Naviguer : Accueil >

Le contraste de Bahreïn

19 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Hier, 18 Janvier, contraste à Bahreïn. La police a tiré des balles de caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants qui tenaient à protester contre l’interdiction de manifester pour les Chiites, décrété par le royaume. Aucun rapport immédiat sur des blessés ou des arrestations selon l’AFP.

Dans le même moment, le président de l’assemblée général du Bahreïn, Nassir Abdulaziz Al-Nasser annonce qu’il est encouragé par l’annonce du royaume de mettre en œuvre des réformes visant à renforcer la réconciliation, l’unité et la stabilité du pays. Contraste donc.

Quelque temps plus tard, Sa Majesté le Roi Hamad et Son Altesse Royale le Prince, Premier ministre Khalifa bin Salman Al Khalifa, ont souligné d’une même voix hier encore :  le besoin urgent d’orienter la région loin des conflits et des tensions. Estimant que le Bahreïn était la clé de la stabilité régionale, à la lumière de sa participation active dans la communauté internationale.

En Novembre 2011, le Secrétaire général des Nations Unis, Ban Ki-moon, avait appelé le gouvernement du royaume à mettre en œuvre les recommandations de la Commission d’enquête indépendante, qui avait conclu que les forces gouvernementales avaient utilisées une force excessive lors de manifestations civiles en Février et Mars de l’année dernière. Hier, le Général Mattis, des forces armées américaines dans le Golfe a souligné l’initiative de paix de Bahreïn. Encore un contraste.

Le royaume de Bahreïn souhaite établir la stabilité politique dans cette région du golfe, en appliquant une répression encore massive auprès de manifestations, largement étouffée dans le sang depuis environ une année. Une manière de voir les choses donc. Mais, quel contraste entre une politique étrangère et une politique intérieure.

Une Hongrie muselée aux Chinois

28 juillet 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Economie

« La loi des médias en Hongrie est une atteinte à la liberté » lance Bill Clinton dans les médias américains. Emotion du gouvernement hongrois qui estime que l’ancien président américain fait de l’ingérence morale envers son pays. Un pays en crise économique de plus en plus profond et inquiétant.

Cette évolution des médias hongrois, dénoncé par Clinton, fait écho a une refonte de l’agence d’information d’état MIT, les deux télévisions et la radio d’état. Une purge de 1000 personnes sur 3300 travaillant pour ses médias. La raison principale étant la réduction des coûts. Mais, certain journaliste locaux estiment que c’est pour museler d’autres fait majeur dans le pays. Economique surtout.

D’autant que l’Union Européene est inquiète de la politique de Budapest, sur le court terme. Les taux d’intérêt augmentent et le Forin prend des allures de Franc-suisse depuis le début de l’année. Pour relancer l’économie, le premier ministre Viktor Orbán a signé un accord avec la Chine d’une valeur de 3 milliards d’euros. Comprenant : des investissements massifs de l’Empire du milieu en Hongrie. Allant de l’eau, technologie solaire au télécommunication et transport de fret. Avec ce projet, dès 2012, la Hongrie prévoit 2 milliards d’euros de recettes et des milliers d’emplois. D’autant que l’accord sino-hongrois fait échos avec la récente loi du travail forcé des chômeurs.

La Chine, refroidi par ses récentes affaires en Pologne, aurait imposé d’employer des chômeurs pour obtenir des marchés étrangers. Une nouvelle tactique qui semble avoir obtenu ses fruits en Hongrie. Mais dont la presse locale ne pourra faire échos…

Valencia sous le parfum politique de la corruption

21 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie

Hier 20 Juillet, le président de la région de Valence, Francisco Camps, qui doit être jugé pour corruption, a annoncé sa démission. L’affaire secoue la région et toute la classe politique considère cette démission. Deux autres personnes de la droite locale devrait être jugée dans la même affaire ont reconnu leur culpabilité et paieront de lourdes amandes pour échapper au procès, ce qui fragilise un peu plus le président de la région.

Selon la presse espagnole, plusieurs membres du parti populaire avait fait pression sur Fransico Camps pour démissions dans la perspective de la campagne pour les législatives de mars 2012. Rapporte Le Monde.Fr. Mais le principe acte de l’affaire concerne le financement du parti et des pots de vin (cadeau pour être poli) ont été adressé à des sociétés « amies » (14.0000 euros de costumes par exemple en cadeau en échange d’un marché selon le dossier).

Il semblerait qu’une comptabilité occulte, sous le label « Don Vito » (les cinéphiles auront reconnu l’allusion au Parrain) est le pseudo d’un homme servant d’entremetteur entre les sociétés immobilières et les élus de droite pour l’attribution de marché publics. Avec échange de bons procédés bien entendu.

Réélu aux régionales du 22 mai dernier, en dépit de son inculpation, Francisco Camps est l’une des cibles du mouvement de contestation des « indignés », qui dénoncent en particulier la « corruption » du monde politique et ont manifesté plusieurs fois à Valence. Indique leMonde.fr.

Une bonne nouvelle pour Barcelone dans sa bataille pour garder le Grand Prix d’Espagne de Formule 1 ?

Chine – un manque d’ingénieurs, mais pas d’argent

13 juillet 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Economie

[English Version] – Il y a quelque temps Adam Parr avait la crainte que l’Angleterre perde sa particularité dans le sport automobile, montrant du doigt la Chine comme nu pays potentiellement rival de la Motorsport Valley. Sauf qu’il semble que cela ne soit pas vraiment le cas.

En effet, selon le cabinet conseil Beijing Automotive Synergitics qui dévoile la situation au Financial Time : la Chine a un problème. Elle dispose des ressources financières et matérielle pour rivaliser avec les autres industries du monde, mais il lui manque un savoir faire dans la conception et l’ingénierie de haut niveau. Les centaines de millier d’étudiant sortant des écoles chinoise ne sont pas au niveau souhaité par Pékin.

La solution est de créer des centres dans les pays occidentaux pour permettre d’acquérir de l’expérience, et permettre aux ingénieurs Chinois de l’étranger de travailler.

La situation est la même dans l’automobile et dans l’aviation. Des expert estime que pour l’automobile, la Chine à 10 ans de retard, voir 15 ans dans al conception de ses modèles originaux, sont des produits provenant de bureaux d’études occidentaux, ou des licences, voir des copies.

Toutefois, dans l’aviation la Chine a les compétences pour construire un aéronef (civil ou de chasse), mais n’a pas les capacités pour la construction d’un RADAR dernière génération (surtout pour les avions de chasse). Il y a quelques mois, l’Empire du Milieu avait fait filtrer des photos d’un avion de chasse furtif (voir ici), mais le Pentagone estimait que le pays n’avait pas la capacité de réaliser un RADAR de dernière génération, car les russes ont refusé depuis 10 ans de leur fournir dans l’accord de licence des Sukhoï Su27/30. Un signe qui ne trompe pas.

Royaume-Uni : La crise secrète économique

6 juillet 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie

Hebergeur d'image

La réforme d’austérité, que subit l’Angleterre de David Cameron, handicap l’emploi de l’autre côté du Channel. Très longtemps considéré comme  un acquit par les gouvernements en place, la Motorpsort Valley, supporte sa deuxième  crises de son histoire. Une crise plus secrète celle-ci et moins visible que celle de 2002.

La Motorsport Valley est un épicentre qui comprend près de 40.000 employés, dont 4.000 ingénieurs environ et qui rapporte à l’économie locale 520 millions d’euros par année. Il y a 10 ans, près d’un milliers d’emplois ont été supprimé suite à la crise de 2001/2002. Mais aucun gouvernement n’a véritablement aidé cette particularité anglaise. En 2009, Gordon Brown avait promis des aides que Brawn GP et Williams ont touchés, mais celles-ci étaient trop difficile à obtenir et beaucoup d’équipe ont abandonné la procédure.

Sur la BBC Radio d’Oxford, Adam Parr a indiqué qu’il était essentiel que les gouvernements pensent sérieusement à aider un peu cette industrie. Estimant que la Motorsport Valley pourrait être une proie idéale pour un pays comme la Chine,  par exemple. « Déjà la Chine se place sur les avions de ligne, alors que c’était un secteur qu’ils ne connaissaient pas il y a 10 ans. Il y a un degré d’ignorance chez les politiciens, des hommes d’affaires et du public sur ce que nous faisons. Il y a des pays dans le monde qui rêveraient d’avoir une industrie de sport automobile comme la notre »

Une industrie basée pour l’essentiel sur des partenariats de sponsorings importants,  qui ont été menacé par la nouvelle loi anti-corruption,  qui est entrée en vigueur le 1 Juillet. Surtout qu’il y a des doutes sur son application, car le SFO (Serious Fraud Officie) c’est vu subir une importante coupe de son budget,  qui jette un flou sur cette fameuse loi. Une législation  qui devait aligner le Royaume sur le reste du monde, mais avec une compression de 25% du budget de SFO entre 2011 – 2015, l’application de la loi semble compromise et plusieurs cadres ont quitté l’agence.

Selon la nouvelle loi, les entreprise qui ont une présence au Royaume-Uni pourraient faire face à des poursuites,  si ses employés reçoivent un pot de vin. Un handicap pour des équipes de Formule 1, qui offre des cadeaux à ses sponsors pour les séduire.

Une rumeur indiquait que, à la manière de la City de Londres, la Motorsport Valley devait être un endroit défiscalisé et une zone unique d’affaire. Seule solution face à des pays émergents qui pourraient devenir l’avenir du sport automobile à terme. La menace semble être prise au sérieux désormais.

Valencia : la région en plein trouble économique

22 juin 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Economie

La dette publique espagnole atteint un sommet depuis 13 ans et a brisé tout les plafonds de L’Union Européenne pour le premier trimestre. Le chiffre de celle-ci : 679.8 milliards d’euros ou 63.6% du PIB annuel. Le gouvernement de Madrid s’attend à voir cette dérive progresser jusqu’à 68,7% du PIB d’ici la fin de l’année.

L’ensemble du secteur bancaire est également touché. Les prêts, principales ressources des banques du pays,  ont atteint un ratio des plus élevés depuis Juin 1995. Toutefois, l’Espagne n’est pas inactive, elle vient de signer un accord avec la Russie, pour augmenter le flux de commerce entre les deux pays, à hauteur de 10 milliards d’euros par an. Reste toutefois que la région de Valence est en difficulté financière et la dette dans cette partie de la péninsule ibérique a augmenté de 1,3 milliards d’euros, rien que pour le premier trimestre.

La région ne paye plus ses factures depuis 2009 et 2010, selon le quotidien EL Pais, qui n’hésite plus à dire que Valencia est au bord de la faillite. Les postes de santé ne sont plus subventionnés et dépassent le budget alloué. En Mars 2011, les fournisseurs de soins de santé ont formé un groupe pour récupérer un peu de leurs factures impayés. Depuis le début de l’année que l’argent n’arrivait plus dans les caisses.

La dette de la région s’élève à 17,6 milliards d’euros, soit 17% du PIB et les prêts représentent désormais 680 millions d’euros par trimestre ! Soit 2,7 milliards d’euros par année de remboursement. Valence est la région la plus endettée d’Espagne.

Cette région n’a pas payée son aéroport, les travaux dans 30 de ses écoles, donc peut-elle payer son Grand Prix de Formule 1 ? Le président de la région, Francisco Camps,  a récemment proposé d’offrir 40 millions d’euros annuellement jusqu’en 2020,  pour garder le Grand Prix d’Europe (ou devenir le GP d’Espagne) dans sa ville. Sauf qu’avec les problèmes de financement, une dette galopante et les rumeurs de non paiement depuis 2009, Valencia entre dans un sérieux trouble politique et économique depuis 6 mois.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu