins pas de la bouche de Bernie Ecclestone dans cette interview, cela reste une supposition de News Of The World.

F1 – L’exemple du Cricket

20 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Le sport se rapproche d’internet. Je vous avais parlé d’un rapprochement entre la F1 et Facebook qui serait du possible et même une idée intéressante. Du coté du Cricket (un sport national en Angleterre), Yahoo, qui attire plus de 1,5 milliards de visiteurs chaque année, a obtenu un partenariat de trois ans avec l’ICC (International Cricket Concil).

L’entente couvre l’accès à des vidéos exclusives, des photos, des interviews et des interventions des joueurs majeurs. Haroon Lorgat, le chef de la direction des tournois CPI a demandé à Yahoo de  » fixer de nouvelles normes en matière d’innovation « .

Sachant que Bernie Ecclestone observe beaucoup le cricket et les ligues américaines, cet accord risque de lui donné des idées. De plus la concurence fait rage sur internet avec le football et le rugby .Espérons du moins.

TF1 réduit ses coûts de 60 millions, sans problème pour la Formule 1

19 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1, Media

Pour surmonter la crise, TF1 réduit la voilure, indique le Point. Un plan d’économie de 60 millions d’euros pour l’année en cours portant sur l’ensemble des activités du groupe. Mais la F1 ne sera pas touchée.

La grille de TF1 est évaluée à 1 milliards d’euros, et ses recettes publicitaires à 1,6 milliards pour 2008. Il n’y a donc pas péril en la demeure, mais le titre en bourse chute et le chiffre d’affaire a perdu quelques points. Un plan s’imposait après dix ans de croissance (+30 millions d’euros chaque année). Les droits sportifs sont maitrisées ce qui semble rassurant sur l’avenir de la Formule 1 sur la première chaine française.

D’un montant de 30 millions d’euros annuel, les droits de la Formule 1 sont à l’équilibre depuis 2006, sans toutefois dégager une rentabilité publicitaire.

Pour en savoir plus sur TF1 et la saison 2009 de F1 lire le billet de www.fanaticf1.com

La Formule 1 & Facebook : un avenir commun

17 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Media

Internet devient social, tout le monde en a enteudu parler, le Web 2.0 en l’état de puissance. La F1 l’a déjà affronté à plusieurs reprises ces deux dernières années. Youtube est le fer de lance de cette génération de produit internet qui pullulent sur internet depuis plusieurs mois. Sans que la F1 ne s’intéresse à sa destiner

Et bien il est temps de changer cela. Mosley et Ecclestone souhaite plus de Formule 1, alors je leur conseil Facebook. Avec un programme simple : L’utilisation pour les GP du réseau social afin de permettre à ses membres fan de F1 de réagir et d’échanger en « live ». A la manière de CNN.com Live Facebook, qui avait été un formidable succès lors de la cérémonie d’investiture de Barack Obama.

Cette semaine, la NBA lance un programme équivalent pour les All Star Games, prouvant que l’organisation du basket américain reste la plus novatrice en la matière et qu’une application sportive est possible.

Une solution pour TF1 qui cherche à valoriser son investissement Formule 1 au-delà du simple retour publicitaire. Une idée comme cella là est à creuser non ? Facebook a plein de fan de F1, fort de 6 ou 7 millions de membres en France.

Ecclestone, Internet et la Formule 1

12 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Bernie Ecclestone répond à Max Mosley sur la présence de la Formule 1 sur Internet. (Voir Edito – La révolution internet prévue pour la F1).

Depuis quelques années, c’est la grande question : Pourquoi la Formule 1, qui a une présence forte pourtant sur Internet, n’est pas des plus accessibles dans ce réseau ? “Bernie est sceptique sur l’internet, il n’y a pas de doute sur ce sujet. Mais son potentiel est énorme”, indiquait Max Mosley lundi, qui aurait la solution pour permettre à la Formule 1 de rattraper son retard.

Mais Ecclestone s’explique sur l’immobilisme dans l’internet : «  Nous avons des contrats avec des chaînes de télévision dans le monde entier, qui leur donnent le droit exclusif de d’émettre dans leur territoire et cela comprend internet ». L’argentier explique sur autosport.com que les chaines de télévision ont la responsabilité d’une diffusion et qu’il ne peut pas casser les contrats. Une indication importante.

L’année dernière ITV a lancé une offre sur internet pour permettre de regarder la Formule 1, idem pour RTL, en Allemagne avec un live flux. Le site officiel, Formula1.com, (Premier site de F1 du monde avec 5,2 millions de visiteurs uniques par mois en Décembre 2008) permet de voir des résumés de vidéos, mais en France et le reste du monde ce n’est pas le cas.

En France, TF1 ne fait pas de promotion de la F1 sur son site internet, il n’a d’ailleurs pas réussi à percer sur le web. Son site LCI.fr n’est que le N°3 en France des sites d’informations. Pire alors que l’Espagne laisse délibérément ses diffusions sur Youtube par exemple, TF1 n’utilise pas cette opportunité pour faire la promotion de WAT.fr (N°3 des sites de partages de vidéo), son site vidéo, en perdition.

Laissant la porte ouverte à des projets alternatifs, comme l’écriture d’un logiciel pour participer à une course réelle en mode virtuel. Sauf que sur cette idée géniale, en apparence, la F1 a déjà 2 ans de retard, car les mondes virtuels ne sont plus à la mode sur Internet depuis plusieurs mois.

Magazine Business F1 : SportPro et The Paddock

10 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Media

A la fin des années 90, alors le monde s’ouvrait à l’Internet, Bernie Ecclestone se lance dans l’édition. Récit d’une diversification. Mais la chute de parution de BusinessF1 après moult attaque judiciaire et un désintérêt croissant de la part de Bernie Ecclestone pour sa filiale édition a offert un petit frère il y a une année : SportPro.

SportPro est l’équivalent de BusinessF1 dont il s’inspire largement. Edité par Tom Rubython, le magazine s’intéresse plus largement au business sportif. Mais une place importante est laissée à la Formule 1. Rubython étant un spécialiste de la discipline reine de prime abord.

Toutefois, et même si BusinessF1 ne renait pas des ses cendres, un nouveau magazine sur le business de la Formule 1 est née l’année dernière : The Paddock à repris le flambeau de Business F1.

Sans oublier le fameux Formula Money, qui n’est pas un magazine mais un livre.

Ce business des noms de domaines de la F1

6 février 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Spéculer sur la valeur commerciale d’un nom ne coûts pas cher et peut se révéler très rentable, déroulait l’article du magazine Capital de Mars 2003. Cette pratique de dépôt de marque virtuel était très en vogue il y a encore 6 ans, avant de s’effondrer.

L’affaire USF1, que Max Mosley a confirmé ce matin, n’enlève pas le fond du nom de domaine déposé le 14 Décembre2000. En 2001, Tony George, le promoteur d’Indianapolis déplorait ne pas pouvoir faire la promotion de la Formule 1 sur le sol US avec un nom générique. Il s’avère qu’à l’époque 1 millions de dollars lui était proposé pour le rachat de…USF1.com !

Cette pratique à largement touchée la Formule 1. Bernie Ecclestone lui-même a été obligé de racheter, à une certaine Miss Morris, le nom de domaine Formula1.com, et de quelle manière : Après avoir échoué à convaincre la propriétaire de deux noms de domaines génériques sur la F1, Ecclestone a déposé une plainte contre elle en Californie, alléguant la violation de marque et la promotion trompeuse du site Formula1.com. L’affaire c’est réglé pour quelques centaines de milliers d’euros (550.000 euros pour Formula1.com). Loin des 8 millions de dollars du rachat de Business.com par exemple.

C’était l’époque facile, qui n’a plus lieu, mais que certains essaies encore. Par exemple vous pouvez acheter Bernieecclestone.net si vous le souhaiter. Pire, devant la réussite de certain site internet sur la F1, des concurrents n’hésitent pas à déposer des noms de domaines avec tiret et tente même de les revendre 20 fois le prix initial. Ne parlons pas des menaces du même genre dont même TomorrowNewsF1 a été victime, cet été par exemple.

Il n’y a que peu d’intérêt derrière cette pratique, qui n’apporte rien. Les marques sur internet s’établissent et faire du « squat de marque » est une pratique répressible. Les déposants de Facebook.fr et de parcequejelevauxbien.com en ont fait les frais. Car dans ce cas, c’est le site d’origine qui prime sur le dépôt. Donc si vous faite un dépôt de nom de domaine après ce dernier, vous n’avez aucune chance.

Europe 1, le journalisme d’interprétation et la F1

29 janvier 2009 | 1 commentaire
Catégorie : Non classé

Une joyeuse fête mardi 27 Janvier sur l’antenne d’Europe 1. La station faisait une spéciale Formule 1 sur son antenne avec deux émissions phares. Journée transformée en four et en déficit d’image radicale pour la station.

Dans son blog Bords de pistes ,Lionel Froissart annonçait avec son ton habituel : « l faut vous attendre à du très lourd au niveau info F1 cette année sur Europe 1. C’est dans l’air du temps. Mais je souhaite que cette info se vérifie dès ce soir.  » Et du très lourd nous avons entendu, la station c’est pris les pieds dans le tapis et c’est fait donner une leçon de journalisme par un Nicolas Todt, très content de son coup médiatique. Dans l’air du temps donc…

Europe 1 a fait du journalisme d’interprétation, faisant du « Marca ». Pour une entrée en matière c’est une entrée en matière, mais les dégâts en termes d’image sont terribles. Niveau informatif, le site internet, sur un pseudo scoop, à perdu une année de crédibilité.

Semant le trouble dans les autres rédactions. Une fois l’annonce faite, et la panique ambiante d’être le premier à mettre l’information sur son support, les coups de téléphone harcelés ici et là. Seul certains sites français relais l’information. Pire le soir même, sur Infosport, pour justifier l’information, le journaliste précise bien « plusieurs sites internet ». Le mercredi suivant le spectacle affligeant qu’a offert la station radio à ses auditeurs, le constat est amer. « Lamentable » est le terme qui revient souvent. Les critiques fusent, certains sites d’informations, faisant confiance aveuglément à la source, se sont excusés même.

Europe 1 fait du journalisme moderne, comme le fait l’agence Reuters : elle ne vérifie pas ses sources, ou les interprétera. Loin des canons du secteur, ou seul la crédibilité et la justesse d’analyse sont voués sur la durée. Décidément, pour la station qui a annoncé la mort de Pascal Sevran, son don d’anticipation est assez fort, ridiculisant Nostradamus au rôle de Mickey.

Et pour rajouter une couche, et afin de bien titré sur une ambulance aussi, je vous conseil de lire l’anecdote de Jean Louis Moncet sur son blog Auto plus, c’est savoureux.

Autosport.com passe F1-live.com

23 janvier 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Media

Sur Internet, il existe deux sites majeurs d’information : F1-Live.com et surtout Autosport.com. Ce dernier est considéré comme l’agence Reuters de la Formule 1, tandis que le leader français a inventé un nouveau style de site d’information, largement imité depuis.

Pour la première fois de l’histoire, Autosport.com a doublé sur internet son concurrent direct en décembre 2008. En effet, Autosport.com a cumulé 3.3 millions de visiteurs uniques (+40%), alors que son concurrent se contentait de 2,7 millions de visiteurs uniques cumulés (-30%).

Le score est donc étonnant pour Autosport.com, dont l’hebdomadaire ne dépasse guère les 40.000 exemplaires tirages. Un bon exemple de réussite de la presse écrite sur internet. Autorsport.com est considéré, dans les salles de presses de tout les Grand Prix du monde, comme LA référence. L’agence de presse par excellence.

Update : le site de Formule 1 le plus consulté du monde reste Formula1.com avec 5,1 millions de visiteurs uniques cumulés en décembre 2008

600 millions de téléspectateurs pour la F1 en 2008

14 janvier 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Pas moins de 600 millions de personnes ont regardés la Formule 1 en 2008, c’est trois millions de plus qu’en 2007, comme l’indique le site SportBusiness.com.

La Formule 1 va médiatiquement bien, c’est déjà une bonne nouvelle. Le principal marché télévisuel de 2008 a été une fois de plus l’Italie avec 37,5 millions de personnes qui ont regardé au moins une course en cours de la saison. Suit, surprise, La France et l’Allemagne qui glisse en troisième place avec 29,6 millions de téléspectateurs et le Royaume Unis avec 29,1 millions (+7%), bénéficie de l’effet Lewis Hamilton. Il est à noter que, les cinq dernières courses de la saison ont vu leur moyenne d’audience augmenter de 25%.

En dehors de l’Europe, la Chine devance le Brésil et devient le plus grand marché télévisé de la Formule 1 avec 119 millions de téléspectateurs, au lieu de 110 millions pour le Brésil.

Bernie Ecclestone a salué les conclusions du rapport, qui présentait onze marchés, couvrant 80 pour cent de l’audience mondiale de la Formule 1.

Europe 1, diffuseur non exclusif de la Formule 1

10 janvier 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

C’était la bataille des ondes la plus intéressante dans le monde de la radio en France, les droits de la Formule 1 que RMC et Europe 1 se disputaient depuis de long mois maintenant, trouve un épilogue heureux avec l’annonce de la radio du groupe Lagardère de l’achat des droits de retransmission radio du championnat du monde de Formule 1, pour les deux prochaines années (2009/2010 et 2010/2011), toutefois, ce n’est pas une exclusivité.

En effet, Europe 1 n’a acquit que les droits de diffusion de la Formule 1 et non son exclusivité. Signifiant que RMC pourrait toujours retransmettre sous d’autres conditions la Formule 1, ce qui pourrait être le cas selon certaines sources.

Il apparait aussi que la bataille des droits exclusifs avait atteints des sommets, on parlait de 600.000 euros environ. Hors une solution médiane de n’être qu’un diffuseur non exclusif aurait été trouvée pour environ deux fois moins chères (source l’Equipe), soit 300.000 euros environs.

La seule exclusivité que Europe 1 peut justifier est son accord avec Renault F1 indexé sur son contrat de retransmission.

Source : ozap.com


Page 4 sur 512345


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu