Naviguer : Accueil >

La mort de Wheldon va provoquer l’introduction du cockpit en F1

20 octobre 2011 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

La mort tragique de Dan Wheldon à Las Vegas dimanche dernier pourrait bien accélérer l’introduction d’un pare brise ou d’un cockpit fermé, dans un proche avenir. C’est du moins ce que pense l’ancien président de la FIA, Max Mosley, qui pense qu’il y aura un impact rapide.

Sur la chaine CNN, Mosley a indiqué : « Vous êtes toujours en danger, avec un cockpit ouvert, avec des objets qui peuvent frapper les pilotes. Un cockpit fermé peut vous aider à survivre, comme pour le crash de Dan Wheldon, mais cela doit nécessiter une enquête minutieuse. »

Depuis le GP d’Italie, l’idée en Formule 1 d’un pare brise ou d’un cockpit fermé fait son chemin. Le principal problème provient des saletés ou la pluie pour la visibilité du pilote. Seul dernier rempart au changement. Toutefois, Mosley précise : « Ce que nous savons est que nous avons des gens très intelligents qui cherchent des solutions à ces problèmes. »

Ce qui explique que l’introduction pour 2014, annoncé il y a quelques semaines, est bien en marche.

Souvenir : déjà en 2009, lors de la mort d’Henry Surtess, l’idée du cockpit avait fait jour

F1 – Mosley, Red Bull et le RRA

24 décembre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses

Max Mosley_FIASelon Max Mosley, qui est désormais un homme libre, jeudi dernier, une réunion de la FOTA a mis en lumière le désir de Red Bull Racing d’obtenir une dérogation sur une dérive de ses dépenses en 2010.

«  À la dernière réunion de l’équipe de la FOTA, jeudi dernier, Red Bull a demandé une dérogation, pour  le non-respect du plan de réduction des coûts. Ce qui ne peut signifier que : Red Bull a dépensé plus que permis, ou utilisés plus de ressources que permis  et maintenant ils demandent aux autres équipes qu’elle a battu pour le titre une dérogation. Il m’intéresse de savoir comment ses rivaux vont réagir » lance l’ancien président de la FIA à Auto Motor und Sport.

L’effet limité du RRA

Depuis un moment déjà, sur ce blog vous avez tous compris que cet accord de réduction des coûts (RRA) était finalement limité et surtout pouvait être passablement contourné. Molsey précise que si l’accord a été si facilement accepté par les membres de la FOTA, c’est que l’effet était minime. Donnant ainsi un exemple intéressant :

Un exemple simple : Les équipes sont limitées, y compris avec un certain nombre d’employés. Disons 100. Alors, si je marche dans le paddock avec beaucoup d’argent, alors je vais trouver le meilleur des 100 personnes. Ceux qui calculent juste obtiennent un résultat juste. Donc, je n’ai jamais eu une chance contre les équipes riches. Cette contrainte de ressources est une imposture. La seule chose qui fonctionne est une limite de budget. Il serait également beaucoup plus intéressant car,  il met l’accent sur l’intelligence et non pas sur combien d’argent que je dépense. En conséquence, cela aurait augmenté le nombre des équipes compétitives. Le même budget est d’abord une chance égale. Un budget plus important est comme un moteur plus puissant. »

Le cas Red Bull Technology

Lors de la récente déclaration de revenus de l’équipe Red Bull Racing il a été indiqué qu’en 2009, seulement 61 employés travaillaient pour l’équipe autrichienne sur un effectif total de 592 personnes ! (voir ici pour en savoir plus). Sur le principe du RRA, l’effectif en 2011 doit tourner à 250 personnes. Mais, la Scuderia Toro Rosso a déjà annoncé qu’elle allait avoir un effectif de 280 personnes en 2011 ! Le problème se pose de la manière suivante : le RRA est très assouplit, comme l’avait affirmé le président de la FOTA, Martin Whitmarch.

En effet, il semblerait bien que l’objectif 180 personnes en 2017 soit un objectif et non une obligation dès 2012. Ce qui ne changerait donc pas grand-chose dans les faits. Idem pour le budget limité à 50 millions d’euros environ à partir de 2011, d’après les échos, il serait permis d’obtenir 50% de marge à l’avenir.  Si, cette rumeur est vraie, la déception sera réelle et les volontés de Max Mosley légitimes avec le temps.

L’avenir nous le dira.

FIA – victoire pour la démocratie d’avenir

9 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

yes_we_can_Vendredi 5 Novembre, les mouvements dans les couloirs de la FIA ressemblaient à un véritable thriller psychologique. Il y a  quelques semaines, le jeu de pouvoir entre Todt et Mosley (voir ici pour en savoir plus) et les manœuvres d’avenir (voir ici), ont été relatés sur ce blog.  Les jours sont passés et finalement, Jean Todt est sorti grand vainqueur de son bras de fer.

Unanimement,  le vote a été en faveur du président Jean Todt. Une étape cruciale pour le reste de son mandat, après une année de travail contestée en interne par certaines personnes, comme l’a indiqué le site 422race.com. Durant un discours de 2 heures,  le président français a souligné les efforts durables pour la suite de son mandat. Car, il est vrai que Jean Todt a beaucoup dépensé d’argent pour ses déplacements en une année, mais c’était pour le bien de l’union.

Vendredi dernier, les principes de suppression de licences des pilotes en cas d’infraction aux codes de la route, ainsi que les amendes fixées à maximum à 250.000 euros,  envers les équipes ont été accepté. Egalement voté, le plan d’action pour réduire drastiquement le nombre de morts lors des accidents de la route en 2011.

L’Eté meurtrier

Jean Todt revient toutefois de loin et peut dire merci aux manœuvres du duo Mosley – Ecclestone,  pour réduire ses actions. Le site italien 422race.com dévoile la vérité du complot.

Mercredi 25 Août 2010 à 00h36 un E-mail titré « Transparence FIA », sous pseudonyme,  attaque Jean Todt sur ses agissements. Le contenu du courrier indique,  en substance,  que les propositions du président de la FIA sont dangereuses pour l’ensemble du système de décisions de la FIA. Précisant que le président de la FIA aura trop de pouvoir et que le Conseil Mondial et le Senat beaucoup moins.  (voir le document en cliquant ici).

Le lendemain, 26 Août vers 9h30, un autre mail de l’assistant de Jean Todt lui indique le contenu du mail « hystérique, inexacte et stupide ». Jean Todt répondra que c’est effectivement faux et que ses propositions (présentent dans son programme de campagne l’an dernier)  renforçaient les pouvoirs du Conseil Mondial et du Senat et diminuerait celui du Président.

Finalement, vendredi tout a été voté et le premier pas vers la démocratisation de la Fédération Internationale de l’Automobile est en marche.

F1 – Jeux de Pouvoir entre Mosley et Todt

19 octobre 2010 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités

jeux_de_pouvoirLe pouvoir manque t’il aux hommes ? Ou alors est-ce l’idée d’avoir une intelligence supérieure qui pousse certaine personne à croire qu’ils détiennent la vérité ? Probablement les deux, après la lecture du désir de Max Mosley de proposer à la prochaine assemblée générale un changement de statut afin de réduire les pouvoirs de Jean Todt.

Désormais président d’honneur du Senat de la FIA, Mosley prépare un front anti-Todt dans les couloirs de la fédération, dévoile l e site 422race.com. La date est fixée au 5 novembre prochain. Un jeu politique qui n’a rien à voir avec le sport. Un jeu de pouvoir aussi qui s’inscrit dans la logique de l’homme qui a dirigé la FIA durant 16 années.

Surtout que Jean Todt pense à un second mandat, mais le français à un défaut majeur : il fait trop de déclarations qui ne cadrent pas avec les compétences de la FIA. Les récentes déclarations sur un Grand Prix africain en est le dernier exemple. Mais surtout, Todt ne réalise pas sa promesse de « continuer le travail de son prédécesseur. » Une situation qui agace l’intéressé.

Le 5 Novembre prochain, nous saurons donc combien de membres de l’assemblée sont toujours prêts à soutenir l’action de Jean Todt face à l’influence de Max Mosley.

F1 – Mosley, l’absolution

23 avril 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses

Max Mosley dans une interview au magazine F1 Racing a indiqué plusieurs choses intéressantes à analyser :

  • 1 – L’erreur de 1999 lors du GP de Malaisie
  • 2 – L’attitude économique de Ferrari

Souvenir de 1999, Eddie Irvine gagne le GP de Malaisie devant Michael Schumacher, de retour de son accident de Silverstone. Ce doublé permet à l’irlandais de rester au contact de Mika Hakkinen pour le titre. Sauf que, la F399 disposait de dérives devant les pontons qui étaient 5cm trop long par rapport au cahier des charges. Ce qui signifie,  une dérive et un appui important. La FIA a refusée la réclamation de Ron Dennis et McLaren à l’époque.

Mosley estime que cette décision a été une erreur, « vous vivez, apprenez pour ne pas répéter les erreurs. » Sauf que l’affaire de 1999, va faire des petits et de là naîtra la légende de la connivence Ferrari – FIA. C’est depuis cette époque que Ferrari c’est senti invincible, intouchable. Plusieurs exemples : pourquoi Williams en 2002 n’a-t-elle pas été autorisé à utiliser son diffuseur qui était une copie de la F2002 ? Un exemple parmi d’autres. Mais qui a conduit à la domination de Ferrari à la limite de la légalité. D’ailleurs, lors de l’affaire du double diffuseur, un responsable de la FIA a avoué que les derniers titres de Ferrari étaient aussi du fait d’une voiture illégale, dans l’esprit du réglement.

Concernant l’attitude économique de Ferrari. Mosley indique que « entre Janvier et Mai 2008, nous avons eu des réunions avec toutes les équipes pour discuter de la réduction budgétaire, mais Ferrari a toujours été contre. Je pense que c’est parce qu’ils savent que s’ils ont la même contrainte que les autres, ils échoueront. »

La remarque est pertinente, mais n’apporte rien, car Ferrari a toujours agit comme cela dans son histoire. Souvenir de l’inauguration de Fiorano dans les années 70 qui a été l’objet de critiques de la FOCA, à l’époque,  et un argument pour la Scuderia pour ne pas réduire les essais privés.  Ferrari n’a jamais eu les mêmes armes que les autres. C’est historique.

F1 – Cosworth et ses partenariats stratégiques

11 mars 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

power_by_cosworthLG, partenaire officiel de la Formule 1 depuis l’an dernier, a signé un partenariat avec Cosworth. Ce contrat permettra au constructeur coréen de fournir des téléviseurs HD, des projecteurs, des DVD enregistreurs, ordinateurs, téléphones portables, qui seront utilisés par le motoriste dans son usine et durant la saison des Grand Prix.

Depuis son retour en Formule 1, le manufacturier Cosworth a signé de multiples accords. Le premier avec Marussia (sponsor de Virgin Racing), le second avec Lotus Cars et le troisième avec LG. Tous ont un lien plus ou moins direct avec l’accord entre Bernie Ecclestone et Max Mosley sur le retour de ce moteur dans la discipline reine (voir : Cosworth : l’accord secret entre Max Mosley et Bernie Ecclestone).

Lorsque Marussia, constructeur de voiture de sport russe, a été présenté lors du lancement de la Virgin Racing, en décembre dernier.  L’annonce d’un accord entre le constructeur russe et Cosworth était déjà étonnant.  En effet, Marussia et Cosworth ont signé un accord pour la production et le développement de moteur de nouvelle génération pour les voitures, à la fois en Diesel et Essence.

Mais trois mois plus tard, voici que Lotus Cars signe un partenariat stratégique avec Cosworth s, concernant le développement de moteurs de route et de course à partir de blocs Toyota par Cosworth, pour le compte de Lotus. Avec les récents liens entre l’équipe et le constructeur, ce contrat est important.

Les liens

Il y a eu plusieurs controverses sur le choix des nouvelles équipes (USF1, Campos et Manor). Mais il est désormais presque acquis que chacune de ses équipes, avaient, à l’époque,  promis la viabilité du concept Cosworth. Chacune  à sa manière. Si concept USF1 n’était pas très clair, tout comme celui de HRT-Dallara. Les cas de Virgin (ex-Manor) et Lotus sont désormais limpides. Ses deux dernières disposent de manière directe et indirecte d’un partenariat avec le constructeur anglais. Tandis que, probablement, Bernie Ecclestone a orienté le partenariat avec LG, elle-même partenaire officielle de la Formule 1.

F1 – The Mosley Legacy

21 février 2010 | 6 commentaires
Catégorie : View

Max Mosley_FIAThe legacy was too heavy. USF1 is dead (or not), Campos Meta 1 attempts to survive. Virgin demonstrates the technical limitations of designing a car in CFD. His teams wanted by Max Mosley, are now shame to Formula 1.
In June 2009, surprise USF1, Manor and Campos Meta 1 are advertised as new teams for the 2010 season. The return of small teams was a good idea, but their selection based on a lie. All teams have been developed around a business model to a budget ceiling of 34/45 million.
A willingness to Max Mosley, to replace manufacturers too greedy politically and financially. But a heavy legacy for the FIA and FOTA today. Jean Todt and FOTA want a plan to cut costs rather than budget ceilings. An agreement indicates that the goal is to reach 35 million euros of sponsorship in 2011. A common unofficial agreement.
Except that during this time, USF1, a year after its introduction, died for lack of funding. Campos Meta 1 seeks 20 million euros. The financial result for Virgin Racing could be negative in 2010, help the bank by Lloyd, who has given a loss of 8 million euros.
The failure of his teams was writing fiction join reality. The selection of Sauber and Lotus, is more serious.
Article 9.9 of the Concorde Agreement indicates that only 13 teams were accepted in Formula 1 between 2010 and 2012. But it is a maximum figure, since only 10 teams will receive money from the FOA / FOM. The support fund of 10 million euros in the year 2010 will not be renewed in 2011 and 2012.
The legacy of Max Mosley is a disgrace for Formula 1, a very poor image, that only time can solve.

F1 – Pour Mosley, Briatore sait qu’il est coupable…

14 décembre 2009 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités

Flavio Briatore

Suite à l’affaire du Grand Prix de Singapour 2008, Flavio Briatore tente d’obtenir l’annulation de sa suspension à vie du sport automobile auprès des tribunaux français. Mais pour Max Mosley, l’ancien directeur de l’équipe au losange est juste « aveuglé par un désir de vengeance personnelle. »

Lire la suite sur FanaticF1.com

F1 – Présidence FIA : Ingérence de Mosley

16 octobre 2009 | 10 commentaires
Catégorie : Actualités

FIA Bataille rangée pour le poste de président de la FIA. Après les événements de ses derniers jours, la tension monte de nouveau. Vatanen ne souhaitant pas répondre au « tactique » salissante de son rival Jean Todt.

En effet, à la place, un huissier de justice français a remis à Max Mosley hier une lettre écrite par Vatanen, qui a bouleversé le président de la FIA. Dans ce document, que dévoile le Daily Telegraph ce matin, le Finlandais accuse Mosley d’avoir violé les lois françaises, car la FIA n’a pas de but lucratif et doit rester neutres pendant le processus de l’élection qui doit être démocratique.

« La FIA est un organisme sans but lucratif et est régie par la loi française. Conformément à la loi française, le fonctionnement des organisations sans but lucratif est régi par des principes juridiques. » Écrit Vatanen qui explique : « La violation de ce principe de neutralité pendant les campagnes électorales, et ce qui est destiné à fausser les résultats de l’élection, est punissable par toute les juridictions françaises »

« Je me réserve tout droit pour me prononcer sur les actes commis auparavant contre moi. »  Vatanen réponds ainsi aux « propos diffamatoires » de Max Mosley dans  la lettre au Prince Fayçal de Jordanie (voir : la lettre de menace de Mosley)

Suite au débordement de cette élection, un porte parole de la FIA a tenté d’expliquer ce matin que tout se passe pour le mieux dans cette élection : « Nous sommes conscient que les gens se battent au nom des deux candidats. Mais l’élection se déroule conformément aux statuts de la FIA et de la loi. Rien que nous avons vu ne contredit cela. »

De son coté, hier la Fondation FIA a publiée plusieurs documenst sur son site internet, en réponse à la polémique sur les E-mails (voir : les E-mails de la discorde), des Démentis évidemment…

F1 – Risque d’enquête de la Commision Européenne

20 juillet 2009 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités

La Commission Européenne va bientôt tomber sur la F1, particulièrement sur le processus de sélection des trois nouvelles équipes pour la saison prochaine.

Une des équipes éliminées (N Technology vraisemblablement, qui a lancée une action en justice envers la FIA en Italie), a indiqué à l’éditeur Chris Slyt qu’elle envisageait une plainte formelle auprès de la CE. Le sous entendu d’une entente entre les équipes (et surtout le choix de Manor Grand Prix), Cosworth et la FIA, reste actif et signifie qu’il y a eu une entente commerciale et donc la loi européenne à valeur dans cette situation.

Pour la Commission Européenne, la FIA à un rôle de réglementation et du maintien des règles (y compris de sécurité), mais pas une entremetteuse commerciale. Donc le lien entre ses droits et l’entente avec Cosworth empêche la libre concurrence en matière de motorisation, la FIA est donc clairement coupable.

Si la plainte va jusqu’au bout et que la CE enquête, la Formule 1 va subir des changements radicaux, comme cela avait été le cas à la fin des années 90, et qui a conduit Bernie Ecclestone à rendre plus transparent son empire.

FIA – Jean Todt adoubé se présente

16 juillet 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Pourquoi parler de Jean Todt et sa candidature à la FIA en octobre prochain ? Le traitement de l’actualité l’impose mais je ne me suis pressé pour le faire pour une raison qui me choque.

Hier, Max Mosley, dans sa lettre, a adoubé Jean Todt. Un verbe qui me choque. Au moyen âge, cela signifiait remettre les armes à un homme pour le faire chevalier. Le moyen âge donc…

Ce qui me choque aussi est que Todt ait besoin de Max Mosley pour s’introduire dans la liste des candidats, le besoin d’un parrain pour le former peut être, signifiant que Mosley se retire sans se retirer ?

Voir FIA – la candidature controversé de Jean Todt

F1 – Le futur scandale Manor

27 juin 2009 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses

manorUSF1, Campos Meta 1 et surtout Manor F1, telle a été la liste, confirmée, récemment par la FIA pour les nouveaux arrivant au championnat 2010. Toutefois, Manor fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps et il apparait que le projet serait, d’après la presse anglaise, monté de toute pièce par la FIA.

Il y a quelques temps, la FOTA avait annoncée son mécontentement envers Alan Donnelly, le directeur des commissaires de course de la FIA. Le motif était que l’ex député travailliste avait tenté de diviser la FOTA lors du GP de Turquie. Hors ceci n’est que la partie immergée de l’iceberg. Selon The Guardian, Alan Donnelly a une participation financière dans l’équipe Manor.

L’équipe souffle le parfum de scandale et certains observateurs estiment que le projet Manor F1 est monté de toute pièce pour et par la FIA. En effet, en plus de Donnelly, actionnaire de Manor, le directeur technique de l’équipe est un certain Nick Wirth, fondateur de Simtek et qui a eu comme actionnaire majoritaire jusqu’en 1992, un certain Max Mosley. Enfin, l’annonce de l’intérêt de Virgin et Richard Branson pour le projet, qui était jusqu’à présent moribonds, a levé les derniers doutes. Le team a été crée pour éviter le projet Prodrive, qui était trop proche des constructeurs de la FOTA.

Manor se confirme comme une équipe à but lucratif pour Donnelly et Wirth en vendant son ticket d’entrée au plus offrant…donc à Virgin selon toute vraisemblance.

F1 – La FIA face à son intégrité

26 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

De nouveau la menace rode au dessus du paysage de la Formule 1. Les acteurs ? Toujours les mêmes, Max Mosley en martyr déchu bouleversé par les coupures de presses et de l’autre la FOTA accusée de tromperie sur la marchandise.

Excusez mon ton ironique, mais la situation devient abracadabrantesque. Le président de la FIA accuse la FOTA de « tentative délibérée de tromper les médias » et reconsidère sa décision de ne plus se représenter en Octobre prochain.

La lettre envoyée à Luca Di Montezemolo va être perçue non pas comme le souhaite Mosley, c’est-à-dire dans l’intérêt du sport, mais pour son intérêt personnel. Mosley souhaite être le seul maitre à bord pour les 3 mois à venir et n’a pas besoin de tutelle, mais menace encore l’équilibre de la Formule 1. Le soir de son annonce de retrait, il avait annoncé que « non il n’a pas été débarqué, mais qu’il partait de lui-même ». Toutefois personne n’a été dupe et là est venu le problème.

Le dilemme est maintenant dans le camp de la FIA qui doit faire un choix limpide : entre détruire de manière définitive la Formule 1 en concevant encore son président pour le trimestre à venir, ou alors sagement accepter qu’il est allé trop loin et de lui enlever délicatement ses pouvoirs principaux jusqu’à la fin de son mandat.

Enfin, avec cette lettre, Mosley annonce qu’il ne quittera pas les rouages de la Fédération et qu’il souhaite bien rester un acteur décisif à l’avenir malgré tout.

Le jeu des petites phrases médiatique

25 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Media

Un petit message d’avertissement à mes lecteurs, concernant Max Mosley. Je sais que vous lisez beaucoup d’informations, mais ne tomber pas dans le panneau de la polémique. Mr Mosley est un homme politique, et il utilise actuellement le principe de la « pette phrase » pour déstabiliser, malgré tout, la FOTA (orgueil oblige).

Exemple hier le président de la FIA a dit : « Je quitterais mon poste en octobre, je n’ai pas été débarqué » ou encore ce matin : « Jean Todt ferais un bon président de la FIA »

Ce jeu est destiné à faire de joli article dans les médias internet qui vont s’empresser de faire 10 lignes sur le sujet, mais cela sera inutile. De mon coté je répondrais uniquement sur le sujet Jean Todt et me concentre sur l’autre partie du duel de la FOTA : Bernie Ecclestone.

F1 – Une motion de censure arrangée demain ?

23 juin 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

FIA_24juin2009Max Mosley a plié, il ne se représentera pas en octobre prochain, mais à une condition :  que les différents avec la FOTA soit terminés selon The Times

Les 222 délégués des fédérations et clubs automobiles étudieront demain la motion de censure déposée contre Max Mosley et les conséquences de celle-ci sur la Formule 1. Par anticipation Max Mosley aurait indiqué qu’il ne se représentera pas en octobre prochaine si la FOTA s’engage en Formule 1 en 2010 et à venir. Toutefois s’il y a des désaccords et attaques envers Mosley, celui-ci se représentera.

La rumeur raconte qu’un accord entre Mosley et Montezemolo aurait été trouvé pour que demain, le président de Ferrai n’humilie pas le président de la FIA, très affaiblit depuis plusieurs jours politiquement.

Edito F1 – 1961-2010 le Low Cost pour une nouvelle ère

22 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : View

lowcostf1Elle est inconnue, équipée d’un moteur standard, destinée à ne pas dépasser 45 millions d’euros de budget. C’est la nouvelle Formule 1 de la FIA pour 2010. Constructeurs contre indépendants, un affrontement qui depuis 1950 a toujours existé en Formule 1. L’idée était louable : limité la perte d’autres constructeurs depuis le départ précipité de Honda en décembre dernier. Historiquement cette situation a déjà eu lieu. C’était en 1961. La Fédération à l’époque avait eu une réaction technique au départ des constructeurs. La création de la formule 1500 cm3 qui a permis la création de Lotus, Brabham, Honda et plus tard de McLaren, Williams etc… La Fédération avait crée une nouvelle ère pour palier les constructeurs. La naissance des fameux garagistes comme le disait ironiquement Enzo Ferrari.

D’un programme technique, Max Mosley a crée une Formula 1 Low Cost. Un phénomène qui n’a finalement rien d’étonnant. La crise économique frappant le monde a changée les mentalités. Nous n’avons pas fini d’en mesurer les conséquences, à la fois heureuse et fâcheuses. Max Mosley en lançant et insistant sur l’idée du budget plafond souhaite depuis le début se substituer aux constructeurs comme son ancêtre l’avait fait 50 ans auparavant.

Sauf que le Low Cost c’est cheap, bas de gamme et n’ayant pas une très bonne image. Ne collant pas vraiment avec l’idée d’une Formule 1 prestigieuse forgée avec le temps et les victoires de grands noms présents depuis plusieurs décennies.

F1 – Max Mosley abandonne ses poursuites contre la FOTA

21 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Max Mosley_FIAAprès avoir vécu un Grand Prix sous un ciel gris, le soleil s’entrevoie après que Max Mosley ait déclaré que la FIA ne procédera pas a une action en justice contre les équipes de la FOTA, indiquant même qu’il préférait parvenir à un accord pour éviter une rupture.

Au micro de TF1, Bernie Ecclestone, de son coté, estimait que la FOTA n’avait nullement l’intention de créer son championnat, toutefois la pression dans le paddock était trop forte et le président de la FIA a fini par céder. « Il n’y aura pas de plainte. Je pense que nous pourrions parler et nous expliquer  plutôt que de le  faire en justice », indique le président de la FIA à l’agence AP.

Bernie Ecclestone a déclaré qu’il était heureux d’entendre les commentaires de Mosley. « Si Max dit qu’un accord est proche, alors c’est bon. »

Tout le monde devraient se réunir d’ici Mardi, c’est-à-dire avant le conseil mondial de Mercredi qui devrait statuer du sort de Max Mosley selon les rumeurs. Afin de déterminer l’avenir de la Formule 1. Encore une fois…

F1 – Max Mosley pour 4 ans de plus ?

20 juin 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités

Max Mosley_FIA

A chaque mandat la même chose se produit, Max Mosley fait croire qu’il souhaite partir pour ensuite dire que son maintient est bon pour le sport. Victime l’année dernière d’une affaire de mœurs, le président de la FIA avait affirmé, la main sur le cœur, que ce mandat sera son dernier. Mais ce matin, il n’en est rien et le discours tenu est qu’il est essentiel qu’il reste à la barre.

 » Je ne veux pas rester trop longtemps, mais la difficulté de mettre les équipes d’accords fait que même si je voulait arrêter en octobre, ils font en sorte qu’il soit difficile pour moi de partir ainsi. » Tout ce qu’ils font est contraire. Les gens de al FIA sont pour moi en me disant : ‘Nous avons aussi des problèmes, nous sommes attaqués. Vous devez rester.  » Indique le président de la FIA à la BBC

Le pouvoir mes amis, Bernie Ecclestone avait raison…ceci n’est  juste qu’une lute de pouvoir entre un homme qui veux garder son poste et partir sur une bonne note pour l’image et une association qui souhaite le pouvoir pour  le bien (selon elle) du sport.

F1 – L’Union Européenne, arbitre du duel FIA-FOTA

10 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

UE arbitre du duel FIA - FOTA50 millions d’euros, tel est le tarif imposé par la FIA aux constructeurs de la FOTA qui souhaitent quitter la Formule 1 en 2010. Mais en secret, la Fédération fait travailler ses avocats car elle estime que la FOTA est contre les lois sur la concurrence de l’Union Européenne.

Selon les avocats de la FIA:  la FOTA ne respecte pas les règles de la concurrence de l’UE et pourrait subir des sanctions pour entente illicite sur un marché (donc la Formule 1). Cette entente secrète, dévoilée par John Howett hier et annoncée  par TomorrowNewsF1,  risque non seulement une sanction financière, mais aussi l’exclusion de la FOTA de la Formule 1, indique le document de la FIA. Les juristes de la FIA estiment que le boycott et les accords communs sont des pratiques interdites et réprimés par la Commission Européenne, et les organismes d’inspection du commerce Britannique, Italien et Allemand.

Menace de sanction sur la FOTA ?

La pénalité sera simple : 10% du chiffre d’affaire annuel des groupes industriels, comprenant la Formule 1 et les autres satellites. Signifiant qu’un constructeur comme Toyota devra payer une amende de 15,4 milliards d’euros ! Dans le document juridique il est indiqué aussi qu’en vertu de la loi Britannique antitrust, une personne physique permettant de mettre à jour une entente bénéficiera d’une récompense de 116.000 euros.

Toutefois dans ce cas précis la FIA et Bernie Ecclestone ne sont pas très bien vu dans le domaine de l’anti-concurrence et des ententes illicites. En effet, L’UE pointant du doigt les relations entre le président de la fédération et le détenteur des droits sportifs de la discipline, Bernie Ecclestone. A ce titre, l’UE pourrait ne pas être un allié pour la FIA mais bien son bourreau.

Le coup de grâce pour Mosley ?

L’UE demande, depuis plusieurs années maintenant, une séparation entre la FIA et la FOM/FOA. Une séparation claire entre le commercial et le sportif dans la catégorie reine. Si Max Moseley dénonce un cartel des constructeurs, il sera par effet rétrograde mis sous l’investigation des commissaires européens qui chercheront à savoir pourquoi la FOTA c’est entendu de la sorte.

Il est intéressant de constater aussi que la FOTA travaille depuis près d’une année sur ce projet  organisée. Le cas Ferrari était le point faible du système, la FOTA n’a pas souhaitée reproduire les mêmes erreurs qu’en 2004 avec le GPWC. La création d’un fond de plusieurs dizainse de millions de dollars par la FOTA est destiné à payer, en cas échéant le dédommagement à la FIA pour Ferrari. Mais ce fond n’est qu’un leurre, destiné a démontrer à la FIA que tout a été organisé pour la contrée point par point.

L’idée de la FOTA est de séparer la Formule 1 trois parties : d’un coté l’aspect technique, géré par elle, ensuite le coté commercial, géré par Ecclestone et les régles sportive toujours l’adage de la FIA.

F1 – Politique fiction

5 juin 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Non classé

Un peu rare ces deux derniers jours, je vais vous expliquez la raison. J’ai chopé un virus sur mon PC donc obligation de faire ce qu’il faut faire pour que cela refonctionne, et cela prend du temps. Mais ne soyons pas aveugle, la Formule 1 est guère passionnante depuis Lundi.

Les joutes verbales entre Max Mosley et les équipes de la FOTA en devient ridicule et le fait de rapporter des mots qui n’auront plus de sens d’ici 3 jours, même dans une société de l’information de l’instant, ne sert à rien. Pas de sens car ont nous (vous) prend pour des moutons alors que c’est nous (vous) qui sélectionnons les informations utiles et intéressantes, ce que j’ai tenté de faire depuis 48h sur un autre PC à 50% de mes possibilités. Donc je me suis abstenu depuis le refus de Max Mosley des conditions de la FOTA (voir ce billet ici), que je considère comme étant une suite logique de l’analyse et du flux d’information que je produis. Le reste, c’est-à-dire faire une série concurrente, n’a aucun intérêt que de faire un Buzz. A quoi bon.

Pour être plus précis, j’aimerais aussi pousser un coup de gueule sur les méthodes de la FIA : Depuis le 28 Mai dernier, les inscriptions sont terminées, hors sur le site de la Fédération rien, aucune liste d’inscrit et nous avons droit à un concert d’annonces, toute aussi obscure les unes que les autres (soyons franc, le retour de March et Brabham me laisse comment dire…perplexe) et les autres…Sans commentaires. Hormis peut être USF1 et Prodrive qui semble clairement solide, le reste ressemble à de la gaudriole.

Par contre vous remarquez ? Aucune équipe française, pas une rumeur, rien. Vaguement DAMS pour 2011, mais 2011 ce n’est pas 2010. Triste je trouve.

Revenons au sport, au transfert et laissons de coté les politiques de paillette, sauf si cela continu la ligne que TomorrowNewsF1 a établit depuis le début.

Rendez vous le 12 Juin pour y voir plus clair


Page 1 sur 212


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu