Naviguer : Accueil >

CVC règle près d’un milliard aux banques

18 juin 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Business News F1

Selon le journal anglais l’Express, la  Royal Bank of Scotland Plc et Lehman Brothers Holdings Inc ont reçu 978 millions d’euros (1,4 milliards de dollars)  en remboursements, avec intérêts, du prêt ayant permis au fond d’investissement anglais, CVC Capital Patner d’acquérir les droits commerciaux de la  Formule .

CVC a remboursé 5372.7 millions d’euros (762,3 millions de dollars) de ses prêts et 463.1 millions d’euros (662,7 millions de dollars) en paiements des intérêts, selon le journal. Qui n’a pas précisé ses sources pour le moment.

A suivre….

ANZ comme remplaçant de RBS chez Williams ?

3 septembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Rumeurs

anzAvec l’annonce du sponsoring d’UBS la semaine dernière, les perspectives pour obtenir de nouveaux partenaires financiers sont désormais ouvertes. L’équipe Williams doit remplacer RBS (12 millions d’euros de budget) pour 2011 et l’annonce UBS est un ballon d’oxygène pour l’équipe de Grove.

Franck Williams a indiqué que les négociations avec son nouveau partenaire sont « au point mort » mais que cette dernière est une « assez grande marque ». Une marque qui pourrait être le banquier ANZ.

The Asutralian Neo Zealand Banking Group (ANZ) est une banque très active dans le domaine du sponsoring. En Mai dernier, elle a récemment signé un accord lui permettant d’enter dans le cercle des sponsors de la prochaine coupe du monde de Rugby en 2011. Un contrat de 9 millions de dollars sur deux années. ANZ a aussi accentué sa présence en Chine et viserait d’autres pays pour son expansion. La Formule 1 de son coté visitera des pays comme : L’Australie, Malaisie, Singapour, Japon, Chine et l’Inde l’an prochaine (peut être la Corée du Sud), mettant ainsi l’accent sur cette partie du monde.

La banque est une marque d’avenir dans la région et dynamique. Ses valeurs de compétition et de rapprochement de ses employés sont les mêmes que celle de Williams, un écho favorable pour l’avenir.

Business : Santander vise RBS et dit merci au Brésil

3 août 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Business News F1

santander-npDepuis son rachat sous tutelle gouvernemental, Royal Bank of Scotland doit se désengager de plusieurs actifs pour redevenir rentable et revenir sur les marchés financiers de la City. Un total de cession évalué à 3,6 milliards d’euros. Comprenant environ 320 agences.

Et d’après l’agence Reuters, c’est la Banco Santander qui devrait annoncer le rachat de ses agences RBS en Grande-Bretagne, la banque espagnole voulant renforcer encore sa présence dans l’un de ses marchés clef, a dit lundi une source proche du dossier. L’accord devrait être conclu aujourd’hui ou demain. Santander devrait débourser 2,2 milliards d’euros pour les 318 agences.

Car Banco Santander est devenue la première banque de la zone euro et avait présenté pour les 6 premiers mois de l’année 2010 un bénéfice de 4,445 milliards d’euros, en baisse de 1,6% sue une année, mais les analystes financiers sont très optimiste pour la banque. Surtout que ce premier trimestre est marqué par des records au Brésil.

La filiale brésilienne de Santander, cotée en bourse et dont la capitalisation dépasse celle de la Deutsche Bank, la première banque d’allemande, a vu ses profits bondir de 35% a environ 1,3 milliards d’euros. Désormais, l’activité en Amérique Latine représente 40% des bénéfices du groupe Santander.

La F1 n’est plus un bon investissement pour le CVC

8 avril 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

L’investissement de CVC Capital Partner Ltd sur la Formuel 1 ne serait plus aussi bon d’après l’agence financière Bloomberg. La F1 serait sur le déclin avec une chute de 80% des réservations pour l’hospitality des circuits, indique la compagnie LSA Ltd qui s’occupe de réserver les hôtels. De plus la pression monte de la part de la FOTA pour obtenir plus d’argent de la F1.

Même si le revenu a augmenté de 42% entre 2003 et 2006, le fond devra attendre pour obtenir un juteux retour sur investissement : ” CVC ne va pas pouvoir vendre ses parts dans la Formule 1 dans le climat actuel ” indique Tom Canon, professeur d’économie à l’université des sport de Liverpool. ” C’est un sport qui génère des revenus incroyable, mais le coût de la vente serait trop élever en ces périodes sombres “.

La situation entre la FOTA et Ecclestone est très tendue, les constructeurs demandant plus d’argent. Nick Clarry, le responsable du fond CVC, a refusé de commenté toute allusion sur cette histoire.

Hors la valeur de la dette du CVC a chuté il y a un mois de 50%, via un tour de passe passe des banques RBS et Lehmann Brother.

Comment faire des profits en vendant vos dettes

24 mars 2009 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Note du Mardi

note-du-mardi

Alors que la FOTA et la FIA protestent sur le front d’un jeu indigne des instances dirigeantes d’un sport mondial, un fait discret apparait en arrière garde de l’info. Comme souvent une information financière des plus importante.

Rappelons les faits. En 2006 le fond d’investissement anglais CVC achète les droits commerciaux de la Formule 1, à dette. Un prêt de 2,7 milliards de dollars a été souscrit auprès de deux banques : RBS et Lehmann Brothers. Hors en Octobre dernier, cette dernière accuse le coup de la faillite et rend le dispositif caduque car les créances tombent. 260 millions de dollars par ans jusqu’en 2014, que doit souscrire le fond CVC pour rembourser sa dette. Au début de cette crise, le CVC indique qu’il reprendra les parts de la banque américaine et que des discussions ont débutés et qu’un résultat sera prononcé d’ici Avril ou Mai 2009.

On en était là il y a encore quelque semaine mais rien ne se passe comme prévu dans le monde de la finance. Les banques, acculés par des pertes abyssales, pressent le remboursement et ont trouvés une astuce : vendre ses pertes et en faire des profits ! Une innovation inventée en Novembre dernier par les financiers de Fannie Mae qui, au lieu de se couvrir la tête de honte, ont découvert se moyen cupide de faire de l’argent sur de la dette.

2.4 milliards de dollars ont été cédés à un autre fond d’investissement qui c’est aussitôt empresser de vendre pour 1,4 milliards sa dette à un autre établissement financier sur le même principe.

Ce qui signifie ? Que les banques ont fait du profit sur une dette qu’elles ont vendus à un établissement (avec plus value de 400 millions de dollars précisions le) qui lui-même a vendu sa dette 1,4 milliards de dollars, assumant 1 milliards de perte sur l’argument que la dette sera moins importante à payer et que les équipes pourrons accéder à ces demandes d’augmentation partielle des revenus. Mais cette société mystère se remboursera de 160 millions de dollars par an jusqu’en 2019. Sans toutefois être propriétaire de la F1.

Comme si l’on achetait un verre d’eau mais sans l’eau dedans.

La fraude Madoff et les sponsors de la F1

18 décembre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

La liste des banques touchées par la gigantesque fraude Madoff, portant sur quelques 50 milliards de dollars, s’allonge d’heure en heure, et s’étend à travers la planète.

La Banque Santander, deuxième banque européenne de par sa capitalisation, a annoncé dimanche soir que les clients de son fonds spéculatif Optimal, pouvaient perdre jusqu’à 2,3 milliards d’euros.

RBS (Royal Bank of Scotland) a indiqué pour sa part lundi matin qu’elle pourrait perdre jusqu’à 450 millions d’euros dans cette affaire.

Shell a annoncé hier avoir perdu 45 millions de dollars, sur son fonds de pension.

Il semble qu’ING et le Crédit Suisse ne sont pas touchés directement par la fraude.

RBS : la F1 en partie nationalisée

13 octobre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Royal Bank of Scotland a été recapitalisée par le gouvernement anglais de Gordon Brown à hauteur de 25 milliards d’euros. La deuxième banque du pays, ne sera plus privée.

Dans le cadre de cette augmentation de capital, selon Les Echos, le gouvernement va souscrire des titres RBS, et racheter pour environs 6 milliards d’euros d’action préférentielles et garantir l’émission de 19 milliards d’euros d’action.

Mauvaise nouvelle, la banque a besoin de plus de capital pour couvrir ces amortissements de crédit et surtout répondre aux critères du gouvernement britannique pour le court et le moyen terme, annonce l’agence économique Bloomberg. La banque doit se séparer de ses actifs.

Les conséquences sur la Formule 1 seront progressivement définit dans les prochaines semaines, mais dès maintenant, et après la chute de la banque Lehman Brother, la Formule 1 et en partie détenue par une banque nationale, depuis ce matin.

RBS menace définitivement la Formule 1 et Williams F1

7 octobre 2008 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Business News F1

Après Lehman Brother, voici que le deuxième créancier de CVC Partner, la banque RBS, dévisse de 40% et divisse sa valeur par deux en 48h. Retrouvant sa valeur d’il y a 15 ans. Panique à la City et une mauvaise nouvelle pour Bernie Ecclestone et son partenaire CVC Capital.

Mais la mauvaise nouvelle ne s’arrête pas là, car la banque Royal Bank of Scotland, est aussi sponsor de Williams F1 (12 millions d’euros), mais également détentrice d’une ligne de crédit de plusieurs millions de dollars envers l’équipe de Franck Williams. Un découvert garanti sur les biens de la société du duo Williams-Head.

Ce qui signifie que, étant donné sa situation actuelle, RBS demandera au CVC de lui reprendre ses parts (environ 20 à 30% de la holding Topco), alors qu’il doit aussi de son coté reprendre les parts de Lehaman Brother (17%) et qu’il n’a toujours pas trouvé de banque capable de lui offrir l’argent. Si le CVC ne trouve pas l’argent, RBS pourrait transformer son investissement en action et prendre le contrôle de la Formule 1, afin d’augmenter son remboursement sans passé par l’intermédiaire du fond d’investissement.

Idem pour le cas Williams, l’emprunt se transformera en prise d’action et si l’équipe ne rembourse pas, ou n’est pas en mesure de le faire, la faillite pointe pour Franck Williams.

Une situation très alarmiste, mais un scénario réaliste en ce Mardi noir pour le monde de la finance.

Banco Santander sera t’il sponsor de Ferrari en 2010 ?

4 octobre 2008 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Banco Santander sera-t-il le sponsor de Ferrari à l’horizon 2010 ? Le tsunami financier de Wall Street a dévasté une bonne partie de la confiance des acteurs bancaires en Europe. La banque ibérique est t’elle épargnée ?

Comme toute activitée de service, les investissements en sponsorings sont fragilisés, dès que le cours de bourse se fragilise. Le secteur bancaire est actuellement fortement touché. Le Crédit Suisse abandonne son sponsoring avec BMW Sauber, RBS est en difficulté. La Royal Bank of Scotland a perdue 66% de sa valeur depuis le début de l’année et encore 10% cette semaine.

De son coté, ING se recentre sur son métier et se restructure à cause de la crise. Investissant 40 millions d’euros par ans (plus 20 millions de prime de résultat), la banque hollandaise a perdue 32% de sa valeur depuis le début de l’année. Le contrat entre ING et Renault F1 se termine fin 2009.

Concernant Banco Santander, actuel sponsor de McLaren Mercedes pour 15 millions d’euros par an, elle avoue son souhait de soutenir l’équipe Ferrari à l’horizon 2010. On parle de 60 millions d’euros par an durant trois ou cinq ans. Les indicateurs boursiers précisent que la banque est en bonne santé, mais elle a toutefois perdue 20% de sa valeur depuis le début de l’année.

Pour l’instant Banco Santander est solide, mais d’ici 2010, de l’eau aura coulé sous les ponts. De plus d’ici 18 mois, les premiers résultats du rachat de la banque anglaise Abbey National, se fera sentir, en bien ou en mal. Enfin, Morgan Stanley est actionnaire de 0,4% de son capital.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu