Naviguer : Accueil >

Mercedes revival Junior Team

2 avril 2012 | 11 commentaires
Catégorie : Histoire F1

En 1991, une photo avait été prise pour la communication de l’équipe Sauber- Mercedes d’endurance. Michael Schumacher, Karl Wendlinger (sans Heinz-Harlad Frentzen) y figuraient en blouson de cuir et l’air méchant. En 2012, le constructeur relance l’effet Bad Boy a blouson de cuir avec une nouvelle photo de son Junior Team 2012.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (13)

31 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Adam Parr quitte Williams F1, Mercedes vs CVC Capital, le futur contrat de Michael Schumacher et la puissance des moteurs 2012.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

Mercedes, Hamilton, Schumacher, Alonso et Vettel

30 mars 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Transferts

Alors que le contrat de Nico Rosberg a été prolongé jusqu’en 2015. Le choix du second pilote est toujours d’actualité chez Mercedes AMG F1. Michael Schumacher est une priorité, mais il existe d’autre piste, comme Lewis Hamilton, Fernando Alonso, voir plus lointain, Sébastian Vettel. Norbert Haug parle à SportBild de ses possibilités de manière intéressante.

A propos de Lewis Hamilton : « Le rumeur que Lewis Hamilton remplacera Michael, je la rejete de la main. Ce n’est qu’un bruit. Lewis a été et est un pilote Mercedes. Mais, il n’existe pas d’accords ou de conversations dans cette direction. »

A propos de Michael Schumacher : « J’ai plutôt actuellement comme priorité de faire faire transformer la vitesse en qualification de la W03 en course et ensuite j’entrerais en discussion avec Schumacher. »

Concernant Fernando Alonso : « Pas de polémique entre Ferrari et nous, mais Fernando à un contrat très long terme avec Ferrari. Nous ne sommes certainement pas dans l’objectif d’être une caisse enregistreuse pour pilote. »

Enfin, concernant Sébastian Vettel : « Nous avons un bon contact mutuel. Sébastian est en de bonnes mains avec Red Bull, il est un modèle de développement des jeunes pilotes Red Bull et il est juste envers l’équipe. »

Il est intéressant de constater que Haug trouve un argument pour chacun des remplaçants de Michael Schumacher. Lewis Hamilton est un pilote Mercedes, mais aussi et surtout un pilote McLaren et visiblement cela indique que l’avenir entre le constructeur allemand et l’équipe anglaise continuera d’exister en commun. Pour le bonheur de la marque à l’étoile.

Le cas Alonso est intéressant, car Mercedes ne souhaite pas de conflit politique avec Ferrari, ce qui signifie aussi que le champion du monde espagnol est stratégique pour l’équipe italienne. Enfin, cela signifie que Mercedes ne souhaite pas débourser des dizaines de millions pour un pilote comme Alonso. Le prochain contrat du pilote ibérique sera de 25 millions d’euros avec Ferrari, trop coûteux pour un constructeur qui souhaite maitriser ses coûts.

Enfin, Vettel est un cas à part. Un rêve de Mercedes qui discrètement tente de mettre en place des liens d’avenir. Tout en saluant la fidélité du double champion allemand envers Red Bull. De la diplomatie médiatique, cachant la réelle volonté. En cela, Vettel est le vrai et unique objectif de Haug à long terme (pas pour 2013, mais 2014 ou 2015). Notons que le salaire de Vettel pour 2013 et 2014 sera fixé autour de 15 ou 16 millions d’euros. Soit une cible accessible pour Mercedes.

F1 – L’avenir de Michael Schumacher au-delà de 2012

27 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif, Transferts

Depuis que Mercedes -Benz a annoncé le 23 Décembre 2009, la situation stagne. Le plan triennal des deux parties et la clause 2012, allant dans le sens du constructeur allemand sont les seuls éléments d’évolution à revendiquer. Un retour avec beaucoup d’espoirs et largement critiqué (même encore aujourd’hui). Le conseil d’administration confortablement installé à Stuttgart, au siège du constructeur Daimler, regarde cette saison 2012 avec intérêt. Norbert Haug et Ross Brawn entame leurs troisièmes années, avec l’objectif de succès. Toutefois, c’est surtout le cas Michael Schumacher qui interroge les responsables de la marque allemande.

Sa bonne position en qualification lors du Grand Prix de Malaisie, prouve qu’avec une bonne voiture, il reste le champion légendaire qu’il a été. Au point qu’il existe un plan chez Daimler pour renouveler son contrat. Dès le début de la saison, le PDG du groupe allemand, Dieter Zetsche  avait laissé entendre une prolongation pour 2013 (du moins avec option pour 2014 possible) du contrat de Schumacher. Avec une évolution : à savoir un salaire fixe et une indexation sur le sponsoring de l’équipe. Soit un salaire cumulé de 15 millions d’euros environ selon les estimations. Sauf qu’en réalité c’est une autre affaire qui attend le constructeur allemand.

Ross Brawn a indiqué en marge du Grand Prix d’Australie 2012, que si Michael Schumacher prolongeait son contrat au-delà de l’année 2012, cela signifie que l’équipe a atteint ses objectifs. A savoir la 3ème place du championnat du monde et au moins une victoire, selon les échos du paddock. Les discussions entre les deux parties ont déjà débuté et s’annoncent longue et intense. Schumacher ne souhaite pas d’un rôle de pilote d’essais en 2013, en cas d’échec. Il souhaite continuer l’aventure, mais son salaire pourrait exploser finalement.

On parle d’un salaire compris entre 20 et 35 millions d’euros. En réalité, Mercedes-Benz subit sa propre fièvre. Convoitant Sébastian Vettel à l’horizon 2015, elle est prête à des sacrifices énormes, voir un salaire exorbitant pour le séduire. Prouvant ainsi sa capacité financière sans limite à ses pilotes. Nico Rosberg touchera l’an prochain un salaire de 11 millions d’euros. Michael Schumacher et son entourage estime que si la saison 2012 est bonne, un salaire digne de la légende est admissible.

Ce qui est loin de convenir au siège de Daimler à Stuttgart, qui pensait simplement renouveler le contrat sur les bases d’aujourd’hui. Un détail à observer d’ici le Grand Prix d’Allemagne 2012…

Schumacher, l’argument marketing de la F1 aux USA

12 mars 2012 | 11 commentaires
Catégorie : Marketing, Transferts

La phrase ne fait pas beaucoup d’échos dans les médias, mais pourrait avoir un impact pour l’avenir de la Formule 1. Un avenir à court terme. Dans son interview de présaison pour le compte du site officiel Formula1.com, Bernie Ecclestone parle de Michael Schumacher en ses mots :

A la question si Schumacher pourra confirmer son come-back en 2012, lors de sa troisième année de contrat, l’argentier de la Formule 1 lance un : « Si la voiture est assez rapide oui. J’espère que c’est le cas, pour lui et tous les fans de Schumacher. » Pour ensuite donner un argument à faire réfléchir : « Il est encore un grand nom et nous profitons tous d’un succès de Michael Schumacher que de le voir battu. Demandez aux Etats-Unis, il est toujours le plus grand nom. »

D’un point de vue marketing il y a deux choses à tirer de la phrase d’argument d’Ecclestone :

  • 1 – Si Michael Schumacher gagne une course l’impact sur la Formule 1 sera grand
  • 2 – Aux USA, il est le seul nom connu pour pouvoir attirer les foules.

Avec une course à Austin en fin d’année 2012 et une nouvelle au New Jersey, il est largement possible d’imaginer que le pilote allemand prolongera l’aventure de son contrat Mercedes au-delà de 2012. D’un point de vue marketing et non sportif. Car il est le seul nom connu aux Etats-Unis. De là à imaginer que la course d’Austin au Texas soit remportée par Michael Schumacher et sa Mercedes…

F1 – Liste des pilotes les mieux rémunérés en 2011

8 mars 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Listes


Pilotes de F1 les mieux rémunérés sur 2011 par Sportune
En Avril, le livre annuel du business de la F1, le Business Book GP, nous dévoilera les rémunérations des pilotes pour l’année 2012. Mais, Sportune vous dévoile en avant première les évaluations des revenus pour la saison 2011. Une évaluation basée sur le salaire des pilotes, les primes, ainsi que les revenus publicitaires. Pour la troisième année consécutive c’est Fernando Alonso qui truste la plus haute marche du podium, devançant le vétéran Michael Schumacher et l’Anglais Lewis Hamilton.

Double champion du monde 2010 et 2011,Sébastian Vettel cumule un total de 18,5 millions d’euros pour l’année dernière. La plus belle progression est à mettre au crédit de Jenson Button qui capitalise parfaitement son transfert chez McLaren et émarge à un total de 14,1 millions d’euros. Reste que le trio est en baisse par rapport à 2010. Fernando Alonso a gagné 5 millions d’euros de moins par exemple, tandis que Michael Schumacher et Lewis Hamilton ont perdu environ 4 millions d’euros par rapport à l’an dernier. La faute à des contrats publicitaires réduits et des produits dérivés moins vendeurs.

Notons que sur 26 pilotes ayant participé au championnat du monde 2011, un total de 8 sont des pilotes étant liés à un budget ou un sponsoring. Empêchant de réellement savoir leurs revenus avec précisions. La liste se contente donc de 18 pilotes qui touchent un salaire.

La grille complète des revenus des pilotes en 2011

1 – Fernando Alonso : 35 millions d’euros

2 – Michael Schumacher : 31 millions d’euros

3 – Lewis Hamilton : 29.5 millions d’euros

4 – Sébastian Vettel : 18.5 millions d’euros

5 – Jenson Button : 14.1 millions d’euros

6 – Nico Rosberg : 12.2 millions d’euros

7 – Felipe Massa : 12 millions d’euros

8 – Mark Webber : 9 millions d’euros

9 – Jarno Trulli : 4.5 millions d’euros

10 – Heikki Kovalainen : 3.5 millions d’euros

11 – Rubens Barrichello : 2.7 millions d’euros

12 – Nick Heidfeld : 2.5 millions d’euros

13 – Timo Glock : 2.2 millions d’euros

14 – Kamui Kobayashi : 1.3 millions d’euros

15 – Adrian Sutil : 1.1 millions d’euros

16 – Jaime Alguersuari : 0.8 millions d’euros

17 – Sébastien Buemi : 0.4 millions d’euros

18 – Tonio Liuzzi : 0.2 millions d’euros

L’actualité F1 de la semaine 2012 (05)

11 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Le nouveau contrat de Michael Schumacher, le deal moteur entre Renault et l’équipeLotus F1 Team, polémique d’échappement à Jerez et la Mercedes W03 et son innovation.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

Schumacher: Son nouveau contrat Mercedes en détails…

10 février 2012 | 10 commentaires
Catégorie : Exclusif, Transferts

Le contrat de Michael Schumacher arrive à expiration le 31 décembre 2012 avec l’écurie de F1 Mercedes AMG. Et il semblerait que le conseil d’administration du groupe allemand Daimler soit d’accord pour renouveler le septuple champion du monde. « Il est toujours l’icône du sport automobile », indique simplement le PDG de Daimler, Dieter Zetsche à l’agence de presse DPA. Un renouvellement de Michael Schumacher serait « une opportunité intéressante » pour le constructeur Mercedes-Benz et l’équipe Mercedes AMG. Toutefois, une évolution de ce contrat est à prévoir.

Lorsque Schumacher a signé son contrat en décembre 2009, le projet était séduisant sur le papier. Le pilote allemand touchait 8 millions d’euros de salaire fixe et 70.000 euros par point inscrit, ce qui cumulé en 2010 représente un salaire de 13 millions d’euros. En 2011, ce cumul s’établira également à 13,2 millions d’euros. Une bonne affaire pour Mercedes-Benz, mais pour 2012, le constructeur a mis en place une option à la baisse pour le salaire de Schumacher. En effet, l’accord entre les deux parties permet à Mercedes-Benz, lors de la troisième année contractuelle, de faire le choix du mode de rémunération du pilote allemand. C’est ainsi qu’une évolution intéressante est à signaler.

Pour 2012, Michael Schumacher devrait toucher un salaire équivalent, c’est-à-dire 8 millions d’euros, mais, ne touchera plus de primes aux points inscrits. Une En revanche, ce nouvel accord permettra de toucher 10% environ selon nos estimations des contrats de l’équipe. Sachant que le team touche en 2012 environ 60 millions d’euros de revenus sponsoring, cela permettra au pilote allemande de toucher une prime de 6 millions d’euros. Ce qui permettra à Michael Schumacher de toucher 14 millions d’euros en 2012 de salaire.

Pour 2013, il n’est pas impossible que le salaire reste à  8 millions d’euros et que la prime ne soit que de 5 millions d’euros sur les sponsors. Soit un total de 13 millions d’euros. Plus que ce que touchera son équipier Nico Rosberg…

Source Sportune.fr

F1 – Liste des primes pilotes en 2011

8 décembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Listes

En plus des salaires, les pilotes touchent des primes de résultat qu’ils cumulent. (Voir : liste des salaires 2011 des pilotes). Voici une évaluation des primes touchées par les pilotes de Formule 1en 2011. Le changement de réglementations en matière de point a boulversé certaines évaluations, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de (NC – Non Communiqué) .  (Pilotes ayant réalisés une saison complète).

En millions d’euros :

  • 1 – Sébastian Vettel  : 5.5 M€
  • 2 – Jenson Button : 2.1 M€
  • 3 – Mark Webber : 500.000 €
  • 4 – Fernando Alonso : 0
  • 5 – Lewis Hamilton : 2.1 M€
  • 6 – Felipe Massa : 1.2 M€
  • 7 – Nico Rosberg : 2.67 M€
  • 8 – Michael Schumacher : 5.32 M€
  • 9 – Adrian Sutil : 84.000 €
  • 10 – Vitaly Petrov : NC
  • 12 – Kamui Kobayashi : 60.000 €
  • 13 – Paul di Resta : NC
  • 14 – Jaime Alguersuari : NC
  • 15 – Sébastien Buemi : NC
  • 16 – Sergio Perez : NC
  • 17 – Rubens Barrichello : 0
  • 18 – Pastor Maldonado : NC
  • 19 – Jarno Trulli : 0
  • 20 – Heikki Kovalainen : 0
  • 21 – Tonio Liuzzi : NC
  • 22 – Jêrome d’Ambrosio : NC
  • 23 – Timo Glock : NC

Sébastian Vettel, l’homme qui valait 51 millions d’euros

26 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Les pilotes de Formule 1 sont des sportifs ayant de très grandes valeurs commerciales et médiatiques. Pour le compte du webzine Sportune, Tomorrownewsf1 et son fondateur Marc Limacher, ont offert leurs expertises dans l’établissement d’un classement annuel. Considèrent un sportif comme une véritable marque.

Malgré  un salaire de 8 millions d’euros en 2011, Sébastian Vettel est le pilote le plus « bakable » du monde, juste devant Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Le champion du monde 2010 et 2011 pointe dans le classement Sportune/Tomorrownewsf1,  à la 8ème place avec une valeur commerciale de 51 millions d’euros.

Un bon investissement pour Red Bull, qui parraine la carrière du jeune homme et qui a investit un total de 15 millions d’euros, depuis les débuts du jeune allemand.

Notons que Lewis Hamilton est 9ème du classement avec 50,5 millions d’euros, Fernando Alonso 14ème avec 40 millions d’euros, Jenson Button pointe à la 19ème place avec 36 millions devant Michael Schumacher 25ème avec 21,5 millions d’euros

La surprise du classement provient de Nico Rosberg, 15ème du classement avec une valeur commerciale de 36,6 millions d’euros, essentiellement dû à son salaire important chez Mercedes GP et à ses bons résultats face à son équipier septuple champion du monde. L’allemand cumule aussi des sponsors personnels aussi importants que Vettel, ce qui explique sa présence dans le classement. Il est le seul pilote n’ayant pas gagné de titre de champion du monde à être présent dans le classement.

Voir le classement Sportune/Tomorrownewsf1 complet en cliquant ici

Lebron James, Messi…: Top 25 exclusif des sportifs les plus bankable !

22 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Listes

Sportune publie ce vendredi son classement annuel des sportifs ayant la plus forte valeur commerciale en 2011, autrement dit les plus bankable du monde ! En partenariat avec le site sportune.fr et Tomorrownewsf1.com  nous avons comparé la puissance financière de chaque sportif en les considérant comme de véritables marques. « Notre étude prend en compte les revenus des sportifs, détaille Marc Limacher, fondateur de tomorrownewsf1.com et à l’origine de l’étude. Nous ajustons ensuite ce chiffre de base avec des coefficients représentant différents critères: la performance sportive du champion sur les trois dernières années, mais aussi la visibilité de son sport dans le monde et sa puissance médiatique. »

Cliquez ici pour voir le classement complet

Les 5 sportifs les plus bankable du monde valent plus de 60 millions d’euros !

Le joueur de basket NBA, Lebron James, arrive ainsi en tête de notre Top 25. La marque Lebron est estimée à 94 millions d’euros. Le footballeur du FC Barcelone, Lionel Messi, prend la deuxième place avec 82 millions d’euros, alors que le basketteur Kobe Bryant et le footballeur du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, suivent dans la hiérarchie. Au total, 4 champions de football et 4 stars de la NBA intègrent les 25 premières places. Le sport le plus représenté est en fait la Formule 1. Emmené par Sebastian Vettel, le paddock place six de ses représentants dans le Top 25.

Un seul Français dans le Top 25: Sébastien Loeb

A noter la présence d’un seul Français, le pilote de rallye Sébastien Loeb. Les footballeurs tricolores sont plombés par leur manque de résultats sportifs pour concurrencer les grandes stars internationales en terme commercial. On aurait pu penser que nos représentants NBA, Tony Parker ou Joachim Noah puissent se hisser dans cette liste prestigieuse. Pour le premier, les résultats de son club, les San Antonio Spurs, sur les trois dernières saisons sont insuffisants. Pour le 2e, membre des Chicago Bulls, son éclosion au plus haut niveau est encore trop précoce.

La joueuse de tennis Maria Sharapova (20 millions d’euros), les footballeurs Fernando Torres et Zlatan Ibrahimovic (21 et 20,5 millions d’euros), ou encore le pilote moto Casey Stoner (20 millions d’euros) arrivent aux portes de notre Top 25.

Découvrez en détail et en chiffre l’ensemble de notre classement en collaboration avec le site Sportune.fr

Michael Schumacher jusqu’en 2014 avec Mercedes GP ?

20 octobre 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Transferts

« Mercedes considère Michael Schumacher comme une partie intégrante de son engagement vers la victoire en championnat du monde de Formule 1 a indique Norbert Haug cette semaine sur Eurosport Allemagne.

Ce qui signifie que Michael Schumacher pourrait prolonger son aventure avec Mercedes GP d’une ou deux années de plus (2013 et 2014). Déjà, il y a 15 jours, Nico Rosberg, lui aussi en discussions poussée avec l’équipe allemande, avait avoué qu’il aimerait voir prolonger le vétéran allemand avec le team de Brackley. De son côté Ross Brawn a été plus mesuré, précisant que la présence du septuple champion du monde n’était principalement dû qu’à sa capacité technique de faire progresser une monoplace. La victoire n’a jamais été en ligne de compte. Du moins pour Brawn, mais pas pour Norbert Haug.

Le patron de Mercedes Motorsport a indiqué que l’objectif était de progresser par palier et que l’année 2011 est la première étape. » Cela ne peut être atteint que par des années de dur labeur. Les champions actuels ont pris 5 ans pour obtenir leur première victoire. »

Un détail intéressant car plus loin, Haug précise ceci à propos de Schumacher : « Michael est un motivateur. Il a un plan comme celui qui a été mis en œuvre chez Ferrari. Il a la même faim de succès et demeure l’un des meilleurs pilotes du monde. »

Lorsque Jean Todt a repris Ferrari en 1993, il disposait d’un plan de 5 ans pour construire une équipe Ferrari capable de se battre tout les ans pour le titre de champion du monde. L’arrivée en 1996 de Michael Schumacher était la deuxième partie du plan de Todt : viser la victoire durant toute l’année.

Ce qui expliquerait que si Schumacher dispose d’un plan similaire à Ferrari, il restera encore deux années de plus dans l’équipe. Une mauvaise nouvelle pour l’avenir de Nico Rosberg et un facteur supplémentaire de sa volonté d’obtenir des garanties supérieurs encore pour l’avenir.

F1 – Liste cumul des salaires pilotes (update 2011)

28 septembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Listes

Voici la liste du cumul des salaires (brut, sans primes et produits annexes) des pilotes de Formule 1 actuellement sur la grille depuis le début de leur carrière :

En millions d’euros :

  • Michael Schumacher : 261 millions d’euros (depuis 1991)
  • Fernando Alonso : 150 millions d’euros (depuis 2001)
  • Jenson Button  : 99 millions d’euros (depuis 2000)
  • Rubens Barrichello : 81.2 millions d’euros (depuis 1993)
  • Felipe Massa : 66 millions d’euros (depuis 2002)
  • Lewis Hamilton : 61 millions d’euros (depuis 2007)
  • Jarno Trulli  : 61 millions d’euros (depuis 1997)
  • Nick Heidfeld : 40 millions d’euros (depuis 2000)
  • Mark Webber : 39.2 millions d’euros (depuis 2002)
  • Nico Rosberg : 26 millions d’euros (depuis 2006)
  • Heikki Kovalainen : 13.5 millions d’euros (depuis 2007)
  • Sébastian Vettel : 12.7 millions d’euros (depuis 2007)
  • Timo Glock : 7 millions d’euros (depuis 2008)
  • Adrian Sutil : 1.6 millions d’euros (depuis 2007)
  • Kamui Kobayashi : 1.5 millions d’euros (depuis 2009)
  • Tonio Liuzzi : 1.4 millions d’euros (depuis 2005)
  • Sebastien Buemi : 1.2 millions d’euros (depuis 2009)
  • Vitaly Petrov : 0.9 millions d’euros (depuis 2010)
  • Jaime Alguersuari : 0.9 millions d’euros (depuis 2009)

source BusinessBookGP 2011

Michael Schumacher : retour sur les 20 ans de F1 d’un champion hors norme

25 août 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Histoire F1, View

Le 25 août 1991, un tout jeune Allemand, pilote d’endurance pour Mercedes et champion d’Allemagne de F3 l’année précédente, prend le départ de son premier Grand Prix de Formule 1 à Spa-Francorchamps en Belgique. Vingt ans plus tard, Michael Schumacher s’apprête à prendre, sur le même circuit, son 280ème départ en F1 et à fêter par la même occasion ses 20 ans dans la discipline reine. Un record. Un de plus. Et ce n’est pas le moindre…

Lire la suite du billet de David Bénard sur son blog en cliquant ici

Michael Schumacher, il y a 20 ans déjà…

23 août 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Histoire F1

C’est cette fin de semaine à Spa Francorchamps que Michael Schumacher fêtera le 20e anniversaire de sa première course en F1. C’est en effet en 1991 que le champion allemand se présenta au départ du Grand Prix de Belgique au volant d’une Jordan.

Il s’était qualifié à la 7e place, ce qui avait créé la sensation, mais sa course se résuma à quelques kilomètres seulement avant que son embrayage rende l’âme. Michael Schumacher est revenu sur cet abandon prévisible…

« Nous avions déjà eu un problème lors du warm up (dimanche matin, quatre heures avant la course), » raconte Michael Schumacher. « Je l’avais signalé durant le débriefing et nous avons alors discuté sur le fait de remplacer l’embrayage ou pas, mais Eddie Jordan avait dit que cela allait lui coûter trop cher. Et il a donc cassé. »

« Je me souviens que cela m’avait fortement surpris, car je m’étais dit que j’étais désormais dans la première division du sport automobile. Je n’avais pas été beaucoup plus impressionné par l’auberge dans laquelle j’étais logé, car il y faisait froid et le chauffage ne fonctionnait pas, » poursuit Schumacher.

Si Michael Schumacher a reçu l’opportunité de rouler à Spa-Francorchamps cette année-là, c’est parce que Bertrand Gachot, l’un des deux pilotes titulaires de l’équipe Jordan, avait été emprisonné en Angleterre pour une agression sur un chauffeur de taxi. Eddie Jordan s’est alors mis à la recherche d’un pilote qui connaissait ce circuit et Willi Weber, le manager de Schumacher, a assuré que Schumacher y avait déjà roulé, ce qui n’était pas vrai.

« Je dois clarifier cette histoire de mensonge. Eddie avait demandé à Willi si j’avais roulé sur ce circuit auparavant et Willi avait affirmé que oui, car il n’imaginait pas que je ne l’avais jamais fait, » précise le champion allemand.

Eddie Jordan avait l’intention d’offrir ce volant à l’expérimenté Stefan Johansson, mais un chèque de 150.000 dollars provenant de l’équipe Sauber-Mercedes, l’équipe de Michael Schumacher, a définitivement convaincu Eddie Jordan de faire confiance au pilote allemand.

« C’était cher pour un seul Grand Prix, » s’exclame Peter Sauber. C’était d’autant plus cher que Peter Sauber précise que Michael Schumacher ou son manager Willi Weber n’ont jamais proposé à Weber de lui rembourser cette somme.

Peter Sauber se souvient du jour où il a pris la décision d’envoyer Michael Schumacher chez Jordan plutôt qu’un autre pilote de son équipe. « Heinz Harald Frentzen avait autant de talent et peut-être un peu plus. Mais Michael travaillait énormément, il était très ambitieux, très fort mentalement et bien préparé sur le plan physique. Il est donc apparu assez rapidement qu’il avait un talent particulier. »

Quant aux 150.000 dollars qu’il avait déboursés pour offrir cette opportunité à Michael Schumacher, Peter Sauber ne se formalise pas de ne pas avoir été remboursé, d’autant plus que ce n’était pas un prêt.

« Il était sous contrat avec nous et il était donc normal que nous lui donnions l’occasion de participer à son premier Grand Prix. Malheureusement, cela ne nous a servi à rien, car Mercedes ne s’est pas lancé tout de suite en F1 et nous n’avons donc pas été en mesure de garder Schumacher, » conclut Peter Sauber.

Source :  Nextgen-auto.com

Data – Bientôt un nouveau record pour F. Alonso

15 août 2011 | 8 commentaires
Catégorie : View

Il est fort probable que Fernando Alonso ne gagne pas le titre de champion du monde pour la 3ème fois de sa carrière durant cette année 2011. Son dernier titre remontant à Suzuka 2006, l’espagnol, à ce jour, cumule 101 GP,  sans avoir remporté de titre. Le record étant pour Niki Lauda avec 108 GP. Notons toutefois que le triple champion du monde autrichien a été absent des circuits durant près de 3 ans.

Si le cas de Fangio est à part, car les saisons étaient très courte. Le dernier cas en date était Michael Schumacher qui a cumulé 82 GP entre Aïda 1995 et Suzuka 2000, le jour de son 3ème titre de champion du monde. Auparavant Nelson Piquet, entre l’Afrique du sud 1983 et Suzuka 1986,  avait cumulé 63 GP, devant un Jack Brabham qui du GP des USA 1960 jusqu’au GP d’Italie 1966 a attendu l’équivalent de 54 GP. Alain Prost, du GP d’Australie 1986 à Suzuka 1989,  a attendu 47 courses.

Ecart entre un 2ème et 3ème titre de champion du monde F1

Notons aussi qu’en année, le record est pour Niki Lauda qui cumule 7 ans, devant Jack Brabham6 ans et Fernando Alonso et Michael Schumacher 5 ans.

Liste des salaires pilote 2011

7 juillet 2011 | 12 commentaires
Catégorie : Listes

Comme chaque année, TomorrowNewsF1 vous dévoile la liste des salaires des pilotes. Voici ceux estimés pour  l’année 2011 (Source : BusinessBookGP2011 – commandez le en cliquant ici)

  • 1 – Fernando Alonso  : 30 M€
  • 2 – Lewis Hamilton  : 16M€
  • 3 – Felipe Massa :  10M€
  • 4 – Jenson Button  : 10M€
  • 5 – Michael Schumacher  : 8M€
  • 6 – Nico Rosberg : 8M€
  • 7 – Sebastian Vettel : 8 M€
  • 8 – Mark Webber – 8 M€
  • 9 – Jarno Trulli : 3M€
  • 10 – Heikki Kovalainen : 3M€
  • 11- Rubens Barrichello : 2.2M€
  • 12 – Nick Heidfeld : 2 M€
  • 13 – Timo Glock : 2M€
  • 14 – Adrian Sutil : 1M€
  • 15 – Kamui Kobayashi : 1M€
  • 16 – Vitaly Petrov : 0.5M€
  • 17 – Sebastien Buemi : 0.4M€
  • 18 – Jaime Alguersuari : 0.4M€
  • 19 – Nairain Kathikeyan : 0.25 M€
  • 20 – Sergio Perez  0.2M€
  • 21 – Paul di Resta : 0.2M€
  • 22 – Tonio Liuzzi : 0.2M€
  • 23 – Pastor Maldonado : 0.2M€
  • 24 – Jerome D’Ambrosio : 0.2M€

Mercedes GP : L’option à la baisse de Schumacher en 2012

27 juin 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Avant le Grand Prix du Canada, Michael Schumacher avait entretenu le mystère sur son avenir. Imaginant un rôle d’ambassadeur à partir de 2013. Même une prolongation jusqu’en 2014 a été annoncée dans la presse allemande, reste que la marque Mercedes-Benz étudie fortement la cause 2012. En effet, il n’est pas 100% sûr que le line-up Mercedes GP de l’an prochain soit Rosberg – Schumacher.

Lorsqu’en Décembre 2009, Michael Schumacher a signé son contrat sur une base de trois saisons (2010-2011 et 2012), les deux premières années étaient fermes. La troisième année étant une option permettant à l’équipe de pouvoir le remplacer.Sur  la BBC, Eddie Jordan a donné une petite indication sur le contrat de Schumacher : « Michael l’a dit qu’il pouvait rester en 2012, mais Mercedes a inversé en 2012 l’accord pour forcer les choses. Toutefois, il est peu probable que Schumacher finisse sa carrière avant le terme du contrat. «

Toutefois, de quel contrat parlons-nous ? Le contrat ferme ou l’option ?  Car s’il est prématuré de voir Schumacher terminer sa carrière avant le terme de son contrat, cela signifie que sa carrière se terminera avec la saison 2011, comme le stipulait l’accord signé. Le problème n’est pas tellement Schumacher, mais ce qu’il coûte par rapport à Rosberg.

En effet, l’an dernier, le septuple champion du monde a coûté en salaire + prime (70.000 euros par points) un total de 13 millions d’euros pour la saison 2010. Cette année, avec 26 pts inscrits, le total est (pour le moment) de 9.8 millions d’euros. Toujours plus que Nico Rosberg,  qui est plus performant. Une équation qui a été rapidement réalisée  du coté de Stuttgart.

Michael Schumacher devrait coûter 25 millions d’euros pour 140 points inscrits environ en deux années.  Un piètre rapport prix – prestation. Ce qui signifie aussi que la prolongation pour 2012 sera à un tarif nettement plus bas (3 millions de salaire et la même prime). Un détail toutefois, la priorité de l’usine de Brackley et de Norbert Haug est Nico Rosberg et son avenir, pas Michael Schumacher…un détail qui a son importance.

Vettel statistiquement met la pression sur Hamilton

27 juin 2011 | 8 commentaires
Catégorie : View

La victoire de Sébastian Vettel lors du Grand Prix d’Europe de Valencia est très importante statistiquement car elle permet au pilote champion du monde 2010 de devancer Lewis Hamilton d’une victoire (16 contre 15).

L’autre aspect le plus intéressant et que Vettel est désormais , avec 22 pôles,  le second pilote derrière Schumacher actuellement actif le plus rapide sur un tour.

Enfin, le champion du monde 2010 cumul un total (après le GP d’Europe 2011) de 567 pts, très proche de Kimi Raikkonen (579) et surtout de Lewis Hamilton (597) et Button (650 pts). Fernando Alonso dépassera les 1000 pts cette année (918 à ce jour).

Il n’est pas impossible que Vettel devienne le 3ème pilote en termes de point au terme de la saison. Ainsi qu’un brillant pôleman (n’oubliions pas que Prost et Clark cumul 33 pôles).

Pour les victoires ? Mystère, mais la saison de Vettel risque d’être impressionnante.

F1 – Schumacher : 3 GP – 3 échec en Q3

16 avril 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses

L’année débute mal pour Michael Schumacher. Trois qualification, trois non passage en Q3, alors que son équipier passe  le cap de la deuxième phase de qualification. Pour la troisième fois de l’année, le septuple champion du monde a fait une erreur en Q2.

Pourtant il accuse un autre problème avec son DRS. « Quelle dommage pour moi aujourd’hui que nous n’ayons pas clairement démontrer les améliorations de l’équipe. Nico a prouvé avec sa 4ème place que notre objectif était réaliste. Je n’ai pas été bien en Q2, nous avons découvert que mon aileron arrière ne fonctionnait pas correctement, comme je l’ai constaté au virage 14. » estime le champion allemand.

Le problème de DRS peut expliquer certaine chose, mais si l’ont compare les temps de Rosberg et Schumacher en Q1 et Q2 des GP d’Australie, Malaisie et Chine, le constat est amer.

GP Australie : Q1 – Q2

  • Schumacher : 1’25’’962 – 1’25’’971
  • Rosberg : 1’25’’856 – 1’25’’606

GP Malaisie : Q1 – Q2

  • Schumacher : 1’36’’304 – 1’37’’316
  • Rosberg : 1’37’’307 – 1’13’’388

Gp Chine : Q1 – Q2

  • Schumacher : 1’35’’508 – 1’136’’457
  • Rosberg : 1’135’’272 – 1’35’’850

En moyenne, hormis le cas de la Malaisie, Schumacher est plus lent que son équipier entre 100 et 250 millièmes de secondes en Q1. Mais pire arrive en Q2. Australie : +365 millièmes, Malaisie : +647 millièmes et Chine : + 607 millièmes. Un gouffre qui n’est pas seulement du au manque de DRS.
Mais, malheureusement pour Schumacher, même si ses Q1 sont meilleurs que ses Q2, il reste en retrait sur son équipier de 225 millièmes de moyenne, si on compare les meilleurs temps des deux pilotes. Loin d’être encore ridicule, mais le malaise est toutefois réel.


Page 1 sur 612345...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu